Aminomix 500 (valine / tyrosine / thréonine / taurine / sérine / proline / ph...

Médicaments à base de alanine ou lysine ou histidine ou isoleucine ou leucine ou phénylalanine ou sérine ou thréonine ou l-tryptophane ou valine ou glycine ou arginine ou taurine ou méthionine ou proline ou tyrosine ou acide acétique ou glucose :

Illustration indications

Indications - Quand utiliser aminomix 500 ?

  • En cas alimentation orale impossible

  • En cas alimentation enterale impossible

  • En cas d'apport digestif impossible

  • En cas d'apport digestif insuffisant

  • En cas d'apport digestif contre-indique

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson a partir de 24 mois

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de aminomix 500 ?

  • Acidose

    • Acidose metabolique
  • Anomalie metabolique

    • Anomalie metabolique instable
  • Anomalie metabolisme acide amine

    • Anomalie metab acide amine congenitale
  • Anomalie metabolisme hydrate de carbone

  • Choc cardiogenique

  • Choc hypovolemique

  • Collapsus cardiovasculaire

  • Coma

  • Diabete type i

    • Diabete instable
  • Hyperglycemie

    • Hyperglycemie severe
  • Hyperhydratation

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite acide amine
    • Hypersensibilite glucose
  • Hypervolemie

  • Hyponatremie

  • Hypoxie

  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque congestive
    • Insuff cardiaque decompensee
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale non dialysee
    • Insuffisance renale severe
  • Nourrisson

    • Nourrisson de moins de 24 mois
  • Nouveau-ne

  • Oedeme pulmonaire

    • Oedeme pulmonaire aigu
  • Premature

  • Retention hydrique

  • Retention hydrosodee

    • Acidose

      • Acidose lactique
    • Diabete type i

    • Enfant

    • Hyperkaliemie

    • Hyperosmolarite

    • Insuffisance cardiaque

      • Insuff cardiaque compensee
    • Insuffisance hepatique

      • Insuffisance hepatique legere maladie
      • Insuffisance hepatique moderee maladie
    • Insuffisance renale chronique

      • Insuffisance renale legere
      • Insuffisance renale moderee
    • Insuffisance respiratoire

    • Insuffisance surrenalienne

    • Nourrisson

      • Nourrisson de plus de 24 mois
    • Quel que soit le terrain

    • Acidose

      • Acidose lactique
    • Diabete type i

    • Enfant

    • Hyperkaliemie

    • Hyperosmolarite

    • Insuffisance cardiaque

      • Insuff cardiaque compensee
    • Insuffisance hepatique

      • Insuffisance hepatique legere maladie
      • Insuffisance hepatique moderee maladie
    • Insuffisance renale chronique

      • Insuffisance renale legere
      • Insuffisance renale moderee
    • Insuffisance respiratoire

    • Insuffisance surrenalienne

    • Nourrisson

      • Nourrisson de plus de 24 mois
    • Quel que soit le terrain

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de aminomix 500 ?

    SEVERE(S)
    • acidobasique perturbation
    • acidose metabolique
    • albuminurie
    • bouffee vasomotrice
    • cephalee
    • convulsion
    • dyspnee
    • hypersudation
    • hyperuremie hyperazotemie
    • lethargie
    • oedeme cerebral
    • oedeme pulmonaire
    • polydipsie
    • proteinurie
    • surcharge circulatoire
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • alat modification
    • anaphylaxie
    • anemie
    • asat modification
    • bilirubine modification
    • cholecystite
    • cholestase
    • cirrhose
    • coagulation trouble
    • cyanose
    • deces mortalite
    • deshydratation
    • embolie pulmonaire
    • encephalopathie
    • eruption cutanee
    • fibrose hepatique
    • fievre
    • gamma gt modification
    • glycosurie
    • hepatomegalie
    • hydroelectrolytique trouble
    • hyperammoniemie
    • hypercalcemie
    • hypercreatininemie
    • hyperglycemie
    • hyperkaliemie
    • hyperlactatemie
    • hyperosmolarite
    • hyperphenylalaninemie
    • hypertriglyceridemie
    • hypervolemie
    • hypokaliemie
    • hypolipidemie
    • hypomagnesemie
    • hyponatremie
    • hypophosphoremie hypophosphatemie
    • hypoxie
    • insuffisance hepatique
    • leucopenie
    • lithiase biliaire
    • oedeme
    • phosphatase alcaline modification
    • polyurie
    • prurit
    • reaction allergique
    • respiration trouble
    • retention hydrique
    • steatose
    • thrombocytopenie
    • tremblement
    • urticaire
    MINEUR(S) OU MODERE(S)
    • atteinte hepatique
    • brulure locale
    • choc anaphylactique
    • coma
    • douleur
    • douleur locale au point dinjection
    • erytheme
    • frisson
    • hyperlipidemie
    • hypotension arterielle
    • infection cutanee
    • inflammation locale au point dinjection
    • irritation cutanee
    • nausee vomissement
    • necrose cutanee
    • oedeme cutane
    • reaction locale au point dinjection
    • thrombophlebite
    • thrombose veineuse
    • veinite
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      AMINOMIX 500, solution pour perfusion

      6 poche(s) polypropylène élastomère thermoplastique bicompartimenté(e)(s)/à 2 compartiments suremballée(s)/surpochée(s) de 500 ml

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de aminomix 500 ?

      La posologie est fonction des besoins en acides aminés, hydrates de carbone, électrolytes et besoins liquidiens et dépend de l'état clinique du patient (nutritionel et sévérité du catabolisme crée par le désordre métaboliques).

      En cas de besoins énergétiques supplémentaires, il est recommandé d'administrer des émulsions lipidiques. Des électrolytes doivent être ajoutés en fonction des besoins du patient.

      Débuter la perfusion à un débit en-dessous du débit désiré puis augmenter jusqu'au débit recommandé sur une période de 2-3 jours.

      • Adultes (dont sujets âgés) et adolescents de plus de 14 ans

      Se conformer à la prescription médicale. La posologie recommandée est de 20 ml par kg de poids corporel et par jour, correspondant à :

      • 1 g d'acides aminés et 2,4 g de glucose par kg de poids et par jour,
      • 1400 ml par jour pour un patient de 70 kg.

      • Débit maximal de perfusion

      2 ml par kg de poids corporel et par heure, ce qui correspond à 0,1 g d'acides aminés et 0,24 g de glucose par kg de poids corporel et par heure.

      • Posologie maximale quotidienne

      40 ml par kg de poids corporel, ce qui correspond à : . 2 g d'acides aminés et 4,8 g de glucose par kg de poids corporel, . 2800 ml pour un patient de 70 kg, . 140 g d'acides aminés et 336 g de glucose chez un patient de 70 kg.

      Les principes généraux d'utilisation et de posologie pour les hydrates de carbone ainsi que les recommandations générales pour les besoins liquidiens doivent être pris en compte.

      Dans des conditions métaboliques normales, l'apport total quotidien en hydrates de carbone doit être limité à 300-400 g. Cette limite correspond à la capacité maximale d'oxydation. Si cette posologie est dépassée, des effets indésirables hépatiques peuvent se produire.

      Dans des conditions métaboliques détériorées (post-traumatisme, hypoxie, insuffisance organique), la dose journalière d'hydrates de carbone sera ramenée à 200-300 g (équivalent à 3 g par kg de poids) ; l'adaptation individuelle de la posologie nécessite une surveillance adéquate du patient.

      Les restrictions suivantes pour le glucose doivent être strictement respectées chez l'adulte : 0,25 g par kg de poids corporel et par heure et jusqu'à 6 g par kg de poids corporel et par jour.

      Lors de l'administration de solutions d'hydrates de carbone, quelle que soit la concentration, la surveillance des taux sanguins est fortement recommandée. Pour éviter un surdosage, en particulier en cas d'utilisation de solutions hyperconcentrées, la perfusion par pompe est recommandée.

      • Durée de traitement

      Uniquement pour nutrition parentérale à court et moyen terme, si ce médicament est la seule solution pour nutrition parentérale administrée à la posologie recommandée, en fonction de l'état général du patient et de l'étendue du catabolisme, un apport complémentaire en lipides, électrolytes, vitamines et oligo-éléments doit être considéré dès le début du traitement.

      La solution peut être également administrée dans les mêmes indications thérapeutiques quand la nutrition orale ou entérale est insuffisante ou impossible pendant une plus longue durée, si un apport suffisant en lipides, électrolytes, vitamines et oligo-éléments est assuré.

      La posologie est fonction des besoins en acides aminés, hydrates de carbone, électrolytes et besoins liquidiens et dépend de l'état clinique du patient (nutritionel et sévérité du catabolisme crée par le désordre métaboliques).

      En cas de besoins énergétiques supplémentaires, il est recommandé d'administrer des émulsions lipidiques. Des électrolytes doivent être ajoutés en fonction des besoins du patient.

      Débuter la perfusion à un débit en-dessous du débit désiré puis augmenter jusqu'au débit recommandé sur une période de 2-3 jours.

      • Enfants et adolescents de moins de 14 ans

      La posologie recommandée chez l'enfant ne représente qu'une orientation basée sur des valeurs moyennes. La posologie doit être adaptée individuellement en fonction de l'âge de l'enfant, de son développement et de l'existence d'un désordre sous-jacent.

      • Dose journalière chez l'enfant de 2 à 5 ans

      25 ml par kg de poids corporel, ce qui correspond à 1,25 g d'acides aminés et 3 g de glucose par kg de poids et par jour.

      • Débit maximal de perfusion

      1,25 ml par kg de poids corporel et par heure, ce qui correspond à 0,06 g d'acides aminés et 0,15 g de glucose par kg de poids corporel et par heure.

      Aucune étude clinique confirmant la sécurité d'emploi, la tolérance et l'efficacité de ce médicament n'a été conduite ni chez l'enfant ni chez l'adolescent.

      • Durée de traitement

      Uniquement pour nutrition parentérale à court et moyen terme, si ce médicament est la seule solution pour nutrition parentérale administrée, en fonction de l'état général du patient et de l'étendue du catabolisme si la posologie recommandée est maintenue.

      Cependant, un apport complémentaire en lipides, électrolytes, vitamines et oligo-éléments doit être considéré dès le début du traitement.

      La solution peut être également administrée dans les mêmes indications thérapeutiques quand la nutrition orale ou entérale est insuffisante ou impossible pendant une plus longue durée, si un apport suffisant en lipides, électrolytes, vitamines et oligo-éléments est assuré.

      La posologie est fonction des besoins en acides aminés, hydrates de carbone, électrolytes et besoins liquidiens et dépend de l'état clinique du patient (nutritionel et sévérité du catabolisme crée par le désordre métaboliques).

      En cas de besoins énergétiques supplémentaires, il est recommandé d'administrer des émulsions lipidiques. Des électrolytes doivent être ajoutés en fonction des besoins du patient.

      Débuter la perfusion à un débit en-dessous du débit désiré puis augmenter jusqu'au débit recommandé sur une période de 2-3 jours.

      • Enfants et adolescents de moins de 14 ans

      La posologie recommandée chez l'enfant ne représente qu'une orientation basée sur des valeurs moyennes. La posologie doit être adaptée individuellement en fonction de l'âge de l'enfant, de son développement et de l'existence d'un désordre sous-jacent.

      • Dose journalière chez l'enfant de 5 à 14 ans

      20 ml par kg de poids corporel, ce qui correspond à 1 g d'acides aminés et 2,4 g de glucose par kg de poids et par jour.

      • Débit maximal de perfusion

      1,25 ml par kg de poids corporel et par heure, ce qui correspond à 0,06 g d'acides aminés et 0,15 g de glucose par kg de poids corporel et par heure.

      Aucune étude clinique confirmant la sécurité d'emploi, la tolérance et l'efficacité de ce médicament n'a été conduite ni chez l'enfant ni chez l'adolescent.

      • Durée de traitement

      Uniquement pour nutrition parentérale à court et moyen terme, si ce médicament est la seule solution pour nutrition parentérale administrée à la posologie recommandée, en fonction de l'état général du patient et de l'étendue du catabolisme un apport complémentaire en lipides, électrolytes, vitamines et oligo-éléments doit être considéré dès le début du traitement.

      La solution peut être également administrée dans les mêmes indications thérapeutiques quand la nutrition orale ou entérale est insuffisante ou impossible pendant une plus longue durée, si un apport suffisant en lipides, électrolytes, vitamines et oligo-éléments est assuré.