Carbamazepine (carbamazépine)

Médicaments à base de carbamazépine :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    400 mg200 mg

  • Formes galéniques

    comprimé pelliculé sécable à libération prolongéecomprimé sécable à libération prolongée

  • Classe Thérapeutique

Illustration indications

Indications - Quand utiliser carbamazepine ?

  • En monotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Avec generalisation secondaire

  • Sans generalisation secondaire

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • En monotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Traitement preventif des rechutes

  • En cas de contre-indication au lithium

  • En cas d'intolerance au lithium

  • En cas de resistance a un autre trt

        • Chez l'adulte

        • Traitement preventif

        • En cas de resistance a un autre trt

        • En cas de contre-indication au lithium

        • Dans les formes rebelles

        • Au cours psychose maniacodepressive

        Illustration consindications

        Quelles sont les contre-indications de carbamazepine ?

        • Agranulocytose

        • Aplasie medullaire

          • Aplasie medullaire antecedent personnel
        • Autre traitement en cours

          • Trt par telaprevir
          • Trt par voriconazole
        • Bloc auriculo-ventriculaire faible degre

        • Bloc auriculo-ventriculaire haut degre

        • Enfant

          • Enfant de moins de 6 ans
        • Hypersensibilite

          • Hypersensibilite a l'un des excipients
          • Hypersensibilite antiepileptiques derives carboxamides
          • Hypersensibilite carbamazepine
          • Hypersensibilite croisee
          • Hypersensibilite eslicarbazepine
          • Hypersensibilite oxcarbazepine
        • Insuffisance medullaire

          • Insuffisance medullaire atcd personnel
        • Myasthenie

        • Nourrisson

        • Nouveau-ne

        • Porphyrie cutanee

        • Porphyrie hepatique

          • Porphyrie aigue intermittente
          • Porphyrie hepatique antecedent personnel
          • Porphyrie hepatique maladie
        • Syndrome occlusif ou subocclusif

        • Allaitement

        • Autre traitement en cours

          • Trt par aprepitant
          • Trt par boceprevir
          • Trt par bosentan
          • Trt par clozapine
          • Trt par dabigatran
          • Trt par dronedarone
          • Trt par erythromycine
          • Trt par estroprogestatif contraceptif
          • Trt par fentanyl
          • Trt par inhibiteur tyrosine kinase
          • Trt par isoniazide
          • Trt par ivacaftor
          • Trt par lithium
          • Trt par mianserine
          • Trt par millepertuis
          • Trt par nimodipine
          • Trt par praziquantel
          • Trt par progestatif contraceptif
          • Trt par ranolazine
          • Trt par sertraline
          • Trt par simvastatine
          • Trt par telithromycine
          • Trt par tramadol
          • Trt par ulipristal
          • Trt par vemurafenib
        • Interaction d'origine alimentaire

          • Apport de (jus de) pamplemousse
          • Apport de millepertuis
          • Ingestion d'alcool
        • Atteinte cardiovasculaire

        • Atteinte cutanee

        • Atteinte hepatique

        • Atteinte renale

        • Atteinte voies biliaires

        • Autre traitement en cours

          • Trt par diuretique
          • Trt par hyponatremiant
          • Trt par thyroxine / levothyroxine
        • Douleur

          • Douleur articulaire
        • Eosinophilie

        • Exposition a une temperature extreme

        • Exposition solaire / ultra-violets

        • Femme en age de procreer

        • Glaucome

        • Glaucome a angle ferme

        • Glaucome a angle ouvert

        • Grossesse

        • Groupe ethnique

          • Population chinoise han
          • Population thailandaise
        • Hepatomegalie

        • Hyponatremie

        • Hypothyroidie

        • Insuffisance cardiaque

        • Insuffisance hepatique

        • Insuffisance renale chronique

        • Leucopenie

          • Leucopenie severe
        • Lymphadenopathie

        • Quel que soit le terrain

        • Retention urinaire

        • Splenomegalie

        • Sujet age

        • Terrain allergique

          • Hypersensibilite oxcarbazepine
          • Hypersensibilite phenobarbital
          • Hypersensibilite phenytoine
        • Trouble hematologique

        • Type particulier de traitement

          • Traitement a dose elevee
        • Vascularite

        • Atteinte cardiovasculaire

        • Atteinte cutanee

        • Atteinte gorge

        • Atteinte renale

        • Atteinte voies biliaires

        • Autre traitement en cours

          • Trt par diuretique
          • Trt par hyponatremiant
          • Trt par thyroxine / levothyroxine
        • Douleur

          • Douleur articulaire
        • Eosinophilie

        • Exposition a une temperature extreme

        • Exposition solaire / ultra-violets

        • Fievre

        • Grossesse

        • Groupe ethnique

          • Population chinoise han
          • Population thailandaise
        • Hepatomegalie

        • Hyponatremie

        • Hypothyroidie

        • Infection

        • Leucopenie

          • Leucopenie severe
        • Lymphadenopathie

        • Quel que soit le terrain

        • Splenomegalie

        • Tendance suicidaire / suicide

        • Terrain allergique

          • Hypersensibilite oxcarbazepine
          • Hypersensibilite phenobarbital
          • Hypersensibilite phenytoine
        • Vascularite

        Illustration side-effect

        Quels sont les effets indésirables de carbamazepine ?

        SEVERE(S)
        • acidose metabolique
        • anaphylaxie
        • arret cardiaque
        • arythmie
        • atteinte cardiovasculaire
        • atteinte pulmonaire
        • bloc auriculo ventriculaire
        • bloc sino auriculaire
        • bradycardie
        • collapsus cardiovasculaire
        • coma
        • conduction trouble
        • conscience trouble
        • convulsion
        • creatine kinase modification
        • defaillance multiviscerale
        • depression respiratoire
        • desorientation spatio temporelle
        • dress syndrome
        • electrocardiogramme modification
        • embolie pulmonaire
        • erytheme
        • fievre
        • hyperglycemie
        • hyperreflexie
        • hypertension arterielle
        • hypokaliemie
        • hyporeflexie
        • hypotension arterielle
        • hypothermie
        • insuffisance cardiaque
        • insuffisance respiratoire
        • lymphocytose
        • oedeme des membres inferieurs
        • oedeme facial
        • oedeme peripherique
        • oedeme pulmonaire
        • pathologie coronarienne
        • rhabdomyolyse
        • secheresse muqueuse
        • syncope
        • tachycardie
        • teratogenicite
        • thromboembolie
        • thrombophlebite
        • thrombose veineuse
        MODERE(S) OU SEVERE(S)
        • acne
        • adenopathie
        • agranulocytose
        • alat modification
        • alopecie
        • anemie
        • anemie hemolytique
        • anorexie
        • aplasie medullaire
        • appetit perte
        • asat modification
        • atteinte hepatique
        • bilan thyroidien perturbation
        • cholestase
        • colite
        • constipation
        • crampe musculaire
        • cytolyse hepatique
        • demineralisation osseuse
        • dermatite
        • diarrhee
        • douleur abdominale
        • dupuytren maladie
        • dysgueusie
        • eosinophilie
        • eruption cutanee
        • erytheme noueux
        • erytheme polymorphe
        • erythroblastopenie
        • erythrodermie dermatite exfoliative
        • exantheme
        • fasciite
        • fracture osseuse
        • galactorrhee
        • gamma gt modification
        • gingivite
        • glossite
        • gynecomastie
        • hemolyse
        • hepatite
        • hirsutisme
        • hormone antidiuretique modification
        • hydroelectrolytique trouble
        • hyperamylasemie
        • hypercholesterolemie
        • hyperleucocytose
        • hyperlipasemie
        • hyperpigmentation
        • hypersudation
        • hypertriglyceridemie
        • hypocalcemie
        • hypoplasie medullaire
        • ictere
        • insuffisance hepatique
        • keratose
        • lethargie
        • leucopenie
        • lyell syndrome necrolyse epidermique toxique net
        • lymphadenopathie
        • lymphopenie
        • macrocytose
        • myalgie
        • myasthenie
        • nausee vomissement
        • neutropenie
        • onychomadese chute des ongles
        • osteomalacie
        • osteopenie
        • osteoporose
        • pancreatite aigue
        • pancytopenie
        • phosphatase alcaline modification
        • photosensibilisation medicamenteuse
        • polymyosite
        • porphyrie
        • prurit
        • purpura
        • pustulose
        • pustulose exanthematique aigue generalisee peag
        • reaction allergique
        • reticulocytose
        • secheresse buccale
        • splenomegalie
        • stevens johnson syndrome
        • stomatite
        • syndrome lupique
        • thrombocytopenie
        • urticaire
        • vascularite
        MODERE(S)
        • acces maniaque
        • accommodation trouble
        • acouphene bourdonnement doreille
        • agitation
        • agressivite
        • anurie
        • asthenie
        • ataxie
        • atteinte genito urinaire
        • atteinte renale
        • audition alteration
        • cephalee
        • confusion mentale
        • conjonctivite
        • crise oculogyre
        • cristallin modification
        • depression
        • diplopie
        • dysarthrie parole difficulte
        • dyskinesie
        • dystonie
        • dysurie
        • faiblesse musculaire
        • hallucination
        • hematurie
        • humeur trouble
        • hyperacousie
        • hypercreatininemie
        • hyperthermie maligne
        • hyperuremie hyperazotemie
        • hypoacousie surdite
        • hyponatremie
        • impuissance
        • insuffisance renale aigue
        • insuffisance renale chronique
        • langage trouble
        • libido trouble
        • memoire trouble
        • meningite aseptique
        • miction trouble
        • mouvement anormal
        • myoclonie
        • nephrite interstitielle
        • neuropathie peripherique
        • nystagmus
        • oedeme
        • oligurie
        • paresthesie
        • pollakiurie
        • prise ponderale
        • proteinurie
        • psychose
        • retention durine
        • retinopathie
        • somnolence diurne
        • syndrome neuroleptique malin
        • tremblement
        • vertige etourdissement
        • vision alteration
        • vision floue
        Illustration general

        Liste des présentations disponibles

        • Illustration de la forme galénique

          CARBAMAZEPINE SANDOZ L.P. 400 mg, comprimé pelliculé sécable à libération prolongée

          plaquette(s) PVC polyéthylène PVDC aluminium de 30 comprimé(s)

          • REMBOURSABLE : 65%
          • PRIX : 4,59
        • Illustration de la forme galénique

          CARBAMAZEPINE MYLAN L.P. 400 mg, comprimé sécable à libération prolongée

          plaquette(s) PVC-Aluminium PVDC avec fermeture de sécurité enfant de 30 comprimé(s)

          • REMBOURSABLE : 65%
          • PRIX : 4,59
        • Illustration de la forme galénique

          CARBAMAZEPINE SANDOZ L.P. 200 mg, comprimé pelliculé sécable à libération prolongée

          plaquette(s) PVC polyéthylène PVDC aluminium de 30 comprimé(s)

          • REMBOURSABLE : 65%
          • PRIX : 3,06
        • Illustration de la forme galénique

          CARBAMAZEPINE MYLAN L.P. 200 mg, comprimé sécable à libération prolongée

          plaquette(s) PVC-Aluminium PVDC avec fermeture de sécurité enfant de 30 comprimé(s)

          • REMBOURSABLE : 65%
          • PRIX : 3,06
        Illustration posology

        Quelle est la posologie de carbamazepine ?

        • Posologie

        La posologie est strictement individuelle selon la réponse clinique, à administrer en 2 ou 3 prises dans la journée.

        Les comprimés de ce médicament dosés à 200 mg et 400 mg à libération prolongée sont sécables. Le choix du dosage sera fait en fonction de la posologie prescrite.

        Une recherche de l'allèle HLA B15002 devrait être effectuée autant que possible avant instauration d'un traitement par carbamazépine chez les sujets d'origines thaïlandaises ou chinoise Han (cf. "Mises en garde et précautions d'emploi").

        • Epilepsie

        La sécabilité des comprimés à libération prolongée permet une mise en place du traitement très progressive, par paliers de 2 à 5 jours, de façon à atteindre la dose optimale en deux semaines environ.

        . Chez l'adulte : 10 à 15 mg /kg/jour en moyenne, en 2 prises.

        Lorsque l'on substitue la carbamazépine à un autre antiépileptique, réduire graduellement la dose de ce dernier.

        Une monothérapie antiépileptique est recommandée chaque fois que possible. Le traitement antiépileptique doit être administré quotidiennement et de façon prolongée parfois indéfiniment. La prescription de carbamazépine nécessite une surveillance régulière. Toute modification posologique, toute substitution médicamenteuse doit s'effectuer très progressivement (cf. "Mises en garde et précautions d'emploi").

        L'établissement de la dose optimale de carbamazépine peut être rendu plus aisé par le dosage plasmatique, en particulier en cas de polythérapie antiépileptique.

        • Posologie

        La posologie est strictement individuelle selon la réponse clinique, à administrer en 2 ou 3 prises dans la journée.

        Les comprimés de ce médicament dosés à 200 mg et 400 mg à libération prolongée sont sécables. Le choix du dosage sera fait en fonction de la posologie prescrite.

        Une recherche de l'allèle HLA B15002 devrait être effectuée autant que possible avant instauration d'un traitement par carbamazépine chez les sujets d'origines thaïlandaises ou chinoise Han (cf. "Mises en garde et précautions d'emploi").

        • Epilepsie

        La sécabilité des comprimés à libération prolongée permet une mise en place du traitement très progressive, par paliers de 2 à 5 jours, de façon à atteindre la dose optimale en deux semaines environ.

        . Chez l'enfant : 10 à 20 mg/kg/jour en moyenne, en 2 prises.

        La forme comprimé n'est pas adaptée à l'enfant de moins de 6 ans (risque de fausse route). La forme suspension buvable est plus adaptée chez l'enfant de moins de 6 ans.

        Lorsque l'on substitue la carbamazépine à un autre antiépileptique, réduire graduellement la dose de ce dernier.

        Une monothérapie antiépileptique est recommandée chaque fois que possible. Le traitement antiépileptique doit être administré quotidiennement et de façon prolongée parfois indéfiniment. La prescription de carbamazépine nécessite une surveillance régulière. Toute modification posologique, toute substitution médicamenteuse doit s'effectuer très progressivement (cf. "Mises en garde et précautions d'emploi").

        L'établissement de la dose optimale de carbamazépine peut être rendu plus aisé par le dosage plasmatique, en particulier en cas de polythérapie antiépileptique.

        • Posologie

        La posologie est strictement individuelle selon la réponse clinique, à administrer en 2 ou 3 prises dans la journée.

        Les comprimés de ce médicament à 200 mg et 400 mg à libération prolongée sont sécables. Le choix du dosage sera fait en fonction de la posologie prescrite.

        Une recherche de l'allèle HLA B15002 devrait être effectuée autant que possible avant instauration d'un traitement par carbamazépine chez les sujets d'origines thaïlandaises ou chinoise Han (cf. "Mises en garde et précautions d'emploi").

        • Psychiatrie

        . Prévention des rechutes dans le cadre des troubles bipolaires

        1 à 2 comprimés à libération prolongée dosé à 200 mg, 2 fois par jour, soit 400 à 800 mg/jour en moyenne ou 1/2 à 1 comprimé à libération prolongée dosé à 400 mg, 2 fois par jour, soit 400 à 800 mg/jour en moyenne.

        • Posologie

        La posologie est strictement individuelle selon la réponse clinique, à administrer en 2 ou 3 prises dans la journée.

        Les comprimés de ce médicament dosés à 200 mg et 400 mg à libération prolongée sont sécables. Le choix du dosage sera fait en fonction de la posologie prescrite.

        Une recherche de l'allèle HLA B15002 devrait être effectuée autant que possible avant instauration d'un traitement par carbamazépine chez les sujets d'origines thaïlandaises ou chinoise Han (cf. "Mises en garde et précautions d'emploi").

        • Psychiatrie

        . Traitement des états d'excitation maniaque ou hypomaniaque

        1,5 à 3 comprimés à libération prolongée dosé à 200 mg, 2 fois par jour, soit 600 à 1200 mg/jour 0,75 à 1,5 comprimés à libération prolongée dosé à 400 mg, 2 fois par jour, soit 600 à 1200 mg/jour

        • Posologie

        La posologie est strictement individuelle selon la réponse clinique, à administrer en 2 ou 3 prises dans la journée.

        Les comprimés de carbamazépine dosés à 200 mg et 400 mg à libération prolongée sont sécables. Le choix du dosage sera fait en fonction de la posologie prescrite.

        Une recherche de l'allèle HLA B15002 devrait être effectuée autant que possible avant instauration d'un traitement par carbamazépine chez les sujets d'origines thaïlandaises ou chinoise Han (cf. "Mises en garde et précautions d'emploi").

        • Douleur

        La posologie initiale est de 200 à 400 mg/jour, en 2 prises.

        Augmenter les doses jusqu'à suppression de la douleur. Puis diminuer progressivement la dose jusqu'à la plus petite dose efficace.

        La posologie est strictement individuelle et fonction du type et de la sévérité des symptômes. Mise en place du traitement avec une dose initiale faible, elle sera ensuite augmentée graduellement de façon à atteindre la dose d'entretien optimale convenant à chaque patient.

        La posologie sera déterminée en fonction du contrôle des crises ou de l'apparition d'effets indésirables. Les dosages plasmatiques de carbamazépine permettent de vérifier si les doses prescrites se situent ou non dans les taux thérapeutiques afin d'expliquer l'absence de contrôle des crises ou le développement d'une intolérance. Ceci est particulièrement utile en cas de polythérapie antiépileptique. Les concentrations plasmatique thérapeutiques de carbamazépine sont généralement de l'ordre de 4 à 12 microgrammes/l, ce qui correspond à une posologie de 400 à 1200 mg par jour. Dans certains cas, chez l'adulte, la dose maximale de 1600 à 2000 mg peut être nécessaire.

        Lors de la substitution d'une carbamazépine à libération immédiate, la dose quotidienne totale n'est généralement pas modifiée. Chez quelques patients, il peut s'avérer nécessaire d'augmenter la dose quotidienne totale, notamment en cas de polythérapie antiépileptique.

        La dose quotidienne est généralement répartie en deux prises.

        En cas de maladie cardiovasculaire, d'insuffisance hépatique ou rénale sévères et chez le sujet âgé, une posologie réduite peut s'avérer suffisante.

        En outre, pour certains patients, en raison de l'augmentation du métabolisme par auto-induction des enzymes hépatiques ou résultant d'interactions médicamenteuses dans le cadre d'une polythérapie, une posologie très différente des doses de départ et d'entretien recommandées ci-après, peut être nécessaire.

        Une recherche de l'allèle HLA B1502 devrait être effectuée autant que possible avant instauration d'un traitement par carbamazépine chez les sujets d'origines Thaïlandaise ou chinoise Han compte tenu que sa présence serait liée à un risque élevé de survenue d'un Syndrome de Stevens-Johnson(SJS) (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

        • Posologie recommandée

        -> Epilepsie

        Une monothérapie antiépileptique par la carbamazépine est recommandée chaque fois que cela est possible. Lorsqu'on substitue la carbamazépine à un autre antiépileptique, la dose de ce dernier doit être réduite progressivement.

        Lorsque la substitution de la carbamazépine par un autre traitement anti-épileptique, s'avère nécessaire, celle-ci doit être réalisée progressivement par paliers et en aucun cas de manière brutale.

        Tout arrêt du traitement par la carbamazépine doit se faire par réduction lente et progressive de la posologie.

        • Chez l'adulte : . la dose de départ est de 100 à 200 mg en une ou deux fois par jour . la dose d'entretien est de 400 à 600 mg matin et soir.

        Les comprimés à libération prolongée de carbamazépine peuvent être cassés en deux permettant ainsi d'administrer si nécessaire des doses fractionnées à l'enfant ou à l'adulte.

        La posologie est strictement individuelle et fonction du type et de la sévérité des symptômes. Mise en place du traitement avec une dose initiale faible, elle sera ensuite augmentée graduellement de façon à atteindre la dose d'entretien optimale convenant à chaque patient.

        La posologie sera déterminée en fonction du contrôle des crises ou de l'apparition d'effets indésirables. Les dosages plasmatiques de carbamazépine permettent de vérifier si les doses prescrites se situent ou non dans les taux thérapeutiques afin d'expliquer l'absence de contrôle des crises ou le développement d'une intolérance. Ceci est particulièrement utile en cas de polythérapie antiépileptique. Les concentrations plasmatique thérapeutiques de carbamazépine sont généralement de l'ordre de 4 à 12 microgrammes/l, ce qui correspond à une posologie de 400 à 1200 mg par jour. Dans certains cas, chez l'adulte, la dose maximale de 1600 à 2000 mg peut être nécessaire.

        Lors de la substitution d'une carbamazépine à libération immédiate, la dose quotidienne totale n'est généralement pas modifiée. Chez quelques patients, il peut s'avérer nécessaire d'augmenter la dose quotidienne totale, notamment en cas de polythérapie antiépileptique.

        La dose quotidienne est généralement répartie en deux prises.

        En cas de maladie cardiovasculaire, d'insuffisance hépatique ou rénale sévères et chez le sujet âgé, une posologie réduite peut s'avérer suffisante.

        En outre, pour certains patients, en raison de l'augmentation du métabolisme par auto-induction des enzymes hépatiques ou résultant d'interactions médicamenteuses dans le cadre d'une polythérapie, une posologie très différente des doses de départ et d'entretien recommandées ci-après, peut être nécessaire.

        Une recherche de l'allèle HLA B1502 devrait être effectuée autant que possible avant instauration d'un traitement par carbamazépine chez les sujets d'origines Thaïlandaise ou chinoise Han compte tenu que sa présence serait liée à un risque élevé de survenue d'un Syndrome de Stevens-Johnson(SJS) (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

        • Posologie recommandée

        -> Epilepsie

        Une monothérapie antiépileptique par la carbamazépine est recommandée chaque fois que cela est possible. Lorsqu'on substitue la carbamazépine à un autre antiépileptique, la dose de ce dernier doit être réduite progressivement.

        Lorsque la substitution de la carbamazépine par un autre traitement anti-épileptique, s'avère nécessaire, celle-ci doit être réalisée progressivement par paliers et en aucun cas de manière brutale.

        Tout arrêt du traitement par la carbamazépine doit se faire par réduction lente et progressive de la posologie.

        -> Chez l'enfant de 5 à 10 ans (*) : . la dose de départ est de 200 mg le soir (ou 100 mg matin et soir) . la dose d'entretien est de 100 - 200 mg le matin et 200 -400 mg le soir.

        Les comprimés à libération prolongée de carbamazépine peuvent être cassés en deux permettant ainsi d'administrer si nécessaire des doses fractionnées à l'enfant ou à l'adulte.

        (*) Les comprimés à libération prolongée de carbamazépine sont généralement déconseillés chez l'enfant de moins de 5 ans. Il est recommandé de prescrire la carbamazépine sous une forme conventionnelle, comprimés à libération immédiate ou sirop.

        La posologie est strictement individuelle et fonction du type et de la sévérité des symptômes. Mise en place du traitement avec une dose initiale faible, elle sera ensuite augmentée graduellement de façon à atteindre la dose d'entretien optimale convenant à chaque patient.

        La posologie sera déterminée en fonction du contrôle des crises ou de l'apparition d'effets indésirables. Les dosages plasmatiques de carbamazépine permettent de vérifier si les doses prescrites se situent ou non dans les taux thérapeutiques afin d'expliquer l'absence de contrôle des crises ou le développement d'une intolérance. Ceci est particulièrement utile en cas de polythérapie antiépileptique. Les concentrations plasmatique thérapeutiques de carbamazépine sont généralement de l'ordre de 4 à 12 microgrammes/l, ce qui correspond à une posologie de 400 à 1200 mg par jour. Dans certains cas, chez l'adulte, la dose maximale de 1600 à 2000 mg peut être nécessaire.

        Lors de la substitution d'une carbamazépine à libération immédiate, la dose quotidienne totale n'est généralement pas modifiée. Chez quelques patients, il peut s'avérer nécessaire d'augmenter la dose quotidienne totale, notamment en cas de polythérapie antiépileptique.

        La dose quotidienne est généralement répartie en deux prises.

        En cas de maladie cardiovasculaire, d'insuffisance hépatique ou rénale sévères et chez le sujet âgé, une posologie réduite peut s'avérer suffisante.

        En outre, pour certains patients, en raison de l'augmentation du métabolisme par auto-induction des enzymes hépatiques ou résultant d'interactions médicamenteuses dans le cadre d'une polythérapie, une posologie très différente des doses de départ et d'entretien recommandées ci-après, peut être nécessaire.

        Une recherche de l'allèle HLA B1502 devrait être effectuée autant que possible avant instauration d'un traitement par carbamazépine chez les sujets d'origines Thaïlandaise ou chinoise Han compte tenu que sa présence serait liée à un risque élevé de survenue d'un Syndrome de Stevens-Johnson(SJS) (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

        • Posologie recommandée

        -> Epilepsie

        Une monothérapie antiépileptique par la carbamazépine est recommandée chaque fois que cela est possible. Lorsqu'on substitue la carbamazépine à un autre antiépileptique, la dose de ce dernier doit être réduite progressivement.

        Lorsque la substitution de la carbamazépine par un autre traitement anti-épileptique, s'avère nécessaire, celle-ci doit être réalisée progressivement par paliers et en aucun cas de manière brutale.

        Tout arrêt du traitement par la carbamazépine doit se faire par réduction lente et progressive de la posologie.

        • Chez l'enfant de 10 à 15 ans : . la dose de départ est de 200 mg le soir (ou 100 mg matin et soir) . la dose d'entretien est de 100 - 400 mg le matin et 400 - 600 mg le soir.

        Les comprimés à libération prolongée de carbamazépine peuvent être cassés en deux permettant ainsi d'administrer si nécessaire des doses fractionnées à l'enfant ou à l'adulte.

        La posologie est strictement individuelle et fonction du type et de la sévérité des symptômes. Mise en place du traitement avec une dose initiale faible, elle sera ensuite augmentée graduellement de façon à atteindre la dose d'entretien optimale convenant à chaque patient.

        La posologie sera déterminée en fonction du contrôle des crises ou de l'apparition d'effets indésirables. Les dosages plasmatiques de carbamazépine permettent de vérifier si les doses prescrites se situent ou non dans les taux thérapeutiques afin d'expliquer l'absence de contrôle des crises ou le développement d'une intolérance. Ceci est particulièrement utile en cas de polythérapie antiépileptique. Les concentrations plasmatique thérapeutiques de carbamazépine sont généralement de l'ordre de 4 à 12 microgrammes/l, ce qui correspond à une posologie de 400 à 1200 mg par jour. Dans certains cas, chez l'adulte, la dose maximale de 1600 à 2000 mg peut être nécessaire.

        Lors de la substitution d'une carbamazépine à libération immédiate, la dose quotidienne totale n'est généralement pas modifiée. Chez quelques patients, il peut s'avérer nécessaire d'augmenter la dose quotidienne totale, notamment en cas de polythérapie antiépileptique.

        La dose quotidienne est généralement répartie en deux prises.

        En cas de maladie cardiovasculaire, d'insuffisance hépatique ou rénale sévères et chez le sujet âgé, une posologie réduite peut s'avérer suffisante.

        En outre, pour certains patients, en raison de l'augmentation du métabolisme par auto-induction des enzymes hépatiques ou résultant d'interactions médicamenteuses dans le cadre d'une polythérapie, une posologie très différente des doses de départ et d'entretien recommandées ci-après, peut être nécessaire.

        Une recherche de l'allèle HLA B1502 devrait être effectuée autant que possible avant instauration d'un traitement par carbamazépine chez les sujets d'origines Thaïlandaise ou chinoise Han compte tenu que sa présence serait liée à un risque élevé de survenue d'un Syndrome de Stevens-Johnson(SJS) (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

        • Posologie recommandée
        • Prévention des douleurs paroxystiques associées à la névralgie du trijumeau

        La dose initiale quotidienne usuelle est de 100 à 400 mg/jour de carbamazépine. La dose initiale la plus faible peut être suffisante chez le sujet âgé ou sensible. La posologie sera ensuite augmentée jusqu'à disparition de la douleur, celle-ci étant habituellement obtenue avec une dose de 600 à 800 mg/jour répartie en 1 ou 2 prises quotidiennes, la dose maximale étant de 1600 mg. La dose peut être réduite progressivement après la disparition de la douleur et le traitement peut éventuellement être suspendu au bout de quelques semaines en cas d'absence de récidive.

        La posologie est strictement individuelle et fonction du type et de la sévérité des symptômes. Mise en place du traitement avec une dose initiale faible, elle sera ensuite augmentée graduellement de façon à atteindre la dose d'entretien optimale convenant à chaque patient.

        La posologie sera déterminée en fonction du contrôle des crises ou de l'apparition d'effets indésirables. Les dosages plasmatiques de carbamazépine permettent de vérifier si les doses prescrites se situent ou non dans les taux thérapeutiques afin d'expliquer l'absence de contrôle des crises ou le développement d'une intolérance. Ceci est particulièrement utile en cas de polythérapie antiépileptique. Les concentrations plasmatique thérapeutiques de carbamazépine sont généralement de l'ordre de 4 à 12 microgrammes/l, ce qui correspond à une posologie de 400 à 1200 mg par jour. Dans certains cas, chez l'adulte, la dose maximale de 1600 à 2000 mg peut être nécessaire.

        Lors de la substitution d'une carbamazépine à libération immédiate, la dose quotidienne totale n'est généralement pas modifiée. Chez quelques patients, il peut s'avérer nécessaire d'augmenter la dose quotidienne totale, notamment en cas de polythérapie antiépileptique.

        La dose quotidienne est généralement répartie en deux prises.

        En cas de maladie cardiovasculaire, d'insuffisance hépatique ou rénale sévères et chez le sujet âgé, une posologie réduite peut s'avérer suffisante.

        En outre, pour certains patients, en raison de l'augmentation du métabolisme par auto-induction des enzymes hépatiques ou résultant d'interactions médicamenteuses dans le cadre d'une polythérapie, une posologie très différente des doses de départ et d'entretien recommandées ci-après, peut être nécessaire.

        Une recherche de l'allèle HLA B1502 devrait être effectuée autant que possible avant instauration d'un traitement par carbamazépine chez les sujets d'origines Thaïlandaise ou chinoise Han compte tenu que sa présence serait liée à un risque élevé de survenue d'un Syndrome de Stevens-Johnson(SJS) (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

        • Posologie recommandée
        • Prévention des épisodes dans le cadre des psychoses maniaco-depressives

        La dose initiale de 100 à 400 mg par jour répartie en plusieurs prises, est augmentée progressivement jusqu'à disparition des symptômes ou jusqu'à 800 mg. Dans des cas exceptionnels, un maximum de 1600 mg/jour, répartis en plusieurs prises dans la journée peut être nécessaire. La dose d'entretien usuelle est de 400 à 600 mg par jour, répartie en plusieurs prises dans la journée.

        La prévention des épisodes dans le cadre des psychoses maniaco-dépressives représente un traitement au long cours.

        Afin de prévenir une interaction médicamenteuse, il est nécessaire de maintenir la concentration plasmatique de carbamazépine à un niveau inférieure à 8 microgrammes/ml et le lithium à un taux thérapeutique minimal (0,3 - 0,8 mEq/l), dans les cas exceptionnels où la carbamazépine est administrée en association avec le lithium en prévention dans le cadre de la psychose maniaco-depressive ne répondant pas au lithium en monothérapie.

        Tout traitement neuroleptique concomitant est à exclure et doit en outre avoir été interrompu au minimum 8 semaines avant l'instauraion de la carbamazépine.

        L'altération de la capacité de réagir rapidement se manifeste particulièrement en cas d'association avec le lithium (cf. "Conduite des véhicules et utilisation des machines").

        La posologie est strictement individuelle et fonction du type et de la sévérité des symptômes. Mise en place du traitement avec une dose initiale faible, elle sera ensuite augmentée graduellement de façon à atteindre la dose d'entretien optimale convenant à chaque patient.

        La posologie sera déterminée en fonction du contrôle des crises ou de l'apparition d'effets indésirables. Les dosages plasmatiques de carbamazépine permettent de vérifier si les doses prescrites se situent ou non dans les taux thérapeutiques afin d'expliquer l'absence de contrôle des crises ou le développement d'une intolérance. Ceci est particulièrement utile en cas de polythérapie antiépileptique. Les concentrations plasmatique thérapeutiques de carbamazépine sont généralement de l'ordre de 4 à 12 microgrammes/l, ce qui correspond à une posologie de 400 à 1200 mg par jour. Dans certains cas, chez l'adulte, la dose maximale de 1600 à 2000 mg peut être nécessaire.

        Lors de la substitution d'une carbamazépine à libération immédiate, la dose quotidienne totale n'est généralement pas modifiée. Chez quelques patients, il peut s'avérer nécessaire d'augmenter la dose quotidienne totale, notamment en cas de polythérapie antiépileptique.

        La dose quotidienne est généralement répartie en deux prises.

        En cas de maladie cardiovasculaire, d'insuffisance hépatique ou rénale sévères et chez le sujet âgé, une posologie réduite peut s'avérer suffisante.

        En outre, pour certains patients, en raison de l'augmentation du métabolisme par auto-induction des enzymes hépatiques ou résultant d'interactions médicamenteuses dans le cadre d'une polythérapie, une posologie très différente des doses de départ et d'entretien recommandées, peut être nécessaire.

        Une recherche de l'allèle HLA B1502 devrait être effectuée autant que possible avant instauration d'un traitement par carbamazépine chez les sujets d'origines Thaïlandaise ou chinoise Han compte tenu que sa présence serait liée à un risque élevé de survenue d'un Syndrome de Stevens-Johnson(SJS) (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").