Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Cromoglicate De Sodium

  • Dosages

    2 %

  • Formes galéniques

    collyre en solution

  • Classe Thérapeutique

    S01GX - AUTRES ANTIALLERGIQUES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser cromofree ?

  • Traitement symptomatique

  • Traitement par voie locale

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de cromofree ?

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite cromoglicate
  • Mode d'administration particulier

    • Voie intra oculaire
    • Voie orale
    • Voie parenterale
    • Voie peri oculaire
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

    • Autre traitement en cours

      • Trt par collyre
    • Enfant

    • Quel que soit le terrain

    • Autre traitement en cours

      • Trt par collyre
    • Enfant

    • Quel que soit le terrain

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de cromofree ?

    SEVERE(S)
    • brulure locale
    • cornee depot
    • irritation oculaire
    • larmoiement
    • picotement
    • sans info sur effets surdosage
    • vision alteration
    MODERE(S)
    • eruption cutanee
    • eruption maculo papuleuse
    • prurit
    • reaction allergique
    • urticaire
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      CROMOFREE 2 %, collyre en solution

      1 flacon(s) polyéthylène haute densité (PEHD) de 10 ml avec pompe(s) équipé(s) d'un manchon

      • REMBOURSABLE : 30%
      • PRIX : 6,32
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de cromofree ?

      Voie ophtalmique.

      Adulte et enfant : selon la sévérité des symptômes, instiller 1 goutte de collyre 2 à 6 fois par jour, à intervalles réguliers, dans le cul-de-sac conjonctival de l'œil malade, en regardant vers le haut, et en tirant légèrement la paupière vers le bas.

      Le passage systémique peut être réduit par une occlusion nasolacrymale ou par la fermeture des paupières pendant 2 minutes. Cette méthode peut contribuer à diminuer les effets indésirables systémiques et à augmenter l'efficacité locale.

      Population pédiatrique : les données de sécurité et d'efficacité n'ont pas été établies. Un avis médical est nécessaire.