Avastin (bévacizumab)

Médicaments à base de bévacizumab :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    25 mg/ml

  • Formes galéniques

    solution à diluer pour perfusion

  • Classe Thérapeutique

    L01XC - ANTICORPS MONOCLONAUX

Illustration indications

Indications - Quand utiliser avastin ?

  • Polychimiotherapie

  • Associer au 5-fluorouracile

  • Dans les formes metastatiques

  • Chez l'adulte

  • Traitement de premiere intention

  • Polychimiotherapie

  • Associer au paclitaxel

  • Dans les formes metastatiques

  • Chez l'adulte

  • Traitement de premiere intention

  • Polychimiotherapie

  • Associer a un sel de platine

  • Dans les formes avancees

  • Dans les formes inoperables

  • Dans les formes metastatiques

  • Dans les formes avec histologie prouvee

  • En cas de rechute

  • Chez l'adulte

  • Traitement de premiere intention

  • Polychimiotherapie

  • Associer a l'interferon alfa-2a

  • Dans les formes avancees

  • Dans les formes metastatiques

  • Chez l'adulte

  • Traitement de premiere intention

  • Polychimiotherapie

  • Associer au paclitaxel

  • et

  • Associer au carboplatine

  • Dans les formes avancees

  • Dans les formes epitheliales

  • Chez l'adulte

  • Chez la femme

  • Traitement de premiere intention

  • Polychimiotherapie

  • Associer au paclitaxel

  • et

  • Associer au carboplatine

  • Dans les formes avancees

  • Chez l'adulte

  • Chez la femme

  • Traitement de premiere intention

  • Polychimiotherapie

  • Associer au paclitaxel

  • et

  • Associer au carboplatine

  • Dans les formes avancees

  • Dans les formes primitives

  • Chez l'adulte

  • Chez la femme

  • Polychimiotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • En alternative a une autre therapeutique

  • Dans les formes persistantes

  • Dans les formes metastatiques

  • Chez l'adulte

  • Chez la femme

  • En cas de rechute

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de avastin ?

  • Adulte jeune (15-17 ans)

  • Allaitement

  • Enfant

  • Grossesse

  • Hemoptysie

    • Hemoptysie recente
  • Hemorragie pulmonaire

    • Hemorragie pulmonaire recente
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite bevacizumab
    • Hypersensibilite proteine de hamster
  • Mode d'administration particulier

    • Administration en bolus iv
    • Administration en bolus iv rapide
    • Administration intravitreenne
    • Voie intraveineuse directe
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

    • Accident vasculaire cerebral

      • Accident vascul cerebral atcd personnel
    • Anevrisme arteriel

      • Anevrisme arteriel antecedent
    • Angor

    • Atteinte cardiovasculaire

    • Atteinte cutanee

      • Atteinte cutanee severe
    • Autre traitement en cours

      • Trt par anticoagulant
      • Trt par biphosphonates iv
      • Trt par cardiotoxique
      • Trt par med a base de platine
      • Trt par sunitinib
      • Trt par taxane
    • Cardiopathie

    • Cephalee

    • Champ visuel anomalie

    • Confusion mentale

    • Deficit inhibiteur coagulation

    • Diabete type i

    • Embolie pulmonaire

    • Encephalopathie

    • Femme en age de procreer

    • Fistule digestive

    • Hemophilie

    • Hemorragie cerebrale

    • Hypertension arterielle

      • Hypertension arterielle non controlee
    • Infarctus du myocarde

      • Infarctus du myocarde antecedent perso
    • Infection bacterienne

      • Infection severe
    • Insuffisance cardiaque

      • Insuff cardiaque congestive
    • Insuffisance coronarienne

    • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance renale chronique

    • Intervention chirurgicale

      • Intervention chirurgicale bucco-dentaire
      • Intervention chirurgicale majeure
      • Intervention chirurgicale programmee
      • Intervention chirurgicale recente
    • Ischemie cerebrale

      • Ischemie cerebrale atcd personnel
    • Maladie hemorragique

    • Maladie inflammatoire intestinale

    • Maladie thromboembolique

      • Maladie thromboembolique atcd personnel
      • Maladie thromboembolique en cours
    • Pathologie coronarienne

    • Perforation digestive

    • Plaie

    • Proteinurie / albuminurie

      • Proteinurie / albuminurie severe
    • Quel que soit le terrain

    • Radiotherapie

      • Irradiation abdominale
      • Radiotherapie anterieure
    • Sujet age

      • Sujet age de plus de 65 ans
    • Syndrome hemorragique

    • Syndrome nephrotique

    • Terrain hemorragique

    • Thrombose

      • Thrombose arterielle atcd personnel
      • Thrombose arterielle en cours
      • Thrombose veineuse
      • Thrombose veineuse atcd personnel
    • Traitement anterieur

      • Trt par anthracycline
    • Trouble de l'hemostase

    • Trouble de la coagulation

    • Trouble de la vision

    • Trouble neurologique

    • Von willebrand maladie

    • Accident vasculaire cerebral

      • Accident vascul cerebral atcd personnel
    • Anevrisme arteriel

      • Anevrisme arteriel antecedent
    • Angor

    • Atteinte cardiovasculaire

    • Atteinte cutanee

      • Atteinte cutanee severe
    • Autre traitement en cours

      • Trt par anticoagulant
      • Trt par biphosphonates iv
      • Trt par cardiotoxique
      • Trt par med a base de platine
      • Trt par sunitinib
      • Trt par taxane
    • Cardiopathie

    • Cephalee

    • Champ visuel anomalie

    • Confusion mentale

    • Deficit inhibiteur coagulation

    • Diabete type i

    • Embolie pulmonaire

    • Encephalopathie

    • Femme en age de procreer

    • Fistule digestive

    • Hemophilie

    • Hemorragie cerebrale

    • Hypertension arterielle

      • Hypertension arterielle non controlee
    • Infarctus du myocarde

      • Infarctus du myocarde antecedent perso
    • Infection bacterienne

      • Infection severe
    • Insuffisance cardiaque

      • Insuff cardiaque congestive
    • Insuffisance coronarienne

    • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance renale chronique

    • Intervention chirurgicale

      • Intervention chirurgicale bucco-dentaire
      • Intervention chirurgicale majeure
      • Intervention chirurgicale programmee
      • Intervention chirurgicale recente
    • Ischemie cerebrale

      • Ischemie cerebrale atcd personnel
    • Maladie hemorragique

    • Maladie inflammatoire intestinale

    • Maladie thromboembolique

      • Maladie thromboembolique atcd personnel
      • Maladie thromboembolique en cours
    • Pathologie coronarienne

    • Perforation digestive

    • Plaie

    • Proteinurie / albuminurie

      • Proteinurie / albuminurie severe
    • Quel que soit le terrain

    • Radiotherapie

      • Irradiation abdominale
      • Radiotherapie anterieure
    • Sujet age

      • Sujet age de plus de 65 ans
    • Syndrome hemorragique

    • Syndrome nephrotique

    • Terrain hemorragique

    • Thrombose

      • Thrombose arterielle atcd personnel
      • Thrombose arterielle en cours
      • Thrombose veineuse
      • Thrombose veineuse atcd personnel
    • Traitement anterieur

      • Trt par anthracycline
    • Trouble de l'hemostase

    • Trouble de la coagulation

    • Trouble de la vision

    • Trouble neurologique

    • Von willebrand maladie

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de avastin ?

    SEVERE(S)
    • cancer col uterus
    • cancer cutane
    • cancer de la prostate
    • cancer du poumon
    • cancer du sein
    • cancer larynx
    • carcinome basocellulaire
    • carcinome epidermoide cutane
    • deces mortalite
    • douleur tumorale
    • hodgkin maladie
    • leucemie aigue
    • lymphadenopathie
    • lymphome
    • lymphome hepatosplenique
    • melanome primitif
    • meningiome
    • myelome multiple
    • naevus
    • neoplasme
    • papillome cutane
    • syndrome lymphoproliferatif
    • syndrome myeloproliferatif
    • tumeur cutanee
    • tumeur maligne
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • accident vasculaire cerebral
    • acuite visuelle modification
    • albuminurie
    • alopecie
    • amaigrissement
    • anaphylaxie
    • anemie
    • anevrisme arteriel
    • anorexie
    • arthralgie
    • asthenie
    • atteinte renale
    • augmentation du risque infectieux
    • bronchite
    • candidose
    • candidose gastro intestinale
    • candidose vaginale
    • cardiomyopathie
    • catheter infection
    • cellulite
    • cephalee
    • champ visuel anomalie
    • choc anaphylactique
    • cicatrisation retard
    • cicatrisation trouble
    • coagulation trouble
    • colite
    • conjonctivite
    • constipation
    • corps vitre atteinte
    • cystite
    • decollement retinien
    • depigmentation
    • dermatite
    • deshydratation
    • diarrhee
    • diverticulite
    • dorsalgie
    • douleur
    • douleur abdominale
    • douleur dentaire
    • douleur locale au point dinjection
    • douleur oculaire
    • douleur oppression thoracique
    • douleur pelvienne
    • dysarthrie parole difficulte
    • dysgueusie
    • dyspepsie
    • dyspnee
    • embolie pulmonaire
    • encephalopathie
    • endophtalmie
    • enterite
    • epistaxis
    • eruption cutanee
    • erythrodermie dermatite exfoliative
    • erythrodysesthesie palmo plantaire
    • faiblesse musculaire
    • fasciite
    • fievre
    • fistule oesophagienne
    • furonculose
    • gastrite
    • gene oculaire
    • gingivorrhagie
    • hemoptysie
    • hemorragie cerebrale
    • hemorragie digestive
    • hemorragie intrapulmonaire
    • hemorragie uro genitale
    • hepatite
    • hypercreatininemie
    • hyperglycemie
    • hypertension arterielle
    • hypertension pulmonaire
    • hypokaliemie
    • hypomagnesemie
    • hyponatremie
    • hypophosphoremie hypophosphatemie
    • hypotension arterielle
    • hypoxie
    • ileus paralytique
    • infarctus du myocarde
    • infection a herpes virus
    • infection bacterienne
    • infection cutanee
    • infection dentaire
    • infection des voies respiratoires
    • infection fongique mycose
    • infection oculaire
    • infection parasitaire parasitose
    • infection pulmonaire
    • infection urinaire
    • infection virale
    • inflammation de la muqueuse
    • inflammation locale au point dinjection
    • insuffisance cardiaque
    • insuffisance cardiaque congestive
    • insuffisance ovarienne
    • insuffisance respiratoire
    • insuffisance ventriculaire gauche
    • iritis
    • irritation oculaire
    • ischemie
    • ischemie myocardique
    • larmoiement
    • laryngite
    • lethargie
    • leucoencephalopathie
    • leucopenie
    • lymphopenie
    • malformation congenitale
    • melena
    • meningite
    • meningite aseptique
    • meningite infectieuse
    • microangiopathie thrombotique mat
    • myalgie
    • myasthenie
    • necrose intestinale
    • neuropathie peripherique
    • neutropenie
    • occlusion intestinale
    • ongles alteration
    • orgelet
    • osteonecrose
    • otite
    • paronychie
    • perforation digestive
    • perforation septum nasal
    • perforation vesicule biliaire
    • pharyngite
    • phosphatase alcaline modification
    • photosensibilisation medicamenteuse
    • pneumonie
    • pneumopathie interstitielle diffuse
    • proteinurie
    • pustulose
    • reaction locale au point dinjection
    • rectorragie
    • respiration trouble
    • rhinite
    • saignement gastrointestinal
    • saignement hemorragie
    • saignement vaginal
    • secheresse cutanee
    • sepsis choc septique
    • septicemie
    • sinusite
    • somnolence diurne
    • sterilite secondaire
    • stomatite
    • syncope
    • syndrome grippal
    • syndrome nephrotique
    • tachysystolie ventriculaire
    • thrombocytopenie
    • thromboembolie
    • thrombophlebite
    • thrombose arterielle
    • thrombose cerebrale
    • thrombose veineuse
    • timbre de la voix modification
    • toux
    • tuberculose secondaire
    • ulceration gastrique
    • uveite
    • vision alteration
    • vision floue
    • zona
    MINEUR(S)
    • anticorps apparition
    • bouffee vasomotrice
    • flush
    • frisson
    • nausee vomissement
    • reaction allergique
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      AVASTIN 25 mg/ml, solution à diluer pour perfusion

      1 flacon(s) en verre de 4 ml

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de avastin ?

      Ce médicament doit être administré sous le contrôle d'un médecin expérimenté dans l'utilisation des agents antinéoplasiques.

      • Cancer colorectal métastatique (CCRm)

      Ce médicament est recommandé soit à la posologie de 5 mg/kg ou 10 mg/kg de poids corporel administré une fois toutes les 2 semaines, soit à la posologie de 7,5 mg/kg ou 15 mg/kg administré une fois toutes les 3 semaines, en perfusion intraveineuse. Il est recommandé de poursuivre le traitement jusqu'à la progression de la maladie sous-jacente ou toxicité inacceptable.

      • Populations particulières
      • Sujets âgés

      Aucune adaptation de la dose n'est nécessaire chez les patients âgés de 65 ans et plus.

      • Insuffisants rénaux

      La tolérance et l'efficacité n'ont pas été étudiées chez les patients insuffisants rénaux (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques")

      • Insuffisants hépatiques

      La tolérance et l'efficacité n'ont pas été étudiées chez les patients insuffisants hépatiques. (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques")

      • Population pédiatrique

      La sécurité et l'efficacité du bevacizumab chez les enfants âgés de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites en rubriques "Effets indésirables", "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques" mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

      La sécurité et l'efficacité du bevacizumab chez les enfants âgés de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites en rubriques "Effets indésirables", "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques" mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

      Il n'existe aucune utilisation pertinente du bevacizumab au sein de la population pédiatrique dans les indications de traitement des cancers du côlon, du rectum.

      Une réduction de dose n'est pas recommandée en cas de survenue d'effet indésirable. Si nécessaire, le traitement doit être soit arrêté de façon définitive, soit suspendu de façon temporaire, comme décrit en rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi".

      Ce médicament doit être administré sous le contrôle d'un médecin expérimenté dans l'utilisation des agents antinéoplasiques.

      • Cancer du sein métastatique (CSm)

      Ce médicament est recommandé à la posologie de 10 mg/kg de poids corporel administré une fois toutes les 2 semaines ou à la posologie de 15 mg/kg de poids corporel, administré une fois toutes les 3 semaines, en perfusion intraveineuse. Il est recommandé de poursuivre le traitement jusqu'à la progression de la maladie sous-jacente ou toxicité inacceptable.

      • Populations particulières
      • Sujets âgés

      Aucune adaptation de la dose n'est nécessaire chez les patients âgés de 65 ans et plus.

      • Insuffisants rénaux

      La tolérance et l'efficacité n'ont pas été étudiées chez les patients insuffisants rénaux (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques")

      • Insuffisants hépatiques

      La tolérance et l'efficacité n'ont pas été étudiées chez les patients insuffisants hépatiques. (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques")

      • Population pédiatrique

      La sécurité et l'efficacité du bevacizumab chez les enfants âgés de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites en rubriques "Effets indésirables", "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques" mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

      Il n'existe aucune utilisation pertinente du bevacizumab au sein de la population pédiatrique dans les indications de traitement des cancers du sein.

      Une réduction de dose n'est pas recommandée en cas de survenue d'effet indésirable. Si nécessaire, le traitement doit être soit arrêté de façon définitive, soit suspendu de façon temporaire, comme décrit en rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi".

      Ce médicament doit être administré sous le contrôle d'un médecin expérimenté dans l'utilisation des agents antinéoplasiques.

      • Cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC)
      • Traitement de première ligne du CBNPC non épidermoïde en association à une chimiothérapie à base de sels de platine

      Ce médicament est administré en association à une chimiothérapie à base de sels de platine jusqu'à 6 cycles de traitement, suivis de ce médicament en monothérapie jusqu'à progression de la maladie.

      Ce médicament est recommandé à la posologie de 7,5 mg/kg ou 15 mg/kg de poids corporel administré une fois toutes les 3 semaines, en perfusion intraveineuse.

      Le bénéfice clinique chez les patients atteints de CBNPC a été démontré aux posologies de 7,5 mg/kg et 15 mg/kg. Pour plus de détails, Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques", paragraphe "Cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC)".

      Il est recommandé de poursuivre le traitement jusqu'à la progression de la maladie sous-jacente ou toxicité inacceptable.

      • Populations particulières
      • Sujets âgés

      Aucune adaptation de la dose n'est nécessaire chez les patients âgés de 65 ans et plus.

      • Insuffisants rénaux

      La tolérance et l'efficacité n'ont pas été étudiées chez les patients insuffisants rénaux (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques")

      • Insuffisants hépatiques

      La tolérance et l'efficacité n'ont pas été étudiées chez les patients insuffisants hépatiques. (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques")

      • Population pédiatrique

      La sécurité et l'efficacité du bevacizumab chez les enfants âgés de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites en rubriques "Effets indésirables", "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques" mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

      Il n'existe aucune utilisation pertinente du bevacizumab au sein de la population pédiatrique dans les indications de traitement des cancers du poumon.

      Une réduction de dose n'est pas recommandée en cas de survenue d'effet indésirable. Si nécessaire, le traitement doit être soit arrêté de façon définitive, soit suspendu de façon temporaire, comme décrit en rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi".

      Ce médicament doit être administré sous le contrôle d'un médecin expérimenté dans l'utilisation des agents antinéoplasiques.

      • Cancer du rein avancé et/ou métastatique (CRm)

      Ce médicament est recommandé à la posologie de 10 mg/kg de poids corporel, administré une fois toutes les 2 semaines, en perfusion intraveineuse.

      Il est recommandé de poursuivre le traitement jusqu'à la progression de la maladie sous-jacente ou toxicité inacceptable.

      • Populations particulières
      • Sujets âgés

      Aucune adaptation de la dose n'est nécessaire chez les patients âgés de 65 ans et plus.

      • Insuffisants rénaux

      La tolérance et l'efficacité n'ont pas été étudiées chez les patients insuffisants rénaux (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques")

      • Insuffisants hépatiques

      La tolérance et l'efficacité n'ont pas été étudiées chez les patients insuffisants hépatiques. (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques")

      • Population pédiatrique

      La sécurité et l'efficacité du bevacizumab chez les enfants âgés de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites en rubriques "Effets indésirables", "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques" mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

      Il n'existe aucune utilisation pertinente du bevacizumab au sein de la population pédiatrique dans les indications de traitement des cancers du rein.

      Une réduction de dose n'est pas recommandée en cas de survenue d'effet indésirable. Si nécessaire, le traitement doit être soit arrêté de façon définitive, soit suspendu de façon temporaire, comme décrit en rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi".

      Ce médicament doit être administré sous le contrôle d'un médecin expérimenté dans l'utilisation des agents antinéoplasiques.

      • Cancer épithélial de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif
      • Traitement de première ligne : Ce médicament est administré en association au carboplatine et au paclitaxel jusqu'à 6 cycles de traitement, suivis de ce médicament en monothérapie en continu jusqu'à progression de la maladie ou jusqu'à 15 mois maximum ou jusqu'à toxicité inacceptable, selon ce qui survient en premier.

      Ce médicament est recommandé à la posologie de 15 mg/kg de poids corporel administré une fois toutes les 3 semaines, en perfusion intraveineuse.

      • Populations particulières
      • Sujets âgés

      Aucune adaptation de la dose n'est nécessaire chez les patients âgés de 65 ans et plus.

      • Insuffisants rénaux

      La tolérance et l'efficacité n'ont pas été étudiées chez les patients insuffisants rénaux (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques")

      • Insuffisants hépatiques

      La tolérance et l'efficacité n'ont pas été étudiées chez les patients insuffisants hépatiques. (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques")

      • Population pédiatrique

      La sécurité et l'efficacité du bevacizumab chez les enfants âgés de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites en rubriques "Effets indésirables", "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques" mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

      Il n'existe aucune utilisation pertinente du bevacizumab au sein de la population pédiatrique dans les indications de traitement des cancers de l'ovaire, des trompes de Fallope, du péritoine.

      Une réduction de dose n'est pas recommandée en cas de survenue d'effet indésirable. Si nécessaire, le traitement doit être soit arrêté de façon définitive, soit suspendu de façon temporaire, comme décrit en rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi".

      Ce médicament doit être administré sous le contrôle d'un médecin expérimenté dans l'utilisation des agents antinéoplasiques.

      • Cancer épithélial de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif
      • Traitement de la maladie récidivante sensible aux sels de platine : bevacizumab est administré en association soit au carboplatine et à la gemcitabine pendant 6 cycles, et jusqu'à 10 cycles ou soit en association au carboplatine et paclitaxel pendant 6 cycles, et jusqu'à 8 cycles, suivis de bevacizumab en monothérapie en continu jusqu'à progression de la maladie. Bevacizumab est recommandé à la dose de 15 mg/kg de poids corporel administré une fois toutes les 3 semaines, en perfusion intraveineuse.
      • Populations particulières
      • Sujets âgés

      Aucune adaptation de la dose n'est nécessaire chez les patients âgés de 65 ans et plus.

      • Insuffisants rénaux

      La tolérance et l'efficacité n'ont pas été étudiées chez les patients insuffisants rénaux (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques")

      • Insuffisants hépatiques

      La tolérance et l'efficacité n'ont pas été étudiées chez les patients insuffisants hépatiques. (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques")

      • Population pédiatrique

      La sécurité et l'efficacité du bevacizumab chez les enfants âgés de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites en rubriques "Effets indésirables", "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques" mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

      Il n'existe aucune utilisation pertinente du bevacizumab au sein de la population pédiatrique dans les indications de traitement des cancers de l'ovaire, des trompes de Fallope, du péritoine.

      Une réduction de dose n'est pas recommandée en cas de survenue d'effet indésirable. Si nécessaire, le traitement doit être soit arrêté de façon définitive, soit suspendu de façon temporaire, comme décrit en rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi".

      Ce médicament doit être administré sous le contrôle d'un médecin expérimenté dans l'utilisation des agents antinéoplasiques.

      • Cancer épithélial de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif
      • Traitement de la maladie récidivante résistante aux sels de platine: bevacizumab est administré en association avec l'un des agents suivants - paclitaxel, topotécan (administré chaque semaine) ou doxorubicine liposomale pégylée. Bevacizumab est recommandé à la dose de 10 mg/kg de poids corporel administré une fois toutes les 2 semaines, en perfusion intraveineuse. Lorsque bevacizumab est administré en association avec le topotécan (administré aux jours 1-5, toutes les 3 semaines), bevacizumab est recommandé à la dose de 15 mg/kg de poids corporel administré une fois toutes les 3 semaines en perfusion intraveineuse. Il est recommandé de poursuivre le traitement jusqu'à progression de la maladie ou toxicité inacceptable (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques", étude MO22224).
      • Populations particulières
      • Sujets âgés

      Aucune adaptation de la dose n'est nécessaire chez les patients âgés de 65 ans et plus.

      • Insuffisants rénaux

      La tolérance et l'efficacité n'ont pas été étudiées chez les patients insuffisants rénaux (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques")

      • Insuffisants hépatiques

      La tolérance et l'efficacité n'ont pas été étudiées chez les patients insuffisants hépatiques. (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques")

      • Population pédiatrique

      La sécurité et l'efficacité du bevacizumab chez les enfants âgés de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites en rubriques "Effets indésirables", "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques" mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

      Il n'existe aucune utilisation pertinente du bevacizumab au sein de la population pédiatrique dans les indications de traitement des cancers de l'ovaire, des trompes de Fallope, du péritoine.

      Une réduction de dose n'est pas recommandée en cas de survenue d'effet indésirable. Si nécessaire, le traitement doit être soit arrêté de façon définitive, soit suspendu de façon temporaire, comme décrit en rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi".

      Ce médicament doit être administré sous le contrôle d'un médecin expérimenté dans l'utilisation des agents antinéoplasiques.

      • Cancer du col de l'utérus

      Ce médicament est administré en association avec l'un des protocoles de chimiothérapie suivants : paclitaxel et cisplatine ou paclitaxel et topotécan.

      Ce médicament est recommandé à la dose de 15 mg/kg de poids corporel administré une fois toutes les 3 semaines en perfusion intraveineuse.

      Il est recommandé de poursuivre le traitement jusqu'à progression de la maladie sous-jacente ou toxicité inacceptable (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

      • Populations particulières
      • Patients âgés : Aucune adaptation de la dose n'est nécessaire chez les patients âgés de 65 ans et plus.

      • Patients en insuffisance rénale : La tolérance et l'efficacité n'ont pas été étudiées chez les patients insuffisants rénaux (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

      • Patients en insuffisance hépatique : La tolérance et l'efficacité n'ont pas été étudiées chez les patients insuffisants hépatiques (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

      • Population pédiatrique

      La sécurité et l'efficacité du bevacizumab chez les enfants âgés de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites en rubriques "Effets indésirables", "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques" mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

      Il n'existe aucune utilisation pertinente du bevacizumab au sein de la population pédiatrique dans les indications de traitement du col de l'utérus.

      Une réduction de dose n'est pas recommandée en cas de survenue d'effet indésirable. Si nécessaire, le traitement doit être soit arrêté de façon définitive, soit suspendu de façon temporaire, comme décrit en rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi".

      Ce médicament doit être administré sous le contrôle d'un médecin expérimenté dans l'utilisation des agents antinéoplasiques.

      • Cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC)
      • Traitement de première ligne du CBNPC non épidermoïde présentant des mutations activatrices de l'EGFR, en association à l'erlotinib

      La recherche de la mutation de l'EGFR doit être réalisée avant l'initiation du traitement par l'association Avastin et erlotinib. Il est important de choisir une méthode robuste et bien validée pour éviter les faux négatifs ou faux positifs.

      Ce médicament est recommandé, en association à l'erlotinib, à la posologie de 15 mg/kg de poids corporel administré une fois toutes les 3 semaines, en perfusion intraveineuse.

      Il est recommandé de poursuivre le traitement par ce médicament en association à l'erlotinib jusqu'à progression de la maladie.

      Pour la posologie et le mode d'administration de l'erlotinib, veuillez-vous référer au Résumé des Caractéristiques du Produit de l'erlotinib.

      • Populations particulières
      • Sujets âgés

      Aucune adaptation de la dose n'est nécessaire chez les patients âgés de 65 ans et plus.

      • Insuffisants rénaux

      La tolérance et l'efficacité n'ont pas été étudiées chez les patients insuffisants rénaux (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques")

      • Insuffisants hépatiques

      La tolérance et l'efficacité n'ont pas été étudiées chez les patients insuffisants hépatiques. (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques")

      • Population pédiatrique

      La sécurité et l'efficacité du bevacizumab chez les enfants âgés de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites en rubriques "Effets indésirables", "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques" mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

      Il n'existe aucune utilisation pertinente du bevacizumab au sein de la population pédiatrique dans les indications de traitement des cancers du poumon.

      Une réduction de dose n'est pas recommandée en cas de survenue d'effet indésirable. Si nécessaire, le traitement doit être soit arrêté de façon définitive, soit suspendu de façon temporaire, comme décrit en rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi".