Acide alendronique (acide alendronique)

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser acide alendronique ?

  • En cas de risque fracture hanche

  • En cas de risque fracture vertebrale

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de acide alendronique ?

  • Achalasie

  • Adulte jeune (15-17 ans)

  • Allaitement

  • Anomalie de l'oesophage

  • Enfant

  • Grossesse

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite alendronate/alendronique acide
    • Hypersensibilite bisphophonates
    • Hypersensibilite clodronate
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite diphosphonates
    • Hypersensibilite etidronate
    • Hypersensibilite ibandronique acide
    • Hypersensibilite pamidronique acide
    • Hypersensibilite risedronate monosodique
    • Hypersensibilite tiludronate
  • Hypocalcemie

  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale au stade terminal
    • Insuffisance renale severe
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Patient alite

  • Stenose digestive

    • Stenose de l'oesophage maladie
  • Anomalie metabolisme galactose

  • Deficit en lactase

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
  • Regime sans galactose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Affection dentaire

    • Extraction dentaire
    • Infection bucco-dentaire
    • Intervention chirurgicale bucco-dentaire
  • Atteinte gastrointestinale

    • Atteinte gastrointestinale evolutive
  • Autre traitement en cours

    • Radiotherapie en cours
    • Trt par ains
    • Trt par aspirine
    • Trt par chimiotherapie
    • Trt par corticoide
  • Carence en vitamine

    • Carence en vitamine d
  • Douleur

    • Douleur articulaire
    • Douleur osseuse
  • Duodenite

  • Dysphagie

  • Fracture pathologique

  • Gastrite

  • Hemorragie digestive

    • Hemorragie digestive atcd personnel
    • Hemorragie digestive en cours
  • Hygiene dentaire defectueuse

  • Hypoparathyroidie

  • Infection

    • Infection bucco-dentaire
    • Infection locale
  • Intervention chirurgicale

    • Extraction dentaire
    • Intervention chirurgicale atcd
    • Intervention chirurgicale bucco-dentaire
    • Intervention chirurgicale digestive
  • Myalgie

  • Osteomyelite

  • Quel que soit le terrain

  • Radiotherapie

  • Saignement gastro-intestinal

    • Saignement gastro-intestinal en cours
  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Malabsorption du calcium
  • Tabagisme

  • Traumatisme

  • Tumeur

    • Tumeur maligne
  • Ulcere gastroduodenal

    • Ulcere gastroduodenal atcd personnel
    • Ulcere gastroduodenal en evolution
  • Affection dentaire

    • Extraction dentaire
    • Infection bucco-dentaire
    • Intervention chirurgicale bucco-dentaire
  • Atteinte gastrointestinale

    • Atteinte gastrointestinale evolutive
  • Autre traitement en cours

    • Radiotherapie en cours
    • Trt par ains
    • Trt par aspirine
    • Trt par chimiotherapie
    • Trt par corticoide
  • Carence en vitamine

    • Carence en vitamine d
  • Douleur

    • Douleur articulaire
    • Douleur osseuse
  • Duodenite

  • Dysphagie

  • Fracture pathologique

  • Gastrite

  • Hemorragie digestive

    • Hemorragie digestive atcd personnel
    • Hemorragie digestive en cours
  • Hygiene dentaire defectueuse

  • Hypoparathyroidie

  • Infection

    • Infection bucco-dentaire
    • Infection locale
  • Intervention chirurgicale

    • Extraction dentaire
    • Intervention chirurgicale atcd
    • Intervention chirurgicale bucco-dentaire
    • Intervention chirurgicale digestive
  • Myalgie

  • Osteomyelite

  • Quel que soit le terrain

  • Radiotherapie

  • Saignement gastro-intestinal

    • Saignement gastro-intestinal en cours
  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Malabsorption du calcium
  • Tabagisme

  • Traumatisme

  • Tumeur

    • Tumeur maligne
  • Ulcere gastroduodenal

    • Ulcere gastroduodenal atcd personnel
    • Ulcere gastroduodenal en evolution
Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de acide alendronique ?

SEVERE(S)
  • hypocalcemie
  • hypophosphoremie hypophosphatemie
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • acouphene bourdonnement doreille
  • amblyopie
  • anaphylaxie
  • arthralgie
  • arthrite
  • arthropathie
  • atteinte renale
  • bronchoconstriction
  • bronchospasme asthme
  • choc anaphylactique
  • conjonctivite
  • cornee modification
  • cornee ulceration
  • crampe musculaire
  • demineralisation osseuse
  • dorsalgie
  • douleur cervicale
  • douleur des extremites
  • douleur osseuse
  • dyschromatopsie
  • dyspnee
  • epanchement articulaire
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • erytheme maculaire
  • erythrodermie dermatite exfoliative
  • fracture osseuse
  • glomerulonephrite
  • hematurie
  • hypercreatininemie
  • hypersudation
  • hypertonie musculaire
  • hyperuremie hyperazotemie
  • insuffisance renale aigue
  • insuffisance renale chronique
  • iridocyclite
  • iritis
  • irritation oculaire
  • kyste ovarien
  • kyste renal
  • lyell syndrome necrolyse epidermique toxique net
  • myalgie
  • myasthenie
  • necrose cutanee
  • nephrite interstitielle
  • nycturie
  • oedeme facial
  • osteomalacie
  • osteonecrose
  • panophtalmie
  • photosensibilisation medicamenteuse
  • pollakiurie
  • prurit
  • raideur articulaire
  • reaction allergique
  • retention durine
  • secheresse oculaire
  • stevens johnson syndrome
  • syndrome nephrotique
  • toxidermie bulleuse pemphigus
  • urticaire
  • vascularite
  • vision alteration
  • vision floue
MODERE(S)
  • alat modification
  • alopecie
  • amaigrissement
  • anomalie parathyroidienne
  • asat modification
  • asthenie
  • atteinte hepatique
  • bouffee vasomotrice
  • candidose
  • cephalee
  • depression
  • deshydratation
  • douleur
  • douleur oppression thoracique
  • fievre
  • frisson
  • gamma gt modification
  • hyperkaliemie
  • hypernatremie
  • hypertension arterielle
  • hypoesthesie
  • hypokaliemie
  • hypomagnesemie
  • hypotension arterielle
  • hypothermie
  • lactico deshydrogenase modification
  • lithiase biliaire
  • malaise lipothymie
  • oedeme de quincke angioedeme
  • oedeme peripherique
  • paresthesie
  • phosphatase alcaline modification
  • polyarthrite
  • polydipsie
  • proteine c reactive augmentation
  • raideur musculaire
  • reaction locale au point dinjection
  • sclerite episclerite
  • syndrome grippal
  • uveite
  • vertige etourdissement
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • anomalie labiale
  • anorexie
  • appetit perte
  • candidose gastro intestinale
  • cheilite
  • colite
  • constipation
  • dents alteration
  • diarrhee
  • distension abdominale
  • douleur abdominale
  • douleur dentaire
  • douleur oesophagienne
  • duodenite
  • dysgueusie
  • dyspepsie
  • dysphagie deglutition difficulte
  • epigastralgie
  • eructation
  • flatulence meteorisme
  • gastralgie
  • gastrite
  • gingivite
  • glossite
  • hematemese
  • hemorragie digestive
  • hemorroides
  • hernie abdominale
  • incontinence fecale
  • langue hypertrophie
  • maladie inflammatoire intestinale
  • melena
  • nausee vomissement
  • oesophagite
  • perforation digestive
  • prise ponderale
  • pyrosis
  • reflux gastro oesophagien
  • regurgitation
  • saignement gastrointestinal
  • saignement hemorragie
  • secheresse buccale
  • stenose oesophagienne
  • stomatite
  • ulceration buccale
  • ulceration duodenale
  • ulceration gastrique
  • ulceration pharyngee
  • ulcere oesophagien
MINEUR(S)
  • agranulocytose
  • anemie
  • coagulation trouble
  • leucopenie
  • lymphopenie
  • neutropenie
  • pancytopenie
  • thrombocytopenie
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    ACIDE ALENDRONIQUE PHR LAB 70 mg, comprimé

    plaquette(s) thermoformée(s) polyamide aluminium PVC de 4 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 10,27
  • Illustration de la forme galénique

    ACIDE ALENDRONIQUE ALTER 70 mg, comprimé pelliculé

    plaquette(s) polyamide aluminium PVC-Aluminium de 4 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 10,27
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de acide alendronique ?

    La posologie recommandée est de 1 comprimé à 70 mg une fois par semaine.

    Les patientes doivent être averties que si elles oublient une dose de ce médicament, elles doivent prendre un comprimé le lendemain matin du jour où elles s'en aperçoivent. Elles ne doivent pas prendre deux comprimés le même jour, mais doivent revenir à la prise hebdomadaire du comprimé en se basant sur le jour choisi initialement.

    Ce médicament n'a pas été étudié dans le traitement de l'ostéoporose induite par les corticoïdes.

    Les patientes traitées doivent être supplémentées en calcium et en vitamine D si leurs apports alimentaires sont insuffisants (voir rubrique "Mises en gardes et précautions d'emploi").

    • Utilisation chez les patientes âgées

    Les études cliniques n'ont révélé aucune différence liée à l'âge dans les profils d'efficacité et de sécurité d'emploi de l'alendronate. Par conséquent, aucune modification de posologie n'est nécessaire chez les patientes âgées.

    • Utilisation en cas d'insuffisance rénale

    Aucune modification de posologie n'est nécessaire chez les patientes ayant un taux de filtration glomérulaire > 35 ml/mn. En raison d'un manque d'expérience, l'alendronate n'est pas recommandé chez les patientes présentant une insuffisance rénale caractérisée par un taux de filtration glomérulaire < 35 ml/mn.

    • Population pédiatrique

    La sécurité d'emploi et l'efficacité del'acide alendronique chez les enfants de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Ce médicament ne doit pas être utilisé chez les enfants de moins de 18 ans. Les données actuellement disponibles pour l'acide alendronique dans la population pédiatrique sont décrites en rubrique "Propriétés pharmacodynamiques".

    • Durée du traitement

    La durée optimale du traitement par bisphosphonates pour l'ostéoporose n'a pas été établie. La nécessité de poursuivre le traitement doit être réévaluée régulièrement au cas par cas en fonction des bénéfices et des risques potentiels de ce comprimé particulièrement après 5 ans ou plus de traitement.

    La posologie recommandée est de 70 mg une fois par semaine.

    • Durée d'utilisation

    La durée optimale du traitement par bisphosphonates dans l'ostéoporose n'a pas été établie. La nécessité d'un traitement continu doit être réévaluée périodiquement au cas par cas en se basant sur les bénéfices et les risques potentiels de l'acide alendronique, particulièrement après 5 ans d'utilisation ou plus.

    Les patientes traitées doivent être supplémentées en calcium et en vitamine D si leurs apports alimentaires sont insuffisants (voir rubrique "Mises en gardes et précautions d'emploi").

    • Populations particulières
    • Patientes âgées Les études cliniques n'ont révélé aucune différence liée à l'âge dans les profils d'efficacité et de sécurité d'emploi de l'alendronate. Par conséquent, aucune modification de posologie n'est nécessaire chez les patientes âgées.

    • Insuffisance rénale Aucune modification de posologie n'est nécessaire chez les patientes ayant un débit de filtration glomérulaire (DFG) supérieur à 35 ml/min. En raison d'un manque d'expérience, l'alendronate n'est pas recommandé chez les patientes ayant un DFG inférieur à 35 ml/min.

    • Insuffisance hépatique Aucune modification de posologie n'est nécessaire.

    • Population pédiatrique L'utilisation de l'alendronate monosodique n'est pas recommandée chez les enfants âgés de moins de 18 ans en raison de données de sécurité et d'efficacité insuffisantes dans des conditions associées à l'ostéoporose juvénile (voir également rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

    • Ce médicament n'a pas été étudié dans le traitement de l'ostéoporose induite par les glucocorticoïdes.

    La dose recommandée est d'un comprimé pelliculé à 70 mg une fois par semaine par voie orale.

    • Afin de permettre une absorption suffisante de l'acide alendronique

    L'acide alendronique doit être pris l'estomac vide, au moins 30 minutes avant la première prise d'aliments, de boissons ou de médicaments de la journée et uniquement à l'aide d'eau du robinet. Les autres boissons (y compris l'eau minérale plate ou gazeuse) et aliments, ainsi que certains médicaments, sont susceptibles de réduire l'absorption de l'alendronate (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions").

    • Afin de faciliter le passage jusqu'à l'estomac et de réduire le potentiel d'apparition d'une irritation ou d'effets indésirables locaux et œsophagiens (voir rubrique "Mises en gardes et précautions d'emploi), les recommandations suivantes doivent être observées

    · Ce médicament doit être avalé le matin au moment de se lever, accompagné d'un verre d'eau entier (pas moins de 200 ml). · Les patientes ne doivent pas croquer le comprimé, ni le laisser se dissoudre dans leur bouche. · Les patientes ne doivent pas s'allonger avant leur première prise d'aliments de la journée, laquelle doit intervenir au moins 30 minutes après la prise du comprimé. · Les patientes ne doivent pas s'allonger pendant au moins 30 minutes après la prise de ce médicament. · Ce médicament ne doit pas être pris au moment de se coucher ou avant de se lever le matin.

    Les patientes doivent recevoir un apport supplémentaire en calcium et vitamine D si l'apport alimentaire est insuffisant (cf. rubrique "Mises en garde et précautions particulières d'emploi").

    • Utilisation chez les personnes âgées

    Aucune adaptation de la posologie n'est nécessaire chez les personnes âgées.

    • Utilisation en cas d'insuffisance rénale

    Aucune adaptation de la posologie n'est nécessaire chez les patientes présentant une filtration glomérulaire (FG) supérieure à 35 ml/min. En raison d'une expérience insuffisante, l'alendronate n'est pas recommandé chez les patientes présentant une insuffisance rénale où la FG est inférieure à 35 ml/min.

    • Utilisation chez l'enfant (moins de 18 ans)

    L'alendronate a été étudié chez un faible nombre de patients atteints d'ostéogenèse imparfaite et âgés de moins de 18 ans. Les résultats sont insuffisants pour soutenir son utilisation chez l'enfant.

    Ce médicament n'a pas été étudié dans le traitement de l'ostéoporose induite par les glucocorticoïdes.

    La dose recommandée est d'un comprimé pelliculé à 70 mg une fois par semaine par voie orale.

    • Afin de permettre une absorption suffisante de l'acide alendronique

    L'acide alendronique doit être pris l'estomac vide, au moins 30 minutes avant la première prise d'aliments, de boissons ou de médicaments de la journée et uniquement à l'aide d'eau du robinet. Les autres boissons (y compris l'eau minérale plate ou gazeuse) et aliments, ainsi que certains médicaments, sont susceptibles de réduire l'absorption de l'alendronate (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions").

    • Afin de faciliter le passage jusqu'à l'estomac et de réduire le potentiel d'apparition d'une irritation ou d'effets indésirables locaux et œsophagiens (voir rubrique "Mises en gardes et précautions d'emploi), les recommandations suivantes doivent être observées

    · Ce médicament doit être avalé le matin au moment de se lever, accompagné d'un verre d'eau entier (pas moins de 200 ml). · Les patientes ne doivent pas croquer le comprimé, ni le laisser se dissoudre dans leur bouche. · Les patientes ne doivent pas s'allonger avant leur première prise d'aliments de la journée, laquelle doit intervenir au moins 30 minutes après la prise du comprimé. · Les patientes ne doivent pas s'allonger pendant au moins 30 minutes après la prise de ce médicament. · Ce médicament ne doit pas être pris au moment de se coucher ou avant de se lever le matin.

    Les patientes doivent recevoir un apport supplémentaire en calcium et vitamine D si l'apport alimentaire est insuffisant (cf. rubrique "Mises en garde et précautions particulières d'emploi").

    • Utilisation chez les personnes âgées

    Aucune adaptation de la posologie n'est nécessaire chez les personnes âgées.

    • Utilisation en cas d'insuffisance rénale

    Aucune adaptation de la posologie n'est nécessaire chez les patientes présentant une filtration glomérulaire (FG) supérieure à 35 ml/min. En raison d'une expérience insuffisante, l'alendronate n'est pas recommandé chez les patientes présentant une insuffisance rénale où la FG est inférieure à 35 ml/min.

    • Utilisation chez l'enfant (moins de 18 ans)

    L'alendronate a été étudié chez un faible nombre de patients atteints d'ostéogenèse imparfaite et âgés de moins de 18 ans. Les résultats sont insuffisants pour soutenir son utilisation chez l'enfant.

    Ce médicament n'a pas été étudié dans le traitement de l'ostéoporose induite par les glucocorticoïdes.