Dilantin (phénytoïne)

Médicaments à base de phénytoïne :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    250 mg/5 ml

  • Formes galéniques

    solution injectable

  • Classe Thérapeutique

    N03AB - DERIVES DE L'HYDANTOINE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser dilantin ?

  • En monotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Traitement preventif

  • En cas de traitement oral impossible

  • En cas de neurochirurgie

  • En cas de traumatisme cranien

  • En cas d'intoxication digitalique

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de dilantin ?

  • Autre traitement en cours

    • Trt par millepertuis
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite alcloxa
    • Hypersensibilite aldioxa
    • Hypersensibilite allantoine
    • Hypersensibilite barbituriques
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite dantrolene
    • Hypersensibilite fosphenytoine
    • Hypersensibilite hydantoines
    • Hypersensibilite nifurfoline
    • Hypersensibilite nirfutoinol
    • Hypersensibilite nitrofurantoine
    • Hypersensibilite oxazolidinones
    • Hypersensibilite phenytoine
    • Hypersensibilite propyleneglycol derives
    • Hypersensibilite succinimide
  • Mode d'administration particulier

    • Voie intramusculaire
  • Porphyrie cutanee

  • Porphyrie hepatique

    • Porphyrie hepatique maladie
  • Autre traitement en cours

    • Trt par cimetidine
    • Trt par disulfirame
    • Trt par estroprogestatif contraceptif
    • Trt par medicament cytotoxique
    • Trt par sulfafurazole
    • Trt par sulfamethizole
    • Trt par sulfamethoxazole
  • Deficit immunitaire

  • Exposition a une temperature extreme

  • Groupe ethnique

    • Population asiatique
    • Population noire
  • Mode d'administration particulier

    • Traitement a dose elevee
    • Traitement prolonge
  • Quel que soit le terrain

  • Regime hyposode strict

  • Tendance suicidaire / suicide

  • Deficit immunitaire

  • Exposition a une temperature extreme

  • Groupe ethnique

    • Population asiatique
    • Population noire
  • Mode d'administration particulier

    • Traitement a dose elevee
    • Traitement prolonge
  • Quel que soit le terrain

  • Regime hyposode strict

  • Tendance suicidaire / suicide

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de dilantin ?

SEVERE(S)
  • acidose metabolique
  • adenopathie
  • agranulocytose
  • anaphylaxie
  • anemie
  • anemie hemolytique
  • anomalie gingivale
  • anomalie labiale
  • aplasie medullaire
  • apnee
  • arret cardiaque
  • arret respiratoire
  • arteriopathie
  • arythmie
  • atteinte cardiovasculaire
  • atteinte pulmonaire
  • atteinte renale
  • bloc auriculo ventriculaire
  • bloc sino auriculaire
  • bradycardie
  • coagulation trouble
  • collapsus cardiovasculaire
  • coma
  • conduction trouble
  • depression myocardique
  • depression respiratoire
  • dress syndrome
  • dyspepsie
  • ecchymoses
  • electrocardiogramme modification
  • eosinophilie
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • erytheme polymorphe
  • erythrodermie dermatite exfoliative
  • fibrillation ventriculaire
  • fibrose pulmonaire
  • fievre
  • hemolyse
  • hemoptysie
  • hemostase trouble
  • hodgkin maladie
  • hyperleucocytose
  • hypertension arterielle
  • hypocalcemie
  • hypoplasie medullaire
  • hypotension arterielle
  • immunoglobuline modification
  • infiltrat pulmonaire
  • insuffisance respiratoire
  • lethargie
  • leucopenie
  • lyell syndrome
  • lymphadenopathie
  • lymphocytose
  • lymphome
  • lymphopenie
  • macrocytose
  • maladie serique
  • megaloblastose
  • necrose cutanee
  • neutropenie
  • oedeme des membres inferieurs
  • oedeme peripherique
  • pancytopenie
  • pneumonie
  • purpura
  • reaction allergique
  • stevens johnson syndrome
  • syncope
  • syndrome lupique
  • tachycardie
  • thrombocytopenie
  • toxidermie bulleuse pemphigus
  • vascularite
  • vasodilatation arteriolaire
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • acces maniaque
  • accommodation trouble
  • acouphene bourdonnement doreille
  • agitation
  • agressivite
  • alat modification
  • alopecie
  • amnesie
  • arthralgie
  • arthrite
  • arthropathie
  • asat modification
  • asterixis
  • asthenie
  • ataxie
  • athetose mvt anormal grande amplit
  • atteinte hepatique
  • audition alteration
  • bilirubine modification
  • cataracte
  • cephalee
  • cholestase
  • concentration alteration
  • concentration baisse
  • confusion mentale
  • convulsion
  • coordination trouble
  • crampe musculaire
  • delire
  • demineralisation osseuse
  • depression
  • diplopie
  • douleur
  • douleur locale au point dinjection
  • dupuytren maladie
  • dysarthrie parole difficulte
  • dyschromatopsie
  • dyskinesie
  • dystonie
  • encephalopathie
  • euphorie
  • faiblesse musculaire
  • fasciite
  • fracture osseuse
  • frisson
  • gamma gt modification
  • hallucination
  • hepatite
  • hepatomegalie
  • hirsutisme
  • hyperpigmentation
  • hypertrichose
  • hypoesthesie
  • ictere
  • inflammation locale au point dinjection
  • insomnie
  • insuffisance renale aigue
  • irritation cutanee
  • irritation muqueuse
  • la peyronie maladie
  • lactico deshydrogenase modification
  • langage trouble
  • memoire trouble
  • mouvement anormal
  • myalgie
  • myasthenie
  • necrose hepatique
  • nephrite interstitielle
  • nephrotoxicite
  • nervosite
  • neuropathie peripherique
  • nodule rhumatoide
  • nystagmus
  • oedeme facial
  • osteomalacie
  • osteopenie
  • osteoporose
  • paralysie
  • paresthesie
  • phosphatase alcaline modification
  • picotement
  • polyarthrite
  • polymyosite
  • priapisme
  • prurit
  • psychose
  • raynaud syndrome
  • reaction locale au point dinjection
  • rhabdomyolyse
  • somnolence diurne
  • splenomegalie
  • stupeur
  • syndrome neurocerebelleux
  • tremblement
  • trouble cognitif
  • trouble psychocomportemental
  • urticaire
  • vertige etourdissement
  • vision alteration
  • vision floue
MODERE(S)
  • appetit augmentation
  • appetit perte
  • hypercholesterolemie
  • hyperglycemie
  • hypoprotidemie
  • porphyrie
  • vitamine metabolisme perturbation
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • agueusie
  • anomalie thyroidienne
  • anorexie
  • bilan thyroidien perturbation
  • constipation
  • dysgueusie
  • gynecomastie
  • hormone antidiuretique modification
  • hyperplasie gingivale
  • hyperprolactinemie
  • hypothyroidie
  • langue alteration
  • nausee vomissement
  • secheresse buccale
  • testosterone modification
MINEUR(S)
  • bouffee vasomotrice
  • sensation ebrieuse
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    DILANTIN 250 mg/5 ml, solution injectable

    10 flacon(s) en verre de 5 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de dilantin ?

    En neurologie, dans le traitement de l'état de mal épileptique de l'adulte et de l'enfant, en monothérapie ou en association, la posologie est :

    • Dose de charge

    Chez l'adulte : 18 mg/kg

    En cas d'inefficacité, cette dose de charge peut être suivie par une ou plusieurs doses de 5 mg/kg, sans dépasser 30 mg/kg/24 heures et sous contrôle des taux plasmatiques.

    • Vitesse d'administration

    1 mg/kg/mn, sans dépasser 50 mg/mn (chez l'adulte et chez l'enfant) La dose de charge sera administrée en 20-60 minutes.

    • Traitement d'entretien

    Après 6 à 12 heures et tant que l'administration orale est impossible : Chez l'adulte : 7 à 10 mg/kg/24 heures.

    En neurologie, dans le traitement de l'état de mal épileptique de l'adulte et de l'enfant, en monothérapie ou en association, la posologie est :

    • Dose de charge

    Chez l'enfant : 10 à 15 mg/kg

    En cas d'inefficacité, cette dose de charge peut être suivie par une ou plusieurs doses de 5 mg/kg, sans dépasser 30 mg/kg/24 heures et sous contrôle des taux plasmatiques.

    • Vitesse d'administration

    1 mg/kg/mn, sans dépasser 50 mg/mn (chez l'adulte et chez l'enfant) La dose de charge sera administrée en 20-60 minutes.

    En neurologie, dans le traitement de l'état de mal épileptique de l'adulte et de l'enfant, en monothérapie ou en association, la posologie est :

    • Dose de charge

    Chez le nouveau-né : 8 à 12 mg/kg

    En cas d'inefficacité, cette dose de charge peut être suivie par une ou plusieurs doses de 5 mg/kg, sans dépasser 30 mg/kg/24 heures et sous contrôle des taux plasmatiques.

    • Vitesse d'administration

    1 mg/kg/mn. La dose de charge sera administrée en 20-60 minutes.

    • Traitement d'entretien

    Après 6 à 12 heures et tant que l'administration orale est impossible : Chez le nouveau-né : 3 à 5 mg/kg/24 heures.

    En neurologie, dans le traitement de l'état de mal épileptique de l'adulte et de l'enfant, en monothérapie ou en association, la posologie est :

    • Dose de charge

    Chez la personne âgée : 10 à 15 mg/kg

    En cas d'inefficacité, cette dose de charge peut être suivie par une ou plusieurs doses de 5 mg/kg, sans dépasser 30 mg/kg/24 heures et sous contrôle des taux plasmatiques.

    • Vitesse d'administration

    1 mg/kg/mn, sans dépasser 25 mg/mn (chez la personne âgée). La dose de charge sera administrée en 20-60 minutes.

    En neurologie, dans la prévention des crises d'épilepsie de la phase aiguë après intervention neurochirurgicale ou chez des traumatisés crâniens graves quand l'administration orale de la phénytoïne est impossible, la posologie est :

    • Chez les patients ne recevant pas déjà de phénytoïne par voie orale : La posologie est la même que dans l'état de mal constitué (dose de charge, suivie de doses calculées en fonction des concentrations plasmatiques obtenues).

    • Chez les patients recevant déjà de la phénytoïne par voie orale : Dose initiale de 9 mg/kg, suivie de doses calculées en fonction des concentrations plasmatiques obtenues.

    En cardiologie, la posologie est de 200 à 1000 mg en IV lente sans dépasser 50 mg par minute.