Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Adrenaline

  • Dosages

    1 mg/ml0,25 mg/ml0,50 mg/ml1 mg/mL

  • Formes galéniques

    solution injectable en ampoulesolution injectable en seringue pré-rempliesolution injectable

  • Classe Thérapeutique

    C01CA - ADRENERGIQUES ET DOPAMINERGIQUES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser adrenaline ?

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de adrenaline ?

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de adrenaline ?

Rare (< 1%)

  • acidose lactique
  • acidose metabolique
  • acouphene / bourdonnement d'oreille
  • agitation
  • anaphylaxie
  • anxiete
  • asthenie
  • baillements
  • bronchospasme / asthme
  • cephalee
  • choc anaphylactique
  • confusion mentale
  • convulsion
  • depression
  • dyspnee
  • dysurie
  • fievre
  • glande salivaire hypertrophie
  • hallucination
  • hyperglycemie
  • hypersudation
  • hypertension arterielle
  • hypoesthesie
  • hypokaliemie
  • insomnie
  • irritabilite
  • logorrhee
  • miction trouble
  • mydriase
  • necrose veineuse
  • nervosite
  • nystagmus
  • oedeme pulmonaire
  • paleur
  • palpitations
  • paresthesie
  • photophobie
  • reaction allergique
  • reaction locale au point d'injection
  • retention d'urine
  • sommeil trouble
  • somnolence diurne
  • syncope
  • tremblement
  • trouble psychocomportemental
  • vertige / etourdissement

Fréquent (> 1%)

  • anemie
  • angor
  • arret cardiaque
  • arythmie
  • bouffee vasomotrice
  • bradycardie
  • brulure locale
  • cardiomyopathie
  • cetose
  • colite
  • conduction trouble
  • deces / mortalite
  • diarrhee
  • douleur / oppression thoracique
  • douleur abdominale
  • douleur angineuse
  • dysgueusie
  • dyspepsie
  • dysphagie / deglutition difficulte
  • electrocardiogramme modification
  • extrasystole
  • fibrillation auriculaire
  • fibrillation ventriculaire
  • flush
  • frisson
  • gangrene
  • gastralgie
  • hemorragie cerebrale
  • hyperkaliemie
  • hypotension arterielle
  • hypovolemie
  • infarctus du myocarde
  • ischemie
  • ischemie myocardique
  • malaise / lipothymie
  • nausee vomissement
  • necrose cutanee
  • oedeme peripherique
  • paleur des extremites
  • psychose
  • refroidissement des extremites
  • secheresse buccale
  • stomatite
  • tachycardie
  • tachysystolie ventriculaire
  • trouble vasculaire peripherique
  • vasoconstriction cutanee
  • vasoconstriction peripherique
  • vasoconstriction veineuse
  • vasodilatation peripherique

N/A

  • anorexie
  • anurie
  • apnee
  • atteinte renale
  • collapsus cardiovasculaire
  • coma
  • crampe musculaire
  • delire
  • depression respiratoire
  • desorientation spatio-temporelle
  • glycogenolyse hepatique
  • hypotension arterielle orthostatique
  • hypothermie
  • lethargie
  • myosis
  • oedeme aigu du poumon
  • paranoia
  • respiration trouble
  • vasoconstriction arteriolaire
  • vigilance trouble
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    ADRENALINE AGUETTANT 1 mg/ml, solution injectable en ampoule

    10 ampoule(s) en verre de 1 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    ADRENALINE AGUETTANT 1 mg/mL sans sulfite, solution injectable en seringue pré-remplie

    10 seringue(s) préremplie(s) polypropylène suremballée(s) de 5 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    ADRENALINE RENAUDIN 0,25 mg/ml, solution injectable en ampoule

    10 ampoule(s) bouteille en verre de 1 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    ADRENALINE RENAUDIN 0,50 mg/ml, solution injectable

    10 ampoule(s) bouteille en verre de 1 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    ADRENALINE AGUETTANT 1 mg/mL SANS SULFITE, solution injectable

    10 ampoule(s) en verre de 5 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
Illustration posology

Quelle est la posologie de adrenaline ?

Traitement des détresses cardio-circulatoires avec états de choc : Administration à la seringue électrique en continu à une dose comprise entre 0,01 et 0,5 microgrammes/kg/minute, la posologie moyenne étant fonction de l'état thérapeutique recherché.

Traitement de l'arrêt cardiocirculatoire : Administration intraveineuse en bolus de 1 à 5 mg jusqu'au rétablissement de l'état hémodynamique.

Traitement du choc anaphylactique établi :

  • adrénaline 0,025 % : dilution d'une ampoule de 1 ml dans 1,5 ml de sérum physiologique.
  • adrénaline 0,05 % : dilution d'une ampoule de 1 ml dans 4 ml de sérum physiologique.
  • adrénaline 0,1 % : dilution d'une ampoule de 1 ml dans 10 ml de sérum physiologique ou dilution d'une ampoule de 5 ml dans 50 ml de sérum physiologique,

puis administration intraveineuse en bolus de 1 ml de la solution diluée, soit 0,1 mg d'adrénaline. Les bolus sont répétés jusqu'au rétablissement de l'état hémodynamique. Une surveillance étroite doit être instaurée.

Traitement du choc anaphylactique établi : administration par voie sous-cutanée de 0,3 mg d'adrénaline, soit 0,3 ml de la solution (non diluée) à 0,1 %. L'amélioration apparaît généralement dans les trois à cinq minutes suivant l'injection sous-cutanée. Une seconde injection de 0,3 mg d'adrénaline peut être faite 10 à 15 minutes plus tard si nécessaire.

Traitement du choc anaphylactique établi : les doses chez l'enfant par voie sous-cutanée sont :

  • de six à douze ans (18 à 33 kg) : 0,2 mg d'adrénaline, soit 0,2 ml de la solution (non diluée) à 0,1 % ou 0,4 ml de la solution (non diluée) à 0,05 % ou 0,8 ml de la solution (non diluée) à 0,025 %.

Traitement du choc anaphylactique établi : les doses chez l'enfant par voie sous-cutanée sont :

  • de deux à six ans (12 à 18 kg) : 0,15 mg d'adrénaline, soit 0,15 ml de la solution (non diluée) à 0,1 % ou 0,3 ml de la solution (non diluée) à 0,05 % ou 0,6 ml de la solution (non diluée) à 0,025 %.

Traitement du choc anaphylactique établi : les doses chez l'enfant par voie sous-cutanée sont :

  • de moins de deux ans (jusqu'à 12 kg) : 0,05 à 0,1 mg d'adrénaline, soit 0,05 à 0,1 ml de la solution (non diluée) à 0,1 % ou 0,1 à 0,2 ml de la solution (non diluée) à 0,05 % ou 0,2 à 0,4 ml de la solution (non diluée) à 0,025 %.

L'adrénaline intraveineuse est réservée aux professionnels de santé expérimentés dans l'administration et la titration des vasopresseurs dans le cadre de leur pratique clinique ordinaire.

Réanimation cardio-pulmonaire chez l'adulte : Administration de 1 mL de solution d'adrénaline au 1:1000 (1 mg), par voie intraveineuse ou intra­osseuse, répétée toutes les 3 à 5 minutes jusqu'au rétablissement de la circulation spontanée.

Lors de l'arrêt cardiaque, chaque dose de 1 mg d'adrénaline (1 mL de la solution à 1: 1000) administrée par voie veineuse périphérique doit être suivie par un flush d'au moins 20 mL de chlorure de sodium isotonique afin de faciliter la distribution dans la circulation centrale.