Exelon (rivastigmine)

Médicaments à base de rivastigmine :

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser exelon ?

  • Traitement symptomatique

  • Dans les formes legeres

  • Dans les formes moderement severes

  • Traitement symptomatique

  • Dans les formes legeres

  • Dans les formes moderement severes

  • En cas de maladie de parkinson

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de exelon ?

  • Adulte jeune (15-17 ans)

    • Adulte de moins de 18 ans
  • Allaitement

  • Dermatose allergique-eczema

    • Hypersensibilite antecedent personnel
  • Enfant

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite adhesif disp transderm
    • Hypersensibilite albendazole
    • Hypersensibilite bambuterol
    • Hypersensibilite carbachol
    • Hypersensibilite carbamates
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite eseridine
    • Hypersensibilite mebendazole
    • Hypersensibilite meprobamate
    • Hypersensibilite molsidomine
    • Hypersensibilite neostigmine
    • Hypersensibilite pyridostigmine
    • Hypersensibilite ritonavir
    • Hypersensibilite rivastigmine
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Grossesse

  • Adenome prostatique

  • Alzheimer maladie

    • Alzheimer maladie severe
  • Arythmie cardiaque

  • Asthme

    • Asthme antecedent personnel
  • Atteinte hepatique

  • Autre traitement en cours

    • Trt par med augmentant intervalle qt
    • Trt par med provoquant torsades pointe
  • Bloc auriculo-ventriculaire faible degre

  • Bloc auriculo-ventriculaire haut degre

  • Bloc sino-auriculaire

  • Bradycardie

  • Bradycardie sinusale

  • Bronchopneumopathie chronique obstruct

    • Bpco antecedent personnel
  • Convulsions

  • Demence

    • Demence sauf alzheimer maladie
  • Deshydratation

  • Diarrhee

  • Dysfonctionnement sinusal

  • Dyskinesie

  • Epilepsie

  • Exposition a une temperature extreme

  • Femme

  • Hypertrophie prostatique

  • Hypokaliemie

  • Hypomagnesemie

  • Hypovolemie

  • Infarctus du myocarde

    • Infarctus du myocarde recent
  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque decompensee
  • Insuffisance hepatique

  • Insuffisance renale chronique

  • Nausees vomissements

  • Parkinson maladie

  • Patient de faible poids

    • Patient de moins de 50 kg
  • Personnel soignant

  • Quel que soit le terrain

  • Retention urinaire

  • Tachycardie sinusale

  • Tremblement

  • Trouble cognitif

  • Trouble de la conduction

  • Trouble de la memoire

  • Trouble extrapyramidal

  • Trouble uretroprostatique

  • Ulcere gastroduodenal

    • Ulcere gastroduodenal atcd personnel
    • Ulcere gastroduodenal en evolution
  • Adenome prostatique

  • Alzheimer maladie

    • Alzheimer maladie severe
  • Arythmie cardiaque

  • Asthme

    • Asthme antecedent personnel
  • Atteinte hepatique

  • Autre traitement en cours

    • Trt par med augmentant intervalle qt
    • Trt par med provoquant torsades pointe
  • Bloc auriculo-ventriculaire faible degre

  • Bloc auriculo-ventriculaire haut degre

  • Bloc sino-auriculaire

  • Bradycardie

  • Bradycardie sinusale

  • Bronchopneumopathie chronique obstruct

    • Bpco antecedent personnel
  • Convulsions

  • Demence

    • Demence sauf alzheimer maladie
  • Deshydratation

  • Diarrhee

  • Dysfonctionnement sinusal

  • Dyskinesie

  • Epilepsie

  • Exposition a une temperature extreme

  • Femme

  • Hypertrophie prostatique

  • Hypokaliemie

  • Hypomagnesemie

  • Hypovolemie

  • Infarctus du myocarde

    • Infarctus du myocarde recent
  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque decompensee
  • Insuffisance hepatique

  • Insuffisance renale chronique

  • Nausees vomissements

  • Parkinson maladie

  • Patient de faible poids

    • Patient de moins de 50 kg
  • Personnel soignant

  • Quel que soit le terrain

  • Retention urinaire

  • Tachycardie sinusale

  • Tremblement

  • Trouble cognitif

  • Trouble de la conduction

  • Trouble de la memoire

  • Trouble extrapyramidal

  • Trouble uretroprostatique

  • Ulcere gastroduodenal

    • Ulcere gastroduodenal atcd personnel
    • Ulcere gastroduodenal en evolution
Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de exelon ?

SEVERE(S)
  • accommodation trouble
  • agitation
  • anoxie
  • anxiete
  • apnee
  • arret cardiaque
  • bronchoconstriction
  • bronchospasme asthme
  • cauchemar
  • collapsus cardiovasculaire
  • coma
  • confusion mentale
  • coordination trouble
  • crampe musculaire
  • deces mortalite
  • depression respiratoire
  • dysarthrie parole difficulte
  • dyspnee
  • electrocardiogramme modification
  • enuresie
  • equilibre trouble
  • eructation
  • faiblesse musculaire
  • hallucination
  • hypersecretion broncho pulmonaire
  • hypersecretion voie respiratoire sup
  • hyporeflexie
  • hypothermie
  • hypotonie musculaire
  • incontinence fecale
  • incontinence urinaire
  • insuffisance respiratoire
  • irritabilite
  • larmoiement
  • malaise lipothymie
  • marche trouble
  • myasthenie
  • myoclonie
  • myosis
  • nervosite
  • paleur
  • paralysie
  • pollakiurie
  • prostration
  • respiration trouble
  • rhinite
  • rhinorrhee
  • tachysystolie ventriculaire
  • torsade de pointe
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • agressivite
  • anaphylaxie
  • angor
  • arythmie
  • asthenie
  • bloc auriculo ventriculaire
  • bradycardie
  • cephalee
  • choc anaphylactique
  • convulsion
  • depression
  • dermatite
  • dyskinesie
  • dystonie
  • eruption cutanee
  • eruption maculo papuleuse
  • erytheme
  • fibrillation auriculaire
  • fievre
  • hyperactivite
  • hyperamylasemie
  • hyperlipasemie
  • hypersudation
  • hypertension arterielle
  • hypokinesie
  • hypotension arterielle
  • insomnie
  • irritation cutanee
  • mouvement anormal
  • oedeme
  • pancreatite aigue
  • phlyctene vesicule
  • prurit
  • raideur musculaire
  • reaction allergique
  • somnolence diurne
  • syncope
  • syndrome extrapyramidal
  • syndrome parkinsonien
  • tachycardie
  • tremblement
  • trouble cutaneo muqueux
  • urticaire
  • vascularite
  • vertige etourdissement
MODERE(S)
  • alat modification
  • asat modification
  • bilirubine modification
  • gamma gt modification
  • hepatite
  • lactico deshydrogenase modification
  • phosphatase alcaline modification
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • amaigrissement
  • anorexie
  • appetit perte
  • constipation
  • deshydratation
  • diarrhee
  • douleur abdominale
  • douleur colique
  • dyspepsie
  • dysphagie deglutition difficulte
  • epigastralgie
  • flatulence meteorisme
  • hemorragie digestive
  • nausee vomissement
  • regurgitation
  • saignement gastrointestinal
  • sialorrhee
  • ulceration duodenale
  • ulceration gastrique
  • ulcere oesophagien
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    EXELON 3 mg, gélule

    4 plaquette(s) PVC de 14 gélule(s)

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    EXELON 9,5 mg/24 h, dispositif transdermique

    30 sachet(s) papier polyester aluminium polyacrylonitrile de 1 dispositif(s)

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    EXELON 4,6 mg/24 h, dispositif transdermique

    30 sachet(s) papier polyester aluminium polyacrylonitrile de 1 dispositif(s)

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    EXELON 6 mg, gélule

    4 plaquette(s) PVC de 14 gélule(s)

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    EXELON 1,5 mg, gélule

    4 plaquette(s) PVC de 14 gélule(s)

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    EXELON 4,5 mg, gélule

    4 plaquette(s) PVC de 14 gélule(s)

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    EXELON 2 mg/ml, solution buvable

    1 flacon(s) en verre brun avec fermeture de sécurité enfant de 50 ml avec seringue(s) doseuse(s)

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
Illustration posology

Quelle est la posologie de exelon ?

Le traitement doit être instauré et supervisé par un médecin ayant l'expérience du diagnostic et du traitement des patients atteints de la maladie d'Alzheimer ou d'une démence associée à la maladie de Parkinson. Le diagnostic sera établi selon les critères en vigueur. Le traitement par la rivastigmine ne doit être entrepris que si un proche peut s'assurer régulièrement de la prise du médicament par le patient.

La rivastigmine sera administrée en 2 prises quotidiennes, le matin et le soir au moment du repas. Les gélules doivent être avalées entières.

  • Posologie
  • Dose initiale : 1,5 mg 2 fois par jour.
  • Ajustement posologique : La dose initiale est de 1,5 mg 2 fois par jour. Si cette posologie est bien tolérée pendant au moins 2 semaines de traitement, elle peut être augmentée à 3 mg 2 fois par jour. Une augmentation ultérieure de la dose à 4,5 mg 2 fois par jour puis à 6 mg 2 fois par jour sera envisagée, sous réserve d'une tolérance satisfaisante de chaque posologie, après au moins 2 semaines de traitement à chaque palier posologique.

En cas de survenue d'effets indésirables (par exemple nausées, vomissements, douleurs abdominales, perte d'appétit), d'une perte de poids ou d'une aggravation des symptômes extrapyramidaux (par exemples tremblements) chez les patients atteints d'une démence associée à la maladie de Parkinson au cours du traitement, ceux-ci peuvent régresser si l'on supprime une ou plusieurs prises. En cas de persistance de ces effets indésirables, la posologie quotidienne devrait revenir temporairement à la posologie quotidienne antérieure bien tolérée ou, le traitement pourra être arrêté.

  • Dose d'entretien : La dose efficace est de 3 à 6 mg 2 fois par jour ; afin de garantir une efficacité thérapeutique maximale, il convient de maintenir les patients à leur dose maximale tolérée. La dose maximale quotidienne recommandée est de 6 mg 2 fois par jour.

Le traitement d'entretien peut être poursuivi aussi longtemps qu'un bénéfice thérapeutique existe pour le patient. Par conséquent, le bénéfice clinique de la rivastigmine doit être réévalué régulièrement, spécialement chez les patients traités par des doses inférieures à 3 mg 2 fois par jour. Si après 3 mois de traitement à la dose d'entretien les symptômes liés à la démence du patient ne sont pas favorablement modifiés, le traitement devrait être arrêté. L'arrêt du traitement doit aussi être envisagé lorsqu'il est évident qu'il n'y a plus de bénéfice thérapeutique.

La réponse individuelle à la rivastigmine ne peut-être anticipée. Cependant, un effet supérieur du traitement a été observé chez les patients atteints d'une démence modérée associée à la maladie de Parkinson. De façon similaire, un effet plus important a été observé chez les patients avec hallucinations visuelles (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

L'effet du traitement n'a pas été étudié au delà de 6 mois dans des études contrôlées versus placebo.

  • Reprise du traitement : Si le traitement est interrompu pendant plusieurs jours, il devra être repris à 1,5 mg 2 fois par jour. L'ajustement posologique doit ensuite être réalisé comme indiqué ci-dessus.
  • Populations particulières
  • Insuffisance rénale et hépatique Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance rénale ou hépatique légère à modérée. Cependant, en raison d'une augmentation de l'exposition au produit chez ces patients les recommandations d'ajustement posologique en fonction de la tolérance individuelle doivent être étroitement suivies, puisque les patients présentant une insuffisance rénale ou hépatique cliniquement significative pourraient présenter davantage d'effets indésirables doses-dépendants. Les patients présentant une insuffisance hépatique sévère n'ont pas été étudiés, cependant, ce médicament peut être utilisé chez cette population de patients à condition qu'une surveillance étroite soit mise en place (Cf. rubriques "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi" et "Pharmacocinétique").

  • Population pédiatrique Il n'y a pas d'utilisation justifiée de ce médicament dans la population pédiatrique dans le traitement de la maladie d'Alzheimer.