Alfalastin (antitrypsine)

Médicaments à base de antitrypsine :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    33,33 mg/ml

  • Formes galéniques

    poudre et solvant pour solution injectable

  • Classe Thérapeutique

    B02AB - INHIBITEURS DE PROTEINASES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser alfalastin ?

  • Traitement substitutif

  • Dans les formes severes

  • Chez le sujet phenotype pizz ou pisz

  • En cas d'emphyseme pulmonaire

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de alfalastin ?

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite alfa 1 antitrypsine
    • Atteinte respiratoire

    • Choc anaphylactique

    • Douleur

      • Douleur thoracique
    • Dyspnee

    • Hypotension arterielle

    • Oedeme

    • Oedeme de quincke

    • Quel que soit le terrain

    • Regime hyposode strict

    • Urticaire

    • Atteinte respiratoire

    • Choc anaphylactique

    • Douleur

      • Douleur thoracique
    • Dyspnee

    • Hypotension arterielle

    • Oedeme

    • Oedeme de quincke

    • Quel que soit le terrain

    • Regime hyposode strict

    • Urticaire

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de alfalastin ?

    SEVERE(S)
    • anomalie labiale
    • diarrhee
    • nausee vomissement
    • oedeme cutaneomuqueux
    • sans info sur effets surdosage
    • transmission agents infectieux
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • anaphylaxie
    • bouffee vasomotrice
    • bronchospasme asthme
    • choc anaphylactique
    • confusion mentale
    • congestion nasale
    • cyanose
    • dyspnee
    • eruption cutanee
    • erythrodermie dermatite exfoliative
    • hypersudation
    • hypertension arterielle
    • hypotension arterielle
    • hypoxie
    • infection des voies respiratoires
    • insuffisance respiratoire
    • oedeme de quincke angioedeme
    • oedeme facial
    • oedeme palpebral
    • oedeme pharynge
    • prurit
    • reaction allergique
    • respiration trouble
    • sifflement pulmonaire
    • sinusite
    • syncope
    • syndrome grippal
    • tachycardie
    • urticaire
    MODERE(S)
    • cystite
    • infection urinaire
    MINEUR(S) OU MODERE(S)
    • anemie
    • anxiete
    • arthralgie
    • asthenie
    • cephalee
    • dorsalgie
    • douleur oppression thoracique
    • faiblesse musculaire
    • fievre
    • frisson
    • hematome
    • hyperleucocytose
    • hypoesthesie
    • inflammation locale au point dinjection
    • lymphadenopathie
    • malaise lipothymie
    • myalgie
    • oedeme
    • oedeme peripherique
    • paleur
    • paresthesie
    • reaction locale au point dinjection
    • somnolence diurne
    • vertige etourdissement
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      ALFALASTIN 33,33 mg/ml, poudre et solvant pour solution injectable

      1 flacon(s) en verre - 1 flacon(s) en verre de 30 ml avec dispositif(s) de transfert avec filtre(s) avec aiguille(s)

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de alfalastin ?

      Le traitement est à mettre en oeuvre le plus tôt possible à partir du moment où se manifestent les premiers signes d'emphysème.

      Ce traitement est à poursuivre :

      • soit de façon continue surtout en cas d'emphysème très évolutif,
      • soit par cures discontinues lors des poussées infectieuses bronchopulmonaires.

      L'exposition continue ou récurrente à des aérocontaminants susceptibles d'accroître la charge protéasique intrapulmonaire est le seul facteur connu de développement de l'emphysème. L'arrêt du tabac est donc impératif et la protection du sujet à l'égard d'éventuels aérocontaminants professionnels est fortement recommandée.

      • Posologie

      1 dose de 60 mg/kg de ce médicament, injectée 1 fois par semaine, par voie intraveineuse, permet d'obtenir un taux plasmatique suffisant d'alpha 1-antitrypsine comparable à celui des sujets non déficitaires. Des dosages d'alpha 1-antitrypsine doivent être effectués chez le malade traité 1 fois par mois pendant les 6 premiers mois du traitement puis ultérieurement tous les 3 à 4 mois. Les doses à injecter seront éventuellement corrigées de façon à obtenir le maintien d'un taux plasmatique minimum de 11 microM (0,5 gramme/litre) à 15 microM (0,7 gramme/litre).