Adenuric (fébuxostat)

Médicaments à base de fébuxostat :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Febuxostat

  • Dosages

    120 mg80 mg

  • Formes galéniques

    comprimé pelliculé

  • Classe Thérapeutique

    M04AA - INHIBITEURS DE LA SYNTHESE DE L'ACIDE URIQUE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser adenuric ?

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de adenuric ?

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de adenuric ?

Rare (< 1%)

  • acouphene / bourdonnement d'oreille
  • agranulocytose
  • alimentation trouble
  • alopecie
  • amaigrissement
  • anaphylaxie
  • anemie
  • anorexie
  • appetit perte
  • arthralgie
  • arthrite
  • asthenie
  • bilan thyroidien perturbation
  • bouffee vasomotrice
  • bronchite
  • bursite
  • crampe musculaire
  • creatine kinase modification
  • deces / mortalite
  • depigmentation
  • dermatite
  • diabete
  • douleur / oppression thoracique
  • douleur osseuse
  • dress syndrome
  • dyspnee
  • electrocardiogramme modification
  • eosinophilie
  • eruption cutanee
  • eruption maculo-papuleuse
  • erytheme
  • erythrodermie / dermatite exfoliative
  • faiblesse musculaire
  • fibrillation auriculaire
  • goutte
  • hematocrite modification
  • hematurie
  • hemiplegie
  • hemoglobine modification
  • hyperamylasemie
  • hypercholesterolemie
  • hypercreatininemie
  • hyperglycemie
  • hyperkaliemie
  • hyperlipidemie
  • hypersudation
  • hypertension arterielle
  • hypertriglyceridemie
  • hyperuremie / hyperazotemie
  • infection des voies respiratoires
  • insuffisance renale aigue
  • leucopenie
  • lithiase renale
  • lyell syndrome
  • lymphopenie
  • lyse tumorale syndrome
  • manifestation cutanee
  • miction trouble
  • myalgie
  • nephrite interstitielle
  • oedeme
  • oedeme de quincke / angioedeme
  • palpitations
  • pancytopenie
  • petechies
  • pollakiurie
  • polydipsie
  • prise ponderale
  • proteinurie
  • prurit
  • raideur articulaire
  • raideur musculaire
  • rhabdomyolyse
  • saignement / hemorragie
  • stevens johnson syndrome
  • tachycardie
  • temps cephaline activee modification
  • thrombocytopenie
  • toux
  • urticaire
  • vision floue

Fréquent (> 1%)

  • agueusie
  • alat modification
  • asat modification
  • atteinte hepatique
  • bilirubine modification
  • cephalee
  • constipation
  • diarrhee
  • distension abdominale
  • douleur abdominale
  • dysgueusie
  • dyspepsie
  • erection trouble
  • flatulence / meteorisme
  • gamma gt modification
  • hepatite
  • hypoesthesie
  • hyposmie / anosmie
  • insomnie
  • lactico-deshydrogenase modification
  • lesion hepatique
  • libido trouble
  • lithiase biliaire
  • nausee vomissement
  • nervosite
  • pancreatite aigue
  • paresthesie
  • phosphatase alcaline modification
  • reflux gastro-oesophagien
  • secheresse buccale
  • somnolence diurne
  • ulceration buccale
  • vertige / etourdissement

N/A

  • sans info sur effets surdosage
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    ADENURIC 120 mg, comprimé pelliculé

    2 plaquette(s) thermoformée(s) (ACLAR RX) polytrifluorochloroéthylène PVC-Aluminium de 14 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 16,88
  • Illustration de la forme galénique

    ADENURIC 80 mg, comprimé pelliculé

    2 plaquette(s) thermoformée(s) (ACLAR RX) polytrifluorochloroéthylène PVC-Aluminium de 14 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 16,88
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de adenuric ?

    La dose recommandée de fébuxostat est de 80 mg une fois par jour, administrée par voie orale, pendant ou en dehors des repas. Si l'uricémie est > 6 mg/dl (357 micromole/litre) après 2 à 4 semaines de traitement, l‘administration d'une dose de 120 mg de fébuxostat une fois par jour peut être envisagée.

    L'action du fébuxostat est suffisamment rapide pour permettre un nouveau dosage de l'uricémie après 2 semaines de traitement. L'objectif thérapeutique est la diminution et le maintien de l'uricémie au-dessous de 6 mg/dl (357micromole/litre).

    Un traitement préventif des crises de goutte est recommandé pendant au moins 6 mois (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Populations particulières
    • Sujet âgé Aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez les patients âgés (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance rénale L'efficacité et la tolérance n'ont pas été totalement évaluées chez les patients présentant une insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min) (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"). Aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance rénale légère à modérée.

    • Population pédiatrique La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible.

    • Populations particulières
    • Insuffisance hépatique

    La dose recommandée est de 80 mg chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère.

    L'efficacité et la tolérance du fébuxostat n'ont pas été étudiées chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (classe C de Child Pugh).

    L'expérience clinique est limitée chez les patients présentant une insuffisance hépatique modérée.

    Syndrome de Lyse Tumorale : la dose recommandée de ce médicament est de 120 mg une fois par jour, administrée par voie orale, pendant ou en dehors des repas.

    Ce médicament doit être commencé deux jours avant le début du traitement cytotoxique et poursuivi pour une durée minimum de 7 jours; cependant le traitement peut être prolongé jusqu'à 9 jours selon la durée de la chimiothérapie en fonction de la clinique.

    • Populations particulières
    • Sujet âgé Aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez les patients âgés (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance rénale L'efficacité et la tolérance n'ont pas été totalement évaluées chez les patients présentant une insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min) (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"). Aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance rénale légère à modérée.

    • Insuffisance hépatique L'efficacité et la tolérance du fébuxostat n'ont pas été étudiées chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (classe C de Child Pugh). Syndrome de Lyse Tumorale : dans l'étude pivot de phase III (FLORENCE) seuls les sujets insuffisants hépatiques sévères ont été exclus de l'étude. Aucun ajustement de dose n'a été nécessaire pour les patients participant à l'étude sur la base de leur fonction hépatique.

    • Population pédiatrique La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible.