Cebesine (oxybuprocaïne)

Médicaments à base de oxybuprocaïne :

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser cebesine ?

  • Traitement par voie locale

  • Usage diagnostic et/ou exploration

  • Preparation d'intervention

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de cebesine ?

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite aconit
    • Hypersensibilite amyleine
    • Hypersensibilite anesth locaux amide
    • Hypersensibilite anesthesiques locaux
    • Hypersensibilite aptocaine
    • Hypersensibilite articaine
    • Hypersensibilite benzocaine
    • Hypersensibilite bupivacaine
    • Hypersensibilite butacaine
    • Hypersensibilite butoforme
    • Hypersensibilite capsicine/capsicum
    • Hypersensibilite chlorobutanol
    • Hypersensibilite chloroforme
    • Hypersensibilite chloroprocaine
    • Hypersensibilite cinchocaine
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite disopyramide
    • Hypersensibilite etidocaine
    • Hypersensibilite levobupivacaine
    • Hypersensibilite lidocaine
    • Hypersensibilite mepivacaine
    • Hypersensibilite myrtecaine
    • Hypersensibilite oxetacaine
    • Hypersensibilite oxybuprocaine
    • Hypersensibilite parethoxycaine
    • Hypersensibilite piment cayenne
    • Hypersensibilite pramocaine
    • Hypersensibilite prilocaine
    • Hypersensibilite procaine
    • Hypersensibilite propanocaine
    • Hypersensibilite quinisocaine
    • Hypersensibilite ropivacaine
    • Hypersensibilite tetracaine
    • Quel que soit le terrain

    • Sportif / dopage

    • Quel que soit le terrain

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de cebesine ?

    SEVERE(S)
    • acidose metabolique
    • apnee
    • asat modification
    • audition alteration
    • baillements
    • bradypnee
    • conduction trouble
    • conscience trouble
    • cornee modification
    • crampe musculaire
    • cyanose
    • enzyme musculaire modification
    • fievre
    • hypercapnie
    • hyperkaliemie
    • hypertension arterielle
    • hyperthermie maligne
    • hypertonie musculaire
    • hypocalcemie
    • hypoxie
    • nystagmus
    • tachycardie
    • tachypnee
    • torsade de pointe
    • vision alteration
    MODERE(S)
    • acouphene bourdonnement doreille
    • agitation
    • anaphylaxie
    • arret cardiaque
    • arythmie
    • blepharite
    • bloc auriculo ventriculaire
    • bradycardie
    • bronchospasme asthme
    • brulure locale
    • cephalee
    • choc anaphylactique
    • collapsus cardiovasculaire
    • confusion mentale
    • convulsion
    • depression myocardique
    • desorientation spatio temporelle
    • douleur
    • eczema
    • eruption cutanee
    • erytheme
    • erythrodermie dermatite exfoliative
    • extrasystole
    • fausses routes
    • fibrillation ventriculaire
    • hypotension arterielle
    • irritation cutanee
    • irritation muqueuse
    • irritation oculaire
    • langue engourdissement
    • logorrhee
    • nausee vomissement
    • nervosite
    • oedeme cutane
    • oedeme cutaneomuqueux
    • oedeme de quincke angioedeme
    • oedeme facial
    • oedeme palpebral
    • paleur
    • paresthesie
    • petechies
    • phlyctene vesicule
    • picotement
    • prurit
    • reaction allergique
    • sensation ebrieuse
    • sensibilisation
    • somnolence diurne
    • toux
    • tremblement
    • urticaire
    • vasodilatation peripherique
    • vertige etourdissement
    • vision floue
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      CEBESINE 0,4 %, collyre en solution

      1 flacon(s) compte-gouttes polyéthylène basse densité (PEBD) avec fermeture de sécurité de 5 ml

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de cebesine ?

      • Posologie

      Voie ophtalmique. 1 à 2 gouttes de collyre, une à deux minutes avant l'examen ou l'intervention.

      • Mode d'administration

      Instiller 1 à 2 gouttes de collyre dans le cul de sac conjonctival inférieur de l'œil ou des yeux malade(s) en regardant vers le haut et en tirant légèrement la paupière inférieure vers le bas. Une seule instillation suffit à assurer une anesthésie cornéoconjonctivale d'une dizaine de minutes. Pour obtenir une anesthésie plus profonde ou plus prolongée, répéter l'opération 2 à 4 fois à une minute d'intervalle.