Emtricitabine/tenofovir disoproxil (ténofovir / emtricitabine)

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser emtricitabine/tenofovir disoproxil ?

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Chez l'adulte a partir de 18 ans

  • Traitement preventif

  • Debuter precocement le traitement

  • Associer a d'autres therapeutiques

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de emtricitabine/tenofovir disoproxil ?

  • Allaitement

  • Autre traitement en cours

    • Trt par adefovir dipivoxil
    • Trt par emtricitabine
    • Trt par lamivudine
    • Trt par tenofovir alafenamide
    • Trt par tenofovir disoproxil
  • Enfant

    • Enfant de moins de 12 ans
    • Enfant de moins de 35 kg
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite emtricitabine
    • Hypersensibilite tenofovir
    • Hypersensibilite tenofovir disoproxil
  • Mode d'administration particulier

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Anomalie metabolisme galactose

  • Atteinte renale

    • Atteinte renale severe
  • Autre traitement en cours

    • Trt par didanosine
  • Deficit en lactase

  • Dialyse

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale severe
  • Regime sans galactose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Acidose

    • Acidose lactique
    • Acidose metabolique
  • Alcoolisme chronique

  • Atteinte hepatique

  • Atteinte renale

    • Atteinte renale legere
    • Atteinte renale moderee
  • Autre traitement en cours

    • Trt par ains
    • Trt par cobicistat
    • Trt par inh protease booste par ritonavir
    • Trt par ledipasvir
    • Trt par medicament nephrotoxique
    • Trt par ritonavir
    • Trt par sofosbuvir
    • Trt par velpatasvir
    • Trt par voxilaprevir
  • Deficit immunitaire

    • Deficit immunitaire severe
  • Dyslipidemie / anomalie metab lipide

  • Hepatite

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite c chronique
    • Hepatite chronique active
  • Hepatomegalie

  • Hyperlipidemie

  • Hypophosphatemie/hypophosphoremie

  • Infection vih

    • Infection vih souche mutee
  • Infection virale

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite c chronique
  • Insuffisance hepatique

  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale legere
    • Insuffisance renale moderee
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Ingestion d'alcool
  • Obesite

    • Indice de masse corporelle eleve (> 30)
  • Osteomalacie

  • Osteoporose

  • Quel que soit le terrain

  • Acidose

    • Acidose lactique
    • Acidose metabolique
  • Alcoolisme chronique

  • Atteinte hepatique

  • Atteinte renale

    • Atteinte renale legere
    • Atteinte renale moderee
  • Autre traitement en cours

    • Trt par ains
    • Trt par cobicistat
    • Trt par inh protease booste par ritonavir
    • Trt par ledipasvir
    • Trt par medicament nephrotoxique
    • Trt par ritonavir
    • Trt par sofosbuvir
    • Trt par velpatasvir
    • Trt par voxilaprevir
  • Deficit immunitaire

    • Deficit immunitaire severe
  • Dyslipidemie / anomalie metab lipide

  • Hepatite

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite c chronique
    • Hepatite chronique active
  • Hepatomegalie

  • Hyperlipidemie

  • Hypophosphatemie/hypophosphoremie

  • Infection vih

    • Infection vih souche mutee
  • Infection virale

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite c chronique
  • Insuffisance hepatique

  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale legere
    • Insuffisance renale moderee
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Ingestion d'alcool
  • Obesite

    • Indice de masse corporelle eleve (> 30)
  • Osteomalacie

  • Osteoporose

  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

    • Sujet age de plus de 65 ans
Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de emtricitabine/tenofovir disoproxil ?

SEVERE(S)
  • acidose lactique
  • acidose metabolique
  • amaigrissement
  • anorexie
  • appetit perte
  • asthenie
  • bilirubine modification
  • cytopathie mitochondriale
  • deces mortalite
  • douleur abdominale
  • dyspnee
  • gamma gt modification
  • hepatomegalie
  • hyperlactatemie
  • ictere
  • lipoatrophie lipodystrophie
  • nausee vomissement
  • sans info sur effets surdosage
  • steatorrhee
  • steatose
  • tumeur hepatique
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • anurie
  • arthralgie
  • atrophie cutaneo muqueuse
  • atteinte renale
  • augmentation du volume mammaire
  • bilan thyroidien perturbation
  • conjonctivite
  • demineralisation osseuse
  • diabete
  • douleur osseuse
  • dyschromie cutanee
  • eosinophilie
  • eruption cutanee
  • eruption maculo papuleuse
  • faiblesse musculaire
  • fievre
  • fracture osseuse
  • gynecomastie
  • hepatite
  • hypercholesterolemie
  • hypercreatininemie
  • hyperglycemie
  • hyperlipidemie
  • hyperphosphoremie hyperphosphatemie
  • hyperpigmentation
  • hyperthyroidie
  • hypertriglyceridemie
  • hypocalcemie
  • hypoglycemie
  • hyponatremie
  • hypophosphoremie hypophosphatemie
  • infection a herpes virus
  • insuffisance renale aigue
  • insuffisance renale chronique
  • insulino resistance
  • maladie autoimmune
  • myalgie
  • myopathie
  • necrose tubulaire renale
  • nephrite interstitielle
  • oedeme de quincke angioedeme
  • oligurie
  • osteomalacie
  • osteonecrose
  • osteoporose
  • phlyctene vesicule
  • pneumonie
  • prise ponderale
  • proteinurie
  • prurit
  • pustulose
  • rapport hdl ldl modification
  • reaction allergique
  • reaction inflammatoire
  • rhabdomyolyse
  • toxidermie bulleuse pemphigus
  • tubulopathie renale
  • urticaire
  • zona
MODERE(S)
  • alat modification
  • anemie
  • asat modification
  • atteinte hepatique
  • cephalee
  • hyperamylasemie
  • hyperlipasemie
  • hypokaliemie
  • lactico deshydrogenase modification
  • leucopenie
  • neutropenie
  • pancreatite aigue
  • phosphatase alcaline modification
  • sensation ebrieuse
  • vertige etourdissement
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • anxiete
  • cauchemar
  • constipation
  • depression
  • diarrhee
  • distension abdominale
  • douleur
  • dyspepsie
  • flatulence meteorisme
  • insomnie
  • secheresse buccale
  • sommeil trouble
  • tendance tentative suicidaire
  • trouble onirique
MINEUR(S)
  • creatine kinase modification
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    EMTRICITABINE/TENOFOVIR DISOPROXIL TEVA 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé

    30 plaquette(s) OPA : polyamide orienté aluminium PVC de 1 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 169,78
  • Illustration de la forme galénique

    EMTRICITABINE TENOFOVIR DISOPROXIL MYLAN 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé

    30 plaquette(s) formée(s) à froid aluminium de 1 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 169,78
  • Illustration de la forme galénique

    EMTRICITABINE/TENOFOVIR DISOPROXIL KRKA D.D. 200/245 mg, comprimé pelliculé

    plaquette(s) OPA : polyamide orienté aluminium polyéthylène de 28 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 100 %
    • PRIX : 158,61
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de emtricitabine/tenofovir disoproxil ?

    Le traitement doit être initié par des médecins expérimentés dans la prise en charge de l'infection par le VIH.

    • Posologie
    • Traitement de l'infection par le VIH chez les adultes et les adolescents âgés de 12 ans et plus, pesant au moins 35 kg : un comprimé, une fois par jour.

    Des formulations distinctes d'emtricitabine et de ténofovir disoproxil sont disponibles pour le traitement de l'infection par le VIH-1 s'il devient nécessaire d'arrêter l'administration ou de modifier la dose de l'un des composants de ce médicament. Veuillez consulter le Résumé des Caractéristiques du Produit de ces médicaments.

    Si une dose de ce médicament est oubliée dans les 12 heures suivant l'heure de prise habituelle, ce médicament doit être pris dès que possible et le traitement doit être poursuivi normalement. Si une dose de ce médicament est oubliée et que plus de 12 heures se sont écoulées, et si l'heure de la dose suivante est proche, la dose oubliée ne doit pas être prise et le traitement doit être poursuivi normalement.

    En cas de vomissements dans l'heure suivant la prise de ce médicament, le patient doit prendre un autre comprimé. En cas de vomissements plus d'une heure après la prise de ce médicament, une autre dose ne doit pas être prise.

    • Populations particulières
    • Personnes âgées Aucune adaptation de la dose n'est nécessaire (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance hépatique Aucune adaptation de la dose n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance hépatique (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Population pédiatrique La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants âgés de moins de 12 ans n'ont pas encore été établies (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    Le traitement doit être initié par des médecins expérimentés dans la prise en charge de l'infection par le VIH.

    • Posologie
    • Traitement de l'infection par le VIH chez les adultes : un comprimé, une fois par jour.

    Des formulations distinctes d'emtricitabine et de ténofovir disoproxil sont disponibles pour le traitement de l'infection par le VIH-1 s'il devient nécessaire d'arrêter l'administration ou de modifier la dose de l'un des composants de ce médicament. Veuillez consulter le Résumé des Caractéristiques du Produit de ces médicaments.

    Si une dose de ce médicament est oubliée dans les 12 heures suivant l'heure de prise habituelle, ce médicament doit être pris dès que possible et le traitement doit être poursuivi normalement. Si une dose de ce médicament est oubliée et que plus de 12 heures se sont écoulées, et si l'heure de la dose suivante est proche, la dose oubliée ne doit pas être prise et le traitement doit être poursuivi normalement.

    En cas de vomissements dans l'heure suivant la prise de ce médicament, le patient doit prendre un autre comprimé. En cas de vomissements plus d'une heure après la prise de ce médicament, une autre dose ne doit pas être prise.

    • Populations particulières
    • Insuffisance rénale L'emtricitabine et le ténofovir sont éliminés par excrétion rénale et l'exposition à l'emtricitabine et au ténofovir augmente chez les sujets insuffisants rénaux (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    . Adultes insuffisants rénaux Chez les sujets présentant une clairance de la créatinine (ClCr) < 80 ml/min, ce médicament devra être utilisé uniquement s'il est jugé que les bénéfices potentiels dépassent les risques potentiels. Voir ci-dessous.

    Recommandations de posologie chez les adultes insuffisants rénaux

    .. Insuffisance rénale légère (ClCr de 50 à 80 ml/min)

    Traitement de l'infection par le VIH-1 : Des données limitées issues d'études cliniques sont en faveur d'une administration de ce médicament une fois par jour (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    Prophylaxie pré-exposition : Des données limitées issues d'études cliniques sont en faveur d'une administration de ce médicament une fois par jour chez les personnes non infectées par le VIH-1 ayant une ClCr de 60 à 80 ml/min. L'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée chez les personnes non infectées par le VIH-1 ayant une ClCr < 60 ml/min car elle n'a pas été étudiée dans cette population (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    .. Insuffisance rénale modérée (ClCr de 30 à 49 ml/min)

    Traitement de l'infection par le VIH-1 : Administration recommandée toutes les 48 heures en se fondant sur une modélisation des données pharmacocinétiques obtenues pour l'emtricitabine et le ténofovir disoproxil après administration d'une dose unique chez des sujets non infectés par le VIH présentant différents degrés d'insuffisance rénale (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    Prophylaxie pré-exposition : Utilisation non recommandée dans cette population.

    .. Insuffisance rénale sévère (ClCr < 30 ml/min) et patients hémodialysés

    Traitement de l'infection par le VIH-1 : Non recommandé car les réductions de doses nécessaires ne peuvent être obtenues avec l'association fixe.

    Prophylaxie pré-exposition : Utilisation non recommandée dans cette population.

    . Patients pédiatriques insuffisants rénaux Utilisation non recommandée chez les sujets âgés de moins de 18 ans et insuffisants rénaux (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    Le traitement doit être initié par des médecins expérimentés dans la prise en charge de l'infection par le VIH.

    • Posologie
    • Prévention de l'infection par le VIH chez les adultes : un comprimé, une fois par jour.

    Des formulations distinctes d'emtricitabine et de ténofovir disoproxil sont disponibles pour le traitement de l'infection par le VIH-1 s'il devient nécessaire d'arrêter l'administration ou de modifier la dose de l'un des composants de ce médicament. Veuillez consulter le Résumé des Caractéristiques du Produit de ces médicaments.

    Si une dose de ce médicament est oubliée dans les 12 heures suivant l'heure de prise habituelle, ce médicament doit être pris dès que possible et le traitement doit être poursuivi normalement. Si une dose de ce médicament est oubliée et que plus de 12 heures se sont écoulées, et si l'heure de la dose suivante est proche, la dose oubliée ne doit pas être prise et le traitement doit être poursuivi normalement.

    En cas de vomissements dans l'heure suivant la prise de ce médicament, le patient doit prendre un autre comprimé. En cas de vomissements plus d'une heure après la prise de ce médicament, une autre dose ne doit pas être prise.

    • Populations particulières
    • Insuffisance rénale L'emtricitabine et le ténofovir sont éliminés par excrétion rénale et l'exposition à l'emtricitabine et au ténofovir augmente chez les sujets insuffisants rénaux (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    . Adultes insuffisants rénaux Chez les sujets présentant une clairance de la créatinine (ClCr) < 80 ml/min, ce médicament devra être utilisé uniquement s'il est jugé que les bénéfices potentiels dépassent les risques potentiels. Voir ci-dessous.

    Recommandations de posologie chez les adultes insuffisants rénaux

    . Insuffisance rénale légère (ClCr de 50 à 80 ml/min)

    Traitement de l'infection par le VIH-1 : Des données limitées issues d'études cliniques sont en faveur d'une administration de ce médicament une fois par jour (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    Prophylaxie pré-exposition : Des données limitées issues d'études cliniques sont en faveur d'une administration de ce médicament une fois par jour chez les personnes non infectées par le VIH-1 ayant une ClCr de 60 à 80 ml/min. L'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée chez les personnes non infectées par le VIH-1 ayant une ClCr < 60 ml/min car elle n'a pas été étudiée dans cette population (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    . Insuffisance rénale modérée (ClCr de 30 à 49 ml/min)

    Traitement de l'infection par le VIH-1 : Administration recommandée toutes les 48 heures en se fondant sur une modélisation des données pharmacocinétiques obtenues pour l'emtricitabine et le ténofovir disoproxil après administration d'une dose unique chez des sujets non infectés par le VIH présentant différents degrés d'insuffisance rénale (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    Prophylaxie pré-exposition : Utilisation non recommandée dans cette population.

    . Insuffisance rénale sévère (ClCr < 30 ml/min) et patients hémodialysés

    Traitement de l'infection par le VIH-1 : Non recommandé car les réductions de doses nécessaires ne peuvent être obtenues avec l'association fixe.

    Prophylaxie pré-exposition : Utilisation non recommandée dans cette population.

    . Patients pédiatriques insuffisants rénaux Utilisation non recommandée chez les sujets âgés de moins de 18 ans et insuffisants rénaux (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    Le traitement doit être initié par des médecins expérimentés dans la prise en charge de l'infection par le VIH.

    • Posologie
    • Prévention de l'infection par le VIH chez les adultes et les adolescents de 12 ans et plus, pesant au moins 35 kg : un comprimé, une fois par jour.

    Des formulations distinctes d'emtricitabine et de ténofovir disoproxil sont disponibles pour le traitement de l'infection par le VIH-1 s'il devient nécessaire d'arrêter l'administration ou de modifier la dose de l'un des composants de ce médicament. Veuillez consulter le Résumé des Caractéristiques du Produit de ces médicaments.

    Si une dose de ce médicament est oubliée dans les 12 heures suivant l'heure de prise habituelle, ce médicament doit être pris dès que possible et le traitement doit être poursuivi normalement. Si une dose de ce médicament est oubliée et que plus de 12 heures se sont écoulées, et si l'heure de la dose suivante est proche, la dose oubliée ne doit pas être prise et le traitement doit être poursuivi normalement.

    En cas de vomissements dans l'heure suivant la prise de ce médicament, le patient doit prendre un autre comprimé. En cas de vomissements plus d'une heure après la prise de ce médicament, une autre dose ne doit pas être prise.

    • Populations particulières
    • Personnes âgées Aucune adaptation de la dose n'est nécessaire (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance hépatique Aucune adaptation de la dose n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance hépatique (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    Le traitement doit être initié par des médecins expérimentés dans la prise en charge de l'infection par le VIH.

    • Posologie
    • Traitement de l'infection par le VIH chez les adultes

    Des formulations distinctes d'emtricitabine et de ténofovir disoproxil sont disponibles pour le traitement de l'infection par le VIH-1 s'il devient nécessaire d'arrêter l'administration ou de modifier la dose de l'un des composants de ce médicament. Veuillez consulter le Résumé des Caractéristiques du Produit de ces médicaments.

    Si une dose de ce médicament est oubliée dans les 12 heures suivant l'heure de prise habituelle, ce médicament doit être pris dès que possible et le traitement doit être poursuivi normalement. Si une dose de ce médicament est oubliée et que plus de 12 heures se sont écoulées, et si l'heure de la dose suivante est proche, la dose oubliée ne doit pas être prise et le traitement doit être poursuivi normalement.

    En cas de vomissements dans l'heure suivant la prise de ce médicament, le patient doit prendre un autre comprimé. En cas de vomissements plus d'une heure après la prise de ce médicament, une autre dose ne doit pas être prise.

    • Populations particulières
    • Personnes âgées Aucune adaptation de la dose n'est nécessaire (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance hépatique Aucune adaptation de la dose n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance hépatique (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Population pédiatrique La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants âgés de moins de 18 ans n'ont pas encore été établies.

    Le traitement doit être initié par des médecins expérimentés dans la prise en charge de l'infection par le VIH.

    • Posologie
    • Prévention de l'infection par le VIH chez les adultes : un comprimé, une fois par jour.

    Des formulations distinctes d'emtricitabine et de ténofovir disoproxil sont disponibles pour le traitement de l'infection par le VIH-1 s'il devient nécessaire d'arrêter l'administration ou de modifier la dose de l'un des composants de ce médicament. Veuillez consulter le Résumé des Caractéristiques du Produit de ces médicaments.

    Si une dose de ce médicament est oubliée dans les 12 heures suivant l'heure de prise habituelle, ce médicament doit être pris dès que possible et le traitement doit être poursuivi normalement. Si une dose de ce médicament est oubliée et que plus de 12 heures se sont écoulées, et si l'heure de la dose suivante est proche, la dose oubliée ne doit pas être prise et le traitement doit être poursuivi normalement.

    En cas de vomissements dans l'heure suivant la prise de ce médicament, le patient doit prendre un autre comprimé. En cas de vomissements plus d'une heure après la prise de ce médicament, une autre dose ne doit pas être prise.

    • Populations particulières
    • Personnes âgées Aucune adaptation de la dose n'est nécessaire (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance hépatique Aucune adaptation de la dose n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance hépatique (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    Le traitement doit être initié par des médecins expérimentés dans la prise en charge de l'infection par le VIH.

    • Posologie
    • Traitement de l'infection par le VIH chez les adultes et les adolescents âgés de 12 ans et plus, pesant au moins 35 kg : un comprimé, une fois par jour.

    Des formulations distinctes d'emtricitabine et de ténofovir disoproxil sont disponibles pour le traitement de l'infection par le VIH-1 s'il devient nécessaire d'arrêter l'administration ou de modifier la dose de l'un des composants de ce médicament. Veuillez consulter le Résumé des Caractéristiques du Produit de ces médicaments.

    Si une dose de ce médicament est oubliée dans les 12 heures suivant l'heure de prise habituelle, ce médicament doit être pris dès que possible et le traitement doit être poursuivi normalement. Si une dose de ce médicament est oubliée et que plus de 12 heures se sont écoulées, et si l'heure de la dose suivante est proche, la dose oubliée ne doit pas être prise et le traitement doit être poursuivi normalement.

    En cas de vomissements dans l'heure suivant la prise de ce médicament, le patient doit prendre un autre comprimé. En cas de vomissements plus d'une heure après la prise de ce médicament, une autre dose ne doit pas être prise.

    • Populations particulières
    • Personnes âgées Aucune adaptation de la dose n'est nécessaire (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance hépatique Aucune adaptation de la dose n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance hépatique (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Population pédiatrique La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants âgés de moins de 12 ans n'ont pas encore été établies (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    Le traitement doit être initié par des médecins expérimentés dans la prise en charge de l'infection par le VIH.

    • Posologie
    • Traitement de l'infection par le VIH chez les adultes : un comprimé, une fois par jour.

    Des formulations distinctes d'emtricitabine et de ténofovir disoproxil sont disponibles pour le traitement de l'infection par le VIH-1 s'il devient nécessaire d'arrêter l'administration ou de modifier la dose de l'un des composants de ce médicament. Veuillez consulter le Résumé des Caractéristiques du Produit de ces médicaments.

    Si une dose de ce médicament est oubliée dans les 12 heures suivant l'heure de prise habituelle, ce médicament doit être pris dès que possible et le traitement doit être poursuivi normalement. Si une dose de ce médicament est oubliée et que plus de 12 heures se sont écoulées, et si l'heure de la dose suivante est proche, la dose oubliée ne doit pas être prise et le traitement doit être poursuivi normalement.

    En cas de vomissements dans l'heure suivant la prise de ce médicament, le patient doit prendre un autre comprimé. En cas de vomissements plus d'une heure après la prise de ce médicament, une autre dose ne doit pas être prise.

    • Populations particulières
    • Insuffisance rénale L'emtricitabine et le ténofovir sont éliminés par excrétion rénale et l'exposition à l'emtricitabine et au ténofovir augmente chez les sujets insuffisants rénaux (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    . Adultes insuffisants rénaux Chez les sujets présentant une clairance de la créatinine (ClCr) < 80 ml/min, ce médicament devra être utilisé uniquement s'il est jugé que les bénéfices potentiels dépassent les risques potentiels. Voir ci-dessous.

    Recommandations de posologie chez les adultes insuffisants rénaux

    .. Insuffisance rénale légère (ClCr de 50 à 80 ml/min)

    Traitement de l'infection par le VIH-1 : Des données limitées issues d'études cliniques sont en faveur d'une administration de ce médicament une fois par jour (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    Prophylaxie pré-exposition : Des données limitées issues d'études cliniques sont en faveur d'une administration de ce médicament une fois par jour chez les personnes non infectées par le VIH-1 ayant une ClCr de 60 à 80 ml/min. L'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée chez les personnes non infectées par le VIH-1 ayant une ClCr < 60 ml/min car elle n'a pas été étudiée dans cette population (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    .. Insuffisance rénale modérée (ClCr de 30 à 49 ml/min)

    Traitement de l'infection par le VIH-1 : Administration recommandée toutes les 48 heures en se fondant sur une modélisation des données pharmacocinétiques obtenues pour l'emtricitabine et le ténofovir disoproxil après administration d'une dose unique chez des sujets non infectés par le VIH présentant différents degrés d'insuffisance rénale (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    Prophylaxie pré-exposition : Utilisation non recommandée dans cette population.

    .. Insuffisance rénale sévère (ClCr < 30 ml/min) et patients hémodialysés

    Traitement de l'infection par le VIH-1 : Non recommandé car les réductions de doses nécessaires ne peuvent être obtenues avec l'association fixe.

    Prophylaxie pré-exposition : Utilisation non recommandée dans cette population.

    . Patients pédiatriques insuffisants rénaux Utilisation non recommandée chez les sujets âgés de moins de 18 ans et insuffisants rénaux (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    Le traitement doit être initié par des médecins expérimentés dans la prise en charge de l'infection par le VIH.

    • Posologie
    • Prévention de l'infection par le VIH chez les adultes : un comprimé, une fois par jour.

    Des formulations distinctes d'emtricitabine et de ténofovir disoproxil sont disponibles pour le traitement de l'infection par le VIH-1 s'il devient nécessaire d'arrêter l'administration ou de modifier la dose de l'un des composants de ce médicament. Veuillez consulter le Résumé des Caractéristiques du Produit de ces médicaments.

    Si une dose de ce médicament est oubliée dans les 12 heures suivant l'heure de prise habituelle, ce médicament doit être pris dès que possible et le traitement doit être poursuivi normalement. Si une dose de ce médicament est oubliée et que plus de 12 heures se sont écoulées, et si l'heure de la dose suivante est proche, la dose oubliée ne doit pas être prise et le traitement doit être poursuivi normalement.

    En cas de vomissements dans l'heure suivant la prise de ce médicament, le patient doit prendre un autre comprimé. En cas de vomissements plus d'une heure après la prise de ce médicament, une autre dose ne doit pas être prise.

    • Populations particulières
    • Insuffisance rénale L'emtricitabine et le ténofovir sont éliminés par excrétion rénale et l'exposition à l'emtricitabine et au ténofovir augmente chez les sujets insuffisants rénaux (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    . Adultes insuffisants rénaux Chez les sujets présentant une clairance de la créatinine (ClCr) < 80 ml/min, ce médicament devra être utilisé uniquement s'il est jugé que les bénéfices potentiels dépassent les risques potentiels. Voir ci-dessous.

    Recommandations de posologie chez les adultes insuffisants rénaux

    . Insuffisance rénale légère (ClCr de 50 à 80 ml/min)

    Traitement de l'infection par le VIH-1 : Des données limitées issues d'études cliniques sont en faveur d'une administration de ce médicament une fois par jour (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    Prophylaxie pré-exposition : Des données limitées issues d'études cliniques sont en faveur d'une administration de ce médicament une fois par jour chez les personnes non infectées par le VIH-1 ayant une ClCr de 60 à 80 ml/min. L'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée chez les personnes non infectées par le VIH-1 ayant une ClCr < 60 ml/min car elle n'a pas été étudiée dans cette population (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    . Insuffisance rénale modérée (ClCr de 30 à 49 ml/min)

    Traitement de l'infection par le VIH-1 : Administration recommandée toutes les 48 heures en se fondant sur une modélisation des données pharmacocinétiques obtenues pour l'emtricitabine et le ténofovir disoproxil après administration d'une dose unique chez des sujets non infectés par le VIH présentant différents degrés d'insuffisance rénale (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    Prophylaxie pré-exposition : Utilisation non recommandée dans cette population.

    . Insuffisance rénale sévère (ClCr < 30 ml/min) et patients hémodialysés

    Traitement de l'infection par le VIH-1 : Non recommandé car les réductions de doses nécessaires ne peuvent être obtenues avec l'association fixe.

    Prophylaxie pré-exposition : Utilisation non recommandée dans cette population.

    . Patients pédiatriques insuffisants rénaux Utilisation non recommandée chez les sujets âgés de moins de 18 ans et insuffisants rénaux (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    Le traitement doit être initié par des médecins expérimentés dans la prise en charge de l'infection par le VIH.

    • Posologie
    • Prévention de l'infection par le VIH chez les adultes et les adolescents de 12 ans et plus, pesant au moins 35 kg : un comprimé, une fois par jour.

    Des formulations distinctes d'emtricitabine et de ténofovir disoproxil sont disponibles pour le traitement de l'infection par le VIH-1 s'il devient nécessaire d'arrêter l'administration ou de modifier la dose de l'un des composants de ce médicament. Veuillez consulter le Résumé des Caractéristiques du Produit de ces médicaments.

    Si une dose de ce médicament est oubliée dans les 12 heures suivant l'heure de prise habituelle, ce médicament doit être pris dès que possible et le traitement doit être poursuivi normalement. Si une dose de ce médicament est oubliée et que plus de 12 heures se sont écoulées, et si l'heure de la dose suivante est proche, la dose oubliée ne doit pas être prise et le traitement doit être poursuivi normalement.

    En cas de vomissements dans l'heure suivant la prise de ce médicament, le patient doit prendre un autre comprimé. En cas de vomissements plus d'une heure après la prise de ce médicament, une autre dose ne doit pas être prise.

    • Populations particulières
    • Personnes âgées Aucune adaptation de la dose n'est nécessaire (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance hépatique Aucune adaptation de la dose n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance hépatique (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").