Agrastat (tirofiban)

Médicaments à base de tirofiban :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    250 microgrammes/ml50 microgrammes/ml

  • Formes galéniques

    solution à diluer pour perfusionsolution pour perfusion

  • Classe Thérapeutique

    B01AC - INHIBITEURS DE L'AGREGATION PLAQUETTAIRE, HEPARINE EXCLUE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser agrastat ?

  • Traitement preventif

  • Associer a l'aspirine

  • et

  • Associer a l'heparine non fractionnee

  • Debuter dans les 12h suivant symptomes

  • Dans la phase precoce

  • En cas synd coronaire sans decalage st

  • Chez l'adulte

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de agrastat ?

  • Accident vasculaire cerebral

    • Accident vascul cerebral atcd personnel
    • Accident vascul cerebral hemorragique
    • Accident vascul cerebral recent
  • Allaitement

  • Anevrisme arterioveineux intracranien

    • Anevrisme intracranien antecedent
  • Hemophilie

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite abciximab
    • Hypersensibilite alfentanil
    • Hypersensibilite aminoglutethimide
    • Hypersensibilite antag recep gp iib/iiia
    • Hypersensibilite biperidene
    • Hypersensibilite bupivacaine
    • Hypersensibilite carpipramine
    • Hypersensibilite clopamide
    • Hypersensibilite crizotinib
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite cyproheptadine
    • Hypersensibilite desloratadine
    • Hypersensibilite dihexyverine
    • Hypersensibilite diphemanil
    • Hypersensibilite diphenoxylate
    • Hypersensibilite dipyridamole
    • Hypersensibilite domperidone
    • Hypersensibilite donepezil
    • Hypersensibilite ebastine
    • Hypersensibilite encainide
    • Hypersensibilite eptifibatide
    • Hypersensibilite fentanyl
    • Hypersensibilite fexofenadine
    • Hypersensibilite flavoxate
    • Hypersensibilite flecainide
    • Hypersensibilite haloperidol
    • Hypersensibilite ifenprodil
    • Hypersensibilite irinotecan
    • Hypersensibilite ketotifene
    • Hypersensibilite lenalidomide
    • Hypersensibilite levobupivacaine
    • Hypersensibilite levocabastine
    • Hypersensibilite loperamide
    • Hypersensibilite loratadine
    • Hypersensibilite mepivacaine
    • Hypersensibilite methylphenidate
    • Hypersensibilite metopimazine
    • Hypersensibilite miglitol
    • Hypersensibilite minoxidil
    • Hypersensibilite naratriptan
    • Hypersensibilite paliperidone
    • Hypersensibilite pancuronium
    • Hypersensibilite paroxetine
    • Hypersensibilite penfluridol
    • Hypersensibilite periciazine
    • Hypersensibilite pethidine
    • Hypersensibilite pimozide
    • Hypersensibilite pipamperone
    • Hypersensibilite piperidine derives
    • Hypersensibilite pipotiazine
    • Hypersensibilite pizotifene
    • Hypersensibilite pomalidomide
    • Hypersensibilite prucalopride
    • Hypersensibilite raloxifene
    • Hypersensibilite remifentanil
    • Hypersensibilite risperidone
    • Hypersensibilite roxatidine
    • Hypersensibilite sufentanil
    • Hypersensibilite thalidomide
    • Hypersensibilite tirofiban
    • Hypersensibilite trihexyphenidyle
    • Hypersensibilite vandetanib
    • Hypersensibilite vecuronium
  • Hypertension arterielle

    • Hypertension arterielle maligne
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Intervention chirurgicale

    • Angioplastie coronaire
    • Intervention chirurg cardiovasculaire
    • Intervention chirurgicale atcd
    • Intervention chirurgicale majeure
    • Intervention chirurgicale recente
    • Pontage aorto coronarien
  • Lesion intracranienne

  • Maladie hemorragique

  • Malformation arterio-veineuse

    • Malformation arterio-veineuse cerebrale
  • Neurochirurgie

  • Pathologie cerebrale

  • Saignement gastro-intestinal

  • Saignement veineux ou arteriel important

  • Syndrome hemorragique

  • Terrain hemorragique

  • Thrombocyte anomalie

  • Thrombopenie

    • Thrombopenie antecedent personnel
    • Thrombopenie en cours
    • Trt par antagoniste recept gp iib/iiia
  • Traumatisme

    • Traumatisme antecedent
    • Traumatisme recent
    • Traumatisme severe
  • Trouble de l'hemostase

  • Trouble de la coagulation

  • Tumeur cerebrale

    • Tumeur cerebrale antecedent personnel
  • Adulte jeune (15-17 ans)

  • Enfant

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Anemie

  • Anesthesie

    • Anesthesie peridurale
    • Rachianesthesie
  • Anevrisme arteriel

  • Autre traitement en cours

    • Trt par adenosine
    • Trt par clopidogrel
    • Trt par dipyridamole
    • Trt par enoxaparine
    • Trt par hbpm
    • Trt par med augmentant risque hemorragiq
    • Trt par prostacycline
    • Trt par sulfinpyrazone
    • Trt par thrombolytique
    • Trt par ticlopidine
  • Biopsie

  • Choc cardiogenique

  • Femme

  • Hematurie

  • Hypertension arterielle

    • Hypertension arterielle non controlee
  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque aigue
    • Insuff cardiaque chronique
    • Insuff cardiaque severe classe iv
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
  • Insuffisance renale chronique

  • Lithotripsie

  • Mode d'administration particulier

    • Voie femorale
  • Patient de faible poids

  • Pericardite

    • Pericardite aigue
  • Ponction

    • Ponction lombaire
    • Ponction vaisseau non compressible
  • Quel que soit le terrain

  • Reanimation

  • Regime hyposode strict

  • Retinopathie

    • Retinopathie hemorragique
  • Sujet age

  • Ulcere gastroduodenal

    • Ulcere gastroduodenal en evolution
  • Vascularite

    • Vascularite atcd personnel
    • Vascularite evolutive
  • Anemie

  • Anesthesie

    • Anesthesie peridurale
    • Rachianesthesie
  • Anevrisme arteriel

  • Autre traitement en cours

    • Trt par adenosine
    • Trt par clopidogrel
    • Trt par dipyridamole
    • Trt par enoxaparine
    • Trt par hbpm
    • Trt par med augmentant risque hemorragiq
    • Trt par prostacycline
    • Trt par sulfinpyrazone
    • Trt par thrombolytique
    • Trt par ticlopidine
  • Biopsie

  • Choc cardiogenique

  • Femme

  • Hematurie

  • Hypertension arterielle

    • Hypertension arterielle non controlee
  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque aigue
    • Insuff cardiaque chronique
    • Insuff cardiaque severe classe iv
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
  • Insuffisance renale chronique

  • Lithotripsie

  • Mode d'administration particulier

    • Voie femorale
  • Patient de faible poids

  • Pericardite

    • Pericardite aigue
  • Ponction

    • Ponction lombaire
    • Ponction vaisseau non compressible
  • Quel que soit le terrain

  • Reanimation

  • Regime hyposode strict

  • Retinopathie

    • Retinopathie hemorragique
  • Sujet age

  • Ulcere gastroduodenal

    • Ulcere gastroduodenal en evolution
  • Vascularite

    • Vascularite atcd personnel
    • Vascularite evolutive
Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de agrastat ?

MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • anaphylaxie
  • anemie
  • bronchospasme asthme
  • cephalee
  • deces mortalite
  • ecchymoses
  • epistaxis
  • eruption cutanee
  • fievre
  • gingivorrhagie
  • hematemese
  • hematocrite modification
  • hematome
  • hematurie
  • hemoglobine modification
  • hemoptysie
  • hemorragie cerebrale
  • hemorragie digestive
  • hemorragie intrapulmonaire
  • hemorragie uro genitale
  • melena
  • nausee vomissement
  • pericardite
  • petechies
  • reaction allergique
  • rectorragie
  • saignement gastrointestinal
  • saignement hemorragie
  • saignement local au point dinjection
  • thrombocytopenie
  • urticaire
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    AGRASTAT 250 microgrammes/ml, solution à diluer pour perfusion

    1 flacon(s) en verre de 50 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    AGRASTAT 50 microgrammes/ml, solution pour perfusion

    1 poche(s) en plastique avec tubulure(s) PVC suremballée(s)/surpochée(s) de 250 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de agrastat ?

    Ce médicament est réservé à l'usage hospitalier, aux médecins spécialistes ayant une expérience de la prise en charge des syndromes coronaires aigus.

    Ce médicament doit être dilué avant utilisation. Ce médicament doit être administré avec de l'héparine non fractionnée et des traitements antiplaquettaires par voie orale, comme l'aspirine.

    • Posologie

    Chez les patients bénéficiant d'une stratégie de prise en charge invasive précoce pour un syndrome coronaire aigu sans sus-décalage persistant du segment ST (SCA-NSTEMI) et chez lesquels il n'est pas prévu de réaliser une coronarographie dans les 4 heures et jusqu'à 48 heures après diagnostic, ce médicament est administré par voie intraveineuse à une vitesse de perfusion initiale de 0,4 microg/kg/min pendant 30 minutes. A la fin de la perfusion initiale, l'administration de ce médicament doit être poursuivie à une vitesse de perfusion de 0,1 microg/kg/min.

    Ce médicament doit être administré simultanément avec l'héparine non fractionnée (généralement en bolus intraveineux) 50-60 unités (UI)/kg au début du traitement par ce médicament, puis à raison de 1000 UI par heure environ, en ajustant en fonction du temps de céphaline activé (TCA) qui doit être supérieur à au moins deux fois la valeur du témoin), et en association avec un traitement antiagrégant plaquettaire oral, dont l'aspirine (AAS)(Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"), en l'absence de contre-indication.

    Ce médicament doit être administré avec de l'héparine non fractionnée (voir la posologie ci-dessus) et un traitement antiagrégant plaquettaire oral, dont l'aspirine (AAS) (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques") en l'absence de contre-indication.

    • Personnes âgées Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les patients âgés (Cf. également rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi").

    • Population pédiatrique La tolérance et l'efficacité de ce médicament n'ont pas été établies chez les enfants de moins de 18 ans. Aucune donnée disponible.

    Les données suivantes sont fournies à titre d'indication pour l'ajustement de la posologie en fonction du poids.

    • La plupart des patients
    • Dose de charge 0,4 microgramme/kg/min

    Poids du patient (kg) : 30-37 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 16 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 4

    Poids du patient (kg) : 38-45 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 20 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 5

    Poids du patient (kg) : 46-54 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 24 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 6

    Poids du patient (kg) : 55-62 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 28 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 7

    Poids du patient (kg) : 63-70 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 32 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 8

    Poids du patient (kg) : 71-79 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 36 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 9

    Poids du patient (kg) : 80-87 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 40 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 10

    Poids du patient (kg) : 88-95 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 44 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 11

    Poids du patient (kg) : 96-104 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 48 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 12

    Poids du patient (kg) : 105-112 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 52 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 13

    Poids du patient (kg) : 113-120 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 56 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 14

    Poids du patient (kg) : 121-128 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 60 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 15

    Poids du patient (kg) : 129-137 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 64 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 16

    Poids du patient (kg) : 138-145 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 68 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 17

    Poids du patient (kg) : 146-153 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 72 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 18

    • Début et durée du traitement avec ce médicament

    Chez les patients bénéficiant d'une stratégie de prise en charge invasive précoce pour un SCA-NST et chez lesquels il n'est pas prévu de réaliser une coronarographie dans les 4 heures et jusqu'à 48 heures après le diagnostic, la dose de charge de 0,4 microgramme/kg/min de ce médicament doit être initiée dès que le diagnostic est établi.

    La durée recommandée du traitement est d'au moins 48 heures. La perfusion de ce médicament et d'héparine non fractionnée peut être poursuivie au cours d'une coronarographie, et doit être maintenue pendant au moins 12 heures, sans dépasser 24 heures après une intervention coronaire percutanée. La perfusion doit être arrêtée lorsque le patient est cliniquement stable et qu'aucune intervention coronarienne n'est prévue par le médecin traitant. La durée totale du traitement ne doit pas dépasser 108 heures.

    Si un patient, diagnostiqué avec un SCA NST et pris en charge avec une stratégie invasive, bénéficie d'une coronarographie dans les 4 heures qui suivent le diagnostic, ce médicament doit être administré en bolus de 25 microgrammes/kg au début de l'intervention coronaire percutanée suivie d'une perfusion continue pendant 18 à 24 heures et jusqu'à 48 heures au maximum.

    • Traitements concomitants (héparine non fractionnée, antiagrégant plaquettaire par voie orale y compris l'aspirine)

    Le traitement par héparine non fractionnée doit être débuté avec un bolus intraveineux de 50-60 UI/kg, relayé par une perfusion d'entretien à un débit de 1000 U par heure. La posologie d'héparine est ajustée afin de maintenir le TCA à deux fois environ la valeur du témoin. En l'absence de contre-indication, tous les patients doivent recevoir un antiagrégant plaquettaire par voie orale, dont l'aspirine, avant le début du traitement par ce médicament (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). Ce traitement doit être poursuivi au moins pendant la durée de la perfusion de ce médicament.

    La plupart des études évaluant le traitement par ce médicament en complément de l'intervention coronaire percutanée ont utilisé l'aspirine en association avec du clopidogrel comme traitement antiplaquettaire oral. L'efficacité de l'association de ce médicament avec le prasugrel ou le ticagrelor n'a pas été établie dans des études contrôlées randomisées.

    Ce médicament est réservé à l'usage hospitalier, aux médecins spécialistes ayant une expérience de la prise en charge des syndromes coronaires aigus.

    Ce médicament doit être dilué avant utilisation. Ce médicament doit être administré avec de l'héparine non fractionnée et des traitements antiplaquettaires par voie orale, comme l'aspirine.

    • Posologie

    Ce médicament doit être administré simultanément avec l'héparine non fractionnée (généralement en bolus intraveineux) 50-60 unités (UI)/kg au début du traitement par ce médicament, puis à raison de 1000 UI par heure environ, en ajustant en fonction du temps de céphaline activé (TCA) qui doit être supérieur à au moins deux fois la valeur du témoin), et en association avec un traitement antiagrégant plaquettaire oral, dont l'aspirine (AAS)(Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"), en l'absence de contre-indication.

    Ce médicament doit être administré avec de l'héparine non fractionnée (voir la posologie ci-dessus) et un traitement antiagrégant plaquettaire oral, dont l'aspirine (AAS) (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques") en l'absence de contre-indication.

    • Personnes âgées Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les patients âgés (Cf. également rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi").

    • Population pédiatrique La tolérance et l'efficacité de ce médicament n'ont pas été établies chez les enfants de moins de 18 ans. Aucune donnée disponible.

    • Patients présentant une insuffisance rénale sévère

    En cas d'insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/minute), la posologie de ce médicament doit être réduite de 50 % (Cf. également rubriques "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    Les données suivantes sont fournies à titre d'indication pour l'ajustement de la posologie en fonction du poids.

    • Insuffisance rénale sévère
    • Dose de charge 0,4 microgramme/kg/min

    Poids du patient (kg) : 30-37 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 8 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 2

    Poids du patient (kg) : 38-45 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 10 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 3

    Poids du patient (kg) : 46-54 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 12 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 3

    Poids du patient (kg) : 55-62 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 14 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 4

    Poids du patient (kg) : 63-70 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 16 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 4

    Poids du patient (kg) : 71-79 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 18 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 5

    Poids du patient (kg) : 80-87 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 20 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 5

    Poids du patient (kg) : 88-95 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 22 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 6

    Poids du patient (kg) : 96-104 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 24 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 6

    Poids du patient (kg) : 105-112 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 26 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 7

    Poids du patient (kg) : 113-120 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 28 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 7

    Poids du patient (kg) : 121-128 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 30 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 8

    Poids du patient (kg) : 129-137 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 32 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 8

    Poids du patient (kg) : 138-145 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 34 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 9

    Poids du patient (kg) : 146-153 Vitesse de perfusion initiale pendant 30 min (ml/heure) : 36 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 9

    • Début et durée du traitement avec ce médicament

    Chez les patients bénéficiant d'une stratégie de prise en charge invasive précoce pour un SCA-NST et chez lesquels il n'est pas prévu de réaliser une coronarographie dans les 4 heures et jusqu'à 48 heures après le diagnostic, la dose de charge de 0,4 microgramme/kg/min de ce médicament doit être initiée dès que le diagnostic est établi.

    La durée recommandée du traitement est d'au moins 48 heures. La perfusion de ce médicament et d'héparine non fractionnée peut être poursuivie au cours d'une coronarographie, et doit être maintenue pendant au moins 12 heures, sans dépasser 24 heures après une intervention coronaire percutanée. La perfusion doit être arrêtée lorsque le patient est cliniquement stable et qu'aucune intervention coronarienne n'est prévue par le médecin traitant. La durée totale du traitement ne doit pas dépasser 108 heures.

    Si un patient, diagnostiqué avec un SCA NST et pris en charge avec une stratégie invasive, bénéficie d'une coronarographie dans les 4 heures qui suivent le diagnostic, ce médicament doit être administré en bolus de 25 microgrammes/kg au début de l'intervention coronaire percutanée suivie d'une perfusion continue pendant 18 à 24 heures et jusqu'à 48 heures au maximum.

    • Traitements concomitants (héparine non fractionnée, antiagrégant plaquettaire par voie orale) Le traitement par héparine non fractionnée doit être débuté avec un bolus intraveineux de 50-60 UI/kg, relayé par une perfusion d'entretien à un débit de 1000 U par heure. La posologie d'héparine est ajustée afin de maintenir le TCA à deux fois environ la valeur du témoin. En l'absence de contre-indication, tous les patients doivent recevoir un antiagrégant plaquettaire par voie orale, dont l'aspirine, avant le début du traitement par ce médicament (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). Ce traitement doit être poursuivi au moins pendant la durée de la perfusion de ce médicament.

    La plupart des études évaluant le traitement par ce médicament en complément de l'intervention coronaire percutanée ont utilisé l'aspirine en association avec du clopidogrel comme traitement antiplaquettaire oral. L'efficacité de l'association de ce médicament avec le prasugrel ou le ticagrelor n'a pas été établie dans des études contrôlées randomisées.

    Ce médicament est réservé à l'usage hospitalier, aux médecins spécialistes ayant une expérience de la prise en charge des syndromes coronaires aigus.

    Ce médicament doit être dilué avant utilisation. Ce médicament doit être administré avec de l'héparine non fractionnée et des traitements antiplaquettaires par voie orale, comme l'aspirine.

    • Posologie

    Chez les patients SCA NST pour lesquels une intervention coronaire percutanée est planifiée dans les quatre premières heures suivant le diagnostic ou chez les patients en phase aiguë d'infarctus du myocarde (IDM ST+) devant bénéficier d'une intervention coronaire percutanée primaire, ce médicament devra être administré sous la forme d'un bolus initial de 25 microgrammes/kg injecté sur une période de 3 minutes, suivi d'une perfusion continue à une vitesse de 0,15 microgramme /kg/min pendant 12 à 24 heures et jusqu'à 48 heures.

    Ce médicament doit être administré avec de l'héparine non fractionnée (voir la posologie ci-dessus) et un traitement antiagrégant plaquettaire oral, dont l'aspirine (AAS) (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques") en l'absence de contre-indication.

    • Personnes âgées Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les patients âgés (Cf. également rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi").

    • Population pédiatrique La tolérance et l'efficacité de ce médicament n'ont pas été établies chez les enfants de moins de 18 ans. Aucune donnée disponible.

    Les données suivantes sont fournies à titre d'indication pour l'ajustement de la posologie en fonction du poids.

    • La plupart des patients
    • Bolus de 25 microgrammes/kg

    Poids du patient (kg) : 30-37 Bolus (ml) : 17 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 6

    Poids du patient (kg) : 38-45 Bolus (ml) : 21 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 7

    Poids du patient (kg) : 46-54 Bolus (ml) : 25 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 9

    Poids du patient (kg) : 55-62 Bolus (ml) : 29 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 11

    Poids du patient (kg) : 63-70 Bolus (ml) : 33 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 12

    Poids du patient (kg) : 71-79 Bolus (ml) : 38 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 14

    Poids du patient (kg) : 80-87 Bolus (ml) : 42 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 15

    Poids du patient (kg) : 88-95 Bolus (ml) : 46 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 16

    Poids du patient (kg) : 96-104 Bolus (ml) : 50 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 18

    Poids du patient (kg) : 105-112 Bolus (ml) : 54 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 20

    Poids du patient (kg) : 113-120 Bolus (ml) : 58 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 21

    Poids du patient (kg) : 121-128 Bolus (ml) : 62 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 22

    Poids du patient (kg) : 129-137 Bolus (ml) : 67 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 24

    Poids du patient (kg) : 138-145 Bolus (ml) : 71 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 25

    Poids du patient (kg) : 146-153 Bolus (ml) : 75 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 27

    • Début et durée du traitement avec ce médicament

    Chez les patients bénéficiant d'une stratégie de prise en charge invasive précoce pour un SCA-NST et chez lesquels il n'est pas prévu de réaliser une coronarographie dans les 4 heures et jusqu'à 48 heures après le diagnostic, la dose de charge de 0,4 microgramme/kg/min de ce médicament doit être initiée dès que le diagnostic est établi.

    La durée recommandée du traitement est d'au moins 48 heures. La perfusion de ce médicament et d'héparine non fractionnée peut être poursuivie au cours d'une coronarographie, et doit être maintenue pendant au moins 12 heures, sans dépasser 24 heures après une intervention coronaire percutanée. La perfusion doit être arrêtée lorsque le patient est cliniquement stable et qu'aucune intervention coronarienne n'est prévue par le médecin traitant. La durée totale du traitement ne doit pas dépasser 108 heures.

    Si un patient, diagnostiqué avec un SCA NST et pris en charge avec une stratégie invasive, bénéficie d'une coronarographie dans les 4 heures qui suivent le diagnostic, ce médicament doit être administré en bolus de 25 microgrammes/kg au début de l'intervention coronaire percutanée suivie d'une perfusion continue pendant 18 à 24 heures et jusqu'à 48 heures au maximum.

    • Traitements concomitants (héparine non fractionnée, antiagrégant plaquettaire par voie orale)

    Le traitement par héparine non fractionnée doit être débuté avec un bolus intraveineux de 50-60 UI/kg, relayé par une perfusion d'entretien à un débit de 1000 U par heure. La posologie d'héparine est ajustée afin de maintenir le TCA à deux fois environ la valeur du témoin. En l'absence de contre-indication, tous les patients doivent recevoir un antiagrégant plaquettaire par voie orale, dont l'aspirine, avant le début du traitement par ce médicament (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). Ce traitement doit être poursuivi au moins pendant la durée de la perfusion de ce médicament.

    La plupart des études évaluant le traitement par ce médicament en complément de l'intervention coronaire percutanée ont utilisé l'aspirine en association avec du clopidogrel comme traitement antiplaquettaire oral. L'efficacité de l'association de ce médicament avec le prasugrel ou le ticagrelor n'a pas été établie dans des études contrôlées randomisées. Si une intervention coronaire percutanée est nécessaire, l'héparine doit être arrêtée après cette intervention, et le désilet doit être retiré après restauration d'une hémostase adéquate, c'est-à-dire lorsque l'ACT (Activated Clotting Time) est inférieur à 180 secondes (habituellement 2 à 6 heures après l'arrêt de l'héparine).

    Ce médicament est réservé à l'usage hospitalier, aux médecins spécialistes ayant une expérience de la prise en charge des syndromes coronaires aigus.

    Ce médicament doit être dilué avant utilisation. Ce médicament doit être administré avec de l'héparine non fractionnée et des traitements antiplaquettaires par voie orale, comme l'aspirine.

    • Posologie

    Chez les patients SCA NST pour lesquels une intervention coronaire percutanée est planifiée dans les quatre premières heures suivant le diagnostic ou chez les patients en phase aiguë d'infarctus du myocarde (IDM ST+) devant bénéficier d'une intervention coronaire percutanée primaire, ce médicament devra être administré sous la forme d'un bolus initial de 25 microgrammes/kg injecté sur une période de 3 minutes, suivi d'une perfusion continue à une vitesse de 0,15 microgramme /kg/min pendant 12 à 24 heures et jusqu'à 48 heures.

    Ce médicament doit être administré avec de l'héparine non fractionnée (voir la posologie ci-dessus) et un traitement antiagrégant plaquettaire oral, dont l'aspirine (AAS) (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques") en l'absence de contre-indication.

    • Personnes âgées Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les patients âgés (Cf. également rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi").

    • Population pédiatrique La tolérance et l'efficacité de ce médicament n'ont pas été établies chez les enfants de moins de 18 ans. Aucune donnée disponible.

    • Patients présentant une insuffisance rénale sévère

    En cas d'insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min), la posologie de ce médicament doit être réduite de 50 % (Cf. également rubriques "Mises en garde spéciales et précautions particulières d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    Les données suivantes sont fournies à titre d'indication pour l'ajustement de la posologie en fonction du poids.

    • Insuffisance rénale sévère
    • Bolus de 25 microgrammes/kg

    Poids du patient (kg) : 30-37 Bolus (ml) : 8 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 3

    Poids du patient (kg) : 38-45 Bolus (ml) : 10 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 4

    Poids du patient (kg) : 46-54 Bolus (ml) : 13 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 5

    Poids du patient (kg) : 55-62 Bolus (ml) : 15 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 5

    Poids du patient (kg) : 63-70 Bolus (ml) : 17 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 6

    Poids du patient (kg) : 71-79 Bolus (ml) : 19 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 7

    Poids du patient (kg) : 80-87 Bolus (ml) : 21 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 8

    Poids du patient (kg) : 88-95 Bolus (ml) : 23 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 8

    Poids du patient (kg) : 96-104 Bolus (ml) : 25 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 9

    Poids du patient (kg) : 105-112 Bolus (ml) : 27 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 10

    Poids du patient (kg) : 113-120 Bolus (ml) : 29 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 10

    Poids du patient (kg) : 121-128 Bolus (ml) : 31 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 11

    Poids du patient (kg) : 129-137 Bolus (ml) : 33 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 12

    Poids du patient (kg) : 138-145 Bolus (ml) : 35 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 13

    Poids du patient (kg) : 146-153 Bolus (ml) : 37 Vitesse de perfusion d'entretien (ml/heure) : 13

    • Début et durée du traitement avec ce médicament

    Chez les patients bénéficiant d'une stratégie de prise en charge invasive précoce pour un SCA-NST et chez lesquels il n'est pas prévu de réaliser une coronarographie dans les 4 heures et jusqu'à 48 heures après le diagnostic, la dose de charge de 0,4 microgramme/kg/min de ce médicament doit être initiée dès que le diagnostic est établi.

    La durée recommandée du traitement est d'au moins 48 heures. La perfusion de ce médicament et d'héparine non fractionnée peut être poursuivie au cours d'une coronarographie, et doit être maintenue pendant au moins 12 heures, sans dépasser 24 heures après une intervention coronaire percutanée. La perfusion doit être arrêtée lorsque le patient est cliniquement stable et qu'aucune intervention coronarienne n'est prévue par le médecin traitant. La durée totale du traitement ne doit pas dépasser 108 heures.

    Si un patient, diagnostiqué avec un SCA NST et pris en charge avec une stratégie invasive, bénéficie d'une coronarographie dans les 4 heures qui suivent le diagnostic, ce médicament doit être administré en bolus de 25 microgrammes/kg au début de l'intervention coronaire percutanée suivie d'une perfusion continue pendant 18 à 24 heures et jusqu'à 48 heures au maximum.

    • Traitements concomitants (héparine non fractionnée, antiagrégant plaquettaire par voie orale)

    Le traitement par héparine non fractionnée doit être débuté avec un bolus intraveineux de 50-60 UI/kg, relayé par une perfusion d'entretien à un débit de 1000 U par heure. La posologie d'héparine est ajustée afin de maintenir le TCA à deux fois environ la valeur du témoin. En l'absence de contre-indication, tous les patients doivent recevoir un antiagrégant plaquettaire par voie orale, dont l'aspirine, avant le début du traitement par ce médicament (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). Ce traitement doit être poursuivi au moins pendant la durée de la perfusion de ce médicament.

    La plupart des études évaluant le traitement par ce médicament en complément de l'intervention coronaire percutanée ont utilisé l'aspirine en association avec du clopidogrel comme traitement antiplaquettaire oral. L'efficacité de l'association de ce médicament avec le prasugrel ou le ticagrelor n'a pas été établie dans des études contrôlées randomisées. Si une intervention coronaire percutanée est nécessaire, l'héparine doit être arrêtée après cette intervention, et le désilet doit être retiré après restauration d'une hémostase adéquate, c'est-à-dire lorsque l'ACT (Activated Clotting Time) est inférieur à 180 secondes (habituellement 2 à 6 heures après l'arrêt de l'héparine).