Dopaceptin (apomorphine)

Médicaments à base de apomorphine :

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser dopaceptin ?

  • Non controle par d'autre therapeutique

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de dopaceptin ?

  • Adulte jeune (15-17 ans)

  • Allaitement

  • Autre traitement en cours

    • Trt par ondansetron
  • Demence

  • Dyskinesie

    • Dyskinesie severe
  • Dystonie

    • Dystonie severe
  • Enfant

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite apomorphine
  • Insuffisance hepatique

  • Insuffisance respiratoire

    • Insuff respiratoire severe
  • Mode d'administration particulier

    • Voie intraveineuse
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Trouble psychotique / psychose

  • Grossesse

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite sulfites
  • Alteration de l'etat general

  • Atteinte cardiovasculaire

  • Atteinte gastrointestinale

    • Atteinte gastrointestinale aigue
  • Atteinte renale

  • Atteinte respiratoire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par antihypertenseur
    • Trt par diuretique
    • Trt par domperidone
    • Trt par inhibiteur puissant cytochrome p450
    • Trt par levodopa
    • Trt par med augmentant intervalle qt
    • Trt par med avec marge thera etroite
    • Trt par medicament vasoactif
  • Boulimie

  • Cardiopathie

  • Etat de conscience alteration

  • Exposition a une temperature extreme

  • Hypersexualite

  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque congestive
  • Jeu pathologique

  • Mode d'administration particulier

    • Administration par perfusion
    • Traitement a dose elevee
  • Nausees vomissements

  • Quel que soit le terrain

  • Regime hyposode strict

  • Somnolence diurne

  • Sujet age

  • Syncope

  • Tachycardie

  • Torsades de pointes

  • Trouble de la libido

  • Trouble hydroelectrolytique

    • Trouble hydroelectrolytique severe
  • Trouble neurologique

  • Trouble psychiatrique

  • Trouble psychique

    • Trouble psychique atcd personnel
  • Alteration de l'etat general

  • Atteinte cardiovasculaire

  • Atteinte gastrointestinale

    • Atteinte gastrointestinale aigue
  • Atteinte renale

  • Atteinte respiratoire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par antihypertenseur
    • Trt par diuretique
    • Trt par domperidone
    • Trt par inhibiteur puissant cytochrome p450
    • Trt par levodopa
    • Trt par med augmentant intervalle qt
    • Trt par med avec marge thera etroite
    • Trt par medicament vasoactif
  • Boulimie

  • Cardiopathie

  • Etat de conscience alteration

  • Exposition a une temperature extreme

  • Hypersexualite

  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque congestive
  • Jeu pathologique

  • Mode d'administration particulier

    • Administration par perfusion
    • Traitement a dose elevee
  • Nausees vomissements

  • Quel que soit le terrain

  • Regime hyposode strict

  • Somnolence diurne

  • Sujet age

  • Syncope

  • Tachycardie

  • Torsades de pointes

  • Trouble de la libido

  • Trouble hydroelectrolytique

    • Trouble hydroelectrolytique severe
  • Trouble neurologique

  • Trouble psychiatrique

  • Trouble psychique

    • Trouble psychique atcd personnel
Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de dopaceptin ?

SEVERE(S)
  • bradycardie
  • depression respiratoire
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • acces maniaque
  • accident vasculaire cerebral
  • agitation
  • agressivite
  • agueusie
  • alimentation trouble
  • amaigrissement
  • amnesie
  • anaphylaxie
  • anorexie
  • anxiete
  • apathie
  • appetit augmentation
  • appetit perte
  • asthenie
  • ataxie
  • athetose mvt anormal grande amplit
  • bezoard
  • bouffee vasomotrice
  • bradypsychie
  • bronchospasme asthme
  • bruxisme grincement des dents
  • cauchemar
  • cephalee
  • choc anaphylactique
  • colite
  • collapsus cardiovasculaire
  • coloration salive
  • confusion mentale
  • congestion nasale
  • conscience trouble
  • constipation
  • convulsion
  • crampe musculaire
  • delire
  • demence
  • dependance
  • depression
  • desorientation spatio temporelle
  • diarrhee
  • distension abdominale
  • douleur
  • douleur abdominale
  • douleur cervicale
  • douleur oppression thoracique
  • dysgueusie
  • dyskinesie
  • dyspepsie
  • dysphagie deglutition difficulte
  • dyspnee
  • dystonie
  • epigastralgie
  • equilibre trouble
  • erection trouble
  • euphorie
  • faiblesse musculaire
  • flatulence meteorisme
  • gastralgie
  • gastrite
  • glossodynie
  • hallucination
  • hemorragie digestive
  • hoquet
  • humeur trouble
  • hyperkinesie
  • hypersexualite
  • hypersudation
  • hyperthermie maligne
  • hypertonie musculaire
  • hypoesthesie
  • hypokinesie
  • hypotension arterielle
  • hypotension arterielle orthostatique
  • infection des voies respiratoires
  • insomnie
  • insuffisance respiratoire
  • jeu pathologique
  • langue alteration
  • langue engourdissement
  • lethargie
  • levee de linhibition psychomotrice
  • libido trouble
  • malaise lipothymie
  • marche trouble
  • mouvement anormal
  • myoclonie
  • nausee vomissement
  • nervosite
  • oedeme
  • oedeme des membres inferieurs
  • oedeme peripherique
  • pancreatite aigue
  • paranoia
  • paresthesie
  • perforation digestive
  • peritonite
  • pneumonie
  • prise ponderale
  • psychose
  • pyrosis
  • raideur musculaire
  • reaction allergique
  • rhabdomyolyse
  • saignement gastrointestinal
  • secheresse buccale
  • sialorrhee
  • sommeil attaque
  • sommeil trouble
  • somnolence diurne
  • stomatite
  • syncope
  • syndrome de sevrage
  • syndrome extrapyramidal
  • syndrome grippal
  • syndrome neuroleptique malin
  • syndrome parkinsonien
  • syndrome serotoninergique
  • tendance tentative suicidaire
  • thrombophlebite
  • timbre de la voix modification
  • tremblement
  • trismus
  • trouble cognitif
  • trouble onirique
  • trouble psychocomportemental
  • trouble sexuel
  • ulceration buccale
  • ulceration duodenale
  • vasodilatation arteriolaire
  • vasodilatation peripherique
  • vertige etourdissement
  • vigilance trouble
MODERE(S)
  • anemie hemolytique
  • baillements
  • douleur locale au point dinjection
  • ecchymoses
  • eosinophilie
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • induration
  • necrose cutanee
  • prurit
  • respiration trouble
  • thrombocytopenie
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    DOPACEPTIN 10 mg /ml, solution injectable en cartouche

    5 cartouche(s) en verre de 3 ml

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 109,11
  • Illustration de la forme galénique

    DOPACEPTIN 5 mg/ml, solution pour perfusion

    5 flacon(s) en verre de 20 ml

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 100,08
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de dopaceptin ?

    • Sélection de patients candidats au traitement par ce médicament

    Les patients chez qui le traitement par apomorphine est indiqué doivent pouvoir reconnaître les symptômes annonciateurs de la phase ‘off' et être capables de se faire leurs injections ou disposer d'un aide-soignant capable de faire les injections à leur place si nécessaire.

    Chez les patients traités par l'apomorphine, l'administration de dompéridone doit généralement débuter au moins deux jours avant le début du traitement. La dose de dompéridone doit être ajustée à la dose minimale efficace et le traitement arrêté dès que possible. Avant la décision d'instaurer le traitement par dompéridone et apomorphine, les facteurs de risque d'allongement de l'intervalle QT doivent être évalués soigneusement chez chaque patient afin de s'assurer que le bénéfice est supérieur au risque (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi").

    Le traitement par l'apomorphine doit être instauré dans un service spécialisé. Le patient doit être surveillé par un médecin expérimenté dans le traitement de la maladie de Parkinson (par exemple un neurologue). Le traitement du patient par lévodopa, seule ou en association avec d'autres agonistes dopaminergiques, doit être ajusté avant le début du traitement par apomorphine.

    • Adultes
    • Détermination de la dose optimale

    La dose appropriée est établie individuellement par titration en fonction de la réponse du patient. Le programme suivant est proposé :

    Injecter 1 mg de chlorhydrate d'apomorphine (0,1 ml), soit environ 15-20 microgrammes/kg, par voie sous-cutanée pendant une phase hypokinétique ou "off", évaluer la réponse motrice après une période d'observation de 30 minutes.

    En cas d'absence de réponse ou de réponse inadéquate, injecter une seconde dose de 2 mg de chlorhydrate d'apomorphine (0,2 ml) par voie sous-cutanée, puis observer le patient pendant 30 minutes supplémentaires pour déceler une réponse.

    La dose peut être augmentée avec des injections croissantes en respectant un intervalle d'au moins quarante minutes entre les injections successives, jusqu'à l'obtention d'une réponse motrice satisfaisante.

    • Mise en place du traitement

    Après la détermination de la dose appropriée, dès les premiers signes d'épisode "off", on peut administrer une injection sous-cutanée unique dans le bas de l'abdomen ou dans la partie externe de la cuisse. On ne peut pas exclure que chez un même patient, l'absorption diffère en fonction du site d'injection. En conséquence, le patient doit être observé au cours de l'heure suivante afin de déterminer la qualité de sa réponse au traitement. On peut alors procéder à une modification de la dose en fonction de sa réponse.

    La posologie optimale d'apomorphine varie d'un patient à l'autre, mais une fois établie, elle reste relativement constante pour un patient donné.

    • Précautions pour la poursuite du traitement

    La dose quotidienne d'apomorphine est très variable d'un patient à l'autre, généralement 3 et 30 mg en 1 à 10 injections, et parfois jusqu'à 12 injections par jour.

    Il est recommandé de ne pas dépasser une dose totale d'apomorphine de 100 mg par jour et de 10 mg par heure pour les injections de bolus individuelles.

    Le stylo D-Mine qui est nécessaire à l'administration de ce médicament n'est pas adapté pour les patients nécessitant des doses supérieures à 6 mg/bolus.

    Dans les études il a été possible de réduire dans une certaine mesure la dose de lévodopa ; cette diminution varie considérablement selon les patients et doit être réalisée avec précaution sous le contrôle d'un médecin expérimenté.

    Une fois le traitement, établi, chez certains patients on peut réduire progressivement le traitement par dompéridone voire le supprimer complètement, sans vomissements ou hypotension, pour un petit nombre uniquement.

    • Enfants et adolescents Ce médicament est contre-indiquée chez les enfants et les adolescents de moins de 18 ans (Cf. rubrique "Contre-indications").

    • Sujets âgés Les sujets âgés constituent une population importante de patients atteints de la maadie de Parkinson et une proportion importante des sujets inclus dans les études cliniques d'apomorphine. La prise en charge des patients âgés, traités, par apomorphine ne diffère pas de celle des patients plus jeunes. Une attention particulière est toutefois recommandée chez ces patients lors de l'instauration du traitement en raison des risques d'hypotension orthostatique.

    • Insuffisance rénale Un schéma posologique similaire à celui recommandé pour les adultes et les sujets âgés peut être utilisé chez les patients atteints d'insuffisance rénale (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi").