Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    75 microgrammes

  • Formes galéniques

    comprimé pelliculé

  • Classe Thérapeutique

    G03AC - PROGESTATIFS

Illustration indications

Indications - Quand utiliser desogestrel ?

    Illustration consindications

    Quelles sont les contre-indications de desogestrel ?

    • Atteinte hepatique

      • Atteinte hepatique severe
    • Autre traitement en cours

      • Trt par millepertuis
    • Cancer de l'endometre

    • Cancer de l'uterus

    • Cancer du foie

    • Cancer du sein

      • Tumeur hormonodependante
    • Embolie pulmonaire

      • Embolie pulmonaire en cours
    • Enfant

    • Grossesse

    • Hemorragie genitale

      • Hemorragie genitale non diagnostiquee
    • Hypersensibilite

      • Hypersensibilite a l'un des excipients
      • Hypersensibilite arachide
      • Hypersensibilite croisee
      • Hypersensibilite desogestrel
      • Hypersensibilite propyleneglycol derives
      • Hypersensibilite soja/lecithine de soja
    • Insuffisance hepatique

      • Insuffisance hepatique severe maladie
    • Interaction d'origine alimentaire

      • Apport de millepertuis
    • Maladie thromboembolique

      • Maladie thromboembolique en cours
    • Nourrisson

    • Nouveau-ne

    • Porphyrie cutanee

    • Porphyrie hepatique

      • Porphyrie hepatique maladie
    • Thrombophlebite

    • Thrombose

      • Thrombose veineuse
      • Thrombose veineuse profonde
    • Tumeur maligne organes genitaux femme

      • Tumeur hormonodependante
    • Tumeur progestogene dependante

    • Adulte jeune (15-17 ans)

      • Adulte de moins de 18 ans
    • Anomalie metabolisme galactose

    • Autre traitement en cours

      • Trt par carbamazepine
      • Trt par charbon active
      • Trt par dabrafenib
      • Trt par efavirenz
      • Trt par enzalutamide
      • Trt par fosphenytoine
      • Trt par inducteur enzymatique
      • Trt par inh protease booste par ritonavir
      • Trt par nelfinavir
      • Trt par nevirapine
      • Trt par oxcarbazepine
      • Trt par perampanel
      • Trt par phenobarbital
      • Trt par phenytoine
      • Trt par primidone
      • Trt par rifabutine
      • Trt par rifampicine
      • Trt par ritonavir
      • Trt par ulipristal
    • Deficit en lactase

    • Hypersensibilite

      • Hypersensibilite galactose (intolerance)
      • Hypersensibilite glucose (intolerance)
      • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Regime sans galactose

    • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

      • Hypersensibilite galactose (intolerance)
      • Hypersensibilite glucose (intolerance)
      • Hypersensibilite lactose (intolerance)
      • Syndrome malabsorption glucose/galactose
    • Amenorrhee

    • Cancer du sein

    • Chloasma

      • Chloasma atcd personnel
    • Depression

    • Diabete autre

    • Diabete type i

    • Diabete type ii

    • Douleur

      • Douleur abdominale
    • Hypertension arterielle

    • Kyste ovaire

    • Maladie thromboembolique

      • Maladie thromboembolique atcd familial
      • Maladie thromboembolique atcd personnel
    • Quel que soit le terrain

    • Saignement veineux ou arteriel important

    • Sujet immobilise

    • Syndrome douloureux abdominal

    • Amenorrhee

    • Cancer du sein

    • Chloasma

      • Chloasma atcd personnel
    • Depression

    • Diabete autre

    • Diabete type i

    • Diabete type ii

    • Douleur

      • Douleur abdominale
    • Hypertension arterielle

    • Kyste ovaire

    • Maladie thromboembolique

      • Maladie thromboembolique atcd familial
      • Maladie thromboembolique atcd personnel
    • Quel que soit le terrain

    • Saignement veineux ou arteriel important

    • Sujet immobilise

    • Syndrome douloureux abdominal

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de desogestrel ?

    SEVERE(S)
    • anaphylaxie
    • bronchospasme asthme
    • dyspnee
    • nausee vomissement
    • oedeme de quincke angioedeme
    • oedeme facial
    • oedeme pharynge
    • septicemie
    • tendance tentative suicidaire
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • alat modification
    • anemie hemolytique
    • asat modification
    • atteinte hepatique
    • bilirubine modification
    • cholestase
    • gamma gt modification
    • ictere
    • lactico deshydrogenase modification
    • meningiome
    • phosphatase alcaline modification
    • tumeur hepatique
    MODERE(S)
    • acne
    • alopecie
    • amaigrissement
    • amenorrhee
    • anomalie appareil genital
    • anorexie
    • anorgasmie orgasme trouble
    • anxiete
    • appetit augmentation
    • appetit perte
    • asthenie
    • atrophie vulve vagin
    • augmentation du volume mammaire
    • canal carpien syndrome
    • cancer col uterus
    • cancer de lendometre
    • cancer de lovaire
    • cancer du sein
    • candidose vaginale
    • cephalee
    • chloasma
    • concentration alteration
    • concentration baisse
    • confusion mentale
    • constipation
    • crampe musculaire
    • cycle menstruel irregulier
    • demence
    • depression
    • dermatite
    • diarrhee
    • distension abdominale
    • douleur abdominale
    • douleur mammaire
    • douleur pelvienne
    • dysmenorrhee
    • dyspepsie
    • eczema
    • embolie pulmonaire
    • endometre hyperplasie
    • equilibre trouble
    • eruption cutanee
    • erytheme
    • erytheme noueux
    • erytheme polymorphe
    • fievre
    • flatulence meteorisme
    • fragilite emotionnelle
    • galactorrhee
    • grossesse extra uterine
    • gynecomastie
    • hemorragie uro genitale
    • hirsutisme
    • humeur trouble
    • hyperglycemie
    • hyperpigmentation
    • hypersecretion vaginale
    • hypertension arterielle
    • hypertrichose
    • hypomenorrhee
    • impuissance
    • infarctus du myocarde
    • infection fongique mycose
    • insomnie
    • insuffisance cardiaque
    • irritabilite
    • jambes lourdes
    • kyste ovarien
    • leucorrhee
    • libido trouble
    • lipoatrophie lipodystrophie
    • mastodynie
    • metrorragie
    • nervosite
    • oedeme
    • oedeme cyclique
    • oedeme des membres inferieurs
    • oedeme peripherique
    • oligomenorrhee
    • palpitations
    • pilosite modification
    • pollakiurie
    • prise ponderale
    • prurit
    • prurit vulvaire
    • purpura
    • reaction allergique
    • retention hydrique
    • rupture uterine
    • saignement hemorragie
    • saignement vaginal
    • seborrhee
    • secheresse buccale
    • secheresse vaginale
    • sommeil trouble
    • somnolence diurne
    • spotting petit saignement
    • syndrome premenstruel
    • tachycardie
    • tension mammaire
    • thromboembolie
    • thrombophlebite
    • thrombose veineuse
    • tremblement
    • trouble sexuel
    • trouble vulvo vaginal
    • tumeur benigne du sein
    • urticaire
    • vaginite
    • vertige etourdissement
    MINEUR(S) OU MODERE(S)
    • atteinte vasculaire de la retine
    • conjonctivite
    • cornee modification
    • irritation oculaire
    • nevrite optique
    • retinopathie
    • secheresse oculaire
    • vision alteration
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      DESOGESTREL SANDOZ 75 microgrammes, comprimé pelliculé

      1 plaquette(s) PVC PVDC aluminium de 28 comprimé(s)

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 2,25
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de desogestrel ?

      • Mode d'administration

      Un comprimé par jour chaque jour sans interruption à la même heure avec une petite quantité de boisson, de sorte que l'intervalle entre la prise de 2 comprimés soit toujours de 24 heures.

      Le premier comprimé doit être pris le premier jour des règles.

      Par la suite, un comprimé par jour doit être pris tous les jours de façon continue, sans tenir compte de possibles saignements.

      Une nouvelle plaquette doit être commencée directement le lendemain du jour où la plaquette précédente a été terminée.

      • Comment débuter un traitement par ce médicament

      . Pas de contraception hormonale préalable (au cours du mois précédent) La prise du premier comprimé doit commencer le premier jour du cycle naturel de la femme (c'est à dire le premier jour des règles). Le traitement peut aussi être débuté entre le 2ème et le 5ème jour du cycle à condition d'utiliser une méthode contraceptive mécanique dite de barrière pendant les sept premiers jours de prise des comprimés contraceptifs.

      . Après un avortement du premier trimestre Après un avortement du premier trimestre, il est recommandé de débuter le traitement immédiatement. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire d'utiliser de méthode contraceptive supplémentaire.

      . Après un accouchement, un accouchement prématuré ou après un avortement du second trimestre Le traitement contraceptif par ce médicament après un accouchement peut être débuté avant le retour des règles. Si plus de 21 jours se sont écoulés depuis l'accouchement, l'éventualité d'une grossesse doit être exclue avant de débuter la prise de ce médicament et une méthode contraceptive supplémentaire doit être utilisée au cours de la première semaine de la prise des comprimés contraceptifs (Cf. rubrique "Grossesse et allaitement").

      • Comment débuter un traitement par ce médicament en relais d'autres méthodes contraceptives

      . Relais d'un contraceptif hormonal combiné (contraceptif oral combiné (COC), anneau vaginal ou patch transdermique) La femme devra commencer ce médicament de préférence le jour suivant la prise du dernier comprimé actif (c'est à dire le dernier comprimé contenant des principes actifs) de son précédent COC ou le jour du retrait de l'anneau vaginal ou du patch transdermique. Dans ces cas, l'utilisation d'une contraception supplémentaire n'est pas nécessaire.

      Toutes les méthodes contraceptives peuvent ne pas être disponibles dans les pays de l'Union Européenne.

      La femme peut également commencer ce médicament au plus tard le jour suivant la période habituelle sans prise de comprimés ou sans utilisation de patch ou d'anneau, ou alors suivant la période de prise de placebo du précédent COC. Toutefois, l'utilisation d'un moyen de contraception supplémentaire est recommandée pendant les 7 premiers jours de prise des comprimés.

      . Relais d'une méthode uniquement progestative (pilule microprogestative, injection, implant ou dispositif intra-utérin libérant un progestatif) En relais d'une pilule microprogestative, la femme pourra faire le relais n'importe quel jour. En relais de l'implant ou d'un dispositif intra-utérin libérant un progestatif, le jour de leur retrait; en relais d'un progestatif injectable, le jour prévu pour la prochaine injection.

      • Conseils en cas d'oubli d'un comprimé

      La protection contraceptive peut être réduite si plus de 36 heures s'écoulent entre 2 comprimés.

      Si l'oubli est constaté dans les 12 heures qui suivent l'heure habituelle de prise, prendre immédiatement le comprimé oublié et prendre le prochain comprimé à l'heure habituelle.

      Si l'oubli est constaté plus de 12 heures après l'heure normale de la prise, la femme devra utiliser une méthode de contraception supplémentaire pendant les 7 jours suivants. Si cet oubli a eu lieu pendant la toute première semaine d'utilisation et que des rapports sexuels ont eu lieu au cours des 7 jours précédant cet oubli, il existe un risque de grossesse.

      • Conseils en cas de troubles gastro-intestinaux

      Dans le cas de troubles gastro-intestinaux sévères, l'absorption peut ne pas être complète et des mesures de contraception supplémentaires doivent être prises.

      Si des vomissements se produisent dans les 3-4 heures qui suivent la prise d'un comprimé, l'absorption peut ne pas être complète. Dans un tel cas, les conseils donnés dans cette rubrique concernant l'oubli d'un comprimé doivent être suivis.

      • Surveillance du traitement

      Avant toute prescription, il est nécessaire d'effectuer un recueil des antécédents personnels et familiaux et un examen gynécologique est recommandé afin d'écarter une grossesse. Des troubles des règles, tels que oligomenorrhée ou aménorrhée doivent être recherchés avant la prescription.

      L'intervalle entre les examens dépend des circonstances dans chaque cas individuel. Si le traitement prescrit peut influencer une maladie latente ou manifeste (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi"), les examens de contrôle doivent être programmés en conséquence.

      Lors de la prise régulière de ce médicament, des saignement irréguliers peuvent apparaître. Si les saignement sont très fréquents ou irréguliers, une autre méthode de contraception doit être envisagée. Si les symptômes persistent, une cause organique doit être écartée.

      La gestion de l'aménorrhée lors du traitement dépend de si les comprimés ont bien été pris selon les instructions et peut inclure un test de grossesse.

      Le traitement doit être arrêté en cas de survenue d'une grossesse.

      Les femmes doivent être averties que ce médicament ne protège pas du VIH (Sida) et des autres maladies sexuellement transmissibles.

      • Population pédiatrique

      Ce médicament n'est pas indiqué chez l'enfant.

      • Posologie

      Pour obtenir une contraception efficace, ce médicament doit être utilisé conformément aux instructions (voir "Comment prendre ce médicament" et "Comment débuter un traitement par ce médicament".

      • Populations particulières

      . Insuffisance rénale Aucune étude clinique n'a été réalisée chez les patientes présentant une insuffisance rénale.

      . Insuffisance hépatique Aucune étude clinique n'a été réalisée chez les patientes présentant une insuffisance hépatique. Le métabolisme des hormones stéroïdiennes pouvant être altéré chez les patientes présentant une affection hépatique sévère, l'utilisation de ce médicament est contre-indiquée chez ces femmes tant que les paramètres de la fonction hépatique ne sont pas normalisés (Cf. rubrique "Contre-indications").

      . Population pédiatrique La sécurité et l'efficacité du désogestrel n'ont pas été étudiées chez les adolescentes de moins de 18 ans. Aucune donnée n'est disponible.

      • Posologie
      • Mode d'administration Voie orale.
      • Comment prendre ce médicament Un comprimé par jour sans interruption à la même heure, de sorte que l'intervalle entre la prise de 2 comprimés soit toujours de 24 heures.

      Le premier comprimé doit être pris le premier jour des règles.

      Par la suite, un comprimé doit être pris tous les jours sans interruption, sans tenir compte de possibles saignements.

      Une nouvelle plaquette doit être commencée directement le lendemain du jour où la plaquette précédente a été terminée.

      • Comment débuter ce médicament

      . Pas de contraception hormonale préalable (au cours du mois précédent) La prise du premier comprimé doit commencer le premier jour du cycle menstruel de la femme (c'est à dire le premier jour des règles). Le traitement peut aussi être débuté entre le 2ème et le 5ème jour du cycle à condition d'utiliser une méthode contraceptive mécanique pendant les sept premiers jours de prise de ce médicament.

      . Après un avortement du premier trimestre Après un avortement du premier trimestre, il est recommandé de débuter le traitement immédiatement. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire d'utiliser de méthode contraceptive supplémentaire.

      . Après un accouchement ou après un avortement du second trimestre Le traitement contraceptif par ce médicament après un accouchement peut être débuté avant le retour des règles. Si plus de 21 jours se sont écoulés depuis l'accouchement, l'éventualité d'une grossesse doit être exclue avant de débuter la prise de ce médicament et une méthode contraceptive complémentaire doit être utilisée au cours de la première semaine de la prise des comprimés contraceptifs.

      Pour les femmes qui allaitent, Cf. rubrique "Grossesse et allaitement".

      • Comment débuter ce médicament en relais d'autres méthodes contraceptives

      . Relais d'un contraceptif hormonal combiné (contraceptif oral combiné (COC), anneau vaginal ou patch transdermique) La femme devra commencer ce médicament de préférence le jour suivant la prise du dernier comprimé actif (c'est à dire le dernier comprimé contenant de la substance active) de son précédent COC ou le jour du retrait de l'anneau vaginal ou du patch transdermique. Dans ces cas, l'utilisation d'une contraception supplémentaire n'est pas nécessaire.

      La femme peut également commencer ce médicament au plus tard le jour suivant la période habituelle sans prise de comprimés ou sans utilisation de patch ou d'anneau, ou alors suivant la période de prise de placebo du précédent COC. Toutefois, l'utilisation d'une méthode contraceptive mécanique est recommandée pendant les 7 premiers jours de prise des comprimés.

      . Relais d'une méthode uniquement progestative (pilule microprogestative, injection, implant ou dispositif intra-utérin libérant un progestatif) En relais d'une pilule microprogestative, la femme pourra faire le relais n'importe quel jour (en relais de l'implant ou d'un dispositif intra-utérin libérant un progestatif, le jour de leur retrait; en relais d'un progestatif injectable, le jour prévu pour la prochaine injection).

      • Conseils en cas d'oubli d'un comprimé La protection contraceptive peut être réduite si plus de 36 heures s'écoulent entre 2 comprimés.

      Si l'oubli est constaté dans les 12 heures qui suivent l'heure habituelle de prise, prendre immédiatement le comprimé oublié et prendre le prochain comprimé à l'heure habituelle.

      Si l'oubli est constaté plus de 12 heures après l'heure normale de la prise, la femme devra prendre le dernier comprimé oublié dès que l'oubli est constaté et prendre le prochain comprimé à l'heure habituelle, même si cela conduit à la prise de 2 comprimés en même temps. De plus, une méthode de contraception mécanique (par exemple le préservatif) devra être utilisée pendant les 7 jours suivants. Si cet oubli a eu lieu pendant la toute première semaine d'utilisation et que des rapports sexuels ont eu lieu au cours des 7 jours précédant cet oubli, il existe un risque de grossesse.

      • Recommandations en cas de troubles gastro-intestinaux Dans le cas de troubles gastro-intestinaux sévères, l'absorption peut ne pas être complète et des mesures de contraception supplémentaires doivent être prises.

      Si des vomissements se produisent dans les 3-4 heures qui suivent la prise d'un comprimé, l'absorption peut ne pas être complète. Dans un tel cas, les conseils donnés dans la rubrique "Posologie et mode d'administration" concernant l'oubli d'un comprimé doivent être suivis.

      • Surveillance du traitement Avant toute prescription, il est nécessaire de recueillir les antécédents personnels et familiaux et un examen gynécologique est recommandé afin d'écarter une grossesse. Des troubles des règles, tels que oligomenorrhée ou aménorrhée doivent être recherchés avant la prescription.

      L'intervalle entre les examens dépend de chaque cas individuel. S'il est possible que le traitement prescrit influence une maladie latente ou patente (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi"), les examens de contrôle doivent être programmés en conséquence.

      Lors de la prise régulière de ce médicament, des saignement irréguliers peuvent apparaître. Si les saignement sont très fréquents ou irréguliers, une autre méthode de contraception doit être envisagée. Si les symptômes persistent, une cause organique doit être écartée.

      La gestion de l'aménorrhée lors du traitement dépend de la prise des comprimés selon les instructions ou non et peut inclure la réalisation d'un test de grossesse.

      Le traitement doit être arrêté en cas de survenue d'une grossesse.

      Les femmes doivent être averties que ce ce médicament ne protège pas du VIH (Sida) et des autres maladies sexuellement transmissibles.

      La sécurité et l'efficacité de désogestrel sur les adolescents de moins de 18 ans n'ont pas encore été prouvées. Aucune donnée n'est disponible.