Alkeran (melphalan)

Médicaments à base de melphalan :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    50 mg/10 ml2 mg

  • Formes galéniques

    lyophilisat et solution pour usage parentéral (I.V.)comprimé pelliculé

  • Classe Thérapeutique

    L01AA - MOUTARDES A L'AZOTE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser alkeran ?

  • Intensification therapeutique

  • En monotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Intensification therapeutique

  • En monotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Chez l'enfant

  • Intensification therapeutique

  • En monotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Intensification therapeutique

  • En monotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Intensification therapeutique

  • En monotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Intensification therapeutique

  • En monotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Intensification therapeutique

  • En monotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Intensification therapeutique

  • En monotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Dans les formes avancees

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de alkeran ?

  • Allaitement

  • Enfant

    • Enfant de moins de 6 ans
  • Grossesse

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite antecedent personnel
    • Hypersensibilite bendamustine
    • Hypersensibilite chlorambucil
    • Hypersensibilite chlormethine
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite cyclophosphamide
    • Hypersensibilite estramustine
    • Hypersensibilite ifosfamide
    • Hypersensibilite melphalan
    • Hypersensibilite moutardes a l'azote
    • Hypersensibilite propyleneglycol derives
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

    • Alcoolisme chronique

    • Allaitement

    • Atteinte hepatique

    • Autre traitement en cours

    • Chimiotherapie intensive

    • Enfant

    • Epilepsie

    • Grossesse

    • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance renale chronique

    • Leucopenie

      • Leucopenie severe
    • Nourrisson

    • Nouveau-ne

    • Personnel soignant

    • Personnel soignant feminin

    • Quel que soit le terrain

    • Radiotherapie

      • Radiotherapie anterieure
    • Thrombopenie

      • Thrombopenie severe
    • Type particulier de traitement

      • Traitement a dose elevee
    • Alcoolisme chronique

    • Allaitement

    • Atteinte hepatique

    • Autre traitement en cours

    • Chimiotherapie intensive

    • Enfant

    • Epilepsie

    • Grossesse

    • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance renale chronique

    • Leucopenie

      • Leucopenie severe
    • Nourrisson

    • Nouveau-ne

    • Personnel soignant

    • Personnel soignant feminin

    • Quel que soit le terrain

    • Radiotherapie

      • Radiotherapie anterieure
    • Thrombopenie

      • Thrombopenie severe
    • Type particulier de traitement

      • Traitement a dose elevee
    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de alkeran ?

    SEVERE(S)
    • alveolite pulmonaire
    • asthenie
    • atelectasie
    • augmentation du risque infectieux
    • bacteriemie
    • bronchiolite
    • bronchite
    • bronchospasme asthme
    • bursite
    • calcification
    • cancer vessie
    • candidose
    • candidose gastro intestinale
    • candidose vaginale
    • cellulite
    • congestion nasale
    • cystite
    • deces mortalite
    • depression respiratoire
    • douleur pharyngolaryngee
    • dyspnee
    • effet immunosuppresseur
    • encephalite
    • endocardite
    • epanchement pleural
    • eternuements
    • fasciite
    • fibrose pulmonaire
    • fievre
    • folliculite
    • frisson
    • furonculose
    • gangrene
    • hemoptysie
    • hemorragie intrapulmonaire
    • hepatite
    • hypertension pulmonaire
    • hypoxie
    • infection a herpes virus
    • infection bacterienne
    • infection cutanee
    • infection des voies respiratoires
    • infection fongique mycose
    • infection pulmonaire
    • infection urinaire
    • infection virale
    • infiltrat pulmonaire
    • insuffisance respiratoire
    • lymphome
    • lyse tumorale syndrome
    • malaise lipothymie
    • meningite
    • meningite infectieuse
    • myalgie
    • nevralgie
    • oedeme pulmonaire
    • orgelet
    • peritonite
    • pharyngite
    • pneumonie
    • pneumopathie
    • pneumopathie interstitielle diffuse
    • pustulose
    • respiration trouble
    • rhinite
    • rhinorrhee
    • sepsis choc septique
    • septicemie
    • sinusite
    • syncope
    • syndrome grippal
    • syndrome myeloproliferatif
    • tachypnee
    • toux
    • tumeur maligne
    • verrue
    • zona
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • amenorrhee
    • arret cardiaque
    • avortement spontane
    • azoospermie
    • choc anaphylactique
    • cycle menstruel irregulier
    • dermatite
    • douleur locale au point dinjection
    • douleur mammaire
    • douleur pelvienne
    • douleur testiculaire
    • dysovulation
    • epididymite
    • erection trouble
    • eruption cutanee
    • eruption maculo papuleuse
    • erytheme
    • estrogene modification
    • gynecomastie
    • hematome
    • hemorragie uro genitale
    • hypersecretion vaginale
    • impuissance
    • induration
    • inflammation de la muqueuse
    • inflammation locale au point dinjection
    • insuffisance ovarienne
    • irritation cutanee
    • irritation muqueuse
    • libido trouble
    • menometrorragie
    • menorragie
    • mort foetale
    • necrose cutanee
    • oedeme
    • oligospermie
    • prostatite
    • prurit
    • reaction locale au point dinjection
    • saignement vaginal
    • sterilite secondaire
    • temperature perception trouble
    • teratogenicite
    • testicule modification de la taille
    • testosterone modification
    • thrombophlebite
    • ulceration vaginale
    • ulceration vulvaire
    • urticaire
    • vaginite
    • vascularite
    • veinite
    MODERE(S)
    • acidose metabolique
    • alat modification
    • alcalose metabolique
    • amaigrissement
    • anorexie
    • appetit perte
    • asat modification
    • ascite
    • atteinte hepatique
    • atteinte renale
    • bilirubine modification
    • colite
    • colite pseudomembraneuse
    • constipation
    • deshydratation
    • diarrhee
    • distension abdominale
    • douleur abdominale
    • douleur anale
    • dysgueusie
    • dyspepsie
    • dysphagie deglutition difficulte
    • enterite
    • gamma gt modification
    • gastrite
    • hematemese
    • hemorragie digestive
    • hoquet
    • hydroelectrolytique trouble
    • hyperglycemie
    • hypoglycemie
    • hypokaliemie
    • hypomagnesemie
    • hyponatremie
    • hypophosphoremie hypophosphatemie
    • hypoplasie dentaire
    • ictere
    • ileus paralytique
    • incontinence fecale
    • ischemie
    • mucite
    • nausee vomissement
    • occlusion intestinale
    • oesophagite
    • perforation digestive
    • picotement
    • rectorragie
    • reflux gastro oesophagien
    • secheresse buccale
    • stomatite
    • ulceration gastrique
    MINEUR(S) OU MODERE(S)
    • alopecie
    MINEUR(S)
    • agranulocytose
    • anemie
    • anemie hemolytique
    • aplasie medullaire
    • bouffee vasomotrice
    • civd coag intravascul disseminee
    • dysplasie
    • eosinophilie
    • epistaxis
    • hematocrite modification
    • hematurie
    • hemoglobine modification
    • hemolyse
    • hypoplasie medullaire
    • leucemie aigue
    • leucopenie
    • lithiase biliaire
    • lymphopenie
    • neutropenie
    • pancytopenie
    • petechies
    • proteine c reactive augmentation
    • purpura
    • saignement hemorragie
    • sensation ebrieuse
    • somnolence diurne
    • syndrome hemolytique et uremique
    • thrombocytopenie
    • trouble hematologique
    • vertige etourdissement
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      ALKERAN 50 mg/10 ml, lyophilisat et solution pour usage parentéral (I.V.)

      1 flacon(s) en verre - 1 flacon(s) en verre de 10 ml

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
    • Illustration de la forme galénique

      ALKERAN 2 mg, comprimé pelliculé

      1 flacon(s) en verre de 50 comprimé(s) avec fermeture de sécurité enfant

      • REMBOURSABLE : 100%
      • PRIX : 112,22
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de alkeran ?

      • Myélome multiple, lymphomes malins (maladie de Hodgkin, lymphomes non Hodgkiniens), leucémies aiguës lymphoblastique et myéloblastique, adénocarcinome mammaire, adénocarcinome ovarien en intensification thérapeutique.

      Le schéma posologique est le suivant: une dose de 100 à 200 mg/m2 de surface corporelle (environ 2,5 à 5,0 mg/kg de poids corporel). La dose peut être répartie sur deux ou trois jours consécutifs. Une autogreffe de cellules souches du sang est indispensable à partir d'une dose d'environ 140 mg/m2.

      • Chez le sujet âgé: Il n'existe pas de recommandation posologique pour l'utilisation de ce médicament.
      • Traitement du neuroblastome de l'enfant: Pour consolider une réponse obtenue avec le traitement conventionnel, à une dose comprise entre 100 et 240 mg/m2 de surface corporelle, (parfois répartie en 3 jours consécutifs) avec autogreffe médullaire, la perfusion est utilisée soit seule, soit en association avec une radiothérapie et/ou d'autres produits cytostatiques.
      • Myélome multiple, lymphomes malins (maladie de Hodgkin, lymphomes non Hodgkiniens), leucémies aiguës lymphoblastique et myéloblastique, adénocarcinome mammaire, adénocarcinome ovarien en intensification thérapeutique.

      Le schéma posologique est le suivant: une dose de 100 à 200 mg/m2 de surface corporelle (environ 2,5 à 5,0 mg/kg de poids corporel). La dose peut être répartie sur deux ou trois jours consécutifs. Une autogreffe de cellules souches du sang est indispensable à partir d'une dose d'environ 140 mg/m2.

      • Chez le sujet âgé: Il n'existe pas de recommandation posologique pour l'utilisation de ce médicament.

      • Chez le sujet insuffisant rénal modéré ou sévère: La posologie doit dans tous les cas être réduite de moitié (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

      • Traitement du neuroblastome de l'enfant: Pour consolider une réponse obtenue avec le traitement conventionnel, à une dose comprise entre 100 et 240 mg/m2 de surface corporelle, (parfois répartie en 3 jours consécutifs) avec autogreffe médullaire, la perfusion est utilisée soit seule, soit en association avec une radiothérapie et/ou d'autres produits cytostatiques.

      • Chez le sujet insuffisant rénal modéré ou sévère: La posologie doit dans tous les cas être réduite de moitié (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").