Alecensa (alectinib)

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser alecensa ?

  • Monochimiotherapie

  • Traitement de premiere intention

  • En monotherapie

  • Dans les formes avancees

  • Chez l'adulte

  • Dans les formes alk-positives

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de alecensa ?

  • Adulte jeune (15-17 ans)

  • Allaitement

  • Enfant

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite alectinib
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Anomalie metabolisme galactose

  • Deficit en lactase

  • Grossesse

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
  • Regime sans galactose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Atteinte hepatique

  • Autre traitement en cours

    • Trt par antihypertenseur
    • Trt par medicament bradycardisant
  • Bradycardie

    • Bradycardie legere
    • Bradycardie moderee
    • Bradycardie severe
  • Exposition solaire / ultra-violets

  • Femme en age de procreer

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Myalgie

  • Obesite

    • Obesite importante
  • Pneumopathie

  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

    • Sujet age de plus de 80 ans
  • Trouble neuromusculaire

  • Atteinte hepatique

  • Autre traitement en cours

    • Trt par antihypertenseur
    • Trt par medicament bradycardisant
  • Bradycardie

    • Bradycardie legere
    • Bradycardie moderee
    • Bradycardie severe
  • Exposition solaire / ultra-violets

  • Femme en age de procreer

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Myalgie

  • Obesite

    • Obesite importante
  • Pneumopathie

  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

    • Sujet age de plus de 80 ans
  • Trouble neuromusculaire

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de alecensa ?

SEVERE(S)
  • aucun effet indesirable rapporte
MINEUR(S)
  • acne
  • acuite visuelle modification
  • alat modification
  • anemie
  • asat modification
  • atteinte hepatique
  • atteinte renale
  • bilirubine modification
  • bradycardie
  • constipation
  • creatine kinase modification
  • dermatite
  • diarrhee
  • diplopie
  • dysgueusie
  • eruption cutanee
  • eruption maculo papuleuse
  • erythrodermie dermatite exfoliative
  • hemoglobine modification
  • hypercreatininemie
  • myalgie
  • nausee vomissement
  • oedeme
  • oedeme facial
  • oedeme palpebral
  • oedeme peripherique
  • phosphatase alcaline modification
  • photosensibilisation medicamenteuse
  • pneumopathie
  • pneumopathie interstitielle diffuse
  • prise ponderale
  • stomatite
  • ulceration buccale
  • vision alteration
  • vision corps flottants myodesopsie
  • vision floue
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    ALECENSA 150 mg, gélule

    4 plaquettes thermoformées polyamide aluminium PVC de 56 gélules 224 (4x56)

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 4,607,21
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de alecensa ?

    Le traitement par alectinib doit être instauré et supervisé par un médecin expérimenté dans l'utilisation des médicaments anticancéreux.

    Une méthode d'analyse d'ALK validée est nécessaire pour sélectionner les patients présentant un CBNPC avec réarrangement du gène ALK (ALK-positif). Le statut ALK-positif du CBNPC doit être établi avant l'instauration du traitement par alectinib.

    • Posologie

    La posologie recommandée d'alectinib est de 600 mg (4 gélules de 150 mg) deux fois par jour au cours d'un repas (posologie quotidienne totale de 1200 mg).

    • Durée de traitement Le traitement par alectinib doit être poursuivi jusqu'à progression de la maladie ou survenue d'une toxicité inacceptable.

    • Retard ou omission d'une dose En cas d'omission d'une prise d'alectinib, la dose omise doit être prise immédiatement sauf s'il reste moins de 6 heures avant la prochaine dose. Les patients ne doivent pas prendre deux doses en même temps pour compenser une dose omise. En cas de vomissement suite à une dose d'alectinib, les patients doivent prendre la prochaine dose telle que planifiée.

    • Adaptations posologiques La gestion des événements indésirables peut nécessiter une réduction de la posologie, une interruption temporaire ou un arrêt de traitement par alectinib. La posologie d'alectinib doit être réduite par palier de 150 mg deux fois par jour en fonction de la tolérance. Le traitement par alectinib doit être définitivement arrêté en cas d'intolérance à la dose de 300 mg deux fois par jour.

    Les recommandations d'adaptation de la posologie sont décrites dans les Données 1 et 2 ci-dessous.

    Données 1 - Schéma de réduction de la posologie

    • Schéma de réduction de la posologie : Posologie . Palier de dose : 600 mg deux fois par jour

    • Schéma de réduction de la posologie : Première réduction de la posologie . Palier de dose : 450 mg deux fois par jour

    • Schéma de réduction de la posologie : Deuxième réduction de la posologie . Palier de dose : 300 mg deux fois par jour

    Données 2 - Recommandations d'adaptation de la posologie en cas d'effets indésirables spécifiques (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables")

    • Grade CTCAE : Pneumopathie interstitielle diffuse / pneumopathie de tout grade de sévérité . Traitement par Alectinib : Arrêter immédiatement et définitivement le traitement par alectinib si aucune autre cause de maladie pulmonaire interstitielle / pneumopathie n'a été identifiée.

    • Grade CTCAE : Elévation du taux d'ALAT ou d'ASAT de Grade > ou = 3 (> 5 fois la LSN) avec un taux de bilirubine totale < ou = 2 fois la LSN . Traitement par Alectinib : Interrompre temporairement le traitement jusqu'au retour à la valeur de référence ou à un Grade < ou = 1 (< ou = 3 fois la LSN), puis reprendre le traitement au palier de dose inférieur (Cf. Données 1).

    • Grade CTCAE : Elévation du taux d'ALAT ou d'ASAT de Grade > ou = 2 (> 3 fois la LSN) accompagnée d'une élévation du taux de bilirubine totale > 2 fois la LSN en l'absence de cholestase ou d'hémolyse . Traitement par Alectinib : Arrêter définitivement le traitement par alectinib.

    • Grade CTCAE : Bradycardie (a) de Grade 2 ou de Grade 3 (symptomatique, potentiellement sévère et médicalement significative, nécessitant une intervention médicale) . Traitement par Alectinib : Interrompre temporairement le traitement par alectinib jusqu'au retour à une bradycardie de Grade < ou = 1 (asymptomatique) ou à une fréquence cardiaque > ou = 60 bpm. Evaluer les médicaments concomitants connus pour entraîner une bradycardie, y compris les médicaments antihypertenseurs. . Si un médicament concomitant favorisant la bradycardie est identifié et arrêté, ou si sa posologie est ajustée, reprendre le traitement par alectinib à la dernière dose administrée dès le retour à une bradycardie de Grade < ou = 1 (asymptomatique) ou à une fréquence cardiaque > ou = 60 bpm. . Si aucun traitement concomitant favorisant la bradycardie n'est identifié, ou si le traitement concomitant favorisant la bradycardie n'est pas arrêté ou sa posologie modifiée, reprendre le traitement par alectinib au palier de dose inférieur (Cf. Données 1) dès le retour à une bradycardie de Grade < ou = 1 (asymptomatique) ou à une fréquence cardiaque > ou = 60 bpm.

    • Grade CTCAE : Bradycardie (a) de Grade 4 (conséquences menaçant le pronostic vital, nécessitant une intervention urgente) . Traitement par Alectinib : Arrêter définitivement le traitement par alectinib si aucun médicament concomitant favorisant la bradycardie n'est identifié. . Si un traitement concomitant favorisant la bradycardie est identifié et arrêté ou sa posologie modifiée, reprendre le traitement au palier de dose inférieur (Cf. Données 1) dès le retour à une bradycardie de Grade < ou = 1 (asymptomatique) ou à une fréquence cardiaque > ou = 60 bpm, avec des contrôles fréquents comme cliniquement indiqué. Arrêter définitivement en cas de récidive.

    • Grade CTCAE : Elévation des CPK > 5 fois la LSN . Traitement par Alectinib : Interrompre temporairement le traitement par alectinib jusqu'au retour à la valeur de référence ou à un taux < ou = 2,5 fois la LSN, puis reprendre le traitement au même palier de dose.

    • Grade CTCAE : Elévation des CPK > 10 fois la LSN ou deuxième élévation des CPK > 5 fois la LSN . Traitement par Alectinib : Interrompre temporairement le traitement par alectinib jusqu'au retour à la valeur de référence ou à un taux < ou = 2,5 fois la LSN, puis reprendre le traitement au palier de dose inférieur comme indiqué dans les Données 1.

    ALAT = alanine aminotransférase, ASAT = aspartate aminotransférase, CPK = créatinine phosphokinase, CTCAE = National Cancer Institute (NCI) Common Terminology Criteria for Adverse Events, LSN = limite supérieure de la normale.

    (a) Fréquence cardiaque inférieure à 60 battements par minute (bpm).

    • Populations particulières
    • Insuffisance hépatique Aucune adaptation de la posologie initiale n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance hépatique sous-jacente légère (Child-Pugh A) ou modérée (Child-Pugh B). Pour tous les patients atteints d'insuffisance hépatique, une surveillance appropriée (par exemple, marqueurs de la fonction hépatique) est recommandée (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Insuffisance rénale Aucune adaptation posologique particulière n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale légère à modérée. Alectinib n'a pas été étudié chez les patients atteints d'insuffisance rénale sévère. Cependant, l'élimination de l'alectinib par voie rénale étant négligeable, aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale sévère (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Patients âgés (> ou = 65 ans) Les données limitées sur la tolérance et l'efficacité d'alectinib chez les patients âgés de 65 ans et plus ne suggèrent pas qu'une adaptation posologique soit nécessaire pour les patients âgés (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"). Aucune donnée n'est disponible pour les patients âgés de plus de 80 ans.

    • Population pédiatrique La sécurité et l'efficacité d'alectinib chez les enfants et adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible.

    • Patients de très haut poids corporel (>130 kg) Bien que les simulations de pharmacocinétique sur alectinibn'indiquent pas une faible exposition chez les patients de très haut poids corporel (>130 kg), alectinib est largement distribué et les études cliniques sur alectinib ont inclus des patients de poids corporel entre 36,9 et 123 kg. Aucune donnée n'est disponible pour les patients de poids corporel supérieur à 130 kg.

    Le traitement par alectinib doit être instauré et supervisé par un médecin expérimenté dans l'utilisation des médicaments anticancéreux.

    Une méthode d'analyse d'ALK validée est nécessaire pour sélectionner les patients présentant un CBNPC avec réarrangement du gène ALK (ALK-positif). Le statut ALK-positif du CBNPC doit être établi avant l'instauration du traitement par alectinib.

    • Posologie

    Chez les patients atteints d'insuffisance hépatique sous-jacente sévère (Child-Pugh C), la posologie initiale recommandée est de 450 mg deux fois par jour au cours d'un repas (posologie quotidienne totale de 900 mg).

    • Durée de traitement Le traitement par alectinib doit être poursuivi jusqu'à progression de la maladie ou survenue d'une toxicité inacceptable.

    • Retard ou omission d'une dose En cas d'omission d'une prise d'alectinib, la dose omise doit être prise immédiatement sauf s'il reste moins de 6 heures avant la prochaine dose. Les patients ne doivent pas prendre deux doses en même temps pour compenser une dose omise. En cas de vomissement suite à une dose d'alectinib, les patients doivent prendre la prochaine dose telle que planifiée.

    • Populations particulières
    • Insuffisance hépatique La posologie initiale recommandée chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique sous-jacente sévère (Child-Pugh C) est de 450 mg deux fois par jour (posologie quotidienne totale de 900 mg) (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"). Pour tous les patients atteints d'insuffisance hépatique, une surveillance appropriée (par exemple, marqueurs de la fonction hépatique) est recommandée (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Patients âgés (> ou = 65 ans) Les données limitées sur la tolérance et l'efficacité d'alectinib chez les patients âgés de 65 ans et plus ne suggèrent pas qu'une adaptation posologique soit nécessaire pour les patients âgés (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"). Aucune donnée n'est disponible pour les patients âgés de plus de 80 ans.

    • Population pédiatrique La sécurité et l'efficacité d'alectinib chez les enfants et adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible.

    • Patients de très haut poids corporel (>130 kg) Bien que les simulations de pharmacocinétique sur alectinibn'indiquent pas une faible exposition chez les patients de très haut poids corporel (>130 kg), alectinib est largement distribué et les études cliniques sur alectinib ont inclus des patients de poids corporel entre 36,9 et 123 kg. Aucune donnée n'est disponible pour les patients de poids corporel supérieur à 130 kg.