Beclospin (béclométasone)

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser beclospin ?

  • Traitement continu

  • En alternative a une autre therapeutique

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • En alternative a une autre therapeutique

  • Dans les formes recurrentes

  • Chez l'enfant

  • Chez l'enfant jusqu'a 5 ans

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de beclospin ?

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite beclometasone
    • Autre traitement en cours

      • Trt par corticoide oral
    • Bronchite aigue

    • Bronchite chronique

    • Hypersecretion bronchiolobronchique

    • Infection

    • Infection respiratoire

    • Nouveau-ne

    • Quel que soit le terrain

    • Regime hyposode strict

    • Tuberculose

      • Tuberculose pulmonaire
    • Type particulier de traitement

      • Traitement prolonge
      • Trt par corticoide a forte dose
    • Dyspnee

    • Infection

    • Nouveau-ne

    • Quel que soit le terrain

    • Regime hyposode strict

    • Sportif / dopage

    • Tuberculose

      • Tuberculose pulmonaire
    • Type particulier de traitement

      • Traitement prolonge
      • Trt par corticoide a forte dose
    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de beclospin ?

    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • aggravation dune infection oculaire
    • anaphylaxie
    • arret cardiaque
    • arthrite
    • arythmie
    • augmentation du risque infectieux
    • bronchite
    • bronchospasme asthme
    • candidose
    • candidose gastro intestinale
    • candidose vaginale
    • choc anaphylactique
    • collapsus cardiovasculaire
    • corticosurrenale trouble
    • cortisol trouble
    • cushing syndrome
    • douleur abdominale
    • dyspepsie
    • dyspnee
    • eczema
    • effet immunosuppresseur
    • eruption cutanee
    • fievre
    • gorge irritation
    • hypertension arterielle
    • hypocortisolemie
    • hypotension arterielle
    • infection a herpes virus
    • infection cutanee
    • infection des voies respiratoires
    • infection fongique mycose
    • infection urinaire
    • infection virale
    • insuffisance surrenalienne
    • irritation cutanee
    • irritation muqueuse
    • irritation nasale
    • laryngite
    • lyse tumorale syndrome
    • nausee vomissement
    • oedeme de quincke angioedeme
    • oedeme facial
    • oedeme periorbitaire
    • peritonite
    • pharyngite
    • pneumonie
    • proteine c reactive augmentation
    • prurit
    • reaction allergique
    • rhinite
    • secheresse buccale
    • sinusite
    • syndrome grippal
    • thrombocytose
    • timbre de la voix modification
    • toux
    • tuberculose secondaire
    • urticaire
    • zona
    MODERE(S)
    • arthralgie
    • atrophie cutaneo muqueuse
    • atrophie musculaire
    • cataracte
    • crampe musculaire
    • demineralisation osseuse
    • douleur auriculaire otalgie
    • douleur des extremites
    • douleur oppression thoracique
    • ecchymoses
    • effet systemique possible
    • faiblesse musculaire
    • fracture osseuse
    • glaucome
    • hematome
    • hypercalciurie
    • hypertension hypertonie oculaire
    • myalgie
    • myasthenie
    • myopathie
    • osteomalacie
    • osteonecrose
    • osteopenie
    • osteoporose
    • retard staturo ponderal
    • retinopathie
    • rupture tendineuse
    • tendinopathie
    • vision alteration
    • vision floue
    MINEUR(S)
    • acces maniaque
    • agitation
    • agressivite
    • anxiete
    • asthenie
    • cephalee
    • confusion mentale
    • convulsion
    • depression
    • euphorie
    • extrasystole
    • hallucination
    • humeur trouble
    • hyperactivite
    • insomnie
    • irritabilite
    • levee de linhibition psychomotrice
    • nervosite
    • psychose
    • sommeil trouble
    • tremblement
    • trouble onirique
    • trouble psychocomportemental
    • vertige etourdissement
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      BECLOSPIN 800 microgrammes/2ml suspension pour inhalation par nébuliseur

      20 récipient(s) unidose(s) polyéthylène de 2 ml suremballée(s)/surpochée(s) par plaquette de 5 récipients unidoses

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 28,62
    • Illustration de la forme galénique

      BECLOSPIN 400 microgrammes, suspension pour inhalation par nébuliseur

      20 récipient(s) unidose(s) polypropylène de 1 ml

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 20,19
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de beclospin ?

      La dose initiale de dipropionate de béclométasone en nébulisation sera déterminée en fonction de la fréquence et de la sévérité des symptômes.

      Les doses initiales chez les enfants (jusqu'à 11 ans) : 400 à 800 microgrammes deux fois par jour, soit 1 à 2 récipients unidoses à nébuliser 2 fois par jour (dose journalière totale : 800 à 1600 microgrammes)

      Dans la majorité des cas, les doses quotidiennes de 1600 microgrammes chez l'enfant jusqu'à l'âge de 11 ans ne doivent pas être dépassées.

      Dès l'amélioration du contrôle de l'asthme ou la disparition des sibilants, il convient de réduire la dose journalière jusqu'à la dose minimale efficace et d'envisager l'administration en une seule prise par jour.

      Ce médicament doit être administré quotidiennement et de façon régulière; la durée du traitement sera fonction des symptômes.

      Chez les enfants présentant des épisodes récurrents de sifflements bronchiques, le traitement par ce médicament devra être arrêté si aucun bénéfice clinique n'est observé dans les 2-3 mois. Sauf si le diagnostic d'asthme est confirmé, le traitement par ce médicament ne doit pas être maintenu plus de 3 mois pour éviter une exposition prolongée injustifiée (voir rubrique "Mises en gardes et précautions d'emploi").

      La dose initiale de dipropionate de béclométasone en nébulisation sera déterminée en fonction de la fréquence et de la sévérité des symptômes.

      Les doses initiales recommandées sont chez les adultes et adolescents (à partir de 12 ans) : 800 à 1600 microgrammes deux fois par jour, soient 2 à 4 récipients unidoses à nébuliser 2 fois par jour (dose journalière totale : 1600 à 3200 microgrammes)

      Dans la majorité des cas, les doses quotidiennes de 3200 microgrammes chez l'adulte ne doivent pas être dépassées.

      Dès l'amélioration du contrôle de l'asthme ou la disparition des sibilants, il convient de réduire la dose journalière jusqu'à la dose minimale efficace et d'envisager l'administration en une seule prise par jour.

      Ce médicament doit être administré quotidiennement et de façon régulière; la durée du traitement sera fonction des symptômes.

      Sauf si le diagnostic d'asthme est confirmé, le traitement par ce médicament ne doit pas être maintenu plus de 3 mois pour éviter une exposition prolongée injustifiée (voir rubrique "Mises en gardes et précautions d'emploi").