Alimta (pémétrexed)

Médicaments à base de pémétrexed :

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser alimta ?

  • Polychimiotherapie

  • Traitement de premiere intention

  • Associer au cisplatine

  • Dans les formes non resecables

  • Polychimiotherapie

  • Traitement de premiere intention

  • Associer au cisplatine

  • Dans les formes localement avancees

  • Dans les formes metastatiques

  • Dans les formes avec histologie prouvee

    Illustration consindications

    Quelles sont les contre-indications de alimta ?

    • Adulte jeune (15-17 ans)

    • Allaitement

    • Enfant

    • Hypersensibilite

      • Hypersensibilite a l'un des excipients
      • Hypersensibilite pemetrexed
    • Neutropenie

      • Neutropenie severe
    • Nourrisson

    • Nouveau-ne

    • Thrombopenie

      • Thrombopenie severe
    • Vaccination

      • Vaccination amarile
    • Grossesse

    • Ascite

    • Atteinte cardiovasculaire

    • Atteinte hepatique

      • Atteinte hepatique severe
    • Autre traitement en cours

      • Trt par ains
      • Trt par aspirine
      • Trt par ibuprofene
    • Deshydratation

    • Diabete autre

    • Diabete insipide

    • Diabete type i

    • Diabete type ii

    • Epanchement pleural

    • Femme en age de procreer

    • Homme

    • Hypernatremie

    • Hypertension arterielle

    • Hypovolemie

    • Insuffisance hepatique

      • Insuffisance hepatique severe maladie
    • Insuffisance renale chronique

      • Insuffisance renale severe
    • Neutropenie

      • Neutropenie moderee
    • Personnel soignant

    • Personnel soignant feminin

    • Quel que soit le terrain

    • Radiotherapie

    • Regime hyposode strict

    • Thrombopenie

      • Thrombopenie moderee
    • Vaccination

      • Vaccination par vaccins vivants attenues
    • Ascite

    • Atteinte cardiovasculaire

    • Atteinte hepatique

      • Atteinte hepatique severe
    • Autre traitement en cours

      • Trt par ains
      • Trt par aspirine
      • Trt par ibuprofene
    • Deshydratation

    • Diabete autre

    • Diabete insipide

    • Diabete type i

    • Diabete type ii

    • Epanchement pleural

    • Femme en age de procreer

    • Homme

    • Hypernatremie

    • Hypertension arterielle

    • Hypovolemie

    • Insuffisance hepatique

      • Insuffisance hepatique severe maladie
    • Insuffisance renale chronique

      • Insuffisance renale severe
    • Neutropenie

      • Neutropenie moderee
    • Personnel soignant

    • Personnel soignant feminin

    • Quel que soit le terrain

    • Radiotherapie

    • Regime hyposode strict

    • Thrombopenie

      • Thrombopenie moderee
    • Vaccination

      • Vaccination par vaccins vivants attenues
    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de alimta ?

    SEVERE(S)
    • bronchite
    • cystite
    • deces mortalite
    • infection a herpes virus
    • infection cutanee
    • infection des voies respiratoires
    • infection fongique mycose
    • infection pulmonaire
    • infection urinaire
    • neuropathie peripherique
    • pneumonie
    • rhinite
    • sepsis choc septique
    • sinusite
    • syncope
    • syndrome grippal
    • zona
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • abces intestinal
    • agranulocytose
    • alat modification
    • amaigrissement
    • amenorrhee
    • anemie
    • anemie hemolytique
    • anomalie dentaire
    • anomalie gingivale
    • anomalie labiale
    • anorexie
    • aplasie medullaire
    • appetit perte
    • asat modification
    • ascite
    • atteinte hepatique
    • augmentation du risque infectieux
    • avortement spontane
    • azoospermie
    • cancer col uterus
    • candidose
    • cheilite
    • civd coag intravascul disseminee
    • coagulation trouble
    • colite
    • coloration expectorations
    • constipation
    • cycle menstruel irregulier
    • deshydratation
    • diarrhee
    • distension abdominale
    • diverticulite
    • douleur abdominale
    • douleur mammaire
    • douleur pelvienne
    • douleur testiculaire
    • dysgueusie
    • dysovulation
    • dyspepsie
    • dysphagie deglutition difficulte
    • ecchymoses
    • enterite
    • eosinophilie
    • epididymite
    • epigastralgie
    • epistaxis
    • erection trouble
    • eructation
    • erythroblastopenie
    • estrogene modification
    • fievre
    • flatulence meteorisme
    • gamma gt modification
    • gastralgie
    • gastrite
    • gingivite
    • gingivorrhagie
    • glossite
    • gynecomastie
    • haleine modification halitose
    • hematemese
    • hematocrite modification
    • hematome
    • hemolyse
    • hemorragie cerebrale
    • hemorragie digestive
    • hemorragie intrapulmonaire
    • hemorragie uro genitale
    • hepatite
    • hypersecretion vaginale
    • hypokaliemie
    • hyponatremie
    • hypoplasie medullaire
    • hypoprothrombinemie
    • ileite
    • ileus paralytique
    • impuissance
    • incontinence fecale
    • infection bacterienne
    • infection virale
    • inflammation bucco oesophagienne
    • inflammation de la muqueuse
    • insuffisance ovarienne
    • insuffisance respiratoire
    • leucemie aigue
    • leucopenie
    • libido trouble
    • lymphadenopathie
    • lymphome
    • lymphopenie
    • lyse tumorale syndrome
    • macrocytose
    • manifestation cutanee
    • megaloblastose
    • melanome primitif
    • melena
    • menometrorragie
    • menorragie
    • microangiopathie thrombotique mat
    • monocytopenie
    • monocytose
    • mort foetale
    • mucite
    • nausee vomissement
    • necrose intestinale
    • necrose penienne
    • neoplasme
    • neutropenie
    • occlusion intestinale
    • oesophagite
    • oligospermie
    • pancytopenie
    • perforation digestive
    • peritonite
    • petechies
    • pharyngite
    • pneumatose kystique intestinale
    • pneumopathie
    • pneumopathie interstitielle diffuse
    • prostatite
    • purpura
    • pyrosis
    • rectorragie
    • reflux gastro oesophagien
    • saignement gastrointestinal
    • saignement hemorragie
    • saignement vaginal
    • sarcome de kaposi
    • secheresse buccale
    • septicemie
    • splenomegalie
    • steatorrhee
    • sterilite secondaire
    • stomatite
    • syndrome de fuite capillaire
    • syndrome lymphoproliferatif
    • syndrome myeloproliferatif
    • teratogenicite
    • testicule modification de la taille
    • testosterone modification
    • thrombocytopenie
    • trouble hematologique
    • ulceration duodenale
    • ulceration gastrique
    • ulceration vaginale
    • ulceration vulvaire
    • ulcere oesophagien
    • vaginite
    MODERE(S)
    • accident vasculaire cerebral
    • angor
    • arythmie
    • atteinte cardiovasculaire
    • atteinte renale
    • embolie pulmonaire
    • hypercreatininemie
    • infarctus du myocarde
    • insuffisance renale aigue
    • insuffisance renale chronique
    • irritation oculaire
    • ischemie
    • ischemie myocardique
    • larmoiement
    • necrose tubulaire renale
    • necrose veineuse
    • nephrotoxicite
    • neuromyopathie
    • oedeme
    • vertige etourdissement
    MINEUR(S) OU MODERE(S)
    • alopecie
    • asthenie
    • cellulite
    • conjonctivite
    • douleur
    • douleur locale au point dinjection
    • douleur oppression thoracique
    • douleur osseuse
    • eruption cutanee
    • erytheme
    • faiblesse musculaire
    • frisson
    • hyperuricemie
    • hyperuricosurie
    • induration
    • inflammation locale au point dinjection
    • malaise lipothymie
    • myalgie
    • oedeme cutane
    • photosensibilisation medicamenteuse
    • prurit
    • reaction locale au point dinjection
    • saignement local au point dinjection
    • thrombophlebite
    • ulceration anorectale
    • ulceration buccale
    • ulcere cutane
    • veinite
    MINEUR(S)
    • choc anaphylactique
    • dermatite
    • desquamation
    • erytheme polymorphe
    • hyperpigmentation
    • lyell syndrome necrolyse epidermique toxique net
    • reaction allergique
    • stevens johnson syndrome
    • urticaire
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      ALIMTA 500 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion

      1 flacon(s) en verre

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
    • Illustration de la forme galénique

      ALIMTA 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion

      1 flacon(s) en verre

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de alimta ?

      Ce médicament doit être administré uniquement sous le contrôle d'un médecin qualifié dans l'utilisation des chimiothérapies anticancéreuses.

      • Pemetrexed en association avec le cisplatine

      La posologie recommandée de pemetrexed est de 500 mg/m2 de surface corporelle, en perfusion intraveineuse de 10 minutes, le premier jour de chaque cycle de 21 jours. La posologie recommandée de cisplatine est de 75 mg/m2 de surface corporelle en perfusion de 2 heures, débutée environ 30 minutes après la fin de la perfusion de pemetrexed, le premier jour de chaque cycle de 21 jours. Les patients doivent recevoir un traitement anti-émétique adéquat et une hydratation appropriée, avant et/ou après la perfusion de cisplatine (se référer au Résumé des Caractéristiques du Produit du cisplatine pour des recommandations posologiques spécifiques).

      • Pemetrexed en monothérapie

      Chez les patients traités pour cancer bronchique non à petites cellules et qui ont reçu une chimiothérapie antérieure, la posologie recommandée de pemetrexed est de 500 mg/m2 de surface corporelle, en perfusion intraveineuse de 10 minutes, le premier jour de chaque cycle de 21 jours.

      • Prémédication

      Afin de réduire la survenue et la sévérité des réactions cutanées, une corticothérapie devra être administrée la veille, le jour même et le lendemain de l'administration du pemetrexed. La posologie doit être équivalente à 4 mg de dexaméthasone par voie orale, deux fois par jour (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

      Afin de réduire la toxicité du pemetrexed, les patients traités doivent recevoir également une supplémentation en vitamines (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi"). Les patients doivent prendre par voie orale de l'acide folique ou une association polyvitaminique contenant de l'acide folique (350 à 1000 microgrammes) quotidiennement. Au moins cinq doses d'acide folique doivent être prises dans les sept jours qui précèdent la première injection de pemetrexed, et les patients doivent continuer cette supplémentation pendant toute la durée du traitement et pendant 21 jours après la dernière injection de pemetrexed. Les patients doivent également recevoir une injection intramusculaire de vitamine B12 (1000 microgrammes) dans la semaine précédant la première dose de pemetrexed puis une fois tous les trois cycles. Les injections ultérieures de vitamine B12 peuvent avoir lieu le même jour que l'administration de pemetrexed.

      • Surveillance

      Avant chaque administration de pemetrexed, une numération formule sanguine complète (NFS) avec mesure du taux de plaquettes et du nombre de leucocytes doit être réalisée. Un bilan biochimique sera réalisé avant chaque administration de la chimiothérapie pour évaluer les fonctions hépatique et rénale. Avant le début de chaque cycle de chimiothérapie, le nombre absolu de polynucléaires neutrophiles (PNN) doit être supérieur ou égal à 1500 cellules/mm3 et le nombre de plaquettes supérieur ou égal à 100000 cellules/mm3. La clairance de la créatinine doit être supérieure ou égale à 45 ml/min. Le taux de bilirubine totale doit être inférieur ou égal à 1,5 fois la limite supérieure de la normale. Les taux de phosphatases alcalines (PA), d'aspartate transaminase (ASAT ou SGOT) et d'alanine transaminase (ALAT ou SGPT) doivent être inférieurs ou égaux à trois fois la limite supérieure de la normale. Des taux de phosphatases alcalines, d'ASAT et d'ALAT inférieurs ou égaux à cinq fois la limite supérieure de la normale sont acceptables en cas de métastases hépatiques.

      • Ajustements de la dose

      Au début d'un nouveau cycle, les ajustements de dose s'appuieront sur la numération-formule sanguine au nadir et la toxicité non hématologique maximale observées au cours du cycle précédent. Le traitement peut être différé le temps nécessaire à la récupération. Dès récupération, les patients doivent être à nouveau traités selon les recommandations données ci-dessous, qui concernent ce médicament utilisé en monothérapie et en association avec le cisplatine.

      -> Modification des doses de pemetrexed (en monothérapie ou en association) et de cisplatine - Toxicités hématologiques

      • Au nadir : PNN < 500/mm3 et plaquettes > ou = 50000/mm3 : 75% de la dose précédente (pour le pemetrexed et le cisplatine)

      • Au nadir : plaquettes < 50000/mm3 quel que soit le taux de PNN : 75% de la dose précédente (pour le pemetrexed et le cisplatine)

      • Au nadir : plaquettes < 50000/mm3 avec saignement (a), quel que soit le taux de PNN : 50% de la dose précédente (pour le pemetrexed et le cisplatine)

      (a) Ces critères répondent à la définition des saignements > ou = Grade 2 selon les Critères Communs de Toxicité (CTC) du National Cancer Institute (v2.0 ; NCI 1998)

      En cas de toxicités non-hématologiques > ou = grade 3 (à l'exclusion d'une neurotoxicité), le traitement par pemetrexed doit être suspendu jusqu'à résolution à un niveau inférieur ou égal au niveau initial du patient avant traitement. Le traitement doit être poursuivi selon les recommandations ci-dessous.

      -> Modification des doses de pemetrexed (en monothérapie ou en association) et de cisplatine - Toxicités non-hématologiques (a, b)

      • Toute toxicité de grade 3 ou 4, excepté mucite : . Dose de pemetrexed (mg/m2) : 75 % de la dose précédente . Dose de cisplatine (mg/m2) : 75 % de la dose précédente

      • Toute diarrhée nécessitant une hospitalisation (quel que soit le grade) ou diarrhée de grade 3 ou 4 : . Dose de pemetrexed (mg/m2) : 75 % de la dose précédente . Dose de cisplatine (mg/m2) : 75 % de la dose précédente

      • Mucite de grade 3 ou 4 : . Dose de pemetrexed (mg/m2) : 50 % de la dose précédente . Dose de cisplatine (mg/m2) : 100 % de la dose précédente

      (a) Critères Communs de Toxicité (CTC) du National Cancer Institute (v2.0 ; NCI 1998) (b) A l'exclusion d'une neurotoxicité

      En cas de neurotoxicité, il est recommandé d'ajuster les doses de pemetrexed et de cisplatine comme précisé ci-dessous. Les patients doivent arrêter le traitement si une neurotoxicité de grade 3 ou 4 est observée.

      -> Modification des doses de pemetrexed (en monothérapie ou en association) et de cisplatine - Neurotoxicité

      • Grade CTC (a) : 0 - 1 . Dose de pemetrexed (mg/m2) : 100 % de la dose précédente . Dose de cisplatine (mg/m2) : 100 % de la dose précédente

      • Grade CTC (a) : 2 . Dose de pemetrexed (mg/m2) : 100 % de la dose précédente . Dose de cisplatine (mg/m2) : 50 % de la dose précédente

      (a) Critères Communs de Toxicité (CTC) (v2.0 ; NCI 1998)

      Le traitement par le pemetrexed doit être arrêté si le patient présente une toxicité hématologique ou non-hématologique de grade 3 ou 4 après 2 réductions de dose ou immédiatement si une neurotoxicité de grade 3 ou 4 est observée.

      • Sujets âgés

      Au cours des essais cliniques, il n'a pas été mis en évidence de risque plus élevé d'effets indésirables chez les patients de 65 ans et plus comparativement aux patients de moins de 65 ans. Des réductions de doses autres que celles recommandées pour l'ensemble des patients ne sont pas nécessaires.

      • Population pédiatrique

      Il n'existe pas d'utilisation justifiée de ce médicament dans la population pédiatrique dans le mésothéliome pleural malin et le cancer bronchique non à petites cellules.

      • Insuffisants rénaux (formule standard de Cockcroft et Gault ou taux de filtration glomérulaire mesuré par la méthode de clairance plasmatique Tc99m-DTPA)

      Le pemetrexed est essentiellement éliminé sous forme inchangée dans les urines. Dans les études cliniques, des ajustements de doses autres que celles préconisées pour l'ensemble des patients n'ont pas été nécessaires chez les patients dont la clairance de la créatinine était > ou = 45 ml/min. Chez les patients ayant une clairance de la créatinine < 45 ml/min, les données sont insuffisantes ; l'utilisation du pemetrexed n'est donc pas recommandée chez ces patients (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

      • Insuffisants hépatiques

      Aucune relation entre le taux d'ASAT (SGOT), d'ALAT (SGPT) ou de bilirubine totale et la pharmacocinétique du pemetrexed n'a été identifiée. Toutefois, il n'a pas été conduit d'étude spécifique chez des patients ayant une atteinte hépatique avec un taux de bilirubine supérieur à 1,5 fois la limite supérieure de la normale et/ou un taux de transaminases supérieur à 3 fois la limite supérieure de la normale (en l'absence de métastases hépatiques) ou supérieur à 5 fois la limite supérieure de la normale (en cas de métastases hépatiques).