Chlorhydrate d'oxybuprocaine (oxybuprocaïne)

Médicaments à base de oxybuprocaïne :

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser chlorhydrate d'oxybuprocaine ?

  • Traitement par voie locale

  • Usage diagnostic et/ou exploration

  • Preparation d'intervention

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de chlorhydrate d'oxybuprocaine ?

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite aconit
    • Hypersensibilite amyleine
    • Hypersensibilite anesth locaux amide
    • Hypersensibilite anesthesiques locaux
    • Hypersensibilite aptocaine
    • Hypersensibilite articaine
    • Hypersensibilite benzocaine
    • Hypersensibilite bupivacaine
    • Hypersensibilite butacaine
    • Hypersensibilite butoforme
    • Hypersensibilite capsicine/capsicum
    • Hypersensibilite chlorobutanol
    • Hypersensibilite chloroforme
    • Hypersensibilite chloroprocaine
    • Hypersensibilite cinchocaine
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite disopyramide
    • Hypersensibilite etidocaine
    • Hypersensibilite levobupivacaine
    • Hypersensibilite lidocaine
    • Hypersensibilite mepivacaine
    • Hypersensibilite myrtecaine
    • Hypersensibilite oxetacaine
    • Hypersensibilite oxybuprocaine
    • Hypersensibilite parethoxycaine
    • Hypersensibilite piment cayenne
    • Hypersensibilite pramocaine
    • Hypersensibilite prilocaine
    • Hypersensibilite procaine
    • Hypersensibilite propanocaine
    • Hypersensibilite quinisocaine
    • Hypersensibilite ropivacaine
    • Hypersensibilite tetracaine
    • Quel que soit le terrain

    • Sportif / dopage

    • Quel que soit le terrain

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de chlorhydrate d'oxybuprocaine ?

    SEVERE(S)
    • acidose metabolique
    • apnee
    • asat modification
    • audition alteration
    • baillements
    • bradypnee
    • conduction trouble
    • conscience trouble
    • cornee modification
    • crampe musculaire
    • cyanose
    • enzyme musculaire modification
    • fievre
    • hypercapnie
    • hyperkaliemie
    • hypertension arterielle
    • hyperthermie maligne
    • hypertonie musculaire
    • hypocalcemie
    • hypoxie
    • nystagmus
    • tachycardie
    • tachypnee
    • torsade de pointe
    • vision alteration
    MODERE(S)
    • acouphene bourdonnement doreille
    • agitation
    • anaphylaxie
    • arret cardiaque
    • arythmie
    • blepharite
    • bloc auriculo ventriculaire
    • bradycardie
    • bronchospasme asthme
    • brulure locale
    • cephalee
    • choc anaphylactique
    • collapsus cardiovasculaire
    • confusion mentale
    • convulsion
    • depression myocardique
    • desorientation spatio temporelle
    • douleur
    • eczema
    • eruption cutanee
    • erytheme
    • erythrodermie dermatite exfoliative
    • extrasystole
    • fausses routes
    • fibrillation ventriculaire
    • hypotension arterielle
    • irritation cutanee
    • irritation muqueuse
    • irritation oculaire
    • langue engourdissement
    • logorrhee
    • nausee vomissement
    • nervosite
    • oedeme cutane
    • oedeme cutaneomuqueux
    • oedeme de quincke angioedeme
    • oedeme facial
    • oedeme palpebral
    • paleur
    • paresthesie
    • petechies
    • phlyctene vesicule
    • picotement
    • prurit
    • reaction allergique
    • sensation ebrieuse
    • sensibilisation
    • somnolence diurne
    • toux
    • tremblement
    • urticaire
    • vasodilatation peripherique
    • vertige etourdissement
    • vision floue
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      CHLORHYDRATE D'OXYBUPROCAINE THEA 1,6 mg/0,4 ml, collyre en récipient unidose

      20 récipient(s) unidose(s) polyéthylène de 0,4 ml

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de chlorhydrate d'oxybuprocaine ?

      Voie locale.

      EN INSTILLATION OCULAIRE.

      1 à 2 gouttes de collyre, 1 à 2 minutes avant l'examen ou l'intervention. Une seule instillation suffit à assurer une anesthésie cornéoconjonctivale d'un dizaine de minutes. Pour obtenir une anesthésie plus profonde ou plus prolongée, répéter l'opération 3 à 5 fois à une minute d'intervalle.