Contrathion (pralidoxime)

Médicaments à base de pralidoxime :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    2 POUR CENT

  • Formes galéniques

    poudre et solvant pour solution injectable

  • Classe Thérapeutique

Illustration indications

Indications - Quand utiliser contrathion ?

  • Traitement curatif

  • Associer a d'autres therapeutiques

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de contrathion ?

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite acetylcholine
    • Hypersensibilite ambenonium
    • Hypersensibilite ammonium iodure
    • Hypersensibilite ammonium molybdate
    • Hypersensibilite atracurium
    • Hypersensibilite benzalkonium
    • Hypersensibilite benzododecinium
    • Hypersensibilite betaine citrate
    • Hypersensibilite bethanechol
    • Hypersensibilite bourse a pasteur
    • Hypersensibilite carbachol
    • Hypersensibilite cetalkonium
    • Hypersensibilite cethexonium
    • Hypersensibilite cetrimide
    • Hypersensibilite cetrimonium
    • Hypersensibilite cetylpyridinium
    • Hypersensibilite choline chlorhydrate
    • Hypersensibilite choline chlorure
    • Hypersensibilite cisatracurium
    • Hypersensibilite citicoline
    • Hypersensibilite clidinium
    • Hypersensibilite colestyramine
    • Hypersensibilite dequalinium
    • Hypersensibilite diphemanil
    • Hypersensibilite dodeclonium bromure
    • Hypersensibilite domiphene bromure
    • Hypersensibilite fluorocholine
    • Hypersensibilite ichtyolammonium
    • Hypersensibilite ipratropium
    • Hypersensibilite mecetronium etilsulfate
    • Hypersensibilite methacholine
    • Hypersensibilite methylthioninium/bleu methylene
    • Hypersensibilite miristalkonium
    • Hypersensibilite mivacurium
    • Hypersensibilite neostigmine
    • Hypersensibilite octenidine
    • Hypersensibilite oxitropium
    • Hypersensibilite pancuronium
    • Hypersensibilite pinaverium bromure
    • Hypersensibilite pralidoxime
    • Hypersensibilite pyridostigmine
    • Hypersensibilite pyrvinium
    • Hypersensibilite rocuronium
    • Hypersensibilite scopolamine
    • Hypersensibilite suxamethonium
    • Hypersensibilite tiemonium
    • Hypersensibilite tiotropium
    • Hypersensibilite trospium
    • Hypersensibilite vecuronium
    • Autre traitement en cours

      • Trt par substances atropiniques
    • Exposition a une temperature extreme

    • Insuffisance renale aigue

    • Insuffisance renale chronique

    • Interaction d'origine alimentaire

      • Apport de laitage fromage (calcium)
      • Regime riche en graisse
    • Quel que soit le terrain

    • Regime hyposode strict

    • Exposition a une temperature extreme

    • Quel que soit le terrain

    • Regime hyposode strict

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de contrathion ?

    SEVERE(S)
    • blocage neuromusculaire
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • cephalee
    • malaise lipothymie
    • tachycardie
    • vertige etourdissement
    MODERE(S)
    • diplopie
    • vision floue
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      CONTRATHION 2 %, poudre et solvant pour solution injectable

      10 flacon(s) en verre de poudre - 10 ampoule(s) en verre de solvant de 10 ml

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de contrathion ?

      Voie intraveineuse (soit sans dilution en injection lente de 1 ml/mn, soit en perfusion après dilution de la solution dans une solution de glucose ou de chlorure isotonique), voie intramusculaire, sous-cutanée

      Chez l'adulte, lors de la première injection, la posologie habituellement proposée de 200 à 400 mg de pralidoxime, peut être augmentée jusqu'à 2 g en fonction de l'efficacité obtenue.

      Une dose d'entretien allant jusqu'à 400 mg/heure sera maintenue tant que nécessaire.

      Chez l'adulte, la dose par voie orale préconisée est de 1 à 3 g de pralidoxime toutes les 5h.

      Chez l'enfant :

      . lors de la première injection, 20 à 40 mg/kg de pralidoxime suivant la sévérité de l'intoxication et la réponse au traitement ;

      . Une dose d'entretien de 10 mg/kg /heure sera maintenue tant que nécessaire.

      Voie intraveineuse (soit sans dilution en injection lente de 1 ml/mn, soit en perfusion après dilution de la solution dans une solution de glucose ou de chlorure isotonique), voie intramusculaire, sous-cutanée.

      Les doses doivent être réduites chez les patients ayant une fonction rénale altérée.