Fentanyl piramal (fentanyl)

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Fentanyl

  • Dosages

    500 microgrammes/10 ml100 microgrammes/2 ml

  • Formes galéniques

    solution injectable

  • Classe Thérapeutique

    N01AH - ANESTHESIQUES OPIOIDES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser fentanyl piramal ?

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Traiter en milieu hospitalier

  • Traiter en milieu hospitalier

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Traiter en milieu hospitalier

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Traiter en milieu hospitalier

  • En monotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Traiter en milieu hospitalier

  • Effectuer surveillance medic intensive

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de fentanyl piramal ?

  • Autre traitement en cours

    • Trt par agoniste antagoniste morphinique
    • Trt par buprenorphine
    • Trt par nalbuphine
    • Trt par naltrexone
    • Trt par pentazocine
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite alfentanil
    • Hypersensibilite aminoglutethimide
    • Hypersensibilite biperidene
    • Hypersensibilite bupivacaine
    • Hypersensibilite buprenorphine
    • Hypersensibilite carpipramine
    • Hypersensibilite clopamide
    • Hypersensibilite codeine
    • Hypersensibilite codethyline
    • Hypersensibilite crizotinib
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite cyproheptadine
    • Hypersensibilite desloratadine
    • Hypersensibilite dihexyverine
    • Hypersensibilite dihydrocodeine
    • Hypersensibilite diphemanil
    • Hypersensibilite diphenoxylate
    • Hypersensibilite dipyridamole
    • Hypersensibilite domperidone
    • Hypersensibilite donepezil
    • Hypersensibilite ebastine
    • Hypersensibilite encainide
    • Hypersensibilite fentanyl
    • Hypersensibilite fexofenadine
    • Hypersensibilite flavoxate
    • Hypersensibilite flecainide
    • Hypersensibilite haloperidol
    • Hypersensibilite hydromorphone
    • Hypersensibilite ifenprodil
    • Hypersensibilite irinotecan
    • Hypersensibilite ketotifene
    • Hypersensibilite lenalidomide
    • Hypersensibilite levobupivacaine
    • Hypersensibilite levocabastine
    • Hypersensibilite loperamide
    • Hypersensibilite loratadine
    • Hypersensibilite mepivacaine
    • Hypersensibilite methadone
    • Hypersensibilite methylphenidate
    • Hypersensibilite metopimazine
    • Hypersensibilite miglitol
    • Hypersensibilite minoxidil
    • Hypersensibilite morphine
    • Hypersensibilite nalbuphine
    • Hypersensibilite naratriptan
    • Hypersensibilite noscapine
    • Hypersensibilite opiace / opioide
    • Hypersensibilite opium
    • Hypersensibilite oxycodone
    • Hypersensibilite paliperidone
    • Hypersensibilite pancuronium
    • Hypersensibilite paroxetine
    • Hypersensibilite penfluridol
    • Hypersensibilite periciazine
    • Hypersensibilite pethidine
    • Hypersensibilite pimozide
    • Hypersensibilite pipamperone
    • Hypersensibilite piperidine derives
    • Hypersensibilite pipotiazine
    • Hypersensibilite pizotifene
    • Hypersensibilite pomalidomide
    • Hypersensibilite prucalopride
    • Hypersensibilite raloxifene
    • Hypersensibilite remifentanil
    • Hypersensibilite risperidone
    • Hypersensibilite roxatidine
    • Hypersensibilite sufentanil
    • Hypersensibilite thalidomide
    • Hypersensibilite tirofiban
    • Hypersensibilite tramadol
    • Hypersensibilite trihexyphenidyle
    • Hypersensibilite vandetanib
    • Hypersensibilite vecuronium
  • Insuffisance respiratoire

    • Insuff respiratoire non assistee
  • Autre traitement en cours

    • Trt par anticonvulsivant
    • Trt par carbamazepine
    • Trt par clarithromycine
    • Trt par crizotinib
    • Trt par erythromycine
    • Trt par fosphenytoine
    • Trt par inducteur enzymatique
    • Trt par inhibiteur puissant du cyp3a4
    • Trt par itraconazole
    • Trt par ketoconazole
    • Trt par med contenant de l'alcool
    • Trt par nelfinavir
    • Trt par phenobarbital
    • Trt par phenytoine
    • Trt par posaconazole
    • Trt par primidone
    • Trt par rifampicine
    • Trt par ritonavir
    • Trt par telithromycine
    • Trt par voriconazole
  • Accouchement

  • Alcoolisme chronique

  • Atteinte respiratoire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par analgesique morphinique oms iii
    • Trt par derive morphinique
    • Trt par imao irreversible (non selectif)
    • Trt par imao reversible (selectif)
    • Trt par inhib selec recapture 5ht/nad
    • Trt par inhib selec recapture serotonine
    • Trt par neuroleptique
  • Dependance a une substance psychoactive

    • Dependance subst psychoactive atcd perso
  • Enfant

  • Hypothyroidie

    • Hypothyroidie non controlee
  • Hypovolemie

    • Hypovolemie non corrigee
  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque non compensee
  • Insuffisance hepatique

  • Insuffisance renale chronique

  • Mode d'administration particulier

    • Administration peridurale
    • Voie intraveineuse
  • Myasthenie

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Patient debilite

  • Pneumopathie

  • Quel que soit le terrain

  • Regime hyposode strict

  • Sujet age

  • Trouble circulatoire

    • Trouble circulatoire intracerebral
  • Atteinte respiratoire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par imao irreversible (non selectif)
    • Trt par imao reversible (selectif)
    • Trt par inhib selec recapture 5ht/nad
    • Trt par inhib selec recapture serotonine
  • Enfant

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Regime hyposode strict

  • Sportif / dopage

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de fentanyl piramal ?

SEVERE(S)
  • anorexie
  • arret cardiaque
  • arythmie
  • atteinte hepatique
  • bradycardie
  • collapsus cardiovasculaire
  • deces mortalite
  • douleur abdominale
  • encephalopathie
  • encephalopathie hepatique
  • eruption cutanee
  • flush
  • hypotension arterielle
  • hypovolemie
  • ileus paralytique
  • insuffisance renale aigue
  • mydriase
  • myoglobinurie
  • nausee vomissement
  • oedeme facial
  • pancreatite aigue
  • prurit
  • retention durine
  • rhabdomyolyse
  • urticaire
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • acouphene bourdonnement doreille
  • acuite visuelle modification
  • agitation
  • agressivite
  • albuminurie
  • amblyopie
  • amenorrhee
  • amnesie
  • anaphylaxie
  • anoxie
  • anurie
  • anxiete
  • apathie
  • apnee
  • arret respiratoire
  • arthralgie
  • asthenie
  • ataxie
  • atteinte pulmonaire
  • avortement spontane
  • baillements
  • bouffee vasomotrice
  • bradypnee
  • bronchospasme asthme
  • candidose
  • cauchemar
  • cephalee
  • choc anaphylactique
  • coma
  • concentration alteration
  • concentration baisse
  • confusion mentale
  • congestion nasale
  • conjonctive hyperhemie
  • conscience trouble
  • convulsion
  • coordination trouble
  • crampe musculaire
  • cyanose
  • cystite
  • delire
  • dependance
  • depression
  • depression respiratoire
  • dermatite
  • deshydratation
  • desorientation spatio temporelle
  • desquamation
  • dorsalgie
  • douleur
  • douleur oppression thoracique
  • douleur pelvienne
  • douleur pharyngolaryngee
  • dysarthrie parole difficulte
  • dysesthesie
  • dysgueusie
  • dyskinesie
  • dysmenorrhee
  • dyspnee
  • dystonie
  • dysurie
  • ecchymoses
  • eczema
  • epistaxis
  • erection trouble
  • erytheme
  • erythrodermie dermatite exfoliative
  • eternuements
  • euphorie
  • exantheme
  • fievre
  • fragilite emotionnelle
  • frisson
  • gorge irritation
  • hallucination
  • hematemese
  • hematurie
  • hemoptysie
  • hoquet
  • humeur trouble
  • hyperacousie
  • hyperactivite
  • hypercreatininemie
  • hyperesthesie
  • hyperkinesie
  • hyperreflexie
  • hypersudation
  • hypertension arterielle
  • hypertension intracranienne
  • hypertonie musculaire
  • hypoesthesie
  • hypogonadisme male
  • hypokinesie
  • hypothermie
  • hypotonie musculaire
  • hypoxie
  • impuissance
  • incontinence urinaire
  • infection a herpes virus
  • infection fongique mycose
  • infection urinaire
  • insomnie
  • insuffisance respiratoire
  • irritabilite
  • langage trouble
  • larmoiement
  • laryngospasme
  • lethargie
  • leucorrhee
  • libido trouble
  • lithiase renale
  • malaise lipothymie
  • marche trouble
  • menorragie
  • metrorragie
  • miction trouble
  • mouvement anormal
  • myalgie
  • myasthenie
  • myoclonie
  • myosis
  • nervosite
  • obstruction voie respiratoire sup
  • oedeme
  • oedeme de la muqueuse buccale
  • oedeme de quincke angioedeme
  • oedeme pulmonaire
  • oligurie
  • palpitations
  • panique
  • paranoia
  • paresthesie
  • perforation septum nasal
  • personnalite trouble
  • pharyngite
  • pleurs inhabituels
  • pneumonie
  • proteinurie
  • psychose
  • raideur musculaire
  • reaction allergique
  • rhinite
  • rhinorrhee
  • secheresse buccale
  • secheresse cutanee
  • secheresse nasale
  • sensation ebrieuse
  • sifflement pulmonaire
  • sommeil trouble
  • somnolence diurne
  • stupeur
  • syncope
  • syndrome de sevrage
  • syndrome grippal
  • tachycardie
  • tachypnee
  • timbre de la voix modification
  • tolerance accoutumance
  • toux
  • tremblement
  • trouble cognitif
  • trouble onirique
  • trouble psychocomportemental
  • trouble sexuel
  • ulcere nasal
  • urines modification
  • vertige etourdissement
  • vigilance trouble
  • vision alteration
MODERE(S)
  • alat modification
  • alopecie
  • amaigrissement
  • anemie
  • angor
  • appetit augmentation
  • appetit perte
  • arthrite
  • asat modification
  • asialie
  • audition alteration
  • bilirubine modification
  • bloc auriculo ventriculaire
  • choc cardiogenique
  • cholestase
  • conjonctivite
  • constipation
  • decoloration langue
  • depression myocardique
  • diarrhee
  • diplopie
  • distension abdominale
  • douleur buccale
  • douleur locale au point dinjection
  • douleur osseuse
  • dyspepsie
  • dysphagie deglutition difficulte
  • electrocardiogramme modification
  • endocardite
  • epigastralgie
  • eructation
  • faiblesse musculaire
  • flatulence meteorisme
  • gamma gt modification
  • gastralgie
  • hematocrite modification
  • hepatite
  • hyperamylasemie
  • hyperglycemie
  • hyperlipidemie
  • hypoglycemie
  • hypotension arterielle orthostatique
  • ictere
  • induration
  • inflammation locale au point dinjection
  • insuffisance surrenalienne
  • irritation cutanee
  • irritation muqueuse
  • irritation oculaire
  • lactico deshydrogenase modification
  • lithiase biliaire
  • lymphoedeme
  • melena
  • necrose hepatique
  • neutropenie
  • occlusion intestinale
  • oedeme peripherique
  • oesophagite
  • ongles alteration
  • onychorrhexie ongles fragiles
  • perforation digestive
  • peritonite
  • phosphatase alcaline modification
  • photopsie phosphene
  • polydipsie
  • proteine c reactive augmentation
  • reaction locale au point dinjection
  • reflux gastro oesophagien
  • regurgitation
  • saignement gastrointestinal
  • secheresse labiale gercure
  • spasme voies biliaires
  • thrombocytopenie
  • thrombophlebite
  • torsade de pointe
  • ulceration buccale
  • ulceration linguale
  • vasodilatation peripherique
  • vision floue
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    FENTANYL PIRAMAL 500 microgrammes/10 ml, solution injectable en ampoule

    10 ampoule(s) en verre de 10 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    FENTANYL PIRAMAL 100 microgrammes/2 ml, solution injectable en ampoule

    5 ampoule(s) en verre de 2 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de fentanyl piramal ?

    Le fentanyl peut être utilisé en pré-opératoire et dans diverses techniques anesthésiques per opératoires en association avec un neuroleptique (neuroleptanalgésie), un narcotique, un anesthésique volatil (anesthésie balancée) ou une benzodiazépine (diazanalgésie).

    Après une administration intraveineuse, l'action anesthésique du fentanyl se manifeste en 30 sec et dure de 20 à 30 min.

    La posologie doit tenir compte :

    • du patient (âge, poids, état physique du patient et pathologies sous-jacentes),
    • de la technique d'anesthésie, des modalités de contrôle de la ventilation et de la nature de l'intervention chirurgicale,
    • des produits associés.

    La posologie initiale doit être réduite chez le sujet âgé ou débilité. Les effets de la dose initiale doivent être pris en compte pour déterminer les doses supplémentaires.

    Afin de prévenir le risque de bradycardie, il est recommandé d'administrer une faible dose d'anticholinergique par voie intra-veineuse juste avant l'induction anesthésique.

    Un antiémétique peut être utilisé pour prévenir les nausées et vomissements.

    • Posologie chez l'adulte

    -> En anesthésie balancée, neuroleptanalgésie et diazanalgésie

    • dose à l'induction : 1-7 microgrammes/kg en IV directe.
    • dose d'entretien : 1-3 microgrammes/kg en IV directe (en fonction des besoins).
    • Population pédiatrique
    • En anesthésie générale balancée de l'enfant . Enfants âgés de 12 à 17 ans : Se reporter à la posologie chez l'adulte.

    Les techniques impliquant une analgésie chez des enfants respirant spontanément doivent uniquement être utilisées dans le cadre d'une anesthésie ou d'une sédation/analgésie. Elles doivent être réalisées par du personnel expérimenté et dans un lieu équipé pour la prise en charge d'une rigidité soudaine de la cage thoracique nécessitant une intubation et d'une apnée nécessitant une assistance respiratoire.

    Le fentanyl peut être utilisé en pré-opératoire et dans diverses techniques anesthésiques per opératoires comme seul agent anesthésique dans les techniques d'anesthésie-analgésie (avec assistance respiratoire et curarisation).

    Après une administration IV, l'action anesthésique du fentanyl se manifeste en 30 sec et dure de 20 à 30 min.

    La posologie doit tenir compte :

    • du patient (âge, poids, état physique du patient et pathologies sous-jacentes),
    • de la technique d'anesthésie, des modalités de contrôle de la ventilation et de la nature de l'intervention chirurgicale,
    • des produits associés.

    La posologie initiale doit être réduite chez le sujet âgé ou débilité. Les effets de la dose initiale doivent être pris en compte pour déterminer les doses supplémentaires.

    Afin de prévenir le risque de bradycardie, il est recommandé d'administrer une faible dose d'anticholinergique par voie intra-veineuse juste avant l'induction anesthésique.

    Un antiémétique peut être utilisé pour prévenir les nausées et vomissements.

    • En anesthésie-analgésie
    • dose à l'induction : 20-100 microgrammes/kg en IV directe lente.
    • dose d'entretien : 5-10 microgrammes/kg en IV directe ou 0,3-0,5 microgrammes/kg/minutes en perfusion continue au pousse-seringue électrique (dose adaptée suivant la dose d'induction).

    Le fentanyl peut être utilisé en pré-opératoire et dans diverses techniques anesthésiques per opératoires comme seul agent anesthésique dans les techniques d'anesthésie-analgésie (avec assistance respiratoire et curarisation).

    Après une administration IV, l'action anesthésique du fentanyl se manifeste en 30 sec et dure de 20 à 30 min.

    La posologie doit tenir compte :

    • du patient (âge, poids, état physique du patient et pathologies sous-jacentes),
    • de la technique d'anesthésie, des modalités de contrôle de la ventilation et de la nature de l'intervention chirurgicale,
    • des produits associés.

    La posologie initiale doit être réduite chez le sujet âgé ou débilité. Les effets de la dose initiale doivent être pris en compte pour déterminer les doses supplémentaires.

    Afin de prévenir le risque de bradychardie, il est recommandé d'administrer une faible dose d'anticholinergique par voie intra-veineuse juste avant l'induction anesthésique.

    Un antiémétique peut être utilisé pour prévenir les nausées et vomissements.

    • Posologie chez l'adulte
    • En réanimation La sédation des patients est obtenue par administration IV de fentanyl au pousse-seringue électrique à la dose de 50-200 microgrammes/heure (soit 1-4 ml/heure).

    Le fentanyl peut être utilisé en pré-opératoire et dans diverses techniques anesthésiques per opératoires en anesthésie péridurale.

    Après une administration IV, l'action anesthésique du fentanyl se manifeste en 30 sec et dure de 20 à 30 min.

    La posologie doit tenir compte :

    • du patient (âge, poids, état physique du patient et pathologies sous-jacentes),
    • de la technique d'anesthésie, des modalités de contrôle de la ventilation et de la nature de l'intervention chirurgicale,
    • des produits associés.

    La posologie initiale doit être réduite chez le sujet débilité. Les effets de la dose initiale doivent être pris en compte pour déterminer les doses supplémentaires.

    Afin de prévenir le risque de bradychardie, il est recommandé d'administrer une faible dose d'anticholinergique par voie intra-veineuse juste avant l'induction anesthésique.

    Un antiémétique peut être utilisé pour prévenir les nausées et vomissements.

    • En anesthésie péridurale obstétricale

    Le fentanyl peut être associé aux anesthésiques locaux à la dose de 30 à 100 microgrammes.

    Le fentanyl peut être utilisé en pré-opératoire et dans diverses techniques anesthésiques per opératoires en anesthésie péridurale.

    Après une administration IV, l'action anesthésique du fentanyl se manifeste en 30 sec et dure de 20 à 30 min.

    La posologie doit tenir compte :

    • du patient (âge, poids, état physique du patient et pathologies sous-jacentes),
    • de la technique d'anesthésie, des modalités de contrôle de la ventilation et de la nature de l'intervention chirurgicale,
    • des produits associés.

    La posologie initiale doit être réduite chez le sujet âgé ou débilité. Les effets de la dose initiale doivent être pris en compte pour déterminer les doses supplémentaires.

    Afin de prévenir le risque de bradychardie, il est recommandé d'administrer une faible dose d'anticholinergique par voie intra-veineuse juste avant l'induction anesthésique.

    Un antiémétique peut être utilisé pour prévenir les nausées et vomissements.

    • En analgésie post-opératoire par voie péridurale

    La dose à administrer est de 50-100 microgrammes.

    Le fentanyl peut être utilisé en pré-opératoire et dans diverses techniques anesthésiques per opératoires en association avec un neuroleptique (neuroleptanalgésie), un narcotique, un anesthésique volatil (anesthésie balancée) ou une benzodiazépine (diazanalgésie).

    Après une administration intraveineuse, l'action anesthésique du fentanyl se manifeste en 30 sec et dure de 20 à 30 min.

    La posologie doit tenir compte :

    • du patient (âge, poids, état physique du patient et pathologies sous-jacentes),
    • de la technique d'anesthésie, des modalités de contrôle de la ventilation et de la nature de l'intervention chirurgicale,
    • des produits associés.

    La posologie initiale doit être réduite chez le sujet âgé ou débilité. Les effets de la dose initiale doivent être pris en compte pour déterminer les doses supplémentaires.

    Afin de prévenir le risque de bradychardie, il est recommandé d'administrer une faible dose d'anticholinergique par voie intra-veineuse juste avant l'induction anesthésique.

    Un antiémétique peut être utilisé pour prévenir les nausées et vomissements.

    • Enfants âgés de 2 à 11 ans
    • dose à l'induction : 1-3 microgrammes/kg en IV directe
    • dose d'entretien : 1-2 microgreammes/kg en IV directe (en fonction des besoins)

    Les techniques impliquant une analgésie chez des enfants respirant spontanément doivent uniquement être utilisées dans le cadre d'une anesthésie ou d'une sédation/analgésie. Elles doivent être réalisées par du personnel expérimenté et dans un lieu équipé pour la prise en charge d'une rigidité soudaine de la cage thoracique nécessitant une intubation et d'une apnée nécessitant une assistance respiratoire.

    Le fentanyl peut être utilisé en pré-opératoire et dans diverses techniques anesthésiques per opératoires en association avec un neuroleptique (neuroleptanalgésie), un narcotique, un anesthésique volatil (anesthésie balancée) ou une benzodiazépine (diazanalgésie).

    Après une administration intraveineuse, l'action anesthésique du fentanyl se manifeste en 30 sec et dure de 20 à 30 min.

    La posologie doit tenir compte :

    • du patient (âge, poids, état physique du patient et pathologies sous-jacentes),
    • de la technique d'anesthésie, des modalités de contrôle de la ventilation et de la nature de l'intervention chirurgicale,
    • des produits associés.

    La posologie initiale doit être réduite chez le sujet âgé ou débilité. Les effets de la dose initiale doivent être pris en compte pour déterminer les doses supplémentaires.

    Afin de prévenir le risque de bradychardie, il est recommandé d'administrer une faible dose d'anticholinergique par voie intra-veineuse juste avant l'induction anesthésique.

    Un antiémétique peut être utilisé pour prévenir les nausées et vomissements.

    • Posologie chez l'adulte

    -> En anesthésie balancée, neuroleptanalgésie et diazanalgésie

    • dose à l'induction : 1-7 microgrammes/kg en IV directe.
    • dose d'entretien : 1-3 microgrammes/kg en IV directe (en fonction des besoins).

    Le fentanyl peut être utilisé en pré-opératoire et dans diverses techniques anesthésiques per opératoires en association avec un neuroleptique (neuroleptanalgésie), un narcotique, un anesthésique volatil (anesthésie balancée) ou une benzodiazépine (diazanalgésie).

    Après une administration intraveineuse, l'action anesthésique du fentanyl se manifeste en 30 sec et dure de 20 à 30 min.

    La posologie doit tenir compte :

    • du patient (âge, poids, état physique du patient et pathologies sous-jacentes),
    • de la technique d'anesthésie, des modalités de contrôle de la ventilation et de la nature de l'intervention chirurgicale,
    • des produits associés.

    La posologie initiale doit être réduite chez le sujet âgé ou débilité. Les effets de la dose initiale doivent être pris en compte pour déterminer les doses supplémentaires.

    Afin de prévenir le risque de bradychardie, il est recommandé d'administrer une faible dose d'anticholinergique par voie intra-veineuse juste avant l'induction anesthésique.

    Un antiémétique peut être utilisé pour prévenir les nausées et vomissements.

    • Population pédiatrique

    Les techniques impliquant une analgésie chez des enfants respirant spontanément doivent uniquement être utilisées dans le cadre d'une anesthésie ou d'une sédation/analgésie. Elles doivent être réalisées par du personnel expérimenté et dans un lieu équipé pour la prise en charge d'une rigidité soudaine de la cage thoracique nécessitant une intubation et d'une apnée nécessitant une assistance respiratoire.