Airomir (salbutamol)

Médicaments à base de salbutamol :

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Salbutamol

  • Dosages

    100 microgrammes/dose

  • Formes galéniques

    suspension pour inhalation

  • Classe Thérapeutique

    R03AC - AGONISTES SELECTIFS BETA 2 ADRENERGIQUES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser airomir ?

  • Traitement symptomatique

  • Traitement symptomatique

  • Traitement preventif

  • Usage diagnostic et/ou exploration

  • Traitement symptomatique

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de airomir ?

  • Autre traitement en cours

    • Trt par propranolol
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite salbutamol
    • Arythmie cardiaque

      • Douleur thoracique
    • Autre traitement en cours

      • Trt par derive xanthique
      • Trt par diuretique
      • Trt par glucoside cardiotonique
      • Trt par hypokaliemiant
      • Trt par med augmentant intervalle qt
      • Trt par med provoquant torsades pointe
      • Trt par steroide
    • Cardiomyopathie hypertrophique

      • Cardiomyopathie obstructive
    • Cardiopathie

      • Cardiopathie severe
      • Douleur thoracique
    • Cardiopathie ischemique

      • Douleur thoracique
    • Diabete autre

    • Diabete insipide

    • Diabete type i

    • Diabete type ii

    • Dysfonctionnement thyroidien

    • Exposition a une temperature extreme

    • Hypersecretion bronchiolobronchique

    • Hypertension arterielle

    • Hypoxie

    • Infection respiratoire

    • Insuffisance cardiaque

      • Douleur thoracique
      • Insuff cardiaque severe classe iv
    • Pathologie coronarienne

    • Quel que soit le terrain

    • Torsades de pointes

      • Espace qt allonge
    • Type particulier de traitement

      • Traitement a dose elevee
    • Arythmie cardiaque

      • Douleur thoracique
    • Autre traitement en cours

      • Trt par derive xanthique
      • Trt par diuretique
      • Trt par glucoside cardiotonique
      • Trt par hypokaliemiant
      • Trt par med augmentant intervalle qt
      • Trt par med provoquant torsades pointe
      • Trt par steroide
    • Cardiomyopathie hypertrophique

      • Cardiomyopathie obstructive
    • Cardiopathie

      • Cardiopathie severe
      • Douleur thoracique
    • Cardiopathie ischemique

      • Douleur thoracique
    • Diabete autre

    • Diabete insipide

    • Diabete type i

    • Diabete type ii

    • Dysfonctionnement thyroidien

    • Exposition a une temperature extreme

    • Hypertension arterielle

    • Hypoxie

    • Insuffisance cardiaque

      • Douleur thoracique
      • Insuff cardiaque severe classe iv
    • Pathologie coronarienne

    • Quel que soit le terrain

    • Sportif / dopage

    • Torsades de pointes

      • Espace qt allonge
    • Type particulier de traitement

      • Traitement a dose elevee
    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de airomir ?

    SEVERE(S)
    • anorexie
    • coma
    • deces mortalite
    • depression respiratoire
    • fievre
    • hemorragie cerebrale
    • hypovolemie
    • oedeme pulmonaire
    • paranoia
    • psychose
    • respiration trouble
    • trouble vasculaire peripherique
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • anaphylaxie
    • bronchoconstriction
    • bronchospasme asthme
    • collapsus cardiovasculaire
    • dermatite
    • douleur pharyngolaryngee
    • dyscrasie sanguine
    • eruption cutanee
    • erytheme
    • exantheme
    • gorge irritation
    • infection des voies respiratoires
    • nephrite interstitielle
    • oedeme
    • oedeme de la muqueuse buccale
    • oedeme de quincke angioedeme
    • oedeme facial
    • prurit
    • reaction allergique
    • rhinorrhee
    • sinusite
    • thrombocytopenie
    • toux
    • urticaire
    MODERE(S)
    • tolerance accoutumance
    MINEUR(S) OU MODERE(S)
    • acidose lactique
    • acidose metabolique
    • acouphene bourdonnement doreille
    • agitation
    • anemie
    • angor
    • anxiete
    • arret cardiaque
    • arthralgie
    • arythmie
    • asthenie
    • baillements
    • bouffee vasomotrice
    • bradycardie
    • brulure locale
    • cardiomyopathie
    • cephalee
    • cetose
    • colite
    • confusion mentale
    • convulsion
    • crampe musculaire
    • depression
    • diarrhee
    • dorsalgie
    • douleur angineuse
    • douleur oppression thoracique
    • dysgueusie
    • dyspepsie
    • dysphagie deglutition difficulte
    • dyspnee
    • ecchymoses
    • electrocardiogramme modification
    • extrasystole
    • fibrillation auriculaire
    • fibrillation ventriculaire
    • flush
    • fracture osseuse
    • gastralgie
    • hallucination
    • hyperglycemie
    • hyperkaliemie
    • hypersudation
    • hypertension arterielle
    • hypoesthesie
    • hypokaliemie
    • hypotension arterielle
    • infarctus du myocarde
    • insomnie
    • irritabilite
    • ischemie
    • ischemie myocardique
    • logorrhee
    • malaise lipothymie
    • myalgie
    • nausee vomissement
    • nervosite
    • nystagmus
    • oedeme peripherique
    • palpitations
    • paresthesie
    • photophobie
    • secheresse buccale
    • sommeil trouble
    • somnolence diurne
    • stomatite
    • syncope
    • tachycardie
    • tachysystolie ventriculaire
    • tremblement
    • trouble psychocomportemental
    • vasoconstriction peripherique
    • vasodilatation peripherique
    • vertige etourdissement
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      AIROMIR AUTOHALER 100 microgrammes/dose, suspension pour inhalation en flacon pressurisé

      1 flacon(s) pressurisé(s) aluminium de 200 dose(s) avec valve doseuse avec embout buccal

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 8,67
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de airomir ?

      • Posologie

      Dans le traitement de la crise d'asthme et des exaerbations dès les premiers symptômes, inhaler une à deux bouffées.

      Cette dose est généralement suffisante, en cas de persistance des symptômes, elle peut être renouvelée quelques minutes plus tard.

      La dose quotidienne ne doit habituellement pas dépasser 15 bouffées par 24 heures. Au-delà de cette dose, le patient doit être informé qu'une consultation médicale est nécessaire afin de réévaluer la conduite thérapeutique (voir rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

      • Population pédiatrique

      La posologie chez l'enfant est la même que chez l'adulte. Il n'y a pas de limite d'âge inférieure à l'utilisation du salbutamol en flacon pressurisé. Néanmoins, chez l'enfant de 5 ans et moins, il est en général conseillé d'utiliser une chambre d'inhalation munie d'un masque facial (de 0 à 3 ans) ou d'un embout buccal (de 4 à 5 ans) pour l'administration des médicaments par voie inhalée.

      Les spécialités utilisant un dispositif d'inhalation AUTOHALER ne sont pas compatibles avec l'utilisation d'une chambre d'inhalation.

      Aucune information recensée dans le RCP.

      • Posologie

      Dans la prévention de l'asthme d'effort : inhalation de 1 à 2 bouffées, 15 à 30 minutes avant l'exercice.

      La dose quotidienne ne doit habituellement pas dépasser 15 bouffées par 24 heures. Au-delà de cette dose, le patient doit être informé qu'une consultation médicale est nécessaire afin de réévaluer la conduite thérapeutique (voir rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

      • Population pédiatrique

      La posologie chez l'enfant est la même que chez l'adulte. Il n'y a pas de limite d'âge inférieure à l'utilisation du salbutamol en flacon pressurisé. Néanmoins, chez l'enfant de 5 ans et moins, il est en général conseillé d'utiliser une chambre d'inhalation munie d'un masque facial (de 0 à 3 ans) ou d'un embout buccal (de 4 à 5 ans) pour l'administration des médicaments par voie inhalée.

      Les spécialités utilisant un dispositif d'inhalation AUTOHALER ne sont pas compatibles avec l'utilisation d'une chambre d'inhalation.