Baritekal (prilocïne)

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    20 mg/ml

  • Formes galéniques

    solution injectable

  • Classe Thérapeutique

    N01BB - AMIDES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser baritekal ?

  • Traitement de courte duree

  • Chez l'adulte

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de baritekal ?

  • Anemie

    • Anemie severe
  • Autre traitement en cours

    • Trt par anticoagulant
  • Choc cardiogenique

  • Choc hypovolemique

  • Deficit en nadh methemoglobine reductase

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite aconit
    • Hypersensibilite amyleine
    • Hypersensibilite anesth locaux amide
    • Hypersensibilite anesthesiques locaux
    • Hypersensibilite aptocaine
    • Hypersensibilite articaine
    • Hypersensibilite benzocaine
    • Hypersensibilite bupivacaine
    • Hypersensibilite butacaine
    • Hypersensibilite butoforme
    • Hypersensibilite capsicine/capsicum
    • Hypersensibilite chlorobutanol
    • Hypersensibilite chloroforme
    • Hypersensibilite chloroprocaine
    • Hypersensibilite cinchocaine
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite disopyramide
    • Hypersensibilite etidocaine
    • Hypersensibilite levobupivacaine
    • Hypersensibilite lidocaine
    • Hypersensibilite mepivacaine
    • Hypersensibilite myrtecaine
    • Hypersensibilite oxetacaine
    • Hypersensibilite oxybuprocaine
    • Hypersensibilite parethoxycaine
    • Hypersensibilite piment cayenne
    • Hypersensibilite pramocaine
    • Hypersensibilite prilocaine
    • Hypersensibilite procaine
    • Hypersensibilite propanocaine
    • Hypersensibilite quinisocaine
    • Hypersensibilite ropivacaine
    • Hypersensibilite tetracaine
  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque decompensee
  • Lesion cutanee

    • Lesion cutanee infectee
  • Methemoglobinemie

  • Mode d'administration particulier

    • Voie intravasculaire
    • Voie peridurale
  • Nourrisson

    • Nourrisson de moins de 6 mois
  • Nouveau-ne

  • Terrain ci rachianesthesie

  • Trouble de la conduction

    • Adulte jeune (15-17 ans)

    • Alteration de l'etat general

    • Atteinte hepatique

      • Atteinte hepatique severe
    • Atteinte renale

      • Atteinte renale severe
    • Autre traitement en cours

      • Trt par antiarythmique classe iii
    • Bloc de branche

    • Cardiopathie

      • Cardiopathie decompensee
    • Diabete autre

    • Diabete type i

    • Diabete type ii

    • Enfant

    • Grossesse

      • Grossesse troisieme trimestre
    • Hemiplegie

    • Nourrisson

      • Nourrisson de plus de 6 mois
    • Paraplegie

    • Porphyrie cutanee

    • Porphyrie hepatique

    • Quel que soit le terrain

    • Regime cetogene

    • Regime hypocalorique

    • Regime hypoglucidique

    • Sclerose en plaque

    • Sujet age

    • Trouble neuromusculaire

    • Adulte jeune (15-17 ans)

    • Alteration de l'etat general

    • Atteinte hepatique

      • Atteinte hepatique severe
    • Atteinte renale

      • Atteinte renale severe
    • Autre traitement en cours

      • Trt par antiarythmique classe iii
    • Bloc de branche

    • Cardiopathie

      • Cardiopathie decompensee
    • Diabete autre

    • Diabete type i

    • Diabete type ii

    • Enfant

    • Grossesse

      • Grossesse troisieme trimestre
    • Hemiplegie

    • Nourrisson

      • Nourrisson de plus de 6 mois
    • Paraplegie

    • Porphyrie cutanee

    • Porphyrie hepatique

    • Quel que soit le terrain

    • Regime cetogene

    • Regime hypocalorique

    • Regime hypoglucidique

    • Sclerose en plaque

    • Sujet age

    • Trouble neuromusculaire

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de baritekal ?

    SEVERE(S)
    • acidose metabolique
    • acidose respiratoire
    • alat modification
    • apnee
    • asat modification
    • bilirubine modification
    • bradypnee
    • civd coag intravascul disseminee
    • cyanose
    • deces mortalite
    • depression respiratoire
    • dorsalgie
    • douleur osseuse
    • dyspnee
    • enzyme musculaire modification
    • fibrillation auriculaire
    • fievre
    • hypercapnie
    • hyperkaliemie
    • hypertension arterielle
    • hyperthermie maligne
    • hypocalcemie
    • hypothermie
    • hypotonie musculaire
    • hypoxie
    • insuffisance renale aigue
    • langage trouble
    • methemoglobinemie
    • mouvement anormal
    • phosphatase alcaline modification
    • picotement
    • raideur articulaire
    • raideur musculaire
    • sensation ebrieuse
    • stupeur
    • tachycardie
    • tachypnee
    • torsade de pointe
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • accommodation trouble
    • acouphene bourdonnement doreille
    • agitation
    • agueusie
    • anaphylaxie
    • angor
    • anxiete
    • arachnoidite
    • arret cardiaque
    • arret respiratoire
    • arthralgie
    • arythmie
    • asthenie
    • audition alteration
    • baillements
    • bloc auriculo ventriculaire
    • bouffee vasomotrice
    • bradycardie
    • bronchospasme asthme
    • cephalee
    • choc anaphylactique
    • choc cardiogenique
    • collapsus cardiovasculaire
    • coma
    • conduction trouble
    • confusion mentale
    • conscience trouble
    • convulsion
    • crampe musculaire
    • depression myocardique
    • desorientation spatio temporelle
    • diplopie
    • dysarthrie parole difficulte
    • dysesthesie
    • dysgueusie
    • electrocardiogramme modification
    • enophtalmie
    • equilibre trouble
    • eruption cutanee
    • erytheme
    • eternuements
    • euphorie
    • extrasystole
    • faiblesse musculaire
    • fibrillation ventriculaire
    • frisson
    • gingivite
    • hematome
    • horner syndrome
    • hyperacousie
    • hyperesthesie
    • hypersudation
    • hypertension intracranienne
    • hypertonie musculaire
    • hypoesthesie
    • hypotension arterielle
    • incontinence fecale
    • incontinence urinaire
    • insuffisance cardiaque
    • langue engourdissement
    • lethargie
    • logorrhee
    • malaise lipothymie
    • myalgie
    • mydriase
    • myoclonie
    • myosis
    • nausee vomissement
    • nervosite
    • neuropathie peripherique
    • nevralgie
    • nystagmus
    • oedeme
    • oedeme cutane
    • oedeme de la muqueuse buccale
    • oedeme de quincke angioedeme
    • oedeme facial
    • oedeme larynge aigu
    • oligohidrose
    • osteite
    • paleur
    • palpitations
    • paralysie
    • paraplegie
    • paresthesie
    • polyradiculonevrite
    • prurit
    • ptose
    • reaction allergique
    • sifflement pulmonaire
    • somnolence diurne
    • syncope
    • toux
    • tremblement
    • trismus
    • urticaire
    • vasoconstriction cutanee
    • vasodilatation cutanee
    • vasodilatation peripherique
    • vertige etourdissement
    • vision alteration
    • vision floue
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      BARITEKAL 20 mg/ml, solution injectable

      10 ampoule(s) en verre de 5 ml

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de baritekal ?

      Réservé à l'usage hospitalier.

      L'anesthésie intrathécale doit être pratiquée exclusivement par un personnel médical (ou sous sa supervision) spécialisé disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

      Le matériel, les médicaments et le personnel qualifié pour prendre en charge une situation d'urgence, notamment assurer le maintien de la perméabilité des voies respiratoires et administrer de l'oxygène, doivent être disponibles immédiatement car, dans de rares cas, des réactions graves, parfois avec issue fatale, ont été décrites après utilisation d'anesthésiques locaux, même en l'absence d'antécédents d'hypersensibilité individuelle chez le patient.

      En cas de signes de toxicité systémique aiguë ou de bloc spinal complet, l'injection d'anesthésique local doit être stoppée immédiatement (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

      • Posologie

      La posologie doit être déterminée individuellement en fonction des caractéristiques spécifiques du patient. Lors de la détermination de la dose, il convient de tenir compte de l'état physique du patient et de l'administration concomitante d'autres médicaments. Il convient d'utiliser la dose la plus faible possible.

      La durée d'action est dose-dépendante.

      Les doses ci-dessous sont recommandées chez des patients adultes d'une taille et d'un poids moyens (environ 70 kg) pour obtenir un bloc efficace en administration unique. En ce qui concerne l'intensité et la durée d'action, d'importantes variations individuelles sont observées. L'expérience de l'anesthésiste ainsi que la connaissance de l'état général du patient sont des éléments essentiels pour la détermination de la dose.

      Les recommandations posologiques sont les suivantes : Posologie chez l'adulte : Niveau du bloc sensitif requis T10 : 2-3 ml ou 40-60 mg soit approximativement : Durée d'action moyenne = 100-130 minutes

      La dose maximale recommandée est de 80 mg de chlorhydrate de prilocaïne (= 4 ml de ce médicament)

      • Population pédiatrique L'efficacité et la sécurité de ce médicament dans la population pédiatrique n'ont pas été évaluées. Aucune donnée n'est disponible. L'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée chez les enfants et adolescents. L'utilisation de ce médicament chez les enfants de moins de six mois est contre-indiquée (Cf. rubrique "Contre indications").

      • Populations particulières Il est conseillé de diminuer la dose chez les patients dont l'état général est altéré. Par ailleurs, la posologie doit être diminuée en présence de maladies concomitantes (par exemple occlusion vasculaire, artériosclérose, polyneuropathie diabétique).

      Réservé à l'usage hospitalier.

      L'anesthésie intrathécale doit être pratiquée exclusivement par un personnel médical (ou sous sa supervision) spécialisé disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

      Le matériel, les médicaments et le personnel qualifié pour prendre en charge une situation d'urgence, notamment assurer le maintien de la perméabilité des voies respiratoires et administrer de l'oxygène, doivent être disponibles immédiatement car, dans de rares cas, des réactions graves, parfois avec issue fatale, ont été décrites après utilisation d'anesthésiques locaux, même en l'absence d'antécédents d'hypersensibilité individuelle chez le patient.

      En cas de signes de toxicité systémique aiguë ou de bloc spinal complet, l'injection d'anesthésique local doit être stoppée immédiatement (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

      • Posologie

      La posologie doit être déterminée individuellement en fonction des caractéristiques spécifiques du patient. Lors de la détermination de la dose, il convient de tenir compte de l'état physique du patient et de l'administration concomitante d'autres médicaments. Il convient d'utiliser la dose la plus possible.

      La durée d'action est dose-dépendante.

      Les doses ci-dessous sont recommandées chez des patients adultes d'une taille et d'un poids moyens (environ 70 kg) pour obtenir un bloc efficace en administration unique. En ce qui concerne l'intensité et la durée d'action, d'importantes variations individuelles sont observées. L'expérience de l'anesthésiste ainsi que la connaissance de l'état général du patient sont des éléments essentiels pour la détermination de la dose.

      Les recommandations posologiques sont les suivantes : Posologie chez l'adulte : Niveau du bloc sensitif requis T10 : 2-3 ml ou 40-60 mg soit approximativement : Durée d'action moyenne = 100-130 minutes

      La dose maximale recommandée est de 80 mg de chlorhydrate de prilocaïne (= 4 ml de ce médicament)

      • Population pédiatrique L'efficacité et la sécurité de ce médicament dans la population pédiatrique n'ont pas été évaluées. Aucune donnée n'est disponible. L'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée chez les enfants et adolescents. L'utilisation de ce médicament chez les enfants de moins de six mois est contre-indiquée (Cf. rubrique "Contre indications").

      • Populations particulières Il est conseillé de diminuer la dose chez les patients dont l'état général est altéré. Par ailleurs, la posologie doit être diminuée en présence de maladies concomitantes (par exemple occlusion vasculaire, artériosclérose, polyneuropathie diabétique). Si le patient présente une fonction hépatique ou rénale altérée, il est recommandé d'administrer une dose plus faible.