Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Budesonide

  • Dosages

    1 mg/2 ml0,50 mg/2 ml64 microgrammes/dose0,5 mg/2 ml

  • Formes galéniques

    suspension pour inhalation par nébuliseursuspension pour pulvérisation

  • Classe Thérapeutique

    R03BA - GLUCOCORTICOIDES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser budesonide ?

  • Traitement continu

  • Dans les formes severes

  • Chez l'enfant

  • Traitement anti-inflammatoire

  • Traitement de fond

  • En alternative a une autre therapeutique

  • Chez l'adulte

  • Chez l'adolescent

  • Chez l'enfant

  • Dans les formes saisonnieres

  • Dans les formes perannuelles

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant a partir de 6 ans

  • Traitement symptomatique

  • Chez l'adulte

  • Chez l'adolescent

  • Chez l'enfant a partir de 6 ans

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de budesonide ?

  • Epistaxis

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite budesonide
  • Infection virale

    • Infection oculaire herpetique
    • Infection oro-bucco-nasale herpetique
  • Trouble de l'hemostase

    • Asthme

      • Traitement prolonge
      • Trt par corticoide oral
    • Autre traitement en cours

      • Trt par corticoide oral
    • Bronchite aigue

    • Bronchite chronique

    • Bronchospasme

    • Enfant

    • Hypersecretion bronchiolobronchique

    • Infection bacterienne

      • Voie nasale
    • Infection fongique

      • Infection bucco-dentaire
      • Infection fongique pulmonaire
    • Infection respiratoire

      • Infection fongique pulmonaire
    • Insuffisance hepatique

      • Insuffisance hepatique severe maladie
    • Obstruction nasale majeure

    • Periode de croissance osseuse en cours

    • Quel que soit le terrain

    • Sportif / dopage

    • Trouble de la vision

    • Tuberculose

      • Tuberculose pulmonaire
    • Type particulier de traitement

      • Traitement prolonge
      • Trt par corticoide a forte dose
    • Asthme

      • Traitement prolonge
      • Trt par corticoide oral
    • Autre traitement en cours

      • Traitement prolonge
      • Trt par corticoide oral
    • Bronchospasme

    • Dyspnee

    • Enfant

      • Traitement prolonge
    • Infection bacterienne

      • Voie nasale
    • Infection fongique

      • Infection bucco-dentaire
    • Insuffisance hepatique

      • Insuffisance hepatique severe maladie
    • Intervention chirurgicale

      • Intervention chirurgicale orl
      • Intervention chirurgicale recente
    • Nourrisson

      • Traitement prolonge
    • Nouveau-ne

      • Traitement prolonge
    • Periode de croissance osseuse en cours

    • Quel que soit le terrain

    • Sportif / dopage

    • Traumatisme nasal

    • Trouble de la vision

    • Tuberculose

      • Tuberculose pulmonaire
    • Type particulier de traitement

      • Traitement prolonge
      • Trt par corticoide a forte dose
    • Ulceration de la cloison nasale

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de budesonide ?

    SEVERE(S)
    • manifestation cutanee
    • sans info sur effets surdosage
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • aggravation dune infection oculaire
    • anaphylaxie
    • anomalie dentaire
    • arret cardiaque
    • arthrite
    • arythmie
    • augmentation du risque infectieux
    • bronchite
    • bronchospasme asthme
    • candidose
    • candidose gastro intestinale
    • candidose vaginale
    • choc anaphylactique
    • collapsus cardiovasculaire
    • corticosurrenale trouble
    • cortisol trouble
    • cushing syndrome
    • douleur abdominale
    • dysgueusie
    • dysosmie
    • dyspepsie
    • dyspnee
    • effet immunosuppresseur
    • epistaxis
    • eruption cutanee
    • fievre
    • gorge irritation
    • hypertension arterielle
    • hypocortisolemie
    • hypotension arterielle
    • infection a herpes virus
    • infection cutanee
    • infection des voies respiratoires
    • infection fongique mycose
    • infection urinaire
    • infection virale
    • insuffisance surrenalienne
    • irritation nasale
    • laryngite
    • lyse tumorale syndrome
    • nausee vomissement
    • oedeme de quincke angioedeme
    • perforation septum nasal
    • peritonite
    • pharyngite
    • pneumonie
    • proteine c reactive augmentation
    • rhinite
    • saignement hemorragie
    • secheresse buccale
    • secheresse muqueuse
    • secheresse nasale
    • sinusite
    • syndrome grippal
    • thrombocytose
    • timbre de la voix modification
    • toux
    • tuberculose secondaire
    • ulcere nasal
    • urticaire
    • zona
    MODERE(S)
    • arthralgie
    • atrophie cutaneo muqueuse
    • atrophie musculaire
    • aucun effet indesirable rapporte
    • cataracte
    • crampe musculaire
    • demineralisation osseuse
    • douleur auriculaire otalgie
    • douleur des extremites
    • douleur oppression thoracique
    • ecchymoses
    • eczema
    • effet systemique possible
    • erytheme
    • faiblesse musculaire
    • fracture osseuse
    • glaucome
    • hematome
    • hypercalciurie
    • hypertension hypertonie oculaire
    • myalgie
    • myasthenie
    • myopathie
    • oedeme facial
    • oedeme larynge aigu
    • osteomalacie
    • osteonecrose
    • osteopenie
    • osteoporose
    • prurit
    • reaction allergique
    • retard staturo ponderal
    • retinopathie
    • tendinopathie
    • vision alteration
    • vision floue
    MINEUR(S)
    • acces maniaque
    • agitation
    • agressivite
    • anxiete
    • asthenie
    • cephalee
    • confusion mentale
    • convulsion
    • depression
    • euphorie
    • extrasystole
    • hallucination
    • humeur trouble
    • hyperactivite
    • insomnie
    • irritabilite
    • irritation cutanee
    • levee de linhibition psychomotrice
    • nervosite
    • psychose
    • sommeil trouble
    • tremblement
    • trouble onirique
    • trouble psychocomportemental
    • vertige etourdissement
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      BUDESONIDE ARROW 1 mg/2 ml, suspension pour inhalation par nébuliseur en récipient unidose

      20 récipient(s) unidose(s) polyéthylène basse densité (PEBD) de 2 ml

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 25,16
    • Illustration de la forme galénique

      BUDESONIDE MYLAN 0,50 mg/2 ml, suspension pour inhalation par nébuliseur en récipient unidose

      20 récipient(s) unidose(s) polyéthylène basse densité (PEBD) de 2 ml

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 18,06
    • Illustration de la forme galénique

      BUDESONIDE SANDOZ 64 microgrammes/dose, suspension pour pulvérisation nasale

      1 flacon(s) en verre brun de 120 doses avec pompe(s) doseuse(s) avec embout(s) nasal(aux) polypropylène

      • REMBOURSABLE : 30%
      • PRIX : 5,50
    • Illustration de la forme galénique

      BUDESONIDE ARROW 0,5 mg/2 ml, suspension pour inhalation par nébuliseur en récipient unidose

      20 récipient(s) unidose(s) polyéthylène basse densité (PEBD) de 2 ml

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 18,06
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de budesonide ?

    • Posologie

    La dose initiale sera déterminée selon la sévérité de l'asthme avant traitement et sera ensuite ajustée en fonction des résultats individuels :

    Adulte : 0,5 mg à 4 mg par jour.

    Les administrations sont habituellement réparties en 2 séances de nébulisation par jour. Une dose quotidienne allant jusqu'à 1mg peut être administrée en une seule séance de nébulisation par jour.

    La suspension contenue dans l'unidose est stérile. La quantité inutilisée restant dans l'unidose entamée doit être jetée.

    Après plusieurs jours (ou semaines) de traitement initial lorsque l'état clinique est amélioré, que les symptômes ont régressé et que l'asthme est contrôlé, la posologie minimale efficace devra être recherchée. Dans ce but, la dose quotidienne pourra être administrée en une séance de nébulisation par jour, si ce rythme d'administration favorise la compliance au traitement.

    En cas de déstabilisation de l'asthme, la dose et le nombre de prises devront être ré-augmentés.

    Une amélioration significative des symptômes sous traitement corticoïde et leur réapparition lors de l'arrêt du traitement doit faire évoquer le diagnostic d'asthme. Le traitement par ce médicament devra être arrêté si aucun bénéfice clinique n'est observé dans les 2-3 mois. Sauf si le diagnostic d'asthme est confirmé, le traitement par budésonide ne doit pas être maintenu plus de 3 mois pour éviter une exposition prolongée injustifiée (voir rubrique "Mises en gardes et précautions d'emploi" et "Effets indésirables").

    • Posologie

    La dose initiale sera déterminée selon la sévérité de l'asthme avant traitement et sera ensuite ajustée en fonction des résultats individuels :

    Enfant : 0,25mg à 2 mg par jour. La dose de 2 mg est réservée au traitement de l'asthme sévère.

    Les administrations sont habituellement réparties en 2 séances de nébulisation par jour. Une dose quotidienne allant jusqu'à 1mg peut être administrée en une seule séance de nébulisation par jour.

    La suspension contenue dans l'unidose est stérile. La quantité inutilisée restant dans l'unidose entamée doit être jetée.

    Après plusieurs jours (ou semaines) de traitement initial lorsque l'état clinique est amélioré, que les symptômes ont régressé et que l'asthme est contrôlé, la posologie minimale efficace devra être recherchée. Dans ce but, la dose quotidienne pourra être administrée en une séance de nébulisation par jour, si ce rythme d'administration favorise la compliance au traitement.

    En cas de déstabilisation de l'asthme, la dose et le nombre de prises devront être ré-augmentés.

    Chez les enfants de moins de 5 ans présentant des épisodes récurrents de sifflements bronchiques, l'administration de budésonide inhalé en cure de 2 à 3 mois peut être envisagée dans le but de déterminer s'il s'agit d'un asthme.

    Une amélioration significative des symptômes sous traitement corticoïde et leur réapparition lors de l'arrêt du traitement doit faire évoquer le diagnostic d'asthme. Le traitement par ce médicament devra être arrêté si aucun bénéfice clinique n'est observé dans les 2-3 mois. Sauf si le diagnostic d'asthme est confirmé, le traitement par budésonide ne doit pas être maintenu plus de 3 mois pour éviter une exposition prolongée injustifiée (voir rubrique "Mises en gardes et précautions d'emploi" et "Effets indésirables").

    La dose initiale sera déterminée selon la sévérité de la maladie avant traitement et sera ensuite ajustée en fonction des résultats individuels. Il convient de toujours rechercher la posologie minimale efficace.

    Chez l'enfant, la posologie recommandée est de 0,5 mg à 2 mg par jour répartis en deux séances d'aérosolthérapie par jour.

    Après plusieurs jours (ou semaines) de ce traitement lorsque l'état clinique est amélioré, que les symptômes ont régressé et que l'asthme est contrôlé, la posologie minimale efficace devra être recherchée. Dans ce but, la dose quotidienne pourra être administrée en une séance d'aérosolthérapie par jour, si ce rythme d'administration favorise la compliance au traitement.

    En cas de destabilisation de l'asthme, la dose et le nombre de prises devront être réaugmentés.

    • Patients cortico-dépendants

    Le traitement par le budésonide permet de remplacer ou de réduire considérablement la dose de glucocorticostéroïdes oraux tout en maintenant le contrôle de l'asthme.

    Lorsque le passage d'un traitement par des stéroïdes oraux à un traitement par budésonide est initié, le patient doit être dans une phase relativement stable. Une forte dose de budésonide est administrée en association avec le stéroïde oral déjà utilisé pendant environ 10 jours. La dose orale du stéroïde doit ensuite être progressivement réduite (par exemple, de 2,5 mg de prednisolone ou l'équivalent chaque mois) au niveau le plus faible possible. Chez de nombreux patients, il est possible de remplacer entièrement la dose de glucocorticostéroïdes oraux par du budésonide inhalé. Pour plus d'informations sur l'arrêt des corticostéroïdes, voir rubrique "Mises en gardes et précautions d'emploi".