Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Cholecalciferol

  • Dosages

    10 000 UI/ml

  • Formes galéniques

    solution buvable en gouttes

  • Classe Thérapeutique

    A11CC - VITAMINE D ET ANALOGUES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser adrigyl ?

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de adrigyl ?

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de adrigyl ?

Rare (< 1%)

  • alcalose metabolique
  • appetit perte
  • eczema
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • oedeme
  • oedeme de quincke / angioedeme
  • oedeme larynge aigu
  • prurit
  • urticaire

N/A

  • amaigrissement
  • anorexie
  • apathie
  • arythmie
  • asthenie
  • burnett syndrome
  • calcification
  • calcification vasculaire
  • cephalee
  • coma
  • constipation
  • deces / mortalite
  • deshydratation
  • diarrhee
  • distension abdominale
  • douleur abdominale
  • douleur osseuse
  • dyspepsie
  • epigastralgie
  • faiblesse musculaire
  • fievre
  • flatulence / meteorisme
  • hypercalcemie
  • hypercalciurie
  • hyperphosphaturie
  • hyperphosphoremie / hyperphosphatemie
  • hypertension arterielle
  • hypoparathyroidie
  • infection urinaire
  • insuffisance renale aigue
  • lithiase renale
  • nausee vomissement
  • nephrocalcinose
  • polydipsie
  • polyurie
  • reaction allergique
  • regurgitation
  • retard staturo-ponderal
  • trouble psychocomportemental
  • vitamine metabolisme perturbation
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    ADRIGYL 10 000 UI/ml, solution buvable en gouttes

    flacon(s) en verre avec fermeture de sécurité enfant de 10 ml avec compte-gouttes polyéthylène basse densité (PEBD)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 2,67
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de adrigyl ?

    • Carence vitaminique chez l'enfant
    • Prophylaxie Sa mise en oeuvre est impérative chez tous les nourrissons et les jeunes enfants, dans les conditions actuelles de vie en cas d'exposition insuffisante au soleil (circulaires ministérielles du 21 février 1963 et 6 janvier 1971) en raison de la faible teneur des aliments en vitamine D.

    . Prématuré : 3 à 4 gouttes par jour

    • Carence vitaminique chez l'enfant
    • Prophylaxie Sa mise en oeuvre est impérative chez tous les nourrissons et les jeunes enfants, dans les conditions actuelles de vie en cas d'exposition insuffisante au soleil (circulaires ministérielles du 21 février 1963 et 6 janvier 1971) en raison de la faible teneur des aliments en vitamine D.

    . de 0 à 24 mois :
    .. avec lait enrichi en vitamine D : 2 à 3 gouttes par jour ; .. sans lait enrichi en vitamine D : 3 à 5 gouttes par jour ; .. à peau pigmentée : 7 gouttes par jour.

    • Carence vitaminique chez l'enfant
    • Prophylaxie Sa mise en oeuvre est impérative chez tous les nourrissons et les jeunes enfants, dans les conditions actuelles de vie en cas d'exposition insuffisante au soleil (circulaires ministérielles du 21 février 1963 et 6 janvier 1971) en raison de la faible teneur des aliments en vitamine D.

    . enfant - adolescent : .. sans pathologie digestive : 2 à 3 gouttes par jour ; .. avec une pathologie digestive : 2 à 6 gouttes par jour ; .. recevant des anti-convulsivants : 4 à 6 gouttes par jour.

    • Carence vitaminique chez l'enfant
    • Traitement 6 à 12 gouttes par jour pendant 4-6 mois ou 12 à 24 gouttes par jour pendant 1-2 mois, jusqu'au retour à la normale de la calcémie et de la phosphorémie, en surveillant la calciurie pour éviter un surdosage. Ne pas dépasser une dose totale de 600000 UI/an.
    • Carence vitaminique chez la femme enceinte
    • Prophylaxie 3 gouttes par jour à partir du 6ème mois ou 7ème mois.
    • Carence vitaminique chez l'adulte et le sujet âgé
    • Prophylaxie 2 à 3 gouttes par jour.
    • Carence vitaminique chez l'adulte et le sujet âgé
    • Traitement 6 à 60 gouttes par jour jusqu'au retour à la normale de la calcémie et de la phosphorémie, en surveillant la calciurie pour éviter un surdosage. Ne pas dépasser une dose totale de 600000 UI/an.