Informations générales

Indications et autres usages documentés

Contre-indications

Interactions

Effets indésirables

Grossesse et allaitement

Composition, prix et conditionnement

Posologie

Dexocol (dexaméthasone)

Informations générales

Indications et autres usages documentés

  • Traitement curatif

  • Traitement par voie locale

  • Dans les formes non infectieuses

  • Chez l'adulte

Contre-indications

Contre-indication absolue

Utilisation déconseillée

Précautions d'emploi

Mise en garde

  • Cornee alteration

  • Hypertension / hypertonie oculaire

    • Trt par corticoide
  • Infection bacterienne

    • Infection a mycobacterie
    • Infection severe aigue
  • Infection fongique

    • Infect non controlee therapeutiquement
  • Infection oculaire

    • Infect non controlee therapeutiquement
  • Keratite

    • Infect non controlee therapeutiquement
    • Infection par le virus de la varicelle
    • Infection par le virus du zona
    • Keratite herpetique
    • Keratoconjonctivite virale
  • Keratite parasitaire

    • Infect non controlee therapeutiquement
  • Ulcere cornee

  • Port de lentilles de contact

  • Cataracte

  • Conjonctivite allergique

    • Infection severe
  • Cornee alteration

  • Diabete autre

  • Diabete insipide

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Enfant

  • Glaucome

  • Infection oculaire

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Quel que soit le terrain

  • Trouble de la vision

    Interactions

    Précautions d'emploi

    Mise en garde

    Pas de résultat

    Il n'existe aucune interaction pour ce médicament.

    Effets indésirables

    Fréquents

    Rares

    Fréquence indéterminée

    fréquent (> 1%)
    • corticosurrenale trouble
    • cortisol trouble
    • cushing syndrome
    • hypocortisolemie
    • insuffisance surrenalienne
    • lyse tumorale syndrome
    rare (< 1%)
    • blepharite
    • blepharoptose ptosis
    • brulure locale
    • cataracte
    • cecite
    • champ visuel anomalie
    • cicatrisation retard
    • conjonctive hyperhemie
    • conjonctive oedeme
    • conjonctivite
    • cornee depot
    • cornee modification
    • cornee oedeme
    • cornee pigmentation
    • cornee ulceration
    • corps vitre atteinte
    • cristallin modification
    • decollement retinien
    • douleur oculaire
    • eczema ophtalmique
    • effet tyndall
    • endophtalmie
    • exophtalmie
    • glaucome
    • hemorragie oculaire
    • hypertension hypertonie oculaire
    • hypotonie oculaire
    • infection oculaire
    • inflammation chambre anterieure oeil
    • irritation oculaire
    • keratite
    • keratopathie
    • lesion du nerf optique
    • lesion retinienne
    • mydriase
    • oedeme facial
    • oedeme papillaire
    • photopsie phosphene
    • picotement
    • prurit
    • reaction allergique
    • reaction locale au point dinjection
    • retinopathie
    • secheresse oculaire
    • sensation corps etranger
    • uveite
    • vertige etourdissement
    • vision alteration
    • vision corps flottants myodesopsie
    • vision floue
    Fréquence non précisée
    • paupiere irritation

    Grossesse et allaitement

      • Aspect malformatif

        • Les données publiées chez les femmes enceintes traitées par corticoïdes au 1er trimestre de grossesse, quelles que soient la molécule et la voie d’administration, sont rassurantes. Les données sont nombreuses et le recul est important. On peut considérer à ce jour que la survenue de fentes faciales évoquée avec les corticoïdes par voie générale n’est pas retenue.
      • Aspect fœtal et néonatal

        • Des retards de croissance intra utérins et des petits poids de naissance ont été signalés chez des enfants de mère traitée au long cours par des corticoïdes, en particulier par voie générale dans le cadre de pathologies chroniques (lupus, asthme, greffe d’organe ...). Le rôle propre de ces pathologies ne peut être exclu.
        • Un impact sur la surrénale fœtale et néonatale est en théorie possible avec tous les corticoïdes administrés à la mère par voie générale en fin de grossesse. Des perturbations surrénaliennes néonatales ont été observées suite à la répétition excessive d’injections de dexaméthasone dans le cadre d’indications obstétricales.
          Cependant, le retentissement sur la surrénale néonatale est peu probable avec un traitement d’entretien par dexaméthasone en cours de grossesse ou avec les protocoles obstétricaux actuels.

    Liste des présentations disponibles

    • DEXOCOL 1 mg/mL, collyre en solution

      1 flacon polyéthylène basse densité (PEBD) de 6 mL avec embout compte-gouttes polyéthylène haute densité (PEHD) et silicone

      • REMBOURSABLE : 65 %
      • PRIX : 7,79

      Posologie

      Ce médicament doit être administré uniquement par voie oculaire. Ce médicament doit être utilisé uniquement sous contrôles ophtalmologiques stricts.

      La posologie habituelle est de 1 goutte, 4 à 6 fois par jour, dans l'oeil malade.

      Dans les cas sévères, le traitement peut débuter par 1 goutte toutes les heures, mais il convient de réduire la dose à une goutte toutes les 4 heures dès qu'une réponse favorable est observée. Une réduction progressive de la posologie est recommandée pour éviter un effet rebond.

      La durée du traitement varie généralement de quelques jours à 14 jours au maximum.

      • Utilisation chez le sujet âgé

      L'utilisation de collyres à base de dexaméthasone est l'objet d'une longue expérience chez le sujet âgé. La posologie recommandée ci-dessus reflète de cette expérience clinique.

      • Utilisation chez l'enfant

      L'efficacité et la tolérance n'ont pas été établies pour la population pédiatrique. Chez l'enfant, il convient d'éviter tout traitement continu de longue durée par les corticoïdes en raison d'un risque éventuel d'insuffisance surrénalienne (Cf. rubrique "Mise en garde et précautions d'emploi").