Cimzia (certolizumab)

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    200 mg

  • Formes galéniques

    solution injectablesolution injectable en stylo prérempli

  • Classe Thérapeutique

    L04AB - INHIBITEURS DU FACTEUR NECROSANT DES TUMEURS ALFA (TNF ALFA)

Illustration indications

Indications - Quand utiliser cimzia ?

  • Traitement de deuxieme intention

  • En cas d'echec a une autre therapeutique

  • Associer au methotrexate

  • En monotherapie

  • Dans les formes actives

  • Dans les formes moderees

  • Dans les formes severes

  • Chez l'adulte

  • Traitement de deuxieme intention

  • En cas d'echec a une autre therapeutique

  • En cas d'intolerance a un autre trt

  • Dans les formes actives

  • Dans les formes severes

  • Chez l'adulte

  • Traitement de deuxieme intention

  • Associer au methotrexate

  • En monotherapie

  • En cas d'echec a une autre therapeutique

  • Dans les formes actives

  • Chez l'adulte

  • Dans les formes en plaques

  • Dans les formes moderees

  • Dans les formes severes

  • Chez l'adulte

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de cimzia ?

  • Adulte jeune (15-17 ans)

  • Enfant

  • Hepatite

    • Hepatite b chronique active
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite certolizumab
    • Hypersensibilite latex
  • Infection

    • Infect non controlee therapeutiquement
    • Infection chronique
    • Infection evolutive
    • Infection opportuniste
  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque moderee classe iii
    • Insuff cardiaque severe classe iv
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Septicemie

  • Tuberculose

    • Tuberculose active
    • Affection maligne

    • Amaigrissement

    • Anemie

    • Aplasie medullaire

    • Asthenie

    • Autre traitement en cours

      • Trt par abatacept
      • Trt par anakinra
      • Trt par immunosuppresseur
    • Bronchopneumopathie chronique obstruct

    • Cachexie

    • Choc anaphylactique

    • Cytopenie

    • Deficit immunitaire

    • Ecchymoses

    • Examen laboratoire interference

      • Mesure du taux de cephaline activee
    • Exposition a une temperature extreme

    • Femme en age de procreer

    • Fievre

    • Hepatite

      • Hepatite b chronique latente
    • Immunisation

      • Titre d'anticorps
    • Infection

      • Infection chronique antecedent personnel
      • Infection suspectee
    • Insuffisance cardiaque

      • Insuff cardiaque congestive
      • Insuff cardiaque legere classe i
      • Insuff cardiaque legere classe ii
    • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance renale chronique

    • Intervention chirurgicale

    • Leucopenie

    • Lupus

    • Maladie demyelinisante

    • Paleur

    • Pancytopenie

    • Quel que soit le terrain

    • Sclerose en plaque

    • Sujet age

    • Tabagisme

    • Terrain allergique

    • Thrombopenie

    • Toux

    • Trouble de l'hemostase

    • Trouble hematologique

    • Tuberculose

    • Tumeur

      • Tumeur maligne
    • Vaccination

      • Vaccination par vaccins vivants
      • Vaccination par vaccins vivants attenues
    • Affection maligne

    • Amaigrissement

    • Anemie

    • Aplasie medullaire

    • Asthenie

    • Autre traitement en cours

      • Trt par abatacept
      • Trt par anakinra
      • Trt par immunosuppresseur
    • Bronchopneumopathie chronique obstruct

    • Cachexie

    • Choc anaphylactique

    • Cytopenie

    • Deficit immunitaire

    • Ecchymoses

    • Examen laboratoire interference

      • Mesure du taux de cephaline activee
    • Exposition a une temperature extreme

    • Femme en age de procreer

    • Fievre

    • Hepatite

      • Hepatite b chronique latente
    • Immunisation

      • Titre d'anticorps
    • Infection

      • Infection chronique antecedent personnel
      • Infection suspectee
    • Insuffisance cardiaque

      • Insuff cardiaque congestive
      • Insuff cardiaque legere classe i
      • Insuff cardiaque legere classe ii
    • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance renale chronique

    • Intervention chirurgicale

    • Leucopenie

    • Lupus

    • Maladie demyelinisante

    • Paleur

    • Pancytopenie

    • Quel que soit le terrain

    • Sclerose en plaque

    • Sujet age

    • Tabagisme

    • Terrain allergique

    • Thrombopenie

    • Toux

    • Trouble de l'hemostase

    • Trouble hematologique

    • Tuberculose

    • Tumeur

      • Tumeur maligne
    • Vaccination

      • Vaccination par vaccins vivants
      • Vaccination par vaccins vivants attenues
    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de cimzia ?

    SEVERE(S)
    • cancer col uterus
    • cancer colon
    • cancer cutane
    • cancer de la prostate
    • cancer de loesophage
    • cancer du poumon
    • cancer du sein
    • cancer estomac
    • cancer larynx
    • cancer vessie
    • cancer vulvaire
    • carcinome basocellulaire
    • carcinome epidermoide cutane
    • deces mortalite
    • douleur tumorale
    • hodgkin maladie
    • leucemie aigue
    • lymphadenopathie
    • lymphadenopathie cervicale posterieure
    • lymphome
    • lymphome hepatosplenique
    • melanome primitif
    • meningiome
    • myelome multiple
    • naevus
    • neoplasme
    • papillome cutane
    • sans info sur effets surdosage
    • sarcome de kaposi
    • syndrome activation macrophagique
    • syndrome lymphoproliferatif
    • syndrome myeloproliferatif
    • tumeur cutanee
    • tumeur hepatique
    • tumeur maligne
    • tumeur uterine
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • augmentation du risque infectieux
    • bronchite
    • candidose
    • candidose gastro intestinale
    • candidose vaginale
    • catheter infection
    • cellulite
    • conjonctivite
    • cystite
    • douleur dentaire
    • enterite
    • fasciite
    • furonculose
    • gastrite
    • infection a herpes virus
    • infection bacterienne
    • infection dentaire
    • infection des voies respiratoires
    • infection fongique mycose
    • infection oculaire
    • infection parasitaire parasitose
    • infection pulmonaire
    • infection urinaire
    • infection virale
    • laryngite
    • leucoencephalopathie
    • meningite
    • meningite aseptique
    • meningite infectieuse
    • orgelet
    • otite
    • pharyngite
    • pustulose
    • rhinite
    • sepsis choc septique
    • septicemie
    • sinusite
    • tuberculose secondaire
    • zona
    MINEUR(S)
    • accident vasculaire cerebral
    • acne
    • acouphene bourdonnement doreille
    • acuite visuelle modification
    • agitation
    • alat modification
    • alopecie
    • amaigrissement
    • amenorrhee
    • anemie
    • anomalie thyroidienne
    • anticorps apparition
    • anxiete
    • appetit augmentation
    • appetit perte
    • arteriopathie
    • arythmie
    • asat modification
    • ascite
    • asthenie
    • atrophie musculaire
    • avortement spontane
    • azoospermie
    • bilirubine modification
    • bloc auriculo ventriculaire
    • bouffee vasomotrice
    • bronchospasme asthme
    • cardiomyopathie
    • cephalee
    • cheveux alteration
    • cholestase
    • cicatrisation retard
    • cicatrisation trouble
    • cirrhose
    • coagulation trouble
    • confusion mentale
    • conscience trouble
    • convulsion
    • coordination trouble
    • crampe musculaire
    • creatine kinase modification
    • cycle menstruel irregulier
    • delire
    • depigmentation
    • dermatite
    • dermatomyosite
    • desquamation
    • diarrhee
    • distension abdominale
    • douleur
    • douleur locale au point dinjection
    • douleur mammaire
    • douleur pharyngolaryngee
    • dysesthesie
    • dyspepsie
    • dysphagie deglutition difficulte
    • dysthyroidie
    • ecchymoses
    • eczema
    • embolie pulmonaire
    • eosinophilie
    • epanchement pleural
    • equilibre trouble
    • eruption cutanee
    • erytheme
    • erytheme noueux
    • erytheme polymorphe
    • erythrodermie dermatite exfoliative
    • fecalome
    • fibrillation auriculaire
    • fievre
    • fistule oesophagienne
    • flush
    • frisson
    • gamma gt modification
    • hematome
    • hematurie
    • hemosiderose
    • hepatite
    • humeur trouble
    • hydroelectrolytique trouble
    • hyperesthesie
    • hyperlipidemie
    • hypersecretion voie respiratoire sup
    • hypersudation
    • hypertension arterielle
    • hypertonie musculaire
    • hyperuricemie
    • hypoesthesie
    • hypotonie musculaire
    • infection cutanee
    • inflammation chambre anterieure oeil
    • inflammation de la muqueuse
    • inflammation locale au point dinjection
    • insuffisance cardiaque
    • insuffisance hepatique
    • insuffisance renale chronique
    • irritation cutanee
    • irritation vesicale
    • ischemie myocardique
    • larmoiement
    • leucopenie
    • lichen
    • lithiase biliaire
    • livedo reticularis
    • lymphopenie
    • macrocytose
    • maladie serique
    • manifestation cutanee
    • metrorragie
    • myalgie
    • myasthenie
    • nausee vomissement
    • nephrite interstitielle
    • neuropathie peripherique
    • neutropenie
    • neutrophile morphologie anomalie
    • nevralgie
    • nevrite
    • nevrite optique
    • obstruction voie respiratoire sup
    • oedeme
    • oedeme de quincke angioedeme
    • oedeme facial
    • oedeme palpebral
    • oedeme peripherique
    • ongles alteration
    • palpitations
    • pancytopenie
    • panniculite
    • paresthesie
    • pathologie coronarienne
    • perforation digestive
    • pericardite
    • petechies
    • phosphatase alcaline modification
    • photosensibilisation medicamenteuse
    • pleuresie
    • pneumonie
    • pneumopathie interstitielle diffuse
    • prise ponderale
    • prurit
    • psoriasis
    • raideur musculaire
    • raynaud syndrome
    • reaction allergique
    • reaction locale au point dinjection
    • saignement hemorragie
    • sarcoidose
    • sclerose en plaque
    • secheresse buccale
    • secheresse cutanee
    • spasme vesical
    • splenomegalie
    • stenose intestinale
    • sterilite secondaire
    • stevens johnson syndrome
    • stomatite
    • sueurs nocturnes
    • syncope
    • syndrome grippal
    • syndrome lupique
    • telangiectasie
    • temperature perception trouble
    • tendance tentative suicidaire
    • tension mammaire
    • thrombocytopenie
    • thrombocytose
    • thrombophlebite
    • toux
    • toxidermie bulleuse pemphigus
    • tremblement
    • trouble psychocomportemental
    • trouble sexuel
    • ulceration duodenale
    • ulceration gastrique
    • ulcere cutane
    • uretrite
    • vascularite
    • vertige etourdissement
    • vision alteration
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      CIMZIA 200 mg solution pour injection en seringue préremplie

      2 seringue(s) préremplie(s) en verre de 1 ml avec 2 tampon(s) alcoolisé(s)

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 679,82
    • Illustration de la forme galénique

      CIMZIA 200 mg, solution injectable en stylo prérempli

      2 stylos préremplis en verre Autoclicks de 1 ml avec 2 tampon(s) alcoolisé(s)

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 679,82
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de cimzia ?

      Le traitement par certolizumab doit être initié et contrôlé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement des pathologies dans lesquelles certolizumab est indiqué. Une Carte Spéciale de Rappel devra être remise aux patients traités par certolizumab .

      • Posologie
      • Dose de charge La dose initiale recommandée de certolizumab chez l'adulte est de 400 mg (2 injections sous-cutanées de 200 mg chacune) aux semaines 0, 2 et 4. Pour la polyarthrite rhumatoïde et le rhumatisme psoriasique, lorsque cela est approprié, l'administration de MTX devra être poursuivie pendant le traitement par certolizumab .

      • Dose d'entretien . Polyarthrite rhumatoïde Après la dose initiale, la dose d'entretien recommandée de certolizumab chez l'adulte ayant une polyarthrite rhumatoïde est de 200 mg toutes les 2 semaines. Après confirmation de la réponse clinique, une dose d'entretien alternative de 400 mg toutes les 4 semaines peut être envisagée. Lorsque cela est approprié, l'administration de MTX devra être poursuivie pendant le traitement par certolizumab.

      • Oubli d'une dose Il faut recommander aux patients qui ont oublié une dose, d'injecter celle-ci dès qu'ils s'en aperçoivent puis, de s'injecter les doses suivantes aux dates initialement prévues.

      • Population pédiatrique (< 18 ans) La sécurité et l'efficacité de certolizumab chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas encore été établies. Aucune donnée n'est disponible.

      • Sujet âgé (> ou = 65 ans) Aucun ajustement de la posologie n'est nécessaire. Les analyses pharmacocinétiques de population n'ont révélé aucun effet de l'âge (Cf. rubrique "Propriétés pharmacinétiques").

      • Insuffisant rénal et insuffisant hépatique Certolizumab n'a pas été étudié dans ces populations de patients. Aucune recommandation posologique ne peut être faite (Cf. rubrique "Propriétés pharmacinétiques").

      Le traitement par certolizumab doit être initié et contrôlé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement des pathologies dans lesquelles certolizumab est indiqué. Une Carte Spéciale de Rappel devra être remise aux patients traités par certolizumab .

      • Posologie
      • Dose de charge La dose initiale recommandée de certolizumab chez l'adulte est de 400 mg (2 injections sous-cutanées de 200 mg chacune) aux semaines 0, 2 et 4. Pour la polyarthrite rhumatoïde et le rhumatisme psoriasique, lorsque cela est approprié, l'administration de MTX devra être poursuivie pendant le traitement par certolizumab .

      • Dose d'entretien . Spondyloarthrite axiale Après la dose initiale, la dose d'entretien recommandée de certolizumab chez l'adulte ayant une spondyloarthrite axiale est de 200 mg toutes les 2 semaines ou 400 mg toutes les 4 semaines..

      • Oubli d'une dose Il faut recommander aux patients qui ont oublié une dose, d'injecter celle-ci dès qu'ils s'en aperçoivent puis, de s'injecter les doses suivantes aux dates initialement prévues.

      • Population pédiatrique (< 18 ans) La sécurité et l'efficacité de certolizumab chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas encore été établies. Aucune donnée n'est disponible.

      • Sujet âgé (> ou = 65 ans) Aucun ajustement de la posologie n'est nécessaire. Les analyses pharmacocinétiques de population n'ont révélé aucun effet de l'âge (Cf. rubrique "Propriétés pharmacinétiques").

      • Insuffisant rénal et insuffisant hépatique Certolizumab n'a pas été étudié dans ces populations de patients. Aucune recommandation posologique ne peut être faite (Cf. rubrique "Propriétés pharmacinétiques").

      Le traitement par certolizumab doit être initié et contrôlé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement des pathologies dans lesquelles certolizumab est indiqué. Une Carte Spéciale de Rappel devra être remise aux patients traités par certolizumab .

      • Posologie
      • Dose de charge La dose initiale recommandée de certolizumab chez l'adulte est de 400 mg (2 injections sous-cutanées de 200 mg chacune) aux semaines 0, 2 et 4. Pour la polyarthrite rhumatoïde et le rhumatisme psoriasique, lorsque cela est approprié, l'administration de MTX devra être poursuivie pendant le traitement par certolizumab .

      • Dose d'entretien . Rhumatisme psoriasique Après la dose initiale, la dose d'entretien recommandée de certolizumab chez l'adulte ayant un rhumatisme psoriasique est de 200 mg toutes les 2 semaines. Après confirmation de la réponse clinique, une dose d'entretien alternative de 400 mg toutes les 4 semaines peut être envisagée. Lorsque cela est approprié, l'administration de MTX devra être poursuivie pendant le traitement par certolizumab.

      Pour les indications mentionnées ci-dessus, les données disponibles suggèrent que la réponse clinique est habituellement obtenue au cours des 12 premières semaines de traitement. La poursuite dutraitement devra être reconsidérée avec attention chez les patients pour lesquels aucun bénéfice thérapeutique n'a été observé à l'issue des 12 premières semaines de traitement.

      • Oubli d'une dose Il faut recommander aux patients qui ont oublié une dose, d'injecter celle-ci dès qu'ils s'en aperçoivent puis, de s'injecter les doses suivantes aux dates initialement prévues.

      • Population pédiatrique (< 18 ans) La sécurité et l'efficacité de certolizumab chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas encore été établies. Aucune donnée n'est disponible.

      • Sujet âgé (> ou = 65 ans) Aucun ajustement de la posologie n'est nécessaire. Les analyses pharmacocinétiques de population n'ont révélé aucun effet de l'âge (Cf. rubrique "Propriétés pharmacinétiques").

      • Insuffisant rénal et insuffisant hépatique Certolizumab n'a pas été étudié dans ces populations de patients. Aucune recommandation posologique ne peut être faite (Cf. rubrique "Propriétés pharmacinétiques").

      Le traitement par certolizumab doit être initié et contrôlé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement des pathologies dans lesquelles certolizumab est indiqué. Une Carte Spéciale de Rappel devra être remise aux patients traités par certolizumab .

      • Posologie
      • Dose de charge La dose initiale recommandée de certolizumab chez l'adulte est de 400 mg (2 injections sous-cutanées de 200 mg chacune) aux semaines 0, 2 et 4. Pour la polyarthrite rhumatoïde et le rhumatisme psoriasique, lorsque cela est approprié, l'administration de MTX devra être poursuivie pendant le traitement par certolizumab .

      • Dose d'entretien . Psoriasis en plaques Après la dose initiale, la dose d'entretien de ce médicament chez l'adulte ayant un psoriasis en plaques est de 200 mg toutes les 2 semaines. Une dose de 400 mg toutes les 2 semaines peut être envisagée chez les patients ayant une réponse insuffisante (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

      Les données disponibles chez l'adulte ayant un psoriasis en plaques suggèrent qu'une réponse clinique est généralement obtenue en 16 semaines de traitement. La poursuite du traitement devra être reconsidérée avec attention chez les patients pour lesquels aucun bénéfice thérapeutique n'a été observé au cours des 16 premières semaines de traitement. Chez certains patients ayant obtenu une réponse initiale partielle, une amélioration ultérieure peut être observée en poursuivant le traitement au-delà de 16 semaines.

      • Oubli d'une dose Il faut recommander aux patients qui ont oublié une dose, d'injecter celle-ci dès qu'ils s'en aperçoivent puis, de s'injecter les doses suivantes aux dates initialement prévues.

      • Population pédiatrique (< 18 ans) La sécurité et l'efficacité de certolizumab chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas encore été établies. Aucune donnée n'est disponible.

      • Sujet âgé (> ou = 65 ans) Aucun ajustement de la posologie n'est nécessaire. Les analyses pharmacocinétiques de population n'ont révélé aucun effet de l'âge (Cf. rubrique "Propriétés pharmacinétiques").

      • Insuffisant rénal et insuffisant hépatique Certolizumab n'a pas été étudié dans ces populations de patients. Aucune recommandation posologique ne peut être faite (Cf. rubrique "Propriétés pharmacinétiques").

      Le traitement par certolizumab doit être initié et contrôlé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement des pathologies dans lesquelles certolizumab est indiqué. Une Carte Spéciale de Rappel devra être remise aux patients traités par certolizumab .

      • Posologie
      • Dose de charge La dose initiale recommandée de certolizumab chez l'adulte est de 400 mg (2 injections sous-cutanées de 200 mg chacune) aux semaines 0, 2 et 4. Pour la polyarthrite rhumatoïde et le rhumatisme psoriasique, lorsque cela est approprié, l'administration de MTX devra être poursuivie pendant le traitement par certolizumab .

      • Dose d'entretien . Polyarthrite rhumatoïde Après la dose initiale, la dose d'entretien recommandée de certolizumab chez l'adulte ayant une polyarthrite rhumatoïde est de 200 mg toutes les 2 semaines. Après confirmation de la réponse clinique, une dose d'entretien alternative de 400 mg toutes les 4 semaines peut être envisagée. Lorsque cela est approprié, l'administration de MTX devra être poursuivie pendant le traitement par certolizumab.

      • Oubli d'une dose Il faut recommander aux patients qui ont oublié une dose, d'injecter celle-ci dès qu'ils s'en aperçoivent puis, de s'injecter les doses suivantes aux dates initialement prévues.

      • Population pédiatrique (< 18 ans) La sécurité et l'efficacité de certolizumab chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas encore été établies. Aucune donnée n'est disponible.

      • Sujet âgé (> ou = 65 ans) Aucun ajustement de la posologie n'est nécessaire. Les analyses pharmacocinétiques de population n'ont révélé aucun effet de l'âge (Cf. rubrique "Propriétés pharmacinétiques").

      • Insuffisant rénal et insuffisant hépatique Certolizumab n'a pas été étudié dans ces populations de patients. Aucune recommandation posologique ne peut être faite (Cf. rubrique "Propriétés pharmacinétiques").

      Le traitement par certolizumab doit être initié et contrôlé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement des pathologies dans lesquelles certolizumab est indiqué. Une Carte Spéciale de Rappel devra être remise aux patients traités par certolizumab .

      • Posologie
      • Dose de charge La dose initiale recommandée de certolizumab chez l'adulte est de 400 mg (2 injections sous-cutanées de 200 mg chacune) aux semaines 0, 2 et 4. Pour la polyarthrite rhumatoïde et le rhumatisme psoriasique, lorsque cela est approprié, l'administration de MTX devra être poursuivie pendant le traitement par certolizumab .

      • Dose d'entretien . Spondyloarthrite axiale Après la dose initiale, la dose d'entretien recommandée de certolizumab chez l'adulte ayant une spondyloarthrite axiale est de 200 mg toutes les 2 semaines ou 400 mg toutes les 4 semaines..

      • Oubli d'une dose Il faut recommander aux patients qui ont oublié une dose, d'injecter celle-ci dès qu'ils s'en aperçoivent puis, de s'injecter les doses suivantes aux dates initialement prévues.

      • Population pédiatrique (< 18 ans) La sécurité et l'efficacité de certolizumab chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas encore été établies. Aucune donnée n'est disponible.

      • Sujet âgé (> ou = 65 ans) Aucun ajustement de la posologie n'est nécessaire. Les analyses pharmacocinétiques de population n'ont révélé aucun effet de l'âge (Cf. rubrique "Propriétés pharmacinétiques").

      • Insuffisant rénal et insuffisant hépatique Certolizumab n'a pas été étudié dans ces populations de patients. Aucune recommandation posologique ne peut être faite (Cf. rubrique "Propriétés pharmacinétiques").

      Le traitement par certolizumab doit être initié et contrôlé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement des pathologies dans lesquelles certolizumab est indiqué. Une Carte Spéciale de Rappel devra être remise aux patients traités par certolizumab .

      • Posologie
      • Dose de charge La dose initiale recommandée de certolizumab chez l'adulte est de 400 mg (2 injections sous-cutanées de 200 mg chacune) aux semaines 0, 2 et 4. Pour la polyarthrite rhumatoïde et le rhumatisme psoriasique, lorsque cela est approprié, l'administration de MTX devra être poursuivie pendant le traitement par certolizumab .

      • Dose d'entretien . Rhumatisme psoriasique Après la dose initiale, la dose d'entretien recommandée de certolizumab chez l'adulte ayant un rhumatisme psoriasique est de 200 mg toutes les 2 semaines. Après confirmation de la réponse clinique, une dose d'entretien alternative de 400 mg toutes les 4 semaines peut être envisagée. Lorsque cela est approprié, l'administration de MTX devra être poursuivie pendant le traitement par certolizumab.

      Pour les indications mentionnées ci-dessus, les données disponibles suggèrent que la réponse clinique est habituellement obtenue au cours des 12 premières semaines de traitement. La poursuite dutraitement devra être reconsidérée avec attention chez les patients pour lesquels aucun bénéfice thérapeutique n'a été observé à l'issue des 12 premières semaines de traitement.

      • Oubli d'une dose Il faut recommander aux patients qui ont oublié une dose, d'injecter celle-ci dès qu'ils s'en aperçoivent puis, de s'injecter les doses suivantes aux dates initialement prévues.

      • Population pédiatrique (< 18 ans) La sécurité et l'efficacité de certolizumab chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas encore été établies. Aucune donnée n'est disponible.

      • Sujet âgé (> ou = 65 ans) Aucun ajustement de la posologie n'est nécessaire. Les analyses pharmacocinétiques de population n'ont révélé aucun effet de l'âge (Cf. rubrique "Propriétés pharmacinétiques").

      • Insuffisant rénal et insuffisant hépatique Certolizumab n'a pas été étudié dans ces populations de patients. Aucune recommandation posologique ne peut être faite (Cf. rubrique "Propriétés pharmacinétiques").

      Le traitement par certolizumab doit être initié et contrôlé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement des pathologies dans lesquelles certolizumab est indiqué. Une Carte Spéciale de Rappel devra être remise aux patients traités par certolizumab .

      • Posologie
      • Dose de charge La dose initiale recommandée de certolizumab chez l'adulte est de 400 mg (2 injections sous-cutanées de 200 mg chacune) aux semaines 0, 2 et 4. Pour la polyarthrite rhumatoïde et le rhumatisme psoriasique, lorsque cela est approprié, l'administration de MTX devra être poursuivie pendant le traitement par certolizumab .

      • Dose d'entretien . Psoriasis en plaques Après la dose initiale, la dose d'entretien de ce médicament chez l'adulte ayant un psoriasis en plaques est de 200 mg toutes les 2 semaines. Une dose de 400 mg toutes les 2 semaines peut être envisagée chez les patients ayant une réponse insuffisante (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

      Les données disponibles chez l'adulte ayant un psoriasis en plaques suggèrent qu'une réponse clinique est généralement obtenue en 16 semaines de traitement. La poursuite du traitement devra être reconsidérée avec attention chez les patients pour lesquels aucun bénéfice thérapeutique n'a été observé au cours des 16 premières semaines de traitement. Chez certains patients ayant obtenu une réponse initiale partielle, une amélioration ultérieure peut être observée en poursuivant le traitement au-delà de 16 semaines.

      • Oubli d'une dose Il faut recommander aux patients qui ont oublié une dose, d'injecter celle-ci dès qu'ils s'en aperçoivent puis, de s'injecter les doses suivantes aux dates initialement prévues.

      • Population pédiatrique (< 18 ans) La sécurité et l'efficacité de certolizumab chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas encore été établies. Aucune donnée n'est disponible.

      • Sujet âgé (> ou = 65 ans) Aucun ajustement de la posologie n'est nécessaire. Les analyses pharmacocinétiques de population n'ont révélé aucun effet de l'âge (Cf. rubrique "Propriétés pharmacinétiques").

      • Insuffisant rénal et insuffisant hépatique Certolizumab n'a pas été étudié dans ces populations de patients. Aucune recommandation posologique ne peut être faite (Cf. rubrique "Propriétés pharmacinétiques").