Cubicin (daptomycine)

Médicaments à base de daptomycine :

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser cubicin ?

  • Traitement curatif

  • En monotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Dans les formes compliquees

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson a partir de 12 mois

  • Traitement curatif

  • En monotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Dans les formes compliquees

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson a partir de 12 mois

  • Traitement curatif

  • En monotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Chez l'adulte

  • Chez l'adulte a partir de 18 ans

  • Traitement curatif

  • En monotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Chez l'adulte

  • Chez l'adulte a partir de 18 ans

  • Traitement curatif

  • En monotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Chez l'adulte

  • Chez l'adulte a partir de 18 ans

  • En cas d'endocardite infectieuse

  • En cas d'infection cutanee

  • En cas d'infection des tissus mous

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de cubicin ?

  • Allaitement

  • Atteinte cutanee

    • Atteinte cutanee severe
  • Atteinte renale

    • Atteinte renale severe
  • Colite pseudomembraneuse

  • Dress syndrome

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite daptomycine
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

    • Nourrisson de moins de 12 mois
  • Pustulose exanthematique aigue generale (peag)

  • Autre traitement en cours

    • Trt par atorvastatine
    • Trt par fluvastatine
    • Trt par inhibiteur hmgcoa reductase
    • Trt par pitavastatine
    • Trt par pravastatine
    • Trt par rosuvastatine
    • Trt par simvastatine
  • Grossesse

  • Atteinte cutanee

  • Atteinte hepatique

    • Atteinte hepatique severe
  • Atteinte renale

    • Alteration de la fonction renale
  • Autre traitement en cours

    • Trt par ciclosporine
    • Trt par fibrate
    • Trt par medicament myotoxique
    • Trt par medicament nephrotoxique
  • Dialyse

  • Diarrhee

  • Eosinophilie

  • Examen laboratoire interference

    • Determination inr
    • Dosage taux prothrombine/temps quick/inr
    • Interaction avec examens de laboratoire
  • Fievre

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Insuffisance renale chronique

  • Neuropathie peripherique

  • Obesite

  • Port de prothese cardiaque valvulaire

  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

  • Atteinte cutanee

  • Atteinte hepatique

    • Atteinte hepatique severe
  • Atteinte renale

    • Alteration de la fonction renale
  • Autre traitement en cours

    • Trt par ciclosporine
    • Trt par fibrate
    • Trt par medicament myotoxique
    • Trt par medicament nephrotoxique
  • Dialyse

  • Diarrhee

  • Eosinophilie

  • Examen laboratoire interference

    • Determination inr
    • Dosage taux prothrombine/temps quick/inr
    • Interaction avec examens de laboratoire
  • Fievre

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Insuffisance renale chronique

  • Neuropathie peripherique

  • Obesite

  • Port de prothese cardiaque valvulaire

  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de cubicin ?

SEVERE(S)
  • atteinte pulmonaire
  • depression respiratoire
  • dyspnee
  • hypoxemie
  • hypoxie
  • insuffisance respiratoire
  • pneumonie
  • sans info sur effets surdosage
  • toux
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • alat modification
  • anaphylaxie
  • anemie
  • anurie
  • arthralgie
  • arythmie
  • asat modification
  • atteinte renale
  • augmentation du risque infectieux
  • bouffee vasomotrice
  • candidose
  • colite pseudomembraneuse
  • crampe musculaire
  • creatine kinase modification
  • cystite
  • douleur des extremites
  • douleur osseuse
  • dress syndrome
  • eosinophilie
  • eruption cutanee
  • exantheme
  • extrasystole
  • faiblesse musculaire
  • flush
  • frisson
  • hypercreatininemie
  • hypertension arterielle
  • hypotension arterielle
  • infection fongique mycose
  • infection urinaire
  • insuffisance renale aigue
  • insuffisance renale chronique
  • lactico deshydrogenase modification
  • lyell syndrome necrolyse epidermique toxique net
  • myalgie
  • myoglobinemie
  • myopathie
  • nephrite interstitielle
  • nephrotoxicite
  • oedeme de quincke angioedeme
  • oedeme larynge aigu
  • oedeme pharynge
  • oligurie
  • phlyctene vesicule
  • polymyosite
  • prurit
  • pustulose
  • pustulose exanthematique aigue generalisee peag
  • pyelonephrite
  • reaction allergique
  • rhabdomyolyse
  • septicemie
  • sifflement pulmonaire
  • stevens johnson syndrome
  • syncope
  • tachycardie
  • tachysystolie ventriculaire
  • taux prothrombine modification
  • temps prothrombine modification
  • thrombocytopenie
  • thrombocytose
  • toxidermie bulleuse pemphigus
  • tubulopathie renale
  • urticaire
  • vaginite
MODERE(S)
  • appetit perte
  • atteinte hepatique
  • bilirubine modification
  • gamma gt modification
  • hydroelectrolytique trouble
  • hyperglycemie
  • ictere
  • phosphatase alcaline modification
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • constipation
  • diarrhee
  • distension abdominale
  • douleur abdominale
  • dyspepsie
  • flatulence meteorisme
  • gastralgie
  • glossite
  • nausee vomissement
MINEUR(S)
  • anxiete
  • asthenie
  • cephalee
  • douleur
  • dysgueusie
  • fievre
  • insomnie
  • irritation oculaire
  • neuropathie peripherique
  • paresthesie
  • reaction locale au point dinjection
  • tremblement
  • vertige etourdissement
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    CUBICIN 500 mg, poudre pour solution injectable ou pour perfusion

    1 flacon(s) en verre

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    CUBICIN 350 mg, poudre pour solution injectable ou pour perfusion

    1 flacon(s) en verre

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de cubicin ?

    Posologie

    Adultes

    • IcPTM sans BSA concomitante

    4 mg/kg sont administrés une fois toutes les 24 heures, pendant 7 à 14 jours ou jusqu'à résolution de l'infection (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

    Ce médicament ne doit pas être administré plus d'une fois par jour.

    Les taux de créatine phosphokinase (CPK) doivent être mesurés à l'initiation et à intervalles réguliers (au moins une fois par semaine) pendant le traitement (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Insuffisance hépatique Aucune adaptation de dose n'est requise en cas d'administration de daptomycine à des patients présentant une insuffisance hépatique légère à modérée (score Child-Pugh B) (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"). On ne dispose d'aucune donnée concernant les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (score Child- Pugh C). La prudence est recommandée lors d'administration de daptomycine à ces patients.

    • Patients âgés Les doses recommandées doivent être utilisées chez les patients âgés, excepté pour ceux présentant une insuffisance rénale sévère (voir ci-dessus et rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    Posologie

    Adultes

    • IcPTM associée à une BSA concomitante

    6 mg/kg sont administrés une fois toutes les 24 heures. Voir ci-dessous pour les ajustements posologiques chez les patients présentant une insuffisance rénale. Une durée de traitement supérieure à 14 jours peut être nécessaire, en fonction du risque de complications estimé pour chaque patient.

    Ce médicament ne doit pas être administré plus d'une fois par jour.

    Les taux de créatine phosphokinase (CPK) doivent être mesurés à l'initiation et à intervalles réguliers (au moins une fois par semaine) pendant le traitement (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Insuffisance hépatique Aucune adaptation de dose n'est requise en cas d'administration de daptomycine à des patients présentant une insuffisance hépatique légère à modérée (score Child-Pugh B) (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"). On ne dispose d'aucune donnée concernant les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (score Child- Pugh C). La prudence est recommandée lors d'administration de daptomycine à ces patients.

    • Patients âgés Les doses recommandées doivent être utilisées chez les patients âgés, excepté pour ceux présentant une insuffisance rénale sévère (voir ci-dessus et rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    Posologie

    Adultes

    • EID due à Staphylococcus aureus, connue ou suspectée

    6 mg/kg sont administrés une fois toutes les 24 heures. Voir ci-dessous pour les ajustements posologiques chez les patients présentant une insuffisance rénale. La durée du traitement doit être en accord avec les recommandations officielles disponibles.

    Ce médicament ne doit pas être administré plus d'une fois par jour.

    Les taux de créatine phosphokinase (CPK) doivent être mesurés à l'initiation et à intervalles réguliers (au moins une fois par semaine) pendant le traitement (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Insuffisance hépatique Aucune adaptation de dose n'est requise en cas d'administration de daptomycine à des patients présentant une insuffisance hépatique légère à modérée (score Child-Pugh B) (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"). On ne dispose d'aucune donnée concernant les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (score Child- Pugh C). La prudence est recommandée lors d'administration de daptomycine à ces patients.

    • Patients âgés Les doses recommandées doivent être utilisées chez les patients âgés, excepté pour ceux présentant une insuffisance rénale sévère (voir ci-dessus et rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    Posologie

    Adultes

    Ce médicament ne doit pas être administré plus d'une fois par jour.

    Les taux de créatine phosphokinase (CPK) doivent être mesurés à l'initiation et à intervalles réguliers (au moins une fois par semaine) pendant le traitement (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Insuffisance rénale

    La daptomycine est éliminée essentiellement par le rein.

    Compte tenu de l'expérience clinique limitée (voir tableau et notes ci-dessous), la daptomycine doit être utilisé chez les patients adultes présentant une insuffisance rénale quel que soit son degré (ClCr < 80 ml/min), uniquement lorsque le bénéfice clinique attendu est supérieur au risque potentiel. La réponse au traitement, la fonction rénale et les taux de créatine phosphokinase (CPK) doivent être étroitement surveillés chez tous les patients présentant une insuffisance rénale quel que soit son degré (Cf. aussi rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques"). Le schéma posologique de la daptomycine chez les enfants présentant une insuffisance rénale n'a pas été établi.

    Ajustements de dose chez les patients adultes présentant une atteinte de la fonction rénale en fonction de l'indication et de la clairance de la créatinine

    Indication : IcPTM sans bactériémie à S. aureus

    Clairance de la créatinine : > ou = 30 ml/min Dose recommandée : 4 mg/kg une fois par jour Commentaires : Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"

    Clairance de la créatinine : < 30 ml/min Dose recommandée : 4 mg/kg toutes les 48 heures Commentaires : (1, 2)

    IcPTM = infections compliquées de la peau et des tissus mous ; BSA = bactériémie à S. aureus

    (1) La sécurité et l'efficacité de l'ajustement de l'intervalle de doses n'ont pas été évaluées dans des essais cliniques contrôlés. La recommandation est basée sur des études de pharmacocinétique et sur des résultats de modélisation (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    (2) Les mêmes ajustements de dose, basés sur des données de pharmacocinétique chez des volontaires incluant des résultats de modélisation pharmacocinétique, sont recommandés pour les patients adultes sous hémodialyse (HD) ou sous dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA). Lorsque cela est possible, la daptomycine doit être administrée après la fin de la dialyse les jours de dialyse (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Patients âgés Les doses recommandées doivent être utilisées chez les patients âgés, excepté pour ceux présentant une insuffisance rénale sévère (voir ci-dessus et rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    Posologie

    Adultes

    Ce médicament ne doit pas être administré plus d'une fois par jour.

    Les taux de créatine phosphokinase (CPK) doivent être mesurés à l'initiation et à intervalles réguliers (au moins une fois par semaine) pendant le traitement (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Insuffisance rénale

    La daptomycine est éliminée essentiellement par le rein.

    Compte tenu de l'expérience clinique limitée (voir tableau et notes ci-dessous), la daptomycine doit être utilisé chez les patients adultes présentant une insuffisance rénale quel que soit son degré (ClCr < 80 ml/min), uniquement lorsque le bénéfice clinique attendu est supérieur au risque potentiel. La réponse au traitement, la fonction rénale et les taux de créatine phosphokinase (CPK) doivent être étroitement surveillés chez tous les patients présentant une insuffisance rénale quel que soit son degré (Cf. aussi rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques"). Le schéma posologique de la daptomycine chez les enfants présentant une insuffisance rénale n'a pas été établi.

    Ajustements de dose chez les patients adultes présentant une atteinte de la fonction rénale en fonction de l'indication et de la clairance de la créatinine

    Indication : EI du coeur droit ou IcPTM associée à une bactériémie à S. aureus Clairance de la créatinine : > ou = 30 ml/min Dose recommandée : 6 mg/kg une fois par jour Commentaires : Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"

    Indication : EI du coeur droit ou IcPTM associée à une bactériémie à S. aureus Clairance de la créatinine : < 30 ml/min Dose recommandée : 6 mg/kg toutes les 48 heures Commentaires : (1, 2)

    (1) La sécurité et l'efficacité de l'ajustement de l'intervalle de doses n'ont pas été évaluées dans des essais cliniques contrôlés. La recommandation est basée sur des études de pharmacocinétique et sur des résultats de modélisation (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    (2) Les mêmes ajustements de dose, basés sur des données de pharmacocinétique chez des volontaires incluant des résultats de modélisation pharmacocinétique, sont recommandés pour les patients adultes sous hémodialyse (HD) ou sous dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA). Lorsque cela est possible, la daptomycine doit être administrée après la fin de la dialyse les jours de dialyse (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Patients âgés Les doses recommandées doivent être utilisées chez les patients âgés, excepté pour ceux présentant une insuffisance rénale sévère (voir ci-dessus et rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    Posologie

    Population pédiatrique (âgée de 1 à 17 ans)

    Les schémas posologiques recommandés pour les enfants, basés sur l'âge et l'indication sont détaillés ci-dessous.

    Indication : IcPTM sans BSA

    Groupe d'âge : 12 à 17 ans Schéma posologique : 5 mg/kg toutes les 24 heures en perfusion de 30 minutes Durée du traitement : jusqu'à 14 jours

    Groupe d'âge : 7 à 11 ans Schéma posologique : 7 mg/kg toutes les 24 heures en perfusion de 30 minutes Durée du traitement : jusqu'à 14 jours

    Groupe d'âge : 2 à 6 ans Schéma posologique : 9 mg/kg toutes les 24 heures en perfusion de 60 minutes Durée du traitement : jusqu'à 14 jours

    Groupe d'âge : 1 à < 2 ans (uniquement la spécialité princeps) Schéma posologique : 10 mg/kg toutes les 24 heures en perfusion de 60 minutes Durée du traitement : jusqu'à 14 jours

    IcPTM = infections compliquées de la peau et des tissus mous ; BSA = bactériémie à S. aureus ; La durée minimale du traitement par daptomycine dans les BSA pédiatriques sera fonction du risque de complications estimé pour chaque patient. Un traitement par daptomycine peut être d'une durée supérieure à 14 jours selon le risque de complications estimé pour chaque patient. Dans l'étude pédiatrique BSA, la durée moyenne d'administration de daptomycine par voie intraveineuse a été de 12 jours, avec un intervalle allant de 1 à 44 jours. La durée du traitement devra être déterminée en tenant compte des recommandations officielles disponibles.

    Ce médicament ne doit pas être administré plus fréquemment qu'une fois par jour.

    Les taux de créatine phosphokinase (CPK) doivent être mesurés à l'état initial et à intervalles réguliers (au moins 1 fois par semaine) pendant le traitement (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    La daptomycine ne doit pas être administrée chez l'enfant âgé de moins d'un an en raison du risque d'effets potentiels sur les systèmes musculaire, neuromusculaire et/ou nerveux (soit périphérique et/ou central) qui ont été observés chez des chiots nouveau-nés (Cf. rubrique "Sécurité préclinique").

    Posologie

    Population pédiatrique (âgée de 1 à 17 ans)

    Les schémas posologiques recommandés pour les enfants, basés sur l'âge et l'indication sont détaillés ci-dessous.

    Indication : IcPTM sans BSA

    Groupe d'âge : 12 à 17 ans Schéma posologique : 5 mg/kg toutes les 24 heures en perfusion de 30 minutes Durée du traitement : jusqu'à 14 jours

    Groupe d'âge : 7 à 11 ans Schéma posologique : 7 mg/kg toutes les 24 heures en perfusion de 30 minutes Durée du traitement : jusqu'à 14 jours

    Groupe d'âge : 2 à 6 ans Schéma posologique : 9 mg/kg toutes les 24 heures en perfusion de 60 minutes Durée du traitement : jusqu'à 14 jours

    Groupe d'âge : 1 à < 2 ans Schéma posologique : 10 mg/kg toutes les 24 heures en perfusion de 60 minutes Durée du traitement : jusqu'à 14 jours

    IcPTM = infections compliquées de la peau et des tissus mous ; BSA = bactériémie à S. aureus ; La durée minimale du traitement par daptomycine dans les BSA pédiatriques sera fonction du risque de complications estimé pour chaque patient. Un traitement par daptomycine peut être d'une durée supérieure à 14 jours selon le risque de complications estimé pour chaque patient. Dans l'étude pédiatrique BSA, la durée moyenne d'administration de daptomycine par voie intraveineuse a été de 12 jours, avec un intervalle allant de 1 à 44 jours. La durée du traitement devra être déterminée en tenant compte des recommandations officielles disponibles.

    Ce médicament ne doit pas être administré plus fréquemment qu'une fois par jour.

    Les taux de créatine phosphokinase (CPK) doivent être mesurés à l'état initial et à intervalles réguliers (au moins 1 fois par semaine) pendant le traitement (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    La daptomycine ne doit pas être administrée chez l'enfant âgé de moins d'un an en raison du risque d'effets potentiels sur les systèmes musculaire, neuromusculaire et/ou nerveux (soit périphérique et/ou central) qui ont été observés chez des chiots nouveau-nés (Cf. rubrique "Sécurité préclinique").

    Posologie

    Population pédiatrique (âgée de 1 à 17 ans)

    Les schémas posologiques recommandés pour les enfants, basés sur l'âge et l'indication sont détaillés ci-dessous.

    Indication : IcPTM associée à une BSA

    Groupe d'âge : 12 à 17 ans Schéma posologique : 7 mg/kg toutes les 24 heures en perfusion de 30 minutes Durée du traitement : (1)

    Groupe d'âge : 7 à 11 ans Schéma posologique : 9 mg/kg toutes les 24 heures en perfusion de 30 minutes Durée du traitement : (1)

    Groupe d'âge : 2 à 6 ans Schéma posologique : 12 mg/kg toutes les 24 heures en perfusion de 60 minutes Durée du traitement : (1)

    Groupe d'âge : 1 à < 2 ans Schéma posologique : 12 mg/kg toutes les 24 heures en perfusion de 60 minutes Durée du traitement : (1)

    IcPTM = infections compliquées de la peau et des tissus mous ; BSA = bactériémie à S. aureus ; (1) La durée minimale du traitement par daptomycine dans les BSA pédiatriques sera fonction du risque de complications estimé pour chaque patient. Un traitement par daptomycine peut être d'une durée supérieure à 14 jours selon le risque de complications estimé pour chaque patient. Dans l'étude pédiatrique BSA, la durée moyenne d'administration de daptomycine par voie intraveineuse a été de 12 jours, avec un intervalle allant de 1 à 44 jours. La durée du traitement devra être déterminée en tenant compte des recommandations officielles disponibles.

    Ce médicament ne doit pas être administré plus fréquemment qu'une fois par jour.

    Les taux de créatine phosphokinase (CPK) doivent être mesurés à l'état initial et à intervalles réguliers (au moins 1 fois par semaine) pendant le traitement (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    La daptomycine ne doit pas être administrée chez l'enfant âgé de moins d'un an en raison du risque d'effets potentiels sur les systèmes musculaire, neuromusculaire et/ou nerveux (soit périphérique et/ou central) qui ont été observés chez des chiots nouveau-nés (Cf. rubrique "Sécurité préclinique").