Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Lidocaine

  • Dosages

    10 mg/ml

  • Formes galéniques

    solution injectable

  • Classe Thérapeutique

    N01BB - AMIDES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser chlorhydrate de lidocaine ?

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson a partir de 12 mois

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson a partir de 12 mois

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson a partir de 12 mois

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de chlorhydrate de lidocaine ?

  • Anesthesie

    • Anesthesie locoregionale intraveineuse
  • Bloc auriculo-ventriculaire faible degre

  • Bloc auriculo-ventriculaire haut degre

  • Convulsions

    • Convulsions maladie
  • Deshydratation

  • Epilepsie

    • Epilepsie non controlee
  • Grossesse

    • Anesthesie paracervicale obstetricale
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite aconit
    • Hypersensibilite amyleine
    • Hypersensibilite anesth locaux amide
    • Hypersensibilite anesthesiques locaux
    • Hypersensibilite aptocaine
    • Hypersensibilite articaine
    • Hypersensibilite benzocaine
    • Hypersensibilite bupivacaine
    • Hypersensibilite butacaine
    • Hypersensibilite butoforme
    • Hypersensibilite capsicine/capsicum
    • Hypersensibilite chlorobutanol
    • Hypersensibilite chloroforme
    • Hypersensibilite chloroprocaine
    • Hypersensibilite cinchocaine
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite disopyramide
    • Hypersensibilite etidocaine
    • Hypersensibilite levobupivacaine
    • Hypersensibilite lidocaine
    • Hypersensibilite mepivacaine
    • Hypersensibilite myrtecaine
    • Hypersensibilite oxetacaine
    • Hypersensibilite oxybuprocaine
    • Hypersensibilite parethoxycaine
    • Hypersensibilite piment cayenne
    • Hypersensibilite pramocaine
    • Hypersensibilite prilocaine
    • Hypersensibilite procaine
    • Hypersensibilite propanocaine
    • Hypersensibilite quinisocaine
    • Hypersensibilite ropivacaine
    • Hypersensibilite tetracaine
  • Hypovolemie

  • Mode d'administration particulier

    • Voie intravasculaire
    • Voie intraveineuse
  • Porphyrie cutanee

  • Porphyrie hepatique

    • Porphyrie hepatique maladie
  • Trouble de la conduction

    • Trouble conduction auriculoventriculaire
    • Acidose

    • Alcalose

    • Atteinte cardiovasculaire

      • Atteinte cardiovasculaire en cours
    • Autre traitement en cours

      • Trt par amiodarone
      • Trt par antiarythmique classe iii
      • Trt par anticoagulant
    • Epilepsie

    • Etat de choc

    • Exposition a une temperature extreme

    • Hypokaliemie

    • Hypotension arterielle

    • Hypovolemie

    • Hypoxie

    • Infarctus du myocarde

    • Insuffisance cardiaque

      • Insuff cardiaque congestive
    • Insuffisance hepatique

    • Intervention chirurgicale

      • Intervention chirurg cardiovasculaire
      • Intervention chirurgicale recente
    • Lesion infectee

    • Lesion inflammatoire

    • Mode d'administration particulier

      • Voie peridurale
    • Myasthenie

      • Myasthenie severe
    • Patient a risque/fragilise

    • Quel que soit le terrain

    • Sportif / dopage

    • Sujet age

    • Trouble de la coagulation

    • Trouble de la conduction

    • Type particulier de traitement

      • Traitement a dose elevee
    • Acidose

    • Alcalose

    • Atteinte cardiovasculaire

      • Atteinte cardiovasculaire en cours
    • Autre traitement en cours

      • Trt par amiodarone
      • Trt par antiarythmique classe iii
      • Trt par anticoagulant
    • Bradycardie

    • Epilepsie

    • Etat de choc

    • Exposition a une temperature extreme

    • Hypokaliemie

    • Hypotension arterielle

    • Hypovolemie

    • Hypoxie

    • Infarctus du myocarde

    • Insuffisance renale chronique

      • Insuffisance renale au stade terminal
    • Insuffisance respiratoire

    • Intervention chirurgicale

      • Intervention chirurg cardiovasculaire
      • Intervention chirurgicale recente
    • Lesion infectee

    • Lesion inflammatoire

    • Mode d'administration particulier

      • Voie peridurale
    • Myasthenie

      • Myasthenie severe
    • Patient a risque/fragilise

    • Porphyrie hepatique

      • Porphyrie hepatique antecedent familial
      • Porphyrie hepatique antecedent personnel
    • Quel que soit le terrain

    • Sportif / dopage

    • Sujet age

    • Trouble de la coagulation

    • Trouble de la conduction

    • Type particulier de traitement

      • Traitement a dose elevee
    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de chlorhydrate de lidocaine ?

    SEVERE(S)
    • acidose metabolique
    • acidose respiratoire
    • alat modification
    • apnee
    • asat modification
    • bilirubine modification
    • bradypnee
    • civd coag intravascul disseminee
    • cyanose
    • deces mortalite
    • depression respiratoire
    • dorsalgie
    • douleur osseuse
    • dyspnee
    • enzyme musculaire modification
    • fibrillation auriculaire
    • fievre
    • hypercapnie
    • hyperkaliemie
    • hypertension arterielle
    • hyperthermie maligne
    • hypocalcemie
    • hypothermie
    • hypotonie musculaire
    • hypoxie
    • insuffisance renale aigue
    • langage trouble
    • mouvement anormal
    • phosphatase alcaline modification
    • picotement
    • raideur articulaire
    • raideur musculaire
    • sensation ebrieuse
    • stupeur
    • tachycardie
    • tachypnee
    • torsade de pointe
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • accommodation trouble
    • acouphene bourdonnement doreille
    • agitation
    • agueusie
    • anaphylaxie
    • angor
    • anxiete
    • arachnoidite
    • arret cardiaque
    • arret respiratoire
    • arthralgie
    • arythmie
    • asthenie
    • audition alteration
    • baillements
    • bloc auriculo ventriculaire
    • bouffee vasomotrice
    • bradycardie
    • bronchospasme asthme
    • cephalee
    • choc anaphylactique
    • choc cardiogenique
    • collapsus cardiovasculaire
    • coma
    • conduction trouble
    • confusion mentale
    • conscience trouble
    • convulsion
    • crampe musculaire
    • dents alteration
    • depression myocardique
    • desorientation spatio temporelle
    • desquamation
    • diarrhee
    • diplopie
    • dysarthrie parole difficulte
    • dysesthesie
    • dysgueusie
    • dysphagie deglutition difficulte
    • electrocardiogramme modification
    • enophtalmie
    • equilibre trouble
    • eruption cutanee
    • erytheme
    • erythrodermie dermatite exfoliative
    • eternuements
    • euphorie
    • extrasystole
    • faiblesse musculaire
    • fibrillation ventriculaire
    • frisson
    • gingivite
    • glossite
    • hematome
    • horner syndrome
    • hyperacousie
    • hyperesthesie
    • hypersudation
    • hypertension intracranienne
    • hypertonie musculaire
    • hypoesthesie
    • hypotension arterielle
    • incontinence fecale
    • incontinence urinaire
    • insuffisance cardiaque
    • langue engourdissement
    • langue oedeme
    • lethargie
    • logorrhee
    • malaise lipothymie
    • methemoglobinemie
    • myalgie
    • mydriase
    • myoclonie
    • myosis
    • nausee vomissement
    • nervosite
    • neuropathie peripherique
    • nevralgie
    • nystagmus
    • oedeme
    • oedeme cutane
    • oedeme de la muqueuse buccale
    • oedeme de quincke angioedeme
    • oedeme facial
    • oedeme larynge aigu
    • oligohidrose
    • osteite
    • paleur
    • palpitations
    • paralysie
    • paraplegie
    • paresthesie
    • polyradiculonevrite
    • prurit
    • ptose
    • reaction allergique
    • sifflement pulmonaire
    • somnolence diurne
    • stomatite
    • syncope
    • toux
    • tremblement
    • trismus
    • ulceration buccale
    • urticaire
    • vasoconstriction cutanee
    • vasodilatation cutanee
    • vasodilatation peripherique
    • vertige etourdissement
    • vision alteration
    • vision floue
    MODERE(S)
    • dysurie
    • retention durine
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      CHLORHYDRATE DE LIDOCAINE RENAUDIN 10 mg/ml, solution injectable

      10 ampoule(s) en verre de 5 ml

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de chlorhydrate de lidocaine ?

      • Anesthésie loco-régionale :

      En dehors de l'anesthésie locale par infiltration, la lidocaïne devra être uniquement utilisée par ou sous la responsabilité de médecins expérimentés dans les techniques d'anesthésie loco-régionale.

      La forme et la concentration utilisées varient en fonction de l'indication et de l'objectif à atteindre, de l'âge et de l'état pathologique du patient. Le niveau d'anesthésie obtenu est habituellement fonction de la dose totale administrée. La dose à injecter dépend de la technique d'anesthésie pour laquelle le médicament est utilisé.

      Les patients fragilisés peuvent être plus sensibles aux posologies standards, avec une augmentation du risque et de la sévérité des réactions toxiques sur le système nerveux central et sur le système cardiovasculaire. Néanmoins, il n'est pas recommandé de diminuer la dose de lidocaïne car cela pourrait entraîner une anesthésie insuffisante.

      • Population pédiatrique
      • Enfant de 1 à 12 ans

      Pour éviter toute toxicité systémique, la concentration efficace la plus faible et la dose efficace la plus faible doivent toujours être utilisées.

      Infiltration locale et anesthésie régionale (péridurale, caudale, plexique, tronculaire) : la dose maximale recommandée se situe entre 2 et 7 mg/kg de poids corporel, selon la technique utilisée.

      • Enfant de moins de 1 an

      La sécurité chez les enfants de moins de 1 an n'a pas été établie. Ce médicament ne doit pas être utilisé dans cette population.

      • Anesthésie loco-régionale :

      En dehors de l'anesthésie locale par infiltration, la lidocaïne devra être uniquement utilisée par ou sous la responsabilité de médecins expérimentés dans les techniques d'anesthésie loco-régionale.

      La forme et la concentration utilisées varient en fonction de l'indication et de l'objectif à atteindre, de l'âge et de l'état pathologique du patient. Le niveau d'anesthésie obtenu est habituellement fonction de la dose totale administrée. La dose à injecter dépend de la technique d'anesthésie pour laquelle le produit est utilisé.

      Les patients âgés ou fragilisés peuvent être plus sensibles aux posologies standards, avec une augmentation du risque et de la sévérité des réactions toxiques sur le système nerveux central et sur le système cardiovasculaire. Néanmoins, il n'est pas recommandé de diminuer la dose de lidocaïne car cela pourrait entraîner une anesthésie insuffisante.

      • Chez l'adulte et l'enfant de plus de 12 ans
      • Anesthésie locale par infiltration : la dose maximale ne doit pas dépasser 200 mg. Pour des doses plus élevées, il est recommandé de recourir aux formes adrénalinées.

      • Infiltrations péri et intra-articulaires et infiltrations sympathiques : la dose maximale ne doit pas dépasser 200 mg.

      Les doses recommandées de lidocaïne à 5 mg/ml, 10 mg/ml et 20 mg/ml chez l'adulte sont indiquées ci-dessous en cas d'anesthésie par infiltration :

      . Pour une concentration en chlorhydrate de lidocaïne de 5 mg/ml, le volume recommandé est de 1-40 ml et la dose totale de 5-200 mg.

      . Pour une concentration en chlorhydrate de lidocaïne de 10 mg/ml, le volume recommandé est de 0,5-20 ml et la dose totale de 5-200 mg.

      . Pour une concentration en chlorhydrate de lidocaïne de 20 mg/ml, le volume recommandé est de 0,25-10 ml et la dose totale de 5-200 mg.

      • Anesthésie loco-régionale :

      En dehors de l'anesthésie locale par infiltration, la lidocaïne devra être uniquement utilisée par ou sous la responsabilité de médecins expérimentés dans les techniques d'anesthésie loco-régionale.

      La forme et la concentration utilisées varient en fonction de l'indication et de l'objectif à atteindre, de l'âge et de l'état pathologique du patient. Le niveau d'anesthésie obtenu est habituellement fonction de la dose totale administrée. La dose à injecter dépend de la technique d'anesthésie pour laquelle le produit est utilisé.

      Les patients âgés ou fragilisés peuvent être plus sensibles aux posologies standards, avec une augmentation du risque et de la sévérité des réactions toxiques sur le système nerveux central et sur le système cardiovasculaire. Néanmoins, il n'est pas recommandé de diminuer la dose de lidocaïne car cela pourrait entraîner une anesthésie insuffisante.

      • Chez l'adulte et l'enfant de plus de 12 ans
      • Anesthésie régionale (caudale, plexique, tronculaire) : La dose maximale ne doit pas dépasser 400 mg. Pour des doses supérieures, il est recommandé de recourir aux formes adrénalinées. Les formes les plus concentrées augmentent l'intensité du bloc moteur.

      Les doses recommandées de lidocaïne à 10 mg/ml et 20 mg/ml chez l'adulte sont indiquées ci-dessous en cas d'anesthésie par blocs nerveux par ex. par bloc intercostal (par segment) :

      . Pour une concentration en chlorhydrate de lidocaïne de 10 mg/ml, le volume recommandé est de 3-5 ml (max 40) et la dose totale de 30-50 mg (max. 400 au total = pour tous les segments).

      . Pour une concentration en chlorhydrate de lidocaïne de 20 mg/ml, le volume recommandé est de 1,5-2,5 ml (max 20) et la dose totale de 30-50 mg (max. 400 au total = pour tous les segments).

      • Anesthésie loco-régionale :

      En dehors de l'anesthésie locale par infiltration, la lidocaïne devra être uniquement utilisée par ou sous la responsabilité de médecins expérimentés dans les techniques d'anesthésie loco-régionale.

      La forme et la concentration utilisées varient en fonction de l'indication et de l'objectif à atteindre, de l'âge et de l'état pathologique du patient. Le niveau d'anesthésie obtenu est habituellement fonction de la dose totale administrée. La dose à injecter dépend de la technique d'anesthésie pour laquelle le médicament est utilisé.

      Les patients âgés ou fragilisés peuvent être plus sensibles aux posologies standards, avec une augmentation du risque et de la sévérité des réactions toxiques sur le système nerveux central et sur le système cardiovasculaire. Néanmoins, il n'est pas recommandé de diminuer la dose de lidocaïne car cela pourrait entraîner une anesthésie insuffisante.

      • Chez l'adulte et l'enfant de plus de 12 ans
      • Anesthésie régionale (caudale, plexique, tronculaire) : La dose maximale ne doit pas dépasser 400 mg. Pour des doses supérieures, il est recommandé de recourir aux formes adrénalinées. Les formes les plus concentrées augmentent l'intensité du bloc moteur.

      Les doses recommandées de lidocaïne à 10 mg/ml et 20 mg/ml chez l'adulte sont indiquées ci-dessous en cas d'anesthésie par blocs nerveux par ex. par anesthésie paracervicale (de chaque côté) :

      . Pour une concentration en chlorhydrate de lidocaïne de 10 mg/ml, le volume recommandé est de 10 ml et la dose totale de 100 mg.

      . Pour une concentration en chlorhydrate de lidocaïne de 20 mg/ml, le volume recommandé est de 5 ml et la dose totale de 100 mg.

      • Anesthésie loco-régionale

      En dehors de l'anesthésie locale par infiltration, la lidocaïne devra être uniquement utilisée par ou sous la responsabilité de médecins expérimentés dans les techniques d'anesthésie loco-régionale.

      La forme et la concentration utilisées varient en fonction de l'indication et de l'objectif à atteindre, de l'âge et de l'état pathologique du patient. Le niveau d'anesthésie obtenu est habituellement fonction de la dose totale administrée. La dose à injecter dépend de la technique d'anesthésie pour laquelle le médicament est utilisé.

      Les patients âgés ou fragilisés peuvent être plus sensibles aux posologies standards, avec une augmentation du risque et de la sévérité des réactions toxiques sur le système nerveux central et sur le système cardiovasculaire. Néanmoins, il n'est pas recommandé de diminuer la dose de lidocaïne car cela pourrait entraîner une anesthésie insuffisante.

      • Chez l'adulte et l'enfant de plus de 12 ans
      • Anesthésie régionale (caudale, plexique, tronculaire) : la dose maximale ne doit pas dépasser 400 mg. Pour des doses supérieures, il est recommandé de recourir aux formes adrénalinées. Les formes les plus concentrées augmentent l'intensité du bloc moteur.

      Les doses recommandées de lidocaïne à 10 mg/ml et 20 mg/ml chez l'adulte sont indiquées ci-dessous en cas d'anesthésie par blocs nerveux périphériques, par ex.par anesthésie paravertébrale :

      . Pour une concentration en chlorhydrate de lidocaïne de 10 mg/ml, le volume recommandé est de 20 ml et la dose totale de 200 mg (au total).

      . Pour une concentration en chlorhydrate de lidocaïne de 20 mg/ml, le volume recommandé est de 10 ml et la dose totale de 200 mg (au total).

      • Anesthésie loco-régionale :

      En dehors de l'anesthésie locale par infiltration, la lidocaïne devra être uniquement utilisée par ou sous la responsabilité de médecins expérimentés dans les techniques d'anesthésie loco-régionale.

      La forme et la concentration utilisées varient en fonction de l'indication et de l'objectif à atteindre, de l'âge et de l'état pathologique du patient. Le niveau d'anesthésie obtenu est habituellement fonction de la dose totale administrée. La dose à injecter dépend de la technique d'anesthésie pour laquelle le médicament est utilisé.

      Les patients âgés ou fragilisés peuvent être plus sensibles aux posologies standards, avec une augmentation du risque et de la sévérité des réactions toxiques sur le système nerveux central et sur le système cardiovasculaire. Néanmoins, il n'est pas recommandé de diminuer la dose de lidocaïne car cela pourrait entraîner une anesthésie insuffisante.

      • Chez l'adulte et l'enfant de plus de 12 ans
      • Anesthésie régionale (péridurale, caudale, plexique, tronculaire) : la dose maximale ne doit pas dépasser 400 mg. Pour des doses supérieures, il est recommandé de recourir aux formes adrénalinées. Les formes les plus concentrées augmentent l'intensité du bloc moteur.

      Les doses recommandées de lidocaïne à 10 mg/ml et 20 mg/ml chez l'adulte sont indiquées :

      • en cas d'anesthésie par blocs nerveux périphériques, par ex. par bloc cervical et bloc lombaire :

      . Pour une concentration en chlorhydrate de lidocaïne de 10 mg/ml, le volume recommandé est de 20-40 ml et la dose totale de 200-400 mg.

      . Pour une concentration en chlorhydrate de lidocaïne de 20 mg/ml le volume recommandé est de 10-20 ml et la dose totale de 200-400 mg.

      • en cas d'anesthésie/analgésie péridurale, par ex. bloc péridural en anesthésie chirugicale, ou bloc caudal :

      . Pour une concentration en chlorhydrate de lidocaïne de 10 mg/ml, le volume recommandé est de 20-40(*) ml et la dose totale de 200-400 mg.

      . Pour une concentration en chlorhydrate de lidocaïne de 20 mg/ml, le volume recommandé est de 10-20 ml et la dose totale de 200-400 mg.

      (*) 40 ml est un volume non recommandé en injection péridurale (augmentation de la pression intracrânienne pour des volumes supérieurs à 30 ml).

      En dehors de l'anesthésie locale par infiltration, la lidocaïne devra être uniquement utilisée par ou sous la responsabilité de médecins expérimentés dans les techniques d'anesthésie loco-régionale.

      La forme et la concentration utilisées varient en fonction de l'indication et de l'objectif à atteindre, de l'âge et de l'état pathologique du patient. Le niveau d'anesthésie obtenu est habituellement fonction de la dose totale administrée. La dose à injecter dépend de la technique d'anesthésie pour laquelle le médicament est utilisé.

      Les patients fragilisés peuvent être plus sensibles aux posologies standards, avec une augmentation du risque et de la sévérité des réactions toxiques sur le système nerveux central et sur le système cardiovasculaire. Néanmoins, il n'est pas recommandé de diminuer la dose de lidocaïne car cela pourrait entraîner une anesthésie insuffisante.

      • Chez l'adulte et l'enfant de plus de 12 ans
      • Anesthésie régionale (péridurale, caudale, plexique, tronculaire) : la dose maximale ne doit pas dépasser 400 mg. Pour des doses supérieures, il est recommandé de recourir aux formes adrénalinées. Les formes les plus concentrées augmentent l'intensité du bloc moteur. En obstétrique, pour l'anesthésie péridurale, il est recommandé de diminuer la dose de moitié. Pour l'analgésie obstétricale une solution de concentration inférieure ou égale à 10 mg/ml devra être utilisée ; en revanche, dans le cadre de l'anesthésie pour césarienne une concentration supérieure à 10 mg/ml devra être utilisée.

      Les doses recommandées de lidocaïne à 10 mg/ml et 20 mg/ml chez l'adulte sont indiquées ci-dessous en cas d'anesthésie péridurale par ex. bloc péridural obstétrique

      • Analgésie obstétricale . Pour une concentration en chlorhydrate de lidocaïne de 10 mg/ml, le volume recommandé est de 20 ml et la dose totale de 200 mg.

      • Anesthésie pour césarienne . Pour une concentration en chlorhydrate de lidocaïne de 20 mg/ml, le volume recommandé est de 10-20 ml et la dose totale de 200-400 mg.