Capecitabine (capécitabine)

Médicaments à base de capécitabine :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    150 mg500 mg

  • Formes galéniques

    comprimé pelliculé

  • Classe Thérapeutique

    L01BC - ANALOGUES DE LA PYRIMIDINE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser capecitabine ?

  • Monochimiotherapie

  • Polychimiotherapie

  • Dans les formes metastatiques

  • Polychimiotherapie

  • Traitement de deuxieme intention

  • En cas d'echec a une autre therapeutique

  • Associer au docetaxel

  • Dans les formes localement avancees

  • Dans les formes metastatiques

  • Traitement adjuvant

  • Dans les formes stade iii - c de dukes

  • Apres resection en situation adjuvante

  • Traitement de premiere intention

  • Polychimiotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Dans les formes avancees

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de capecitabine ?

  • Allaitement

  • Autre traitement en cours

    • Trt par brivudine
    • Trt par inh irreversible de la dpd
    • Trt par sorivudine
  • Deficit en dihydropyrimidine deshydrogenase

    • Def en dihydro-pyrimidine-deshydrogenase complet
  • Enfant

    • Enfant de moins de 6 ans
  • Grossesse

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite capecitabine
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite floxuridine
    • Hypersensibilite fluoropyrimidines
    • Hypersensibilite fluorouracile
    • Hypersensibilite tegafur
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale severe
  • Leucopenie

    • Leucopenie severe
  • Neutropenie

    • Neutropenie severe
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Terrain ci traitement associes

  • Thrombopenie

    • Thrombopenie severe
  • Adulte jeune (15-17 ans)

  • Anomalie metabolisme galactose

  • Deficit en lactase

  • Enfant

    • Enfant de plus de 6 ans
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
  • Regime sans galactose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Angor

    • Angor antecedent personnel
  • Anorexie

  • Arythmie cardiaque

    • Arythmie cardiaque antecedent personnel
  • Asthenie

  • Atteinte cardiovasculaire

    • Atteinte cardiovasculaire atcd personnel
  • Atteinte cutanee

    • Atteinte cutanee severe
  • Atteinte renale

  • Autre traitement en cours

    • Trt par derive coumarinique
    • Trt par medicament nephrotoxique
    • Trt par vitamine b6
    • Trt par warfarine
  • Cardiopathie

    • Cardiopathie antecedent personnel
  • Deficit en dihydropyrimidine deshydrogenase

    • Def en dihydro-pyrimidine-deshydrogenase non connu
    • Def en dihydro-pyrimidine-deshydrogenase partiel
  • Deshydratation

  • Diabete autre

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Diarrhee

  • Dysfonctionnement du syst nerv autonome

  • Femme en age de procreer

  • Homme

  • Hypercalcemie

  • Hypocalcemie

  • Hypovolemie

  • Infection oculaire

    • Infection oculaire atcd personnel
  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque atcd personnel
  • Insuffisance coronarienne

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale moderee
  • Metastase

    • Metastase cerebrale
  • Nausees vomissements

  • Neuropathie

  • Neuropathie peripherique

  • Pathologie coronarienne

    • Pathologie coronarienne atcd personnel
  • Quel que soit le terrain

  • Trouble du systeme nerveux central

  • Trouble hydroelectrolytique

  • Angor

    • Angor antecedent personnel
  • Anorexie

  • Arythmie cardiaque

    • Arythmie cardiaque antecedent personnel
  • Asthenie

  • Atteinte cardiovasculaire

    • Atteinte cardiovasculaire atcd personnel
  • Atteinte cutanee

    • Atteinte cutanee severe
  • Atteinte renale

  • Autre traitement en cours

    • Trt par derive coumarinique
    • Trt par medicament nephrotoxique
    • Trt par vitamine b6
    • Trt par warfarine
  • Cardiopathie

    • Cardiopathie antecedent personnel
  • Deficit en dihydropyrimidine deshydrogenase

    • Def en dihydro-pyrimidine-deshydrogenase non connu
    • Def en dihydro-pyrimidine-deshydrogenase partiel
  • Deshydratation

  • Diabete autre

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Diarrhee

  • Dysfonctionnement du syst nerv autonome

  • Femme en age de procreer

  • Homme

  • Hypercalcemie

  • Hypocalcemie

  • Hypovolemie

  • Infection oculaire

    • Infection oculaire atcd personnel
  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque atcd personnel
  • Insuffisance coronarienne

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale moderee
  • Metastase

    • Metastase cerebrale
  • Nausees vomissements

  • Neuropathie

  • Neuropathie peripherique

  • Pathologie coronarienne

    • Pathologie coronarienne atcd personnel
  • Quel que soit le terrain

  • Trouble du systeme nerveux central

  • Trouble hydroelectrolytique

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de capecitabine ?

SEVERE(S)
  • bronchite
  • cystite
  • deces mortalite
  • dysurie
  • hematurie
  • hydronephrose
  • incontinence urinaire
  • infection a herpes virus
  • infection cutanee
  • infection des voies respiratoires
  • infection fongique mycose
  • infection pulmonaire
  • infection urinaire
  • insuffisance renale aigue
  • insuffisance renale chronique
  • nycturie
  • pneumonie
  • proteinurie
  • sepsis choc septique
  • sinusite
  • syndrome grippal
  • ulceration pharyngee
  • zona
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • abces intestinal
  • acne
  • agitation
  • agranulocytose
  • agueusie
  • amaigrissement
  • amenorrhee
  • amnesie
  • anemie
  • anemie hemolytique
  • angor
  • anomalie dentaire
  • anomalie gingivale
  • anomalie labiale
  • anorexie
  • anxiete
  • aphasie
  • aplasie medullaire
  • appetit perte
  • arret cardiaque
  • arythmie
  • ascite
  • ataxie
  • atrophie cutaneo muqueuse
  • augmentation du risque infectieux
  • avortement spontane
  • azoospermie
  • bouffee vasomotrice
  • bradycardie
  • cancer col uterus
  • candidose
  • cardiomyopathie
  • cauchemar
  • cephalee
  • cheilite
  • choc cardiogenique
  • civd coag intravascul disseminee
  • coagulation trouble
  • colite
  • coloration expectorations
  • coloration tegument
  • concentration alteration
  • concentration baisse
  • confusion mentale
  • constipation
  • coordination trouble
  • cycle menstruel irregulier
  • depigmentation
  • depression
  • dermatite
  • deshydratation
  • desquamation
  • diarrhee
  • distension abdominale
  • diverticulite
  • douleur abdominale
  • douleur mammaire
  • douleur oppression thoracique
  • douleur pelvienne
  • douleur testiculaire
  • dysarthrie parole difficulte
  • dysesthesie
  • dysgueusie
  • dysosmie
  • dysovulation
  • dyspepsie
  • dysphagie deglutition difficulte
  • ecchymoses
  • eczema
  • electrocardiogramme modification
  • encephalopathie
  • enterite
  • enzyme cardiaque modification
  • eosinophilie
  • epididymite
  • epigastralgie
  • epistaxis
  • equilibre trouble
  • erection trouble
  • eructation
  • eruption cutanee
  • eruption maculo papuleuse
  • erytheme
  • erytheme maculaire
  • erythroblastopenie
  • erythrodermie dermatite exfoliative
  • erythrodysesthesie palmo plantaire
  • estrogene modification
  • exantheme
  • extrasystole
  • fibrillation auriculaire
  • fibrillation ventriculaire
  • fievre
  • flatulence meteorisme
  • gastralgie
  • gastrite
  • gingivite
  • gingivorrhagie
  • glossite
  • gynecomastie
  • haleine modification halitose
  • hematemese
  • hematocrite modification
  • hematome
  • hemolyse
  • hemorragie cerebrale
  • hemorragie digestive
  • hemorragie intrapulmonaire
  • hemorragie uro genitale
  • humeur trouble
  • hyperesthesie
  • hyperpigmentation
  • hypersecretion vaginale
  • hypersudation
  • hypertension arterielle
  • hypoesthesie
  • hypokaliemie
  • hyponatremie
  • hypoplasie medullaire
  • hypoprothrombinemie
  • hyposmie anosmie
  • hypotension arterielle
  • hypotension arterielle orthostatique
  • hypotrichose
  • ileite
  • ileus paralytique
  • impuissance
  • incontinence fecale
  • infarctus du myocarde
  • infection bacterienne
  • infection virale
  • inflammation bucco oesophagienne
  • inflammation de la muqueuse
  • insomnie
  • insuffisance cardiaque
  • insuffisance ovarienne
  • irritabilite
  • ischemie myocardique
  • keratopathie
  • keratose
  • langage trouble
  • lethargie
  • leucemie aigue
  • leucoencephalopathie
  • leucopenie
  • libido trouble
  • lyell syndrome
  • lymphadenopathie
  • lymphome
  • lymphopenie
  • lyse tumorale syndrome
  • macrocytose
  • manifestation cutanee
  • megaloblastose
  • melanome primitif
  • melena
  • memoire trouble
  • menometrorragie
  • menorragie
  • microangiopathie thrombotique mat
  • monocytopenie
  • monocytose
  • mort foetale
  • mouvement anormal
  • mucite
  • nausee vomissement
  • necrose intestinale
  • necrose penienne
  • neoplasme
  • nervosite
  • neuropathie peripherique
  • neutropenie
  • nevralgie
  • occlusion intestinale
  • oedeme
  • oedeme cutane
  • oedeme des membres inferieurs
  • oedeme facial
  • oedeme peripherique
  • oesophagite
  • oligospermie
  • ongles alteration
  • onycholyse
  • palpitations
  • pancytopenie
  • panique
  • paralysie
  • paresthesie
  • parosmie
  • perforation digestive
  • peritonite
  • petechies
  • pharyngite
  • phlyctene vesicule
  • photosensibilisation medicamenteuse
  • pneumatose kystique intestinale
  • prostatite
  • purpura
  • pyrosis
  • rectorragie
  • reflux gastro oesophagien
  • refroidissement des extremites
  • saignement gastrointestinal
  • saignement hemorragie
  • saignement vaginal
  • sarcome de kaposi
  • secheresse buccale
  • secheresse cutanee
  • septicemie
  • sommeil trouble
  • somnolence diurne
  • splenomegalie
  • steatorrhee
  • sterilite secondaire
  • stevens johnson syndrome
  • stomatite
  • sueurs nocturnes
  • syncope
  • syndrome de fuite capillaire
  • syndrome extrapyramidal
  • syndrome lupique
  • syndrome lymphoproliferatif
  • syndrome myeloproliferatif
  • syndrome neurocerebelleux
  • tachycardie
  • teratogenicite
  • testicule modification de la taille
  • testosterone modification
  • thrombocytopenie
  • thromboembolie
  • thrombophlebite
  • thrombose veineuse
  • torsade de pointe
  • tremblement
  • trouble cutaneo muqueux
  • trouble hematologique
  • ulceration duodenale
  • ulceration gastrique
  • ulceration vaginale
  • ulceration vulvaire
  • ulcere cutane
  • ulcere oesophagien
  • urticaire
  • vaginite
  • vasospasme
  • vertige etourdissement
MODERE(S)
  • acouphene bourdonnement doreille
  • acuite visuelle modification
  • alat modification
  • appetit augmentation
  • arthralgie
  • arthrite
  • asat modification
  • bilirubine modification
  • bronchospasme asthme
  • cachexie
  • cholestase
  • conjonctive hyperhemie
  • conjonctivite
  • crampe musculaire
  • diabete
  • diplopie
  • dorsalgie
  • douleur auriculaire otalgie
  • douleur cervicale
  • douleur des extremites
  • douleur hypocondre
  • douleur oculaire
  • douleur pharyngolaryngee
  • dyspnee
  • embolie pulmonaire
  • gamma gt modification
  • gorge irritation
  • hemoptysie
  • hemorragie oculaire
  • hepatite
  • hepatomegalie
  • hoquet
  • hypercalcemie
  • hypercreatininemie
  • hyperglycemie
  • hypersecretion broncho pulmonaire
  • hypersecretion voie respiratoire sup
  • hypertonie musculaire
  • hypertriglyceridemie
  • hypoacousie surdite
  • hypoalbuminemie
  • hypocalcemie
  • hypomagnesemie
  • ictere
  • infection oculaire
  • insuffisance hepatique
  • irritation cutanee
  • irritation muqueuse
  • irritation nasale
  • irritation oculaire
  • keratite
  • lactico deshydrogenase modification
  • larmoiement
  • laryngite
  • phosphatase alcaline modification
  • pneumothorax
  • prurit
  • raideur articulaire
  • raideur musculaire
  • reaction allergique
  • rhinite
  • rhinorrhee
  • secheresse oculaire
  • sifflement pulmonaire
  • steatose
  • timbre de la voix modification
  • toux
  • tumeur cutanee
  • vision alteration
  • vision floue
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • alopecie
  • asthenie
  • cellulite
  • douleur
  • douleur locale au point dinjection
  • douleur osseuse
  • faiblesse musculaire
  • frisson
  • hyperuricemie
  • hyperuricosurie
  • induration
  • inflammation locale au point dinjection
  • malaise lipothymie
  • myalgie
  • reaction locale au point dinjection
  • saignement local au point dinjection
  • ulceration anorectale
  • ulceration buccale
  • veinite
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    CAPECITABINE CRISTERS 150 mg, comprimé pelliculé

    plaquette(s) PVC PVDC aluminium de 60 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 23,24
  • Illustration de la forme galénique

    CAPECITABINE MYLAN 500 mg, comprimé pelliculé

    120 plaquette(s) PVC polyéthylène PVDC aluminium de 1 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 147,16
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de capecitabine ?

    Ce médicament doit être seulement prescrit par un médecin qualifié, expérimenté dans l'utilisation des médicaments anti-cancéreux. Une surveillance attentive est recommandée pour tous les patients pendant le premier cycle de traitement. Le traitement doit être interrompu en cas de progression de la maladie ou d'apparition d'une toxicité inacceptable. Pour le calcul des doses standard et réduites de ce médicament en fonction de la surface corporelle, pour des doses initiales de 1250 mg/m2 , se reporter respectivement aux données ci-dessous.

    • Posologie recommandée (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques")

    -> Monothérapie

    • Cancer du côlon, cancer colorectal et cancer du sein

    En monothérapie, la posologie initiale recommandée de ce médicament dans le traitement du cancer du côlon en situation adjuvante, du cancer colorectal métastatique ou du cancer du sein localement avancé ou métastatique est de 1250 mg/m2 deux fois par jour (matin et soir ; soit une dose quotidienne totale de 2500 mg/m2) pendant 14 jours, suivie d'une période sans traitement de 7 jours. En traitement adjuvant du cancer du côlon de stade III, il est recommandé de traiter pour une durée totale de 6 mois.

    • Calcul de la dose de capécitabine

    Calcul de la dose standard de ce médicament en fonction de la surface corporelle ; dose standard initiale de 1250 mg/m2

    Dose pleine 100 % : 1250 mg/m2 (deux fois par jour)

    • Surface corporelle (m2) : < ou = 1,26 m2 : . Posologie par prise (mg) : 1500 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 3

    • Surface corporelle : 1,27 - 1,38 m2 : . Posologie par prise (mg) : 1650 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 3

    • Surface corporelle : 1,39 - 1,52 m2 : . Posologie par prise (mg) : 1800 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 3

    • Surface corporelle : 1,53 - 1,66 m2 . Posologie par prise (mg) : 2000 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 4 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 4

    • Surface corporelle : 1,67 - 1,78 m2 : . Posologie par prise (mg) : 2150 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 4 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 4

    • Surface corporelle : 1,79 - 1,92 m2 : . Posologie par prise (mg) : 2300 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 4 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 4

    • Surface corporelle : 1,93 - 2,06 m2 : . Posologie par prise (mg) : 2500 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 5 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 5

    • Surface corporelle : 2,07 - 2,18 m2 : . Posologie par prise (mg) : 2650 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 5 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 5

    • Surface corporelle : > ou = 2,19 m2 : . Posologie par prise (mg) : 2800 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 5 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 5

    • Ajustements posologiques en cours de traitement
    • Généralités

    La toxicité due à l'administration de ce médicament peut être contrôlée par un traitement symptomatique et/ou par une modification de la posologie (interruption du traitement ou réduction de la dose). Une fois la dose réduite, celle-ci ne devra pas être augmentée ultérieurement. Pour les toxicités considérées par le médecin traitant comme ne pouvant probablement pas devenir graves ou menacer le pronostic vital, par exemple l'alopécie, l'altération du goût, les modifications unguéales, le traitement peut être poursuivi à la même dose, sans diminution ni interruption. Les patients sous traitement par ce médicament devront être informés de la nécessité d'interrompre immédiatement le traitement en cas de survenue d'une toxicité modérée ou plus sévère. Les patients sous traitement par ce médicament devront être informés de la nécessité d'interrompre immédiatement le traitement en cas de survenue d'une toxicité modérée ou plus sévère. Les doses de ce médicament non prises en raison de la toxicité ne sont pas remplacées. Les modifications posologiques recommandées en cas de toxicité figurent ci-dessous.

    • Schéma d'adaptation de la dose de ce médicament en monothérapie (cycle de 3 semaines ou traitement continu)

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 1 . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : maintenir la posologie . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : maintenir la posologie

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 2 - 1ère apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 100 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 2 - 2ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 75 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 2 - 3ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 50 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 2 - 4ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : arrêter le traitement définitivement . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : sans objet

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 3 - 1ère apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 75 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 3 - 2ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 50 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 3 - 3ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : arrêter le traitement définitivement . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : sans objet

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 4 - 1ère apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : arrêter le traitement définitivement ou si le médecin juge qu'il est préférable pour le patient de continuer, interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 50 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 4 - 2ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : arrêter le traitement définitivement . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : sans objet

    (*) Conformément aux critères de toxicité du NCIC CTG (National Cancer Institute of Canada Clinical Trial Group) (version 1) ou aux critères du CTEP (Cancer Therapy Evaluation Program) pour les CTCAE (Common Terminology Criteria for Adverse Events) du programme d'évaluation des traitements anticancéreux de l'US National Cancer Institute (version 3.0). Pour le syndrome main-pied et l'hyperbilirubinémie, voir la rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi".

    • Hématologie

    Les patients présentant une neutropénie < 1,5 x 10 puissance 9/L et/ou une thrombocytopénie < 100 x 10 puissance 9/L à l'initiation du traitement ne doivent pas être traités par ce médicament. Si des analyses biologiques, non programmées, effectuées au cours d'un cycle de traitement, révèlent une neutropénie inférieure à 1,0 x 10 puissance 9/L ou que le taux de plaquettes chute à une valeur inférieure à 75 x 10 puissance 9/L, le traitement par capécitabine doit être interrompu.

    • Ajustements posologiques pour des populations particulières
    • Insuffisance hépatique

    Les données d'efficacité et de tolérance disponibles concernant les patients présentant une insuffisance hépatique ne sont pas suffisantes pour permettre de donner des recommandations d'ajustements posologiques. Il n'existe pas de données disponibles sur l'insuffisance hépatique consécutive à une cirrhose ou une hépatite.

    • Insuffisance rénale

    Ce médicament est contre-indiqué chez les patients atteints d'insuffisance rénale sévère (clairance à la créatinine avant traitement inférieure à 30 ml/min Cockroft et Gault). Comparée à la population globale, l'incidence des effets indésirables de grade 3 ou 4 chez les patients présentant une insuffisance rénale modérée (clairance de la créatinine avant traitement comprise entre 30-50 ml/min) est augmentée. Chez les patients présentant une insuffisance rénale légère (clairance de la créatinine avant traitement comprise entre 51-80 ml/min), aucun ajustement posologique de la dose initiale n'est recommandé. Une surveillance attentive et une rapide interruption du traitement sont conseillées lorsque qu'un patient développe un effet indésirable de grade 2, 3 ou 4 pendant le traitement et après ajustement de la posologie comme indiqué ci-dessus. Si la clairance de la créatinine calculée diminue pendant le traitement à une valeur inférieure à 30 ml/min, le traitement par ce médicament doit être interrompu. Ces recommandations d'adaptation de posologie pour l'insuffisance rénale concernent à la fois la monothérapie et l'association (Cf. aussi "sujet âgé" ci-dessous).

    • Sujet âgé

    En monothérapie par ce médicament, aucun ajustement de la posologie initiale n'est nécessaire. Cependant, les effets indésirables de grade 3 ou 4 liés au traitement ont été plus fréquemment observés chez les patients âgés de 60 ans ou plus comparés aux patients plus jeunes. Une surveillance attentive des patients âgés de 60 ans ou plus est recommandée.

    • Population pédiatrique

    Il n'y a pas d'utilisation pertinente de la capécitabine dans la population pédiatrique dans les indications du cancer du côlon, du cancer colorectal, du cancer gastrique et du cancer du sein.

    Ce médicament doit être seulement prescrit par un médecin qualifié, expérimenté dans l'utilisation des médicaments anti-cancéreux. Une surveillance attentive est recommandée pour tous les patients pendant le premier cycle de traitement. Le traitement doit être interrompu en cas de progression de la maladie ou d'apparition d'une toxicité inacceptable. Pour le calcul des doses standard et réduites de ce médicament en fonction de la surface corporelle, pour des doses initiales de 1250 mg/2 , se reporter respectivement aux données ci-dessous.

    • Posologie recommandée (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques")

    -> Monothérapie

    • Cancer du côlon, cancer colorectal et cancer du sein

    En monothérapie, la posologie initiale recommandée de ce médicament dans le traitement du cancer colorectal métastatique ou du cancer du sein localement avancé ou métastatique est de 1250 mg/m2 deux fois par jour (matin et soir ; soit une dose quotidienne totale de 2500 mg/m²) pendant 14 jours, suivie d'une période sans traitement de 7 jours. En traitement adjuvant du cancer du côlon de stade III, il est recommandé de traiter pour une durée totale de 6 mois.

    • Calcul de la dose de capécitabine : calcul de la dose standard de ce médicament en fonction de la surface corporelle ; dose standard initiale de 1250 mg/m2

    -> Réduction de dose 75 % : 950 mg/m2 (deux fois par jour)

    • Surface corporelle (m2) : < ou = 1,26 m2 . Dose par administration (mg) : 1150 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Surface corporelle : 1,27 - 1,38 m2 . Dose par administration (mg) : 1300 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Surface corporelle : 1,39 - 1,52 m2 . Dose par administration (mg) : 1450 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 3 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Surface corporelle : 1,53 - 1,66 m2 . Dose par administration (mg) : 1500 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 3

    • Surface corporelle : 1,67 - 1,78 m2 . Dose par administration (mg) : 1650 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 3

    • Surface corporelle : 1,79 - 1,92 m2 . Dose par administration (mg) : 1800 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 3

    • Surface corporelle : 1,93 - 2,06 m2 . Dose par administration (mg) : 1950 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 3 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 3

    • Surface corporelle : 2,07 - 2,18 m2 . Dose par administration (mg) : 2000 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 4 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 4

    • Surface corporelle : > ou = 2,19 m2 . Dose par administration (mg) : 2150 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 4 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 4

    -> Réduction de dose 50 % : 625 mg/m2 (deux fois par jour)

    • Surface corporelle (m²) : < ou = 1,26 m2 . Dose par administration (mg) : 800 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 1

    • Surface corporelle : 1,27 - 1,38 m2 . Dose par administration (mg) : 800 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 1

    • Surface corporelle : 1,39 - 1,52 m2 . Dose par administration (mg) : 950 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 3 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 1

    • Surface corporelle : 1,53 - 1,66 m2 . Dose par administration (mg) : 1000 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Surface corporelle : 1,67 - 1,78 m2 . Dose par administration (mg) : 1000 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Surface corporelle : 1,79 - 1,92 m2 . Dose par administration (mg) : 1150 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Surface corporelle : 1,93 - 2,06 m2 . Dose par administration (mg) : 1300 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Surface corporelle : 2,07 - 2,18 m2 . Dose par administration (mg) : 1300 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Surface corporelle : > ou = 2,19 m2 . Dose par administration (mg) : 1450 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 3 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Ajustements posologiques en cours de traitement
    • Généralités

    La toxicité due à l'administration de ce médicament peut être contrôlée par un traitement symptomatique et/ou par une modification de la posologie (interruption du traitement ou réduction de la dose). Une fois la dose réduite, celle-ci ne devra pas être augmentée ultérieurement. Pour les toxicités considérées par le médecin traitant comme ne pouvant probablement pas devenir graves ou menacer le pronostic vital, par exemple l'alopécie, l'altération du goût, les modifications unguéales, le traitement peut être poursuivi à la même dose, sans diminution ni interruption. Les patients sous traitement par ce médicament devront être informés de la nécessité d'interrompre immédiatement le traitement en cas de survenue d'une toxicité modérée ou plus sévère. Les patients sous traitement par ce médicament devront être informés de la nécessité d'interrompre immédiatement le traitement en cas de survenue d'une toxicité modérée ou plus sévère. Les doses de ce médicament non prises en raison de la toxicité ne sont pas remplacées. Les modifications posologiques recommandées en cas de toxicité figurent ci-dessous.

    • Schéma d'adaptation de la dose de ce médicament en monothérapie (cycle de 3 semaines ou traitement continu)

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 1 . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : maintenir la posologie . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : maintenir la posologie

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 2 - 1ère apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 100 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 2 - 2ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 75 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 2 - 3ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 50 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 2 - 4ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : arrêter le traitement définitivement . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : sans objet

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 3 - 1ère apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 75 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 3 - 2ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 50 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 3 - 3ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : arrêter le traitement définitivement . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : sans objet

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 4 - 1ère apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : arrêter le traitement définitivement ou si le médecin juge qu'il est préférable pour le patient de continuer, interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 50 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 4 - 2ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : arrêter le traitement définitivement . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : sans objet

    (*) Conformément aux critères de toxicité du NCIC CTG (National Cancer Institute of Canada Clinical Trial Group) (version 1) ou aux critères du CTEP (Cancer Therapy Evaluation Program) pour les CTCAE (Common Terminology Criteria for Adverse Events) du programme d'évaluation des traitements anticancéreux de l'US National Cancer Institute (version 3.0). Pour le syndrome main-pied et l'hyperbilirubinémie, voir la rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi".

    • Hématologie

    Les patients présentant une neutropénie < 1,5 x 10 puissance 9/L et/ou une thrombocytopénie < 100 x 10 puissance 9/L à l'initiation du traitement ne doivent pas être traités par ce médicament. Si des analyses biologiques, non programmées, effectuées au cours d'un cycle de traitement, révèlent une neutropénie inférieure à 1,0 x 10 puissance 9/L ou que le taux de plaquettes chute à une valeur inférieure à 75 x 10 puissance 9/L, le traitement par capécitabine doit être interrompu.

    • Ajustements posologiques pour des populations particulières
    • Insuffisance hépatique

    Les données d'efficacité et de tolérance disponibles concernant les patients présentant une insuffisance hépatique ne sont pas suffisantes pour permettre de donner des recommandations d'ajustements posologiques. Il n'existe pas de données disponibles sur l'insuffisance hépatique consécutive à une cirrhose ou une hépatite.

    • Insuffisance rénale

    Ce médicament est contre-indiqué chez les patients atteints d'insuffisance rénale sévère (clairance à la créatinine avant traitement inférieure à 30 ml/min Cockroft et Gault). Comparée à la population globale, l'incidence des effets indésirables de grade 3 ou 4 chez les patients présentant une insuffisance rénale modérée (clairance de la créatinine avant traitement comprise entre 30-50 ml/min) est augmentée. Chez les patients présentant une insuffisance rénale modérée avant traitement, il est recommandé de réduire la posologie à 75 % pour une dose initiale de 1250 mg/m2. Une surveillance attentive et une rapide interruption du traitement sont conseillées lorsque qu'un patient développe un effet indésirable de grade 2, 3 ou 4 pendant le traitement et après ajustement de la posologie comme indiqué ci-dessus. Si la clairance de la créatinine calculée diminue pendant le traitement à une valeur inférieure à 30 ml/min, le traitement par ce médicament doit être interrompu. Ces recommandations d'adaptation de posologie pour l'insuffisance rénale concernent à la fois la monothérapie et l'association (voir aussi "sujet âgé" ci-dessous).

    • Chez le sujet âgé

    En monothérapie par la capécitabine, aucun ajustement de la posologie initiale n'est nécessaire. Cependant, les effets indésirables de grade 3 ou 4 liés au traitement ont été plus fréquemment observés chez les patients âgés de 60 ans ou plus comparés aux patients plus jeunes. Une surveillance attentive des patients âgés de 60 ans ou plus est recommandée.

    • Population pédiatrique

    Il n'y a pas d'utilisation pertinente de la capécitabine dans la population pédiatrique dans les indications du cancer du côlon, du cancer colorectal, du cancer gastrique et du cancer du sein.

    Ce médicament doit être seulement prescrit par un médecin qualifié, expérimenté dans l'utilisation des médicaments anti-cancéreux. Une surveillance attentive est recommandée pour tous les patients pendant le premier cycle de traitement. Le traitement doit être interrompu en cas de progression de la maladie ou d'apparition d'une toxicité inacceptable. Pour le calcul des doses standard et réduites de ce médicament en fonction de la surface corporelle, pour des doses initiales de 1000 mg/m2, se reporter ci-dessous.

    • Posologie recommandée en association de traitement (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques")

    -> Association de traitement

    • Cancer du côlon, cancer colorectal et cancer gastrique

    En association de traitement, la dose initiale recommandée de ce médicament doit être réduite à 800-1000 mg/m2 deux fois par jour pendant 14 jours suivie d'une période sans traitement de 7 jours, ou à 625 mg/m2 deux fois par jour en administration continue (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). En cas d'association avec l'irinotecan, la dose initiale recommandée est de 800 mg/m2 deux fois par jour pendant 14 jours, associée à l'irinotécan à 200 mg/m2 le Jour 1, suivie d'une période sans traitement de 7 jours. L'ajout du bevacizumab à un traitement d'association n'a pas d'effet sur la dose initiale de capécitabine. Pour les patients qui reçoivent l'association capécitabine plus cisplatine, une prémédication destinée à maintenir une bonne hydratation ainsi qu'un antiémétique doivent être débutés avant l'administration du cisplatine (conformément au RCP du cisplatine). Pour les patients qui reçoivent l'association capécitabine plus oxaliplatine, une prémédication par un antiémétique est recommandée conformément au RCP de l'oxaliplatine. En traitement adjuvant du cancer du côlon de stade III, il est recommandé de traiter pour une durée de 6 mois.

    • Calcul de la dose standard et de la dose réduite de ce médicament en fonction de la surface corporelle ; dose standard initiale de 1000 mg/m2

    Dose pleine 100 % : 1000 mg/m2 (deux fois par jour)

    • Surface corporelle : < ou = 1,26 m2 . Dose par administration (mg) : 1150 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Surface corporelle : 1,27 - 1,38 m2 . Dose par administration (mg) : 1300 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Surface corporelle : 1,39 - 1,52 m2 . Dose par administration (mg) : 1450 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 3 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Surface corporelle : 1,53 - 1,66 m2 . Dose par administration (mg) : 1600 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 4 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 4 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Surface corporelle : 1,67 - 1,78 m2 . Dose par administration (mg) : 1750 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 5 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 5 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Surface corporelle : 1,79 - 1,92 m2 . Dose par administration (mg) : 1800 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 3

    • Surface corporelle : 1,93 - 2,06 m2 . Posologie par prise (mg) : 2000 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 4 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 4

    • Surface corporelle : 2,07 - 2,18 m2 : . Dose par administration (mg) : 2150 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 4 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 4

    • Surface corporelle : > ou = 2,19 m2 . Dose par administration (mg) : 2300 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 4 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 4

    • Ajustements posologiques en cours de traitement
    • Généralités

    La toxicité due à l'administration de ce médicament peut être contrôlée par un traitement symptomatique et/ou par une modification de la posologie (interruption du traitement ou réduction de la dose). Une fois la dose réduite, celle-ci ne devra pas être augmentée ultérieurement. Pour les toxicités considérées par le médecin traitant comme ne pouvant probablement pas devenir graves ou menacer le pronostic vital, par exemple l'alopécie, l'altération du goût, les modifications unguéales, le traitement peut être poursuivi à la même dose, sans diminution ni interruption. Les patients sous traitement par ce médicament devront être informés de la nécessité d'interrompre immédiatement le traitement en cas de survenue d'une toxicité modérée ou plus sévère. Les patients sous traitement par ce médicament devront être informés de la nécessité d'interrompre immédiatement le traitement en cas de survenue d'une toxicité modérée ou plus sévère. Les doses de ce médicament non prises en raison de la toxicité ne sont pas remplacées ou redonnées, mais au contraire le patient doit reprendre le schéma thérapeutique prévu. Lorsque capécitabine et docétaxel sont utilisés en association, les modifications posologiques recommandées en cas de toxicité sont indiquées ci-dessous.

    • Schéma d'adaptation de la dose de ce médicament en monothérapie (cycle de 3 semaines ou traitement continu)

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 1 . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : maintenir la posologie . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : maintenir la posologie

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 2 - 1ère apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 100 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 2 - 2ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 75 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 2 - 3ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 50 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 2 - 4ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : arrêter le traitement définitivement . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : sans objet

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 3 - 1ère apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 75 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 3 - 2ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 50 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 3 - 3ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : arrêter le traitement définitivement . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : sans objet

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 4 - 1ère apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : arrêter le traitement définitivement ou si le médecin juge qu'il est préférable pour le patient de continuer, interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 50 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 4 - 2ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : arrêter le traitement définitivement . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : sans objet

    (*) Conformément aux critères de toxicité du NCIC CTG (National Cancer Institute of Canada Clinical Trial Group) (version 1) ou aux critères du CTEP (Cancer Therapy Evaluation Program) pour les CTCAE (Common Terminology Criteria for Adverse Events) du programme d'évaluation des traitements anticancéreux de l'US National Cancer Institute (version 3.0). Pour le syndrome main-pied et l'hyperbilirubinémie, voir la rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi".

    • Hématologie

    Les patients présentant une neutropénie < 1,5 x 10 puissance 9/L et/ou une thrombocytopénie < 100 x 10 puissance 9/L à l'initiation du traitement ne doivent pas être traités par ce médicament. Si des analyses biologiques, non programmées, effectuées au cours d'un cycle de traitement, révèlent une neutropénie inférieure à 1,0 x 10 puissance 9/L ou que le taux de plaquettes chute à une valeur inférieure à 75 x 10 puissance 9/L, le traitement par capécitabine doit être interrompu.

    • Modifications de la dose en cas de toxicité, lorsque ce médicament est utilisé en association pendant des cycles de 3 semaines

    Les modifications de la dose en cas de toxicité, lorsque ce médicament est utilisé en association pendant des cycles de 3 semaines, devront être réalisées conformément aux recommandations données ci-dessus pour ce médicament, et conformement au résumé des caractéristiques du produit associé.

    Au début d'un cycle, s'il est indiqué de reporter un traitement, qu'il s'agisse de ce médicament ou du produit associé, alors l'administration des deux produits devra être retardée jusqu'à ce que les conditions pour débuter tous les traitements soient remplies.

    Pendant un cycle de traitement, pour les toxicités considérées par le médecin traitant comme non liées à ce médicament , ce médicament devra être poursuivi et le produit associé devra être arrêté conformément au résumé des caractéristiques des produits.

    Si le ou les médicaments associés doivent être arrêtés définitivement, le traitement par ce médicament peut être repris lorsque les conditions a la reprise du traitement par ce médicament sont remplies.

    Cette recommandation s'applique à toutes les indications et à toutes les populations particulières.

    • Modifications de la dose en cas de toxicité, lorsque ce médicament est utilisé en continu et en association

    Les modifications de la dose en cas de toxicité, lorsque ce médicament est utilisé en association, devront être réalisées conformément aux recommandations données ci-dessus pour ce médicament et conformément au résumé des caractéristiques du ou des produit(s) associé(s).

    • Ajustements de posologie pour des populations particulières
    • Insuffisance hépatique

    Les données d'efficacité et de tolérance disponibles concernant les patients présentant une insuffisance hépatique ne sont pas suffisantes pour permettre de donner des recommandations d'ajustements posologiques. Il n'existe pas de données disponibles sur l'insuffisance hépatique consécutive à une cirrhose ou une hépatite.

    • Insuffisance rénale

    Ce médicament est contre-indiqué chez les patients atteints d'insuffisance rénale sévère (clairance à la créatinine avant traitement inférieure à 30 ml/min Cockroft et Gault). Comparée à la population globale, l'incidence des effets indésirables de grade 3 ou 4 chez les patients présentant une insuffisance rénale modérée (clairance à la créatinine avant traitement comprise entre 30-50 ml/min) est augmentée. Chez les patients présentant une insuffisance rénale modérée avant traitement, aucune réduction de posologie n'est recommandée pour une dose initiale de 1000 mg/m2. Chez les patients présentant une insuffisance rénale légère (clairance de la créatinine avant traitement comprise entre 51-80 ml/min), aucun ajustement posologique de la dose initiale n'est recommandé. Une surveillance attentive et une rapide interruption du traitement sont conseillées lorsque qu'un patient développe un effet indésirable de grade 2, 3 ou 4 pendant le traitement et après ajustement de la posologie comme indiqué ci-dessus. Si la clairance de la créatinine calculée diminue pendant le traitement à une valeur inférieure à 30 ml/min, le traitement par ce médicament doit être interrompu. Ces recommandations d'adaptation de posologie pour l'insuffisance rénale concernent à la fois la monothérapie et l'association ( aussi "sujet âgé" ci-dessous).

    • Chez le sujet âgé

    Lorsque la capécitabine a été associée à d'autres médicaments, les patients âgés (> ou = 65 ans) ont présenté davantage d'effets indésirables de grade 3 et 4, y compris ceux pouvant mener à un arrêt du traitement, comparativement aux patients plus jeunes. Une surveillance attentive des patients âgés de 60 ans ou plus est recommandée.

    · En association avec l'irinotécan : chez les patients âgés de 65 ans ou plus, une réduction de la posologie initiale de capécitabine à 800 mg/m2 deux fois par jour est recommandée.

    • Population pédiatrique

    Il n'y a pas d'utilisation pertinente de la capécitabine dans la population pédiatrique dans les indications du cancer du côlon, du cancer colorectal, du cancer gastrique et du cancer du sein.

    Ce médicament doit être seulement prescrit par un médecin qualifié, expérimenté dans l'utilisation des médicaments anti-cancéreux. Une surveillance attentive est recommandée pour tous les patients pendant le premier cycle de traitement. Le traitement doit être interrompu en cas de progression de la maladie ou d'apparition d'une toxicité inacceptable. Pour le calcul des doses standard et réduites de ce médicament en fonction de la surface corporelle, pour des doses initiales de 1250 mg/m2, se reporter respectivement ci-dessous.

    • Posologie recommandée (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques")

    -> Association de traitement

    • Cancer du sein

    En association avec le docétaxel, la dose initiale recommandée de capécitabine dans le traitement du cancer du sein métastatique est de 1250 mg/m2 deux fois par jour pendant 14 jours, suivie d'une période sans traitement de 7 jours, associée à 75 mg/m2 de docétaxel, en perfusion d'une heure, toutes les 3 semaines. Pour les patients qui reçoivent l'association capécitabine plus docétaxel, une prémédication avec un corticostéroïde oral, tel que la dexaméthasone, doit être débutée avant l'administration de docétaxel (conformément au RCP du docétaxel).

    • Calcul de la dose de capécitabine

    Calcul de la dose standard de ce médicament en fonction de la surface corporelle ; dose standard initiale de 1250 mg/m2

    Dose pleine 100 % : 1250 mg/m2 (deux fois par jour)

    • Surface corporelle : < ou = 1,26 m2 . Posologie par prise (mg) : 1500 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 3

    • Surface corporelle : 1,27 - 1,38 m2 . Posologie par prise (mg) : 1650 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 3

    • Surface corporelle : 1,39 - 1,52 m2 . Posologie par prise (mg) : 1800 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 3

    • Surface corporelle : 1,53 - 1,66 m2 . Posologie par prise (mg) : 2000 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 4 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 4

    • Surface corporelle : 1,67 - 1,78 m2 . Posologie par prise (mg) : 2150 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 4 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 4

    • Surface corporelle : 1,79 - 1,92 m2 . Posologie par prise (mg) : 2300 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 4 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 4

    • Surface corporelle : 1,93 - 2,06 m2 : . Posologie par prise (mg) : 2500 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 5 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 5

    • Surface corporelle : 2,07 - 2,18 m2 . Posologie par prise (mg) : 2650 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 5 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 5

    • Surface corporelle : > ou = 2,19 m2 . Posologie par prise (mg) : 2800 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 5 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 5

    • Ajustements posologiques en cours de traitement
    • Généralités

    La toxicité due à l'administration de ce médicament peut être contrôlée par un traitement symptomatique et/ou par une modification de la posologie (interruption du traitement ou réduction de la dose). Une fois la dose réduite, celle-ci ne devra pas être augmentée ultérieurement. Pour les toxicités considérées par le médecin traitant comme ne pouvant probablement pas devenir graves ou menacer le pronostic vital, par exemple l'alopécie, l'altération du goût, les modifications unguéales, le traitement peut être poursuivi à la même dose, sans diminution ni interruption. Les patients sous traitement par ce médicament devront être informés de la nécessité d'interrompre immédiatement le traitement en cas de survenue d'une toxicité modérée ou plus sévère. Les patients sous traitement par ce médicament devront être informés de la nécessité d'interrompre immédiatement le traitement en cas de survenue d'une toxicité modérée ou plus sévère. Les doses de ce médicament non prises en raison de la toxicité ne sont pas remplacées. Les modifications posologiques recommandées en cas de toxicité figurent ci-dessous.

    • Schéma d'adaptation de la dose de ce médicament en monothérapie (cycle de 3 semaines ou traitement continu)

    Les critères courants de toxicité du National Cancer Institute of Canada (NCIC) (version 1) ont été utilisés excepté pour le syndrome main-pied.

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 1 . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : maintenir la posologie . Ajustement posologique pour le cycle suivant (% de la posologie initiale) : maintenir la posologie

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 2 - 1ère apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant (% de la posologie initiale) : 100 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 2 - 2ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant (% de la posologie initiale) : 75 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 2 - 3ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant (% de la posologie initiale) : 50 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 2 - 4ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : arrêter le traitement définitivement . Ajustement posologique pour le cycle suivant (% de la posologie initiale) : sans objet

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 3 - 1ère apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant (% de la posologie initiale) : 75 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 3 - 2ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant (% de la posologie initiale) : 50 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 3 - 3ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : arrêter le traitement définitivement . Ajustement posologique pour le cycle suivant (% de la posologie initiale) : sans objet

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 4 - 1ère apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : arrêter le traitement définitivement ou si le médecin juge qu'il est préférable pour le patient de continuer, interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant (% de la posologie initiale) : 50 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 4 - 2ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : arrêter le traitement définitivement . Ajustement posologique pour le cycle suivant (% de la posologie initiale) : sans objet

    (*) Conformément aux critères de toxicité du NCIC CTG (National Cancer Institute of Canada Clinical Trial Group) (version 1) ou aux critères du CTEP (Cancer Therapy Evaluation Program) pour les CTCAE (Common Terminology Criteria for Adverse Events) du programme d'évaluation des traitements anticancéreux de l'US National Cancer Institute (version 3.0). Pour le syndrome main-pied et l'hyperbilirubinémie, voir la rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi".

    • Hématologie

    Les patients présentant une neutropénie < 1,5 x 10 puissance 9/L et/ou une thrombocytopénie < 100 x 10 puissance 9/L à l'initiation du traitement ne doivent pas être traités par ce médicament. Si des analyses biologiques, non programmées, effectuées au cours d'un cycle de traitement, révèlent une neutropénie inférieure à 1,0 x 10 puissance 9/L ou que le taux de plaquettes chute à une valeur inférieure à 75 x 10 puissance 9/L, le traitement par capécitabine doit être interrompu.

    • Modifications de la dose en cas de toxicité, lorsque ce médicament est utilisé en association pendant des cycles de 3 semaines

    Les modifications de la dose en cas de toxicité, lorsque ce médicament est utilisé en association pendant des cycles de 3 semaines, devront être réalisées conformément aux recommandations données ci-dessus pour ce médicament, et conformement au résumé des caractéristiques du produit associé.

    Au début d'un cycle, s'il est indiqué de reporter un traitement, qu'il s'agisse de ce médicament ou du produit associé, alors l'administration des deux produits devra être retardée jusqu'à ce que les conditions pour débuter tous les traitements soient remplies.

    Pendant un cycle de traitement, pour les toxicités considérées par le médecin traitant comme non liées à ce médicament , ce médicament devra être poursuivi et le produit associé devra être arrêté conformément au résumé des caractéristiques des produits.

    Si le ou les médicaments associés doivent être arrêtés définitivement, le traitement par ce médicament peut être repris lorsque les conditions a la reprise du traitement par ce médicament sont remplies.

    Cette recommandation s'applique à toutes les indications et à toutes les populations particulières.

    • Ajustements posologiques pour des populations particulières
    • Insuffisance hépatique

    Les données d'efficacité et de tolérance disponibles concernant les patients présentant une insuffisance hépatique ne sont pas suffisantes pour permettre de donner des recommandations d'ajustements posologiques. Il n'existe pas de données disponibles sur l'insuffisance hépatique consécutive à une cirrhose ou une hépatite.

    • Insuffisance rénale

    Ce médicament est contre-indiqué chez les patients atteints d'insuffisance rénale sévère (clairance à la créatinine avant traitement inférieure à 30 ml/min Cockroft et Gault). Comparée à la population globale, l'incidence des effets indésirables de grade 3 ou 4 chez les patients présentant une insuffisance rénale modérée (clairance de la créatinine avant traitement comprise entre 30-50 ml/min) est augmentée. Chez les patients présentant une insuffisance rénale légère (clairance de la créatinine avant traitement comprise entre 51-80 ml/min), aucun ajustement posologique de la dose initiale n'est recommandé. Une surveillance attentive et une rapide interruption du traitement sont conseillées lorsque qu'un patient développe un effet indésirable de grade 2, 3 ou 4 pendant le traitement et après ajustement de la posologie comme indiqué ci-dessus. Ces recommandations d'adaptation de posologie pour l'insuffisance rénale concernent à la fois la monothérapie et l'association.

    • Population pédiatrique

    Il n'y a pas d'utilisation pertinente de la capécitabine dans la population pédiatrique dans les indications du cancer du côlon, du cancer colorectal, du cancer gastrique et du cancer du sein.

    Ce médicament doit être seulement prescrit par un médecin qualifié, expérimenté dans l'utilisation des médicaments anti-cancéreux. Une surveillance attentive est recommandée pour tous les patients pendant le premier cycle de traitement. Le traitement doit être interrompu en cas de progression de la maladie ou d'apparition d'une toxicité inacceptable. Pour le calcul des doses standard et réduites de ce médicament en fonction de la surface corporelle, pour des doses initiales de 1250 mg/m2, se reporter respectivement ci-dessous.

    • Posologie recommandée (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques")

    -> Association de traitement

    • Cancer du sein

    En association avec le docétaxel, la dose initiale recommandée de capécitabine dans le traitement du cancer du sein métastatique est de 1250 mg/m2 deux fois par jour pendant 14 jours, suivie d'une période sans traitement de 7 jours, associée à 75 mg/m2 de docétaxel, en perfusion d'une heure, toutes les 3 semaines. Pour les patients qui reçoivent l'association capécitabine plus docétaxel, une prémédication avec un corticostéroïde oral, tel que la dexaméthasone, doit être débutée avant l'administration de docétaxel (conformément au RCP du docétaxel).

    • Calcul de la dose de capécitabine

    Calcul de la dose standard de ce médicament en fonction de la surface corporelle ; dose standard initiale de 1250 mg/m2

    -> Réduction de dose 75 % : 950 mg/m2 (deux fois par jour)

    • Surface corporelle (m2) : < ou = 1,26 m2 . Dose par administration (mg) : 1150 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Surface corporelle : 1,27 - 1,38 m2 . Dose par administration (mg) : 1300 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Surface corporelle : 1,39 - 1,52 m2 . Dose par administration (mg) : 1450 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 3 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Surface corporelle : 1,53 - 1,66 m2 . Dose par administration (mg) : 1500 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 3

    • Surface corporelle : 1,67 - 1,78 m2 . Dose par administration (mg) : 1650 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 3

    • Surface corporelle : 1,79 - 1,92 m2 . Dose par administration (mg) : 1800 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 3

    • Surface corporelle : 1,93 - 2,06 m2 . Dose par administration (mg) : 1950 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 3 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 3

    • Surface corporelle : 2,07 - 2,18 m2 . Dose par administration (mg) : 2000 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 4 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 4

    • Surface corporelle : > ou = 2,19 m2 . Dose par administration (mg) : 2150 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 4 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 4

    -> Réduction de dose 50 % : 625 mg/m2 (deux fois par jour)

    • Surface corporelle (m2) : < ou = 1,26 m2 . Dose par administration (mg) : 800 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 1

    • Surface corporelle : 1,27 - 1,38 m2 . Dose par administration (mg) : 800 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 1

    • Surface corporelle : 1,39 - 1,52 m2 . Dose par administration (mg) : 950 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 3 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 1

    • Surface corporelle : 1,53 - 1,66 m2 . Dose par administration (mg) : 1000 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Surface corporelle : 1,67 - 1,78 m2 . Dose par administration (mg) : 1000 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : - . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Surface corporelle : 1,79 - 1,92 m2 . Dose par administration (mg) : 1150 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 1 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Surface corporelle : 1,93 - 2,06 m2 . Dose par administration (mg) : 1300 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Surface corporelle : 2,07 - 2,18 m2 . Dose par administration (mg) : 1300 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 2 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Surface corporelle : > ou = 2,19 m2 . Dose par administration (mg) : 1450 mg . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le matin : 3 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le matin : 2 . Nombre de comprimés à 150 mg administrés le soir : 3 . Nombre de comprimés à 500 mg administrés le soir : 2

    • Ajustements posologiques en cours de traitement
    • Généralités

    La toxicité due à l'administration de ce médicament peut être contrôlée par un traitement symptomatique et/ou par une modification de la posologie (interruption du traitement ou réduction de la dose). Une fois la dose réduite, celle-ci ne devra pas être augmentée ultérieurement. Pour les toxicités considérées par le médecin traitant comme ne pouvant probablement pas devenir graves ou menacer le pronostic vital, par exemple l'alopécie, l'altération du goût, les modifications unguéales, le traitement peut être poursuivi à la même dose, sans diminution ni interruption. Les patients sous traitement par ce médicament devront être informés de la nécessité d'interrompre immédiatement le traitement en cas de survenue d'une toxicité modérée ou plus sévère. Les patients sous traitement par ce médicament devront être informés de la nécessité d'interrompre immédiatement le traitement en cas de survenue d'une toxicité modérée ou plus sévère. Les doses de ce médicament non prises en raison de la toxicité ne sont pas remplacées. Les modifications posologiques recommandées en cas de toxicité figurent ci-dessous.

    • Schéma d'adaptation de la dose de ce médicament en monothérapie (cycle de 3 semaines ou traitement continu)

    Les critères courants de toxicité du National Cancer Institute of Canada (NCIC) (version 1) ont été utilisés excepté pour le syndrome main-pied.

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 1 . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : maintenir la posologie . Ajustement posologique pour le cycle suivant /dose(% de la posologie initiale) : maintenir la posologie

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 2 - 1ère apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 100 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 2 - 2ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 75 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 2 - 3ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 50 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 2 - 4ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : arrêter le traitement définitivement . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : sans objet

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 3 - 1ère apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 75 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 3 - 2ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 50 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 3 - 3ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : arrêter le traitement définitivement . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : sans objet

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 4 - 1ère apparition . Pendant un cycle de traitement : arrêter le traitement définitivement ou si le médecin juge qu'il est préférable pour le patient de continuer, interrompre le traitement jusqu'à retour au grade 0-1 . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : 50 %

    • Toxicité (Grades NCIC) (*) : grade 4 - 2ème apparition . Modification de la dose au cours d'un cycle de traitement : arrêter le traitement définitivement . Ajustement posologique pour le cycle suivant/dose (% de la posologie initiale) : sans objet

    (*) Conformément aux critères de toxicité du NCIC CTG (National Cancer Institute of Canada Clinical Trial Group) (version 1) ou aux critères du CTEP (Cancer Therapy Evaluation Program) pour les CTCAE (Common Terminology Criteria for Adverse Events) du programme d'évaluation des traitements anticancéreux de l'US National Cancer Institute (version 3.0). Pour le syndrome main-pied et l'hyperbilirubinémie, cf. la rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi".

    • Hématologie

    Les patients présentant une neutropénie < 1,5 x 10 puissance 9/L et/ou une thrombocytopénie < 100 x 10 puissance 9/L à l'initiation du traitement ne doivent pas être traités par ce médicament. Si des analyses biologiques, non programmées, effectuées au cours d'un cycle de traitement, révèlent une neutropénie inférieure à 1,0 x 10 puissance 9/L ou que le taux de plaquettes chute à une valeur inférieure à 75 x 10 puissance 9/L, le traitement par capécitabine doit être interrompu.

    • Modifications de la dose en cas de toxicité, lorsque ce médicament est utilisé en association pendant des cycles de 3 semaines

    Les modifications de la dose en cas de toxicité, lorsque ce médicament est utilisé en association pendant des cycles de 3 semaines, devront être réalisées conformément aux recommandations données ci-dessus pour ce médicament, et conformement au résumé des caractéristiques du produit associé.

    Au début d'un cycle, s'il est indiqué de reporter un traitement, qu'il s'agisse de ce médicament ou du produit associé, alors l'administration des deux produits devra être retardée jusqu'à ce que les conditions pour débuter tous les traitements soient remplies.

    Pendant un cycle de traitement, pour les toxicités considérées par le médecin traitant comme non liées à ce médicament (par exemple : neurotoxicité ou ototoxicité), ce médicament devra être poursuivi et le produit associé devra être arrêté conformément au résumé des caractéristiques des produits.

    Si le ou les médicaments associés doivent être arrêtés définitivement, le traitement par ce médicament peut être repris lorsque les conditions a la reprise du traitement par ce médicament sont remplies.

    Cette recommandation s'applique à toutes les indications et à toutes les populations particulières.

    • Ajustements posologiques pour des populations particulières
    • Insuffisance hépatique

    Les données d'efficacité et de tolérance disponibles concernant les patients présentant une insuffisance hépatique ne sont pas suffisantes pour permettre de donner des recommandations d'ajustements posologiques. Il n'existe pas de données disponibles sur l'insuffisance hépatique consécutive à une cirrhose ou une hépatite.

    • Insuffisance rénale

    Ce médicament est contre-indiqué chez les patients atteints d'insuffisance rénale sévère (clairance à la créatinine avant traitement inférieure à 30 ml/min Cockroft et Gault). Comparée à la population globale, l'incidence des effets indésirables de grade 3 ou 4 chez les patients présentant une insuffisance rénale modérée (clairance de la créatinine avant traitement comprise entre 30-50 ml/min) est augmentée. Chez les patients présentant une insuffisance rénale modérée avant traitement, il est recommandé de réduire la posologie à 75 % pour une dose initiale de 1250 mg/m2. Chez les patients présentant une insuffisance rénale légère (clairance de la créatinine avant traitement comprise entre 51-80 ml/min), aucun ajustement posologique de la dose initiale n'est recommandé. Une surveillance attentive et une rapide interruption du traitement sont conseillées lorsque qu'un patient développe un effet indésirable de grade 2, 3 ou 4 pendant le traitement et après ajustement de la posologie comme indiqué ci-dessus. Si la clairance de la créatinine calculée diminue pendant le traitement à une valeur inférieure à 30 ml/min, le traitement par ce médicament doit être interrompu. Ces recommandations d'adaptation de posologie pour l'insuffisance rénale concernent à la fois la monothérapie et l'association (voir aussi "sujet âgé" ci-dessous).

    • Chez le sujet âgé

    Lorsque ce médicament a été associé à d'autres produits, les patients âgés (> ou = 65 ans) ont présenté davantage d'effets indésirables de grade 3 et 4, y compris ceux pouvant mener à un arrêt du traitement, comparativement aux patients plus jeunes. Une surveillance attentive des patients âgés de 60 ans ou plus est recommandée.

    . En association avec le docétaxel Une augmentation de l'incidence des effets indésirables de grade 3 ou 4 liés au traitement et des effets indésirables graves liés au traitement ont été observés chez des patients âgés de 60 ans ou plus (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). Pour les patients âgés de 60 ans ou plus, une réduction de la première dose de capécitabine à 75 % (950 mg/m2 deux fois par jour) est recommandée. Si aucune toxicité n'est observée chez les patients âgés de 60 ans ou plus, avec une posologie initiale réduite de capécitabine en association au docétaxel, la posologie de ce médicament peut être prudemment augmentée jusqu'à 1250 mg/m2 deux fois par jour.

    • Population pédiatrique

    Il n'y a pas d'utilisation pertinente de la capécitabine dans la population pédiatrique dans les indications du cancer du côlon, du cancer colorectal, du cancer gastrique et du cancer du sein.