Diergospray (dihydroergotamine)

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Dihydroergotamine

  • Dosages

    4 mg/ml

  • Formes galéniques

    solution pour pulvérisation

  • Classe Thérapeutique

    N02CA - ALCALOIDES DE L'ERGOT

Illustration indications

Indications - Quand utiliser diergospray ?

  • En cas de crise

  • Dans la migraine avec aura

  • Dans la migraine sans aura

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de diergospray ?

  • Accident vasculaire cerebral

    • Accident vascul cerebral atcd personnel
    • Accident vascul cerebral ischemique
  • Allaitement

  • Angor

    • Angor instable
  • Angor de prinzmetal

  • Arteriopathie

    • Arterite temporale
  • Autre traitement en cours

    • Trt par agoniste 5ht 1d
    • Trt par agoniste 5ht1
    • Trt par alcaloide ergot de seigle
    • Trt par almotriptan
    • Trt par antifongique azole
    • Trt par antiprotease
    • Trt par clarithromycine
    • Trt par dalfopristine
    • Trt par delavirdine
    • Trt par efavirenz
    • Trt par eletriptan
    • Trt par ergotamine
    • Trt par erythromycine
    • Trt par erythromycine iv
    • Trt par frovatriptan
    • Trt par indinavir
    • Trt par inhibiteur puissant du cyp3a4
    • Trt par itraconazole
    • Trt par ketoconazole
    • Trt par macrolide
    • Trt par naratriptan
    • Trt par nefazodone
    • Trt par nelfinavir
    • Trt par quinupristine
    • Trt par ritonavir
    • Trt par sumatriptan
    • Trt par telithromycine
    • Trt par triptan
    • Trt par troleandomycine
    • Trt par vasoconstricteur
    • Trt par voriconazole
    • Trt par zolmitriptan
  • Choc cardiogenique

  • Choc hypovolemique

  • Etat de choc

  • Grossesse

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite bromocriptine
    • Hypersensibilite cabergoline
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite dihydroergocristine
    • Hypersensibilite dihydroergocryptine
    • Hypersensibilite dihydroergotamine
    • Hypersensibilite dihydroergotoxine
    • Hypersensibilite ergot seigle alcaloides
    • Hypersensibilite ergotamine
    • Hypersensibilite lisuride
    • Hypersensibilite methylergometrine
    • Hypersensibilite methysergide
    • Hypersensibilite nicergoline
    • Hypersensibilite pergolide mesilate
  • Hypertension arterielle

    • Hypertension arterielle non controlee
  • Infection

    • Infection severe
  • Insuffisance coronarienne

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Ischemie cerebrale

    • Ischemie cerebrale atcd personnel
  • Maladie cerebrovasculaire

  • Maladie vasculaire obliterante

  • Migraine

    • Migraine basilaire
    • Migraine familiale hemiplegique
  • Mode d'administration particulier

    • Voie intramusculaire
    • Voie intraveineuse
    • Voie sous cutanee
  • Pathologie coronarienne

  • Porphyrie cutanee

  • Porphyrie hepatique

    • Porphyrie hepatique maladie
  • Raynaud syndrome

  • Septicemie

  • Trouble arteriel peripherique

  • Trouble circulatoire

    • Trouble circulatoire peripherique
  • Vasospasme

    • Adulte jeune (15-17 ans)

      • Adulte de moins de 16 ans
    • Cholestase

    • Enfant

    • Exposition a une temperature extreme

    • Fibrose

      • Fibrose antecedent personnel
      • Fibrose pleurale
      • Fibrose retroperitoneale
    • Hepatite

      • Hepatite cholestatique
    • Insuffisance hepatique

      • Insuffisance hepatique legere maladie
      • Insuffisance hepatique moderee maladie
    • Nourrisson

    • Nouveau-ne

    • Obstruction nasale majeure

    • Quel que soit le terrain

    • Rhinite allergique pollinique/saisonniere

    • Rhinite chronique

    • Sujet age

      • Sujet age de plus de 65 ans
    • Type particulier de traitement

      • Traitement repete
    • Adulte jeune (15-17 ans)

      • Adulte de moins de 16 ans
    • Cholestase

    • Enfant

    • Exposition a une temperature extreme

    • Fibrose

      • Fibrose antecedent personnel
      • Fibrose pleurale
      • Fibrose retroperitoneale
    • Hepatite

      • Hepatite cholestatique
    • Insuffisance hepatique

      • Insuffisance hepatique legere maladie
      • Insuffisance hepatique moderee maladie
    • Nourrisson

    • Nouveau-ne

    • Obstruction nasale majeure

    • Quel que soit le terrain

    • Rhinite allergique pollinique/saisonniere

    • Rhinite chronique

    • Sujet age

      • Sujet age de plus de 65 ans
    • Type particulier de traitement

      • Traitement repete
    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de diergospray ?

    SEVERE(S)
    • accident vasculaire cerebral
    • agitation
    • angor
    • atteinte renale
    • bradycardie
    • cephalee
    • choc cardiogenique
    • coma
    • confusion mentale
    • convulsion
    • cyanose
    • depression respiratoire
    • douleur
    • douleur angineuse
    • epigastralgie
    • gangrene
    • gastralgie
    • hallucination
    • hyperactivite
    • hypertension arterielle
    • hypotension arterielle
    • infarctus du myocarde
    • insuffisance respiratoire
    • ischemie
    • ischemie myocardique
    • mydriase
    • paleur des extremites
    • picotement
    • psychose
    • tachycardie
    • vasoconstriction arteriolaire
    • vasoconstriction cutanee
    • vasoconstriction peripherique
    • vasoconstriction veineuse
    • vasospasme
    • vertige etourdissement
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • arthralgie
    • atteinte vasculaire de la retine
    • cardiopathie valvulaire
    • claudication intermittente
    • crampe musculaire
    • dorsalgie
    • douleur des extremites
    • douleur oppression thoracique
    • dysesthesie
    • dyspnee
    • dysurie
    • epanchement pericardique
    • epanchement pleural
    • eruption cutanee
    • erytheme
    • faiblesse musculaire
    • fibrose pericarde
    • fibrose plevre
    • fibrose pulmonaire
    • fibrose retroperitoneale
    • fibrose valves cardiaques
    • flush
    • hypercreatininemie
    • hypotension arterielle orthostatique
    • insuffisance renale chronique
    • myalgie
    • necrose cutanee
    • oedeme
    • oedeme aigu du poumon
    • oedeme des membres inferieurs
    • oedeme facial
    • oedeme peripherique
    • oligurie
    • palpitations
    • paresthesie
    • pericardite
    • pleuresie
    • pneumopathie interstitielle diffuse
    • prurit
    • raynaud syndrome
    • reaction allergique
    • refroidissement des extremites
    • regurgitation
    • thrombophlebite
    • thrombose arterielle
    • thrombose cerebrale
    • toux
    • urticaire
    MODERE(S)
    • congestion nasale
    • dysgueusie
    • epistaxis
    • hypoesthesie
    • obstruction voie respiratoire sup
    • pharyngite
    • rhinite
    • rhinorrhee
    MINEUR(S) OU MODERE(S)
    • diarrhee
    • douleur abdominale
    • nausee vomissement
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      DIERGOSPRAY 4 mg/ml, solution pour pulvérisation nasale

      1 flacon(s) en verre brun de 1 ml avec dispositif pulvérisateur (PULVADOZ) polypropylène

      • REMBOURSABLE : 30%
      • PRIX : 5,53
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de diergospray ?

      Une pulvérisation (0,5 mg) de ce médicament solution pour pulvérisation nasale dans chaque narine dès l'apparition de la céphalée migraineuse.

      Quinze minutes plus tard, chez les patients pour qui la première dose de ce médicament solution pour pulvérisation nasale (1 mg) n'a pas été suffisante, une nouvelle pulvérisation (0,5 mg) peut-être administrée dans chaque narine, aboutissant à une dose totale de quatre pulvérisations (2,0 mg) par crise.

      Les recommandations suivantes doivent être observées :

      La dose maximale de ce médicament solution pour pulvérisation nasale à ne pas dépasser par 24 heures est de 2 mg (= 4 pulvérisations) et la dose maximale à ne pas dépasser par semaine est de 8 mg (= 16 pulvérisations).

      Après le traitement d'une seule crise de migraine par ce médicament solution pour pulvérisation nasale, un intervalle d'au moins 24 heures doit être respecté avant le traitement d'une nouvelle crise par la dihydroergotamine (en pulvérisation nasale ou sous forme injectable) ou par tout autre médicament contenant de l'ergotamine, du sumatriptan ou un autre agoniste des récepteurs de la 5-hydroxytryptamine 1.

      Après le traitement d'une seule crise de migraine dans les conditions décrites ci-dessus (1 mg ou 2 mg respectivement), le pulvérisateur et la solution doivent être jetés.

      • Sujets âgés

      L'utilisation de ce médicament solution pour pulvérisation nasale n'est pas recommandée chez les patients de plus de 65 ans en absence des données d'efficacité et de sécurité d'emploi.

      • Enfants

      L'utilisation de ce médicament solution pour pulvérisation nasale n'est pas recommandée chez les patients de moins de 16 ans en absence des données d'efficacité et de sécurité d'emploi.