Albumine humaine iodee [125 i] (albumine)

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    N/A

  • Formes galéniques

    solution injectable

  • Classe Thérapeutique

    V09GB - DERIVES DE 125 I IODE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser albumine humaine iodee [125 i] ?

  • Usage diagnostic et/ou exploration

  • Usage diagnostic et/ou exploration

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de albumine humaine iodee [125 i] ?

  • Enfant

    • Enfant de moins de 3 ans
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite albumine humaine radioiodee
    • Hypersensibilite alcool benzylique
    • Hypersensibilite amidotrizoate
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite esters acides gras iodes huile oeillette
    • Hypersensibilite iodixanol
    • Hypersensibilite iohexol
    • Hypersensibilite iomeprol
    • Hypersensibilite iopamidol
    • Hypersensibilite iopentol
    • Hypersensibilite iopromide
    • Hypersensibilite ioversol
    • Hypersensibilite ioxaglate
    • Hypersensibilite ioxitalamate / ioxitalamique acide
    • Hypersensibilite pdts contraste iodes
  • Mode d'administration particulier

    • Voie intrathecale
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Premature

    • Quel que soit le terrain

    • Traitement anterieur

      • Trt par radiopharmaceutique
    • Quel que soit le terrain

    • Traitement anterieur

      • Trt par radiopharmaceutique
    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de albumine humaine iodee [125 i] ?

    SEVERE(S)
    • exposition aux radiations
    • leucemie aigue
    • lymphome
    • neoplasme
    • sans info sur effets surdosage
    • teratogenicite
    • transmission agents infectieux
    • tumeur maligne
    MODERE(S)
    • fievre
    • hypotension arterielle
    • nausee vomissement
    • reaction allergique
    • tachycardie
    • urticaire
    • vertige etourdissement
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      Albumine humaine iodée [125 I], CIS bio international, solution injectable. [Réf : SERALB-125]

      4 flacon(s) en verre de 1,7 ml

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de albumine humaine iodee [125 i] ?

      Chez l'adulte de masse corporelle de 50 kg à 70 kg, l'activité moyenne recommandée est de :

      • Mesure du volume plasmatique: 0,2 MBq

      Pour la mesure du volume plasmatique, des échantillons sanguins sont prélevés entre la 10ème et à la 120ème minute après l'injection du produit. Les concentrations radioactives mesurées sur ces échantillons permettent de déterminer la concentration radioactive initiale.

      L'utilisation de plus fortes activités, en tomoscintigraphie par exemple, se justifie dans certaines circonstances cliniques.

      Afin de prévenir une éventuelle accumulation d'iode radioactif libre au niveau de la thyroïde résultant du catabolisme de l'albumine humaine marquée, il convient d'administrer de l'iodure de potassium (140 mg/jour) 24 heures avant l'injection du produit et pendant une semaine après celle-ci, ou encore du perchlorate de potassium (200 mg/jour) 1 heure avant l'injection du produit et pendant 7 à 10 jours après celle-ci.

      Chez l'adulte de masse corporelle de 50 kg à 70 kg, l'activité moyenne recommandée est de :

      • Taux de renouvellement de l'albumine plasmatique : 1 MBq

      L'utilisation de plus fortes activités, en tomoscintigraphie par exemple, se justifie dans certaines circonstances cliniques.

      Afin de prévenir une éventuelle accumulation d'iode radioactif libre au niveau de la thyroïde résultant du catabolisme de l'albumine humaine marquée, il convient d'administrer de l'iodure de potassium (140 mg/jour) 24 heures avant l'injection du produit et pendant une semaine après celle-ci, ou encore du perchlorate de potassium (200 mg/jour) 1 heure avant l'injection du produit et pendant 7 à 10 jours après celle-ci.

      Pour la mesure du volume plasmatique, des échantillons sanguins sont prélevés entre la 10ème et à la 120ème minute après l'injection du produit. Les concentrations radioactives mesurées sur ces échantillons permettent de déterminer la concentration radioactive initiale.

      L'utilisation de plus fortes activités, en tomoscintigraphie par exemple, se justifie dans certaines circonstances cliniques.

      Chez l'enfant, l'activité à injecter est une fraction de celle recommandée chez l'adulte, fraction obtenue par application de la formule suivante : Dose pédiatrique (MBq) = Dose adulte (MBq) x masse corporelle de l'enfant (kg) / 70

      La masse corporelle est le meilleur paramètre de conversion à prendre en compte en vue de la détermination de l'activité à administrer; néanmoins, dans certains cas il peut être judicieux de faire appel à la surface corporelle : Dose pédiatrique (MBq) = Dose adulte (MBq) x masse corporelle de l'enfant (m2) / 1,73

      Afin de prévenir une éventuelle accumulation d'iode radioactif libre au niveau de la thyroïde résultant du catabolisme de l'albumine humaine marquée, il convient d'administrer de l'iodure de potassium (140 mg/jour) 24 heures avant l'injection du produit et pendant une semaine après celle-ci, ou encore du perchlorate de potassium (200 mg/jour) 1 heure avant l'injection du produit et pendant 7 à 10 jours après celle-ci.