Euphon (érysimum)

Médicaments à base de érysimum :

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser euphon ?

  • Traitement antalgique

  • Traitement symptomatique

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de euphon ?

  • Allaitement

  • Asthme

    • Toux asthmatique
  • Enfant

    • Enfant de moins de 12 ans
    • Enfant de moins de 6 ans
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite alfentanil
    • Hypersensibilite buprenorphine
    • Hypersensibilite codeine
    • Hypersensibilite codethyline
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite dihydrocodeine
    • Hypersensibilite erysinum
    • Hypersensibilite fentanyl
    • Hypersensibilite hydromorphone
    • Hypersensibilite methadone
    • Hypersensibilite morphine
    • Hypersensibilite nalbuphine
    • Hypersensibilite noscapine
    • Hypersensibilite opiace / opioide
    • Hypersensibilite opium
    • Hypersensibilite oxycodone
    • Hypersensibilite parahydroxybenzoates
    • Hypersensibilite pethidine
    • Hypersensibilite remifentanil
    • Hypersensibilite rouge cochenille
    • Hypersensibilite sufentanil
    • Hypersensibilite tramadol
  • Insuffisance respiratoire

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Patient metaboliseur rapide

  • Adulte jeune (15-17 ans)

  • Deficit en sucrase-isomaltase

  • Enfant

    • Enfant de plus de 12 ans
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite saccharose (intolerance)
  • Intolerance genetique au fructose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite saccharose (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Alcoolisme chronique

  • Allaitement

  • Atteinte hepatique

  • Autre traitement en cours

    • Trt par med contenant de l'alcool
  • Diabete autre

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Enfant

  • Epilepsie

    • Epilepsie antecedent personnel
  • Fievre

  • Grossesse

  • Hypertension intracranienne

  • Insuffisance hepatique

  • Interaction d'origine alimentaire

    • Ingestion d'alcool
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Quel que soit le terrain

  • Regime cetogene

  • Regime hypocalorique

  • Regime hypoglucidique

  • Sujet age

  • Alcoolisme chronique

  • Allaitement

  • Atteinte hepatique

  • Autre traitement en cours

  • Diabete autre

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Enfant

  • Epilepsie

    • Epilepsie antecedent personnel
  • Fievre

  • Grossesse

  • Insuffisance hepatique

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Quel que soit le terrain

  • Regime cetogene

  • Regime hypocalorique

  • Regime hypoglucidique

  • Sportif / dopage

  • Toux

    • Toux productive
Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de euphon ?

SEVERE(S)
  • apnee
  • ataxie
  • bradypnee
  • collapsus cardiovasculaire
  • coma
  • conscience trouble
  • cyanose
  • depression respiratoire
  • douleur abdominale
  • fievre
  • flush
  • hyperamylasemie
  • hyperlipasemie
  • hypertension arterielle
  • hypertonie musculaire
  • hypotension arterielle
  • mydriase
  • myosis
  • nervosite
  • nystagmus
  • oedeme aigu du poumon
  • oedeme facial
  • oedeme pulmonaire
  • pancreatite aigue
  • retention durine
  • sans objet
  • spasme voies biliaires
  • syndrome de sevrage
  • tachycardie
  • vision floue
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • agitation
  • confusion mentale
  • convulsion
  • somnolence diurne
MODERE(S)
  • constipation
  • dents alteration
  • dependance
  • dyspnee
  • eruption cutanee
  • hallucination
  • nausee vomissement
  • oedeme de quincke angioedeme
  • oedeme pharynge
  • reaction allergique
  • vertige etourdissement
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • anaphylaxie
  • bronchospasme asthme
  • choc anaphylactique
  • irritation cutanee
  • irritation muqueuse
  • prurit
  • urticaire
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    EUPHON, pastille

    1 boite(s) polystyrène de 70 pastille(s)

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    EUPHON SANS SUCRE, pastille édulcorée à la saccharine

    1 boite(s) polystyrène de 70 pastille(s)

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    EUPHON, sirop

    1 flacon(s) PVC de 300 ml avec gobelet(s) doseur(s) polypropylène

    • REMBOURSABLE : 30%
    • PRIX : 4,21
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de euphon ?

    Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 6 ans.

    Adultes : La psologie usuelle chez l'adulte est de 10 à 12 pastilles par jour, à sucer lentement sans croquer.

    Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 6 ans.

    Enfants de plus de 6 ans : 5 à 6 pastilles par jour à sucer lentement sans croquer. Compte-tenu de sa forme pharmaceutique, ce médicament ne doit pas être utilisé chez l'enfant de moins de 6 ans.

    Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 6 ans.

    Adultes : La psologie usuelle chez l'adulte est de 10 à 12 pastilles par jour, à sucer lentement sans croquer.

    Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 6 ans.

    Enfants de plus de 6 ans : 5 à 6 pastilles par jour à sucer lentement sans croquer. Compte-tenu de sa forme pharmaceutique, ce médicament ne doit pas être utilisé chez l'enfant de moins de 6 ans.

    Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 12 ans.

    En l'absence d'autre prise médicamenteuse apportant de la codéine ou tout autre antitussif central, la dose quotidienne de codéine à ne pas dépasser est de 120 mg chez l'adulte.

    Chez l'adulte, la posologie usuelle est de 1 à 2 cuillères à soupe ou mesures graduées (godet) à 15 ml par prise à renouveler au bout de 6 heures en cas de besoin sans dépasser 4 prises par jour.

    Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 12 ans.

    En l'absence d'autre prise médicamenteuse apportant de la codéine ou tout autre antitussif central, la dose quotidienne de codéine à ne pas dépasser est de de 1 mg/kg chez l'enfant de 40 à 50 kg (environ de 12 à 15 ans).

    Chez l'enfant de plus de 12 ans, utiliser un gobelet doseur gradué.

    Chez l'enfant de 40 à 50 kg (environ 12 à 15 ans), la posologie usuelle est de 1 mesure graduée à 15 ml ou 1 cuillère à soupe par prise, à renouveler au bout de 6 heures en cas de besoin, sans dépasser 4 prises par jour.

    Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 12 ans.

    • Sujets âgés, insuffisance hépatique

    La posologie initiale sera diminuée de moitié par rapport à la posologie conseillée chez l'adulte (voir posologie adulte), et pourra éventuellement être augmentée en fonction de la tolérance et des besoins.

    En l'absence d'autre prise médicamenteuse apportant de la codéine ou tout autre antitussif central, la dose quotidienne de codéine à ne pas dépasser est de 120 mg chez l'adulte.

    Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 12 ans.

    • Sujets âgés, insuffisance hépatique

    La posologie initiale sera diminuée de moitié par rapport à la posologie conseillée chez l'adulte (voir posologie adulte), et pourra éventuellement être augmentée en fonction de la tolérance et des besoins.

    En l'absence d'autre prise médicamenteuse apportant de la codéine ou tout autre antitussif central, la dose quotidienne de codéine à ne pas dépasser est de 120 mg chez l'adulte.