Benepali (étanercept)

Médicaments à base de étanercept :

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Etanercept

  • Dosages

    50 mg25 mg

  • Formes galéniques

    solution injectable

  • Classe Thérapeutique

    L04AB - INHIBITEURS DU FACTEUR NECROSANT DES TUMEURS ALFA (TNF ALFA)

Illustration indications

Indications - Quand utiliser benepali ?

  • Monochimiotherapie

  • Polychimiotherapie

  • Traitement de deuxieme intention

  • En cas d'echec a une autre therapeutique

  • En cas d'intolerance a un autre trt

  • Dans les formes actives

  • Chez l'adulte

  • Dans les formes moderees

  • Dans les formes severes

  • Traitement de deuxieme intention

  • En cas d'echec a une autre therapeutique

  • Dans les formes actives

  • Dans les formes evolutives

  • Chez l'adulte

  • Traitement de deuxieme intention

  • En cas d'echec a une autre therapeutique

  • Dans les formes severes

  • Dans les formes actives

  • Chez l'adulte

  • Traitement de deuxieme intention

  • En cas d'echec a une autre therapeutique

  • En cas de contre-indication a autre trt

  • En cas d'intolerance a un autre trt

  • Dans les formes en plaques

  • Dans les formes moderees

  • Dans les formes severes

  • Chez l'adulte

  • Traitement de deuxieme intention

  • En cas d'echec a une autre therapeutique

  • En cas de contre-indication a autre trt

  • Chez le nourrisson a partir de 24 mois

  • Chez l'enfant

  • Chez l'adulte jusqu'a 18 ans

  • Traitement de deuxieme intention

  • En cas d'echec a une autre therapeutique

  • En cas de contre-indication a autre trt

  • Chez le nourrisson a partir de 24 mois

  • Chez l'enfant

  • Chez l'adulte jusqu'a 18 ans

  • Dans les formes extensives

  • Traitement de deuxieme intention

  • En cas d'echec a une autre therapeutique

  • En cas de contre-indication a autre trt

  • Chez l'enfant a partir de 12 ans

  • Chez l'adulte jusqu'a 18 ans

  • Traitement de deuxieme intention

  • En cas d'echec a une autre therapeutique

  • En cas de contre-indication a autre trt

  • Chez l'enfant a partir de 12 ans

  • Chez l'adulte jusqu'a 18 ans

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de benepali ?

  • Allaitement

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite etanercept
  • Infection

    • Infection chronique
    • Infection evolutive
    • Infection locale
  • Nourrisson

    • Nourrisson de moins de 24 mois
  • Nouveau-ne

  • Septicemie

  • Tuberculose

    • Tuberculose active
  • Grossesse

  • Hepatite

    • Hepatite alcoolique moderee
    • Hepatite alcoolique severe
  • Affection maligne

    • Cancer antecedent personnel
    • Cancer maladie
  • Alteration de l'etat general

  • Amaigrissement

  • Autre traitement en cours

    • Trt par abatacept
    • Trt par anakinra
    • Trt par antidiabetique
  • Choc anaphylactique

  • Deficit immunitaire

  • Diabete type i

    • Diabete instable
    • Diabete severe
  • Ecchymoses

  • Exposition a une temperature extreme

  • Exposition agents infectieux

    • Exposition au virus de la varicelle
  • Femme en age de procreer

  • Fievre

  • Hepatite

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite b chronique latente
    • Hepatite c chronique
  • Immunisation

    • Titre d'anticorps
  • Infection

    • Infection chronique antecedent personnel
  • Inflammation buccale / pharyngee

  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque congestive
  • Maladie demyelinisante

  • Paleur

  • Patient a risque/fragilise

  • Quel que soit le terrain

  • Sclerose en plaque

  • Sujet age

  • Toux

  • Trouble de l'hemostase

  • Trouble hematologique

    • Trouble hematologique atcd personnel
  • Tuberculose

    • Tuberculose latente
  • Tumeur

    • Tumeur maligne
  • Vaccination

    • Vaccination par vaccins vivants
  • Vascularite

    • Granulomatose de wegener
  • Affection maligne

    • Cancer antecedent personnel
    • Cancer maladie
  • Alteration de l'etat general

  • Amaigrissement

  • Autre traitement en cours

    • Trt par abatacept
    • Trt par anakinra
    • Trt par antidiabetique
  • Choc anaphylactique

  • Deficit immunitaire

  • Diabete type i

    • Diabete instable
    • Diabete severe
  • Ecchymoses

  • Exposition a une temperature extreme

  • Exposition agents infectieux

    • Exposition au virus de la varicelle
  • Femme en age de procreer

  • Fievre

  • Hepatite

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite b chronique latente
    • Hepatite c chronique
  • Immunisation

    • Titre d'anticorps
  • Infection

    • Infection chronique antecedent personnel
  • Inflammation buccale / pharyngee

  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque congestive
  • Maladie demyelinisante

  • Paleur

  • Patient a risque/fragilise

  • Quel que soit le terrain

  • Sclerose en plaque

  • Sujet age

  • Toux

  • Trouble de l'hemostase

  • Trouble hematologique

    • Trouble hematologique atcd personnel
  • Tuberculose

    • Tuberculose latente
  • Tumeur

    • Tumeur maligne
  • Vaccination

    • Vaccination par vaccins vivants
  • Vascularite

    • Granulomatose de wegener
Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de benepali ?

SEVERE(S)
  • accident vasculaire cerebral
  • alat modification
  • asat modification
  • atteinte hepatique
  • cancer col uterus
  • cancer colon
  • cancer cutane
  • cancer de la prostate
  • cancer de loesophage
  • cancer du poumon
  • cancer du sein
  • cancer estomac
  • cancer vessie
  • cancer vulvaire
  • cephalee
  • convulsion
  • demyelinisation
  • diabete
  • douleur oppression thoracique
  • embolie pulmonaire
  • faiblesse musculaire
  • fibrose pulmonaire
  • hyperglycemie
  • hypertension arterielle
  • hypotension arterielle
  • infarctus du myocarde
  • insuffisance cardiaque
  • insuffisance cardiaque congestive
  • ischemie
  • ischemie myocardique
  • leucemie aigue
  • lymphadenopathie
  • lymphadenopathie cervicale posterieure
  • lymphome
  • myelite aigue transverse
  • neuropathie peripherique
  • nevrite
  • nevrite optique
  • paresthesie
  • pneumopathie interstitielle diffuse
  • polyradiculonevrite guillain barre
  • sans info sur effets surdosage
  • sarcome de kaposi
  • sclerite episclerite
  • sclerose en plaque
  • syncope
  • syndrome activation macrophagique
  • syndrome lymphoproliferatif
  • syndrome myeloproliferatif
  • thromboembolie
  • thrombophlebite
  • thrombose cerebrale
  • thrombose veineuse
  • tumeur cutanee
  • tumeur hepatique
  • tumeur maligne
  • tumeur uterine
  • uveite
  • vertige etourdissement
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • appendicite
  • arthrite
  • atteinte renale
  • augmentation du risque infectieux
  • bacteriemie
  • bronchite
  • bursite
  • candidose
  • candidose gastro intestinale
  • candidose vaginale
  • cellulite
  • cholecystite
  • colite
  • cystite
  • diarrhee
  • diverticulite
  • dysurie
  • encephalite
  • endocardite
  • enterite
  • fasciite
  • folliculite
  • gastrite
  • hematurie
  • hepatite
  • infection a herpes virus
  • infection bacterienne
  • infection cutanee
  • infection des voies respiratoires
  • infection fongique mycose
  • infection parasitaire parasitose
  • infection pulmonaire
  • infection urinaire
  • infection virale
  • leucoencephalopathie
  • meningite
  • meningite aseptique
  • meningite infectieuse
  • myocardite
  • neutropenie
  • osteomyelite
  • otite
  • peritonite
  • pharyngite
  • pneumonie
  • pollakiurie
  • pyelonephrite
  • rhinite
  • sepsis choc septique
  • septicemie
  • sinusite
  • syndrome grippal
  • tuberculose secondaire
  • ulcere cutane
  • vascularite
  • zona
MODERE(S)
  • alveolite pulmonaire
  • anaphylaxie
  • anemie
  • anticorps apparition
  • aplasie medullaire
  • bronchospasme asthme
  • choc anaphylactique
  • cicatrisation retard
  • cicatrisation trouble
  • depression
  • dermatomyosite
  • douleur abdominale
  • dyspnee
  • eosinophilie
  • erytheme polymorphe
  • hemorragie digestive
  • leucopenie
  • lichen
  • lyell syndrome
  • maladie autoimmune
  • maladie inflammatoire intestinale
  • nausee vomissement
  • occlusion intestinale
  • oedeme de quincke angioedeme
  • oesophagite
  • pancytopenie
  • personnalite trouble
  • polymyosite
  • psoriasis
  • pustulose
  • reaction allergique
  • saignement gastrointestinal
  • sarcoidose
  • stevens johnson syndrome
  • syndrome lupique
  • thrombocytopenie
  • ulceration duodenale
  • ulceration gastrique
  • urticaire
MINEUR(S)
  • douleur
  • douleur locale au point dinjection
  • ecchymoses
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • fievre
  • fracture osseuse
  • inflammation locale au point dinjection
  • oedeme
  • prurit
  • reaction locale au point dinjection
  • saignement local au point dinjection
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    BENEPALI 50 mg, solution injectable en seringue préremplie

    4 seringue(s) préremplie(s) en verre de 0,98 ml avec aiguille(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 576,64
  • Illustration de la forme galénique

    BENEPALI 25 mg, solution injectable en seringue préremplie

    4 seringue(s) préremplie(s) en verre de 0,51 ml avec aiguille(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 291,36
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de benepali ?

    Le traitement par étanercept doit être initié et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de la polyarthrite rhumatoïde, du rhumatisme psoriasique, de la spondylarthrite ankylosante, de la spondylarthrite axiale non radiographique. La carte de surveillance du patient devra être donnée aux patients traités par étanercept.

    • Posologie
    • Polyarthrite rhumatoïde La dose recommandée d'étanercept est de 50 mg administrée une fois par semaine (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

    • Rhumatisme psoriasique, spondylarthrite ankylosante et spondylarthrite axiale non radiographique La dose recommandée est de 50 mg d'étanercept administrée une fois par semaine.

    Pour toutes les indications ci-dessus, les données disponibles laissent supposer qu'une réponse clinique est habituellement obtenue en 12 semaines de traitement. La poursuite du traitement devra être soigneusement reconsidérée chez un patient n'ayant pas répondu dans ces délais.

    • Populations particulières
    • Insuffisants rénaux et hépatiques Aucun ajustement posologique n'est nécessaire.

    • Patients âgés Aucun ajustement posologique n'est nécessaire. La posologie et l'administration sont identiques à celles de l'adulte âgé de 18 à 64 ans.

    • Population pédiatrique Ce médicament est disponible uniquement en seringue préremplie de 25 mg, en seringue préremplie de ,50 mg et en stylo prérempli de 50 mg.

    Par conséquent, il n'est pas possible d'administrer ce médicament à des patients pédiatriques qui nécessitent une dose inférieure aux doses complètes de 25 mg ou 50 mg. Les patients pédiatriques qui nécessitent une dose différente d'une dose complète de 25 mg ou 50 mg ne doivent pas recevoir ce médicament. Si une dose alternative est nécessaire, d'autres produits à base d'étanercept proposant une telle option doivent être utilisés.

    Le traitement par étanercept doit être initié et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement du psoriasis en plaques. La carte de surveillance du patient devra être donnée aux patients traités par étanercept.

    • Posologie
    • Psoriasis en plaques La dose recommandée d'étanercept est de 50 mg administrée une fois par semaine. Toutefois, une administration de 50 mg deux fois par semaine peut être utilisée jusqu'à 12 semaines, suivie, si nécessaire, par l'administration d'une dose de 50 mg une fois par semaine. Le traitement par étanercept doit être poursuivi jusqu'à l'obtention de la rémission, au maximum jusqu'à 24 semaines. Un traitement continu au-delà de 24 semaines peut être approprié pour certains patients adultes (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). Le traitement doit être interrompu chez les patients ne présentant pas de réponse après 12 semaines de traitement. Si la reprise du traitement par étanercept est indiquée, le même schéma de durée de traitement doit être suivi. La dose doit être de 50 mg une fois par semaine.
    • Populations particulières
    • Insuffisants rénaux et hépatiques Aucun ajustement posologique n'est nécessaire.

    • Patients âgés Aucun ajustement posologique n'est nécessaire. La posologie et l'administration sont identiques à celles de l'adulte âgé de 18 à 64 ans.

    • Population pédiatrique Ce médicament est disponible uniquement en seringue préremplie de 25 mg, en seringue préremplie de ,50 mg et en stylo prérempli de 50 mg.

    Par conséquent, il n'est pas possible d'administrer ce médicament à des patients pédiatriques qui nécessitent une dose inférieure aux doses complètes de 25 mg ou 50 mg. Les patients pédiatriques qui nécessitent une dose différente d'une dose complète de 25 mg ou 50 mg ne doivent pas recevoir ce médicament. Si une dose alternative est nécessaire, d'autres produits à base d'étanercept proposant une telle option doivent être utilisés.

    Le traitement par ce médicament doit être initié et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de l'arthrite juvénile idiopathique. La carte de surveillance du patient devra être donnée aux patients traités par ce médicament.

    La dose d'étanercept dépend du poids des patients pédiatriques. Les patients pesant moins de 62,5 kg doivent recevoir une dose exacte calculée en mg/kg en utilisant les présentations poudre et solvant pour solution injectable ou les présentations poudre pour solution injectable (Cf. ci-dessous pour les doses en fonction des indications). Les patients pesant 62,5 kg ou plus peuvent recevoir une dose à l'aide d'une seringue préremplie à dose fixe ou d'un stylo prérempli.

    • Arthrite juvénile idiopathique La dose recommandée est de 0,4 mg/kg (au maximum 25 mg par injection) administrée deux fois par semaine en injection sous-cutanée, avec un intervalle de 3-4 jours entre deux injections ou de 0,8 mg/kg (au maximum 50 mg par injection) administrée une fois par semaine. L'arrêt du traitement doit être envisagé chez les patients non répondeurs après 4 mois.

    Un dosage 10 mg est plus approprié à l'administration aux enfants souffrant d'AJI ayant un poids inférieur à 25 kg.

    Aucun essai clinique n'a été réalisé chez les enfants âgés de 2 à 3 ans. Des données limitées de sécurité provenant d'un registre de patients suggèrent cependant que le profil de sécurité chez les enfants âgés de 2 à 3 ans est similaire à celui des adultes et des enfants âgés de plus de 4 ans, à une dose de 0,8 mg/kg par voie sous-cutanée chaque semaine (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

    Il n'y a généralement pas lieu d'utiliser l'étanercept chez les enfants âgés de moins de 2 ans dans l'indication arthrite juvénile idiopathique.

    • Populations particulières
    • Insuffisants rénaux et hépatiques Aucun ajustement posologique n'est nécessaire.

    Le traitement par ce médicament doit être initié et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de l'arthrite juvénile idiopathique. La carte de surveillance du patient devra être donnée aux patients traités par ce médicament.

    La dose d'étanercept dépend du poids des patients pédiatriques. Les patients pesant moins de 62,5 kg doivent recevoir une dose exacte calculée en mg/kg en utilisant les présentations poudre et solvant pour solution injectable ou les présentations poudre pour solution injectable (Cf. ci-dessous pour les doses en fonction des indications). Les patients pesant 62,5 kg ou plus peuvent recevoir une dose à l'aide d'une seringue préremplie à dose fixe ou d'un stylo prérempli.

    • Arthrite juvénile idiopathique La dose recommandée est de 0,4 mg/kg (au maximum 25 mg par injection) administrée deux fois par semaine en injection sous-cutanée, avec un intervalle de 3-4 jours entre deux injections ou de 0,8 mg/kg (au maximum 50 mg par injection) administrée une fois par semaine. L'arrêt du traitement doit être envisagé chez les patients non répondeurs après 4 mois.

    Un dosage 10 mg est plus approprié à l'administration aux enfants souffrant d'AJI ayant un poids inférieur à 25 kg.

    Aucun essai clinique n'a été réalisé chez les enfants âgés de 2 à 3 ans. Des données limitées de sécurité provenant d'un registre de patients suggèrent cependant que le profil de sécurité chez les enfants âgés de 2 à 3 ans est similaire à celui des adultes et des enfants âgés de plus de 4 ans, à une dose de 0,8 mg/kg par voie sous-cutanée chaque semaine (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

    Il n'y a généralement pas lieu d'utiliser l'étanercept chez les enfants âgés de moins de 2 ans dans l'indication arthrite juvénile idiopathique.

    • Populations particulières
    • Insuffisants rénaux et hépatiques Aucun ajustement posologique n'est nécessaire.

    Le traitement par ce médicament doit être initié et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de l'arthrite juvénile idiopathique. La carte de surveillance du patient devra être donnée aux patients traités par ce médicament.

    La dose d'étanercept dépend du poids des patients pédiatriques. Les patients pesant moins de 62,5 kg doivent recevoir une dose exacte calculée en mg/kg en utilisant les présentations poudre et solvant pour solution injectable ou les présentations poudre pour solution injectable (Cf. ci-dessous pour les doses en fonction des indications). Les patients pesant 62,5 kg ou plus peuvent recevoir une dose à l'aide d'une seringue préremplie à dose fixe ou d'un stylo prérempli.

    • Psoriasis en plaques pédiatrique (enfant de 6 ans et plus) La dose recommandée est de 0,8 mg/kg (au maximum 50 mg par injection) une fois par semaine jusqu'à 24 semaines. Le traitement doit être interrompu chez les patients ne présentant pas de réponse après 12 semaines de traitement.

    Si la reprise du traitement par ce médicament est indiquée, le schéma de durée du traitement décrit ci-dessus doit être suivi. La dose doit être de 0,8 mg/kg (au maximum 50 mg par injection) une fois par semaine. Il n'y a généralement pas lieu d'utiliser l'étanercept chez les enfants âgés de moins de 6 ans dans l'indication psoriasis en plaques.

    • Populations particulières
    • Insuffisants rénaux et hépatiques Aucun ajustement posologique n'est nécessaire.