Cleviprex (clévidipine)

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser cleviprex ?

  • Traitement d'urgence

  • Administrer en pre operatoire

  • Administrer en per operatoire

  • Administrer en post operatoire

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de cleviprex ?

  • Adulte jeune (15-17 ans)

    • Adulte de moins de 18 ans
  • Dyslipidemie / anomalie metab lipide

  • Enfant

  • Hyperlipidemie

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite amlodipine
    • Hypersensibilite arachide
    • Hypersensibilite barnidipine
    • Hypersensibilite cacahuetes
    • Hypersensibilite clevidipine
    • Hypersensibilite dihydropyridines
    • Hypersensibilite felodipine
    • Hypersensibilite isradipine
    • Hypersensibilite lacidipine
    • Hypersensibilite lecithine d'oeuf
    • Hypersensibilite lercanidipine
    • Hypersensibilite manidipine
    • Hypersensibilite nicardipine
    • Hypersensibilite nifedipine
    • Hypersensibilite nimodipine
    • Hypersensibilite nitrendipine
    • Hypersensibilite oeuf phosphatide
    • Hypersensibilite proteine de l'oeuf
    • Hypersensibilite soja/lecithine de soja
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Pancreatite

    • Pancreatite en cours
  • Stenose vasculaire

    • Retrecissement aortique
    • Stenose de la valve aortique
    • Stenose mitrale
  • Syndrome nephrotique

  • Valvulopathie

    • Stenose mitrale
    • Valvulopathie aortique
  • Cardiomyopathie hypertrophique

    • Cardiomyopathie obstructive
  • Anevrisme arteriel

    • Anevrisme aortique et dissection
  • Angor

    • Angor crise
  • Bloc de branche bifasciculaire

  • Bloc de branche bilateral

  • Bloc de branche gauche complet

  • Exposition a une temperature extreme

  • Infarctus du myocarde

  • Insuffisance coronarienne

    • Insuffisance coronarienne aigue
  • Pheochromocytome

  • Port de pace-maker

  • Quel que soit le terrain

  • Regime hypocalorique

  • Type particulier de traitement

    • Traitement prolonge
  • Anevrisme arteriel

    • Anevrisme aortique et dissection
  • Angor

    • Angor crise
  • Bloc de branche bifasciculaire

  • Bloc de branche bilateral

  • Bloc de branche gauche complet

  • Exposition a une temperature extreme

  • Infarctus du myocarde

  • Insuffisance coronarienne

    • Insuffisance coronarienne aigue
  • Pheochromocytome

  • Port de pace-maker

  • Quel que soit le terrain

  • Regime hypocalorique

  • Type particulier de traitement

    • Traitement prolonge
Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de cleviprex ?

SEVERE(S)
  • dysgueusie
  • hyperplasie gingivale
  • hyposmie anosmie
  • parodontite
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • acidose metabolique
  • acidose respiratoire
  • acuite visuelle modification
  • agitation
  • agranulocytose
  • alat modification
  • alopecie
  • anaphylaxie
  • anorexie
  • anxiete
  • appetit perte
  • arret respiratoire
  • arthralgie
  • arthrite
  • arthropathie
  • arythmie
  • asat modification
  • atteinte hepatique
  • bezoard
  • bilirubine modification
  • bloc auriculo ventriculaire
  • bouffee vasomotrice
  • bradycardie
  • bronchospasme asthme
  • cephalee
  • choc anaphylactique
  • choc cardiogenique
  • cholestase
  • collapsus cardiovasculaire
  • coma
  • conduction trouble
  • confusion mentale
  • conscience trouble
  • constipation
  • convulsion
  • crampe musculaire
  • cytolyse hepatique
  • deces mortalite
  • depression
  • depression respiratoire
  • dermatite
  • desquamation
  • diarrhee
  • diplopie
  • distension abdominale
  • dorsalgie
  • douleur
  • douleur abdominale
  • douleur angineuse
  • douleur oculaire
  • douleur oppression thoracique
  • dysarthrie parole difficulte
  • dyspepsie
  • dyspnee
  • eczema
  • electrocardiogramme modification
  • epanchement articulaire
  • epigastralgie
  • eruption cutanee
  • eruption maculo papuleuse
  • erytheme polymorphe
  • erythrodermie dermatite exfoliative
  • exantheme
  • extrasystole
  • faiblesse musculaire
  • fibrillation auriculaire
  • fibrillation ventriculaire
  • fievre
  • flatulence meteorisme
  • flush
  • flutter auriculaire
  • gamma gt modification
  • gastralgie
  • gastrite
  • gingivite
  • hepatite
  • humeur trouble
  • hydroelectrolytique trouble
  • hypercreatininemie
  • hyperglycemie
  • hyperlipidemie
  • hypersudation
  • hypocalcemie
  • hypokaliemie
  • hypotension arterielle
  • hypothermie
  • ictere
  • ileus paralytique
  • infection a herpes virus
  • insomnie
  • insuffisance cardiaque
  • insuffisance cardiaque congestive
  • insuffisance renale aigue
  • irritabilite
  • ischemie myocardique
  • jambes lourdes
  • lactico deshydrogenase modification
  • langue alteration
  • langue oedeme
  • leucopenie
  • libido trouble
  • lyell syndrome necrolyse epidermique toxique net
  • manifestation cutanee
  • myalgie
  • nausee vomissement
  • necrose hepatique
  • nervosite
  • neutropenie
  • occlusion intestinale
  • oedeme de la muqueuse buccale
  • oedeme de quincke angioedeme
  • oedeme facial
  • oedeme larynge aigu
  • oedeme peripherique
  • oedeme pharynge
  • oedeme pulmonaire
  • oesophagite
  • palpitations
  • paresthesie
  • personnalite trouble
  • phosphatase alcaline modification
  • photosensibilisation medicamenteuse
  • prurit
  • purpura
  • pustulose
  • pustulose exanthematique aigue generalisee peag
  • rhabdomyolyse
  • secheresse buccale
  • sommeil trouble
  • somnolence diurne
  • sphincter pylorique trouble
  • stevens johnson syndrome
  • stupeur
  • tachycardie
  • tachysystolie ventriculaire
  • temps saignement modification
  • thrombocytopenie
  • toxidermie bulleuse pemphigus
  • urticaire
  • vasodilatation peripherique
  • vertige etourdissement
  • vision alteration
  • vision floue
MODERE(S)
  • accident vasculaire cerebral
  • acouphene bourdonnement doreille
  • angor
  • asthenie
  • douleur des extremites
  • erection trouble
  • erytheme
  • galactorrhee
  • gynecomastie
  • hemorragie cerebrale
  • hyperkaliemie
  • hyperprolactinemie
  • hypotension arterielle orthostatique
  • hypoxemie
  • hypoxie
  • impuissance
  • infarctus du myocarde
  • insuffisance renale chronique
  • malaise lipothymie
  • oedeme
  • oedeme des membres inferieurs
  • reaction allergique
  • syncope
  • vascularite
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • bilan azote modification
  • coordination trouble
  • cystite
  • dysesthesie
  • frisson
  • hypertonie musculaire
  • hyperuremie hyperazotemie
  • hypoesthesie
  • lethargie
  • liquide dialyse peritoneale trouble
  • marche trouble
  • miction trouble
  • neuropathie peripherique
  • neurotoxicite
  • nycturie
  • pollakiurie
  • polyurie
  • sensation ebrieuse
  • syndrome extrapyramidal
  • tremblement
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    CLEVIPREX 0,5 mg/ml, émulsion injectable

    10 flacon(s) en verre de 50 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de cleviprex ?

    • Adultes/Personnes âgées

    La clévidipine est destinée à être administrée par voie intraveineuse.

    La dose doit être augmentée progressivement jusqu'à diminution de pression artérielle désirée. La posologie est individuelle en fonction de diminution de pression artérielle recherchée et de la réponse du patient. La pression artérielle et la fréquence cardiaque doivent être surveillées en permanence pendant la perfusion et jusqu'à stabilisation des signes vitaux.

    En raison d'un risque d'hypertension par effet rebond, les patients ayant reçu des perfusions prolongées de clévidipine non remplacées par un autre traitement antihypertenseur doivent faire l'objet d'une surveillance pendant au moins 8 heures après l'arrêt de la perfusion.

    • Dose initiale : instaurer la perfusion intraveineuse de clévidipine à raison de 4 ml/h (2 mg/h) ; la dose peut être doublée toutes les 90 secondes. Continuer à augmenter la dose jusqu'à ce que l'objectif tensionnel soit atteint.
    • Dose d'entretien : chez la plupart des patients, la réponse thérapeutique recherchée est obtenue avec des doses comprises entre 8 et 12 ml/h (4 6 mg/h).
    • Dose maximale : la plupart des patients traités dans le cadre d'études cliniques ont reçu des doses inférieures ou égales à 32 ml/h (16 mg/h). La dose maximale recommandée est de 64 ml/h (32 mg/h). L'expérience clinique concernant l'utilisation de doses dépassant 64 ml/h (32 mg/h) est limitée. Il est recommandé de ne pas perfuser plus de 1000 ml de clévidipine durant les premières 24 heures, en raison de la charge lipidique que cela représente. L'expérience clinique avec des perfusions de clévidipine pendant plus de 72 heures, quelle que soit la dose, est également limitée.

    • Passage à un antihypertenseur oral : l'arrêt de la clévidipine ou la diminution progressive de la posologie doivent être accompagnés d'une thérapie orale appropriée. Au moment d'instaurer le traitement antihypertenseur oral, tenir compte du délai d'action de celui-ci. Continuer la surveillance de la pression artérielle jusqu'à obtention de l'effet recherché. L'arrêt de ce médicament se traduit par une réduction de l'effet antihypertenseur en 5 à 15 minutes.

    • Insuffisance hépatique

    Les données concernant le schéma posologique chez les insuffisants hépatiques sont limitées et n'ont pas été étudiées de manière spécifique. Durant les essais cliniques, 78 (6,0 %) patients à fonction hépatique anormale (définie comme un taux total de bilirubine > 1,5 LSN, un taux d'AST/SGOT et/ou d'ALT/SGPT > 2 LSN pour des patients non chirurgicaux et > 3 LSN pour des patients chirurgicaux) ont été traités par la clévidipine. Il n'est pas nécessaire d'adapter la dose chez les patients présentant une insuffisance hépatique.

    • Insuffisance rénale

    Les données concernant le schéma posologique chez les insuffisants rénaux sont limitées et n'ont pas été étudiées de manière spécifique. Durant les essais cliniques, 121 (9,2 %) patients présentant une insuffisance rénale modérée à sévère ont été traités par la clévidipine. Il n'est pas nécessaire d'adapter la dose chez les patients présentant une insuffisance rénale.

    • Population pédiatrique

    L'innocuité et l'efficacité de la clévidipine chez les enfants de 0 à 18 ans n'ont pas encore été déterminées. Aucune donnée n'est disponible.

    • Patients sous d'autres traitements lipidiques

    Ce médicament contient environ 0,2 g de lipides par ml (8,4 kJ/2,0 kcal). Chez les patients suivant un régime avec restriction lipidique, compte tenu de la quantité de lipides administrés lors de la perfusion de ce médicament, il peut être nécessaire de limiter les apports complémentaires en lipides.