Fluoxetine (fluoxétine)

Médicaments à base de fluoxétine :

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Fluoxetine

  • Dosages

    20 mg/5 ml20 mg

  • Formes galéniques

    solution buvablecomprimé dispersible sécablegélule

  • Classe Thérapeutique

    N06AB - INHIBITEURS SELECTIFS DE LA RECAPTURE DE LA SEROTONINE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser fluoxetine ?

  • Chez l'adulte

  • Chez l'adulte

  • Associer a prise en charge psychologique

  • Chez l'adulte

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de fluoxetine ?

  • Autre traitement en cours

    • Trt par imao irreversible (non selectif)
    • Trt par iproniazide
    • Trt par metoprolol
  • Enfant

    • Enfant de moins de 8 ans
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite aspartam (intolerance)
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite fluoxetine
    • Hypersensibilite phenylalanine
    • Hypersensibilite propyleneglycol derives
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Phenylcetonurie

  • Anomalie metabolisme galactose

  • Autre traitement en cours

    • Trt par bleu de methylene
    • Trt par imao a
    • Trt par linezolide
    • Trt par med contenant de l'alcool
    • Trt par mequitazine
    • Trt par tamoxifene
  • Deficit en lactase

  • Grossesse

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Hypersensibilite sorbitol (intolerance)
    • Hypersensibilite sulfites
  • Intolerance genetique au fructose

  • Regime sans galactose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Hypersensibilite sorbitol (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Acces maniaque

    • Acces maniaque antecedent personnel
  • Allaitement

  • Atteinte cardiovasculaire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par agoniste serotoninergique
    • Trt par ains
    • Trt par antiagregant plaquettaire
    • Trt par anticoagulant oral
    • Trt par antidepresseur tricyclique
    • Trt par antipsychotique
    • Trt par aspirine
    • Trt par clozapine
    • Trt par med abaissant seuil epileptogene
    • Trt par med augmentant risque hemorragiq
    • Trt par millepertuis
    • Trt par neuroleptique
    • Trt par phenothiazine
    • Trt par tamoxifene
    • Trt par tryptophane
  • Cardiopathie

    • Cardiopathie en cours
  • Convulsions

  • Depression

  • Diabete autre

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Enfant

  • Epilepsie

    • Epilepsie antecedent personnel
    • Epilepsie non controlee
  • Exposition a une temperature extreme

  • Femme

    • Femme de plus de 50 ans
  • Glaucome a angle ferme

  • Hypertension / hypertonie oculaire

  • Insuffisance hepatique

  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale severe
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Apport de millepertuis
    • Apport de tryptophane
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Quel que soit le terrain

  • Regime hyposode strict

  • Sismotherapie/electroconvulsivotherapie

  • Tendance suicidaire / suicide

  • Trouble de l'hemostase

    • Trouble de l'hemostase antecedent perso
  • Adulte jeune (15-17 ans)

    • Adulte de moins de 18 ans
  • Allaitement

  • Arythmie cardiaque

    • Arythmie cardiaque maladie
    • Espace qt allonge antecedent familial
    • Espace qt allonge congenital
    • Trt par med augmentant intervalle qt
  • Bradycardie

  • Diabete type ii

  • Enfant

    • Enfant de plus de 8 ans
  • Epilepsie

    • Epilepsie antecedent personnel
  • Exposition a une temperature extreme

  • Femme

    • Femme de plus de 50 ans
  • Glaucome a angle ferme

  • Hypertension / hypertonie oculaire

  • Hypokaliemie

  • Hypomagnesemie

  • Infarctus du myocarde

  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque decompensee
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Quel que soit le terrain

  • Regime hyposode strict

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de fluoxetine ?

MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • acces maniaque
  • accommodation trouble
  • acouphene bourdonnement doreille
  • agitation
  • agressivite
  • akathisie
  • alopecie
  • anaphylaxie
  • anorgasmie orgasme trouble
  • anxiete
  • arthralgie
  • asthenie
  • ataxie
  • baillements
  • bouffee vasomotrice
  • bronchospasme asthme
  • bruxisme grincement des dents
  • cauchemar
  • cephalee
  • choc anaphylactique
  • concentration alteration
  • concentration baisse
  • confusion mentale
  • convulsion
  • crampe musculaire
  • cycle menstruel irregulier
  • douleur
  • douleur abdominale
  • dysarthrie parole difficulte
  • dyskinesie
  • dysurie
  • ecchymoses
  • ejaculation retardee
  • ejaculation trouble
  • electrocardiogramme modification
  • eosinophilie
  • epistaxis
  • eruption cutanee
  • eruption maculo papuleuse
  • erytheme maculaire
  • erytheme polymorphe
  • euphorie
  • fievre
  • fracture osseuse
  • fragilite emotionnelle
  • frigidite
  • frisson
  • galactorrhee
  • gingivorrhagie
  • glaucome
  • gynecomastie
  • hallucination
  • hematome
  • hemorragie cerebrale
  • hemorragie digestive
  • hemorragie uro genitale
  • hormone antidiuretique modification
  • humeur trouble
  • hyperactivite
  • hypercreatininemie
  • hyperkinesie
  • hyperprolactinemie
  • hyperreflexie
  • hypersudation
  • hypertension arterielle
  • hypertension hypertonie oculaire
  • hypertonie musculaire
  • hyponatremie
  • hypotension arterielle
  • hypotension arterielle orthostatique
  • hypotonie musculaire
  • impuissance
  • incontinence urinaire
  • insomnie
  • irritabilite
  • leucopenie
  • levee de linhibition psychomotrice
  • libido trouble
  • lyell syndrome
  • maladie serique
  • malaise lipothymie
  • memoire trouble
  • metrorragie
  • miction trouble
  • mouvement anormal
  • myalgie
  • mydriase
  • myoclonie
  • necrose cutanee
  • nervosite
  • neutropenie
  • oedeme cutane
  • oedeme de quincke angioedeme
  • oedeme peripherique
  • palpitations
  • panique
  • paresthesie
  • petechies
  • photosensibilisation medicamenteuse
  • pleurs inhabituels
  • pollakiurie
  • priapisme
  • prise ponderale
  • prurit
  • psoriasis
  • psychose
  • purpura
  • raideur musculaire
  • reaction allergique
  • rectorragie
  • retard staturo ponderal
  • retention durine
  • saignement gastrointestinal
  • saignement hemorragie
  • sensation ebrieuse
  • sommeil trouble
  • somnolence diurne
  • stevens johnson syndrome
  • syncope
  • syndrome de sevrage
  • syndrome extrapyramidal
  • syndrome serotoninergique
  • tendance tentative suicidaire
  • thrombocytopenie
  • toxidermie bulleuse pemphigus
  • trouble onirique
  • trouble psychocomportemental
  • trouble sexuel
  • ulceration gastrique
  • urticaire
  • vascularite
  • vasodilatation peripherique
  • vision alteration
  • vision floue
MODERE(S)
  • alat modification
  • amaigrissement
  • anorexie
  • appetit perte
  • arret cardiaque
  • arythmie
  • asat modification
  • atelectasie
  • atteinte cardiovasculaire
  • atteinte hepatique
  • atteinte pulmonaire
  • bilirubine modification
  • bradycardie
  • cholestase
  • cirrhose
  • coma
  • conduction trouble
  • conscience trouble
  • constipation
  • cytolyse hepatique
  • diarrhee
  • dysgueusie
  • dyspepsie
  • dysphagie deglutition difficulte
  • dyspnee
  • equilibre trouble
  • fibrose pulmonaire
  • gamma gt modification
  • glossite
  • hepatite
  • ictere
  • insuffisance hepatique
  • lactico deshydrogenase modification
  • nausee vomissement
  • oesophagite
  • parotidite
  • pharyngite
  • phosphatase alcaline modification
  • pneumopathie
  • pneumopathie interstitielle diffuse
  • secheresse buccale
  • stomatite
  • tachycardie
  • torsade de pointe
  • toux
  • tremblement
  • vertige etourdissement
  • vigilance trouble
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    FLUOXETINE BIOGARAN 20 mg/5 ml SANS SUCRE, solution buvable édulcorée à la saccharine sodique et au cyclamate de sodium

    1 flacon(s) en verre brun de 70 ml avec seringue(s) pour administration orale polyéthylène polystyrène

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 5,79
  • Illustration de la forme galénique

    FLUOXETINE ARROW 20 mg/5 ml, solution buvable

    1 flacon(s) en verre brun de 70 ml avec ou sans sécurité enfants et avec seringue(s) pour administration orale polyéthylène polystyrène

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 5,79
  • Illustration de la forme galénique

    FLUOXETINE ARROW 20 mg, comprimé dispersible sécable

    plaquette(s) thermoformée(s) PVC polyéthylène PVDC aluminium de 28 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 6,06
  • Illustration de la forme galénique

    FLUOXETINE ACCORD 20 mg, gélule

    plaquette(s) thermoformée(s) PVC-Aluminium de 14 gélule(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 3,81
Illustration posology

Quelle est la posologie de fluoxetine ?

  • Episodes dépressifs majeurs
  • Adultes et sujets âgés : la posologie recommandée est de 20 mg/jour. Elle sera revue et adaptée si nécessaire au cours des 3 à 4 premières semaines du traitement et par la suite si cela est cliniquement justifié. Bien que le risque d'effets indésirables augmente avec la dose, la posologie peut être augmentée progressivement chez certains patients présentant une réponse insuffisante à la posologie de 20 mg/jour, jusqu'à un maximum de 60 mg/jour (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

Les adaptations posologiques seront faites avec prudence et de façon individuelle, afin de maintenir les patients à la dose minimale efficace.

Les patients présentant une dépression doivent être traités pendant une durée suffisante d'au moin 6 mois afin d'assurer la disparition des symptômes.

  • Toutes les indications

La posologie recommandée peut être augmentée ou diminuée. Des posologies supérieures à 80 mg/jour n'ont pas été évaluées.

La fluoxétine peut être administrée en une seule ou plusieurs prises journalières.

En cas d'arrêt du traitement, les substances actives persistent dans l'organisme pendant plusieurs semaines. Cela doit être pris en compte lors de l'initiation ou l'arrêt du traitement.

La gélule, le comprimé dispersible et la solution buvable sont des formes bio-équivalentes.

  • Symptômes de sevrage observés à l'arrêt de la fluoxétine

L'arrêt brutal du traitement doit être évité. Lors de l'arrêt du traitement par ce médicament, la dose doit être progressivement diminuée sur une durée d'au moins une à deux semaines, afin de limiter le risque de réactions de sevrage (cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables"). Si des symptômes insupportables apparaissent lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement, le retour à la dose précédemment prescrite peut être envisagé. Le médecin pourra ensuite reprendre la diminution de la dose, mais à un rythme plus progressif.

  • Troubles obsessionnels compulsifs
  • Adultes et sujets âgés : la posologie recommandée est de 20 mg/jour. Bien qu'il existe un risque accru d'effets indésirables à des doses supérieures, une augmentation de la posologie peut être envisagée chez certains patients en cas de réponse insuffisante après deux semaines de traitement à la posologie de 20 mg/jour, jusqu'à un maximum de 60 mg/jour.

En l'absence d'amélioration dans les 10 semaines, le traitement par fluoxétine devra être reconsidéré. Si la réponse thérapeutique est favorable, le traitement sera poursuivi et la posologie sera ajustée au cas par cas. Bien qu'aucune étude n'ait pu apporter de réponse concernant la durée du traitement par la fluoxétine, les troubles obsessionnels compulsifs constituent une pathologie chronique, il est donc raisonnable de poursuivre le traitement au-delà de 10 semaines chez les patients qui répondent au traitement. L'ajustement de la posologie devra se faire avec précaution, au cas par cas, afin de maintenir le traitement à la posologie minimale efficace. La nécessité de poursuivre le traitement devra être évaluée périodiquement. Certains médecins préconisent une psychothérapie comportementale concomitante chez les patients ayant répondu favorablement au traitement médicamenteux.

L'efficacité à long terme (plus de 24 semaines) n'a pas été démontrée dans le traitement des troubles obsessionnels compulsifs.

  • Toutes les indications

La posologie recommandée peut être augmentée ou diminuée. Des posologies supérieures à 80 mg/jour n'ont pas été évaluées.

La fluoxétine peut être administrée en une seule ou plusieurs prises journalières.

En cas d'arrêt du traitement, les substances actives persistent dans l'organisme pendant plusieurs semaines. Cela doit être pris en compte lors de l'initiation ou l'arrêt du traitement.

La gélule, le comprimé dispersible et la solution buvable sont des formes bio-équivalentes.

  • Symptômes de sevrage observés à l'arrêt de la fluoxétine

L'arrêt brutal du traitement doit être évité. Lors de l'arrêt du traitement par ce médicament, la dose doit être progressivement diminuée sur une durée d'au moins une à deux semaines, afin de limiter le risque de réactions de sevrage (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables"). Si des symptômes insupportables apparaissent lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement, le retour à la dose précédemment prescrite peut être envisagé. Le médecin pourra ensuite reprendre la diminution de la dose, mais à un rythme plus progressif.

  • Boulimie
  • Adultes et sujets âgés : une posologie de 60 mg/jour est recommandée.

L'efficacité à long terme (plus de 3 mois) n'a pas été démontrée dans le traitement de la boulimie.

  • Toutes les indications

La posologie recommandée peut être augmentée ou diminuée. Des posologies supérieures à 80 mg/jour n'ont pas été évaluées.

La fluoxétine peut être administrée en une seule ou plusieurs prises journalières.

En cas d'arrêt du traitement, les substances actives persistent dans l'organisme pendant plusieurs semaines. Cela doit être pris en compte lors de l'initiation ou l'arrêt du traitement.

La gélule, le comprimé dispersible et la solution buvable sont des formes bio-équivalentes.

  • Symptômes de sevrage observés à l'arrêt de la fluoxétine

L'arrêt brutal du traitement doit être évité. Lors de l'arrêt du traitement par ce médicament, la dose doit être progressivement diminuée sur une durée d'au moins une à deux semaines, afin de limiter le risque de réactions de sevrage (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables"). Si des symptômes insupportables apparaissent lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement, le retour à la dose précédemment prescrite peut être envisagé. Le médecin pourra ensuite reprendre la diminution de la dose, mais à un rythme plus progressif.

  • Episodes dépressifs majeurs
  • Adultes et sujets âgés : la posologie recommandée est de 20 mg/jour. Elle sera revue et adaptée si nécessaire au cours des 3 à 4 premières semaines du traitement et par la suite si cela est cliniquement justifié. Bien que le risque d'effets indésirables augmente avec la dose, la posologie peut être augmentée progressivement chez certains patients présentant une réponse insuffisante à la posologie de 20 mg/jour, jusqu'à 60 mg/jour (cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). Les adaptations posologiques seront faites avec prudence et de façon individuelle, afin de maintenir les patients à la dose minimale efficace.

Les patients présentant une dépression doivent être traités pendant une durée suffisante d'au moins 6 mois afin d'assurer la disparition de leurs symptômes.

  • Toutes indications

La posologie recommandée peut être augmentée ou diminuée. Des posologies supérieures à 80 mg/jour n'ont pas été évaluées.

La fluoxétine peut être administrée en une seule ou plusieurs prises journalières.

En cas d'arrêt du traitement, les substances actives persistent dans l'organisme pendant plusieurs semaines. Cela doit être pris en compte lors de l'initiation ou l'arrêt du traitement.

La gélule, le comprimé dispersible et la solution buvable sont des formes bio-équivalentes.

  • Patients âgés

La prudence s'impose en cas d'augmentation de la posologie ; la posologie journalière ne doit généralement pas excéder 40 mg. Toutefois, la posologie maximale recommandée est de 60 mg/jour.

  • Symptômes de sevrage observés à l'arrêt de la fluoxétine

L'arrêt brutal du traitement doit être évité. Lors de l'arrêt du traitement par ce médicament, la dose doit être progressivement diminuée sur une durée d'au moins une à deux semaines, afin de limiter le risque de réactions de sevrage (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables"). Si des symptômes insupportables apparaissent lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement, le retour à la dose précédemment prescrite peut être envisagé. Le médecin pourra ensuite reprendre la diminution de la dose, mais à un rythme plus progressif.

  • Troubles obsessionnels compulsifs
  • Adultes et sujets âgés : la posologie recommandée est de 20 mg/jour. Bien qu'il existe un risque accru d'effets indésirables à des doses supérieures, une augmentation progressive de la posologie peut être envisagée chez certains patients en cas de réponse insuffisante après deux semaines de traitement à la posologie de 20 mg/jour, jusqu'à un maximum de 60 mg/jour. En l'absence d'amélioration dans les 10 semaines, le traitement par fluoxétine devra être reconsidéré. Si la réponse thérapeutique est favorable, le traitement sera poursuivi et la posologie sera ajustée au cas par cas. Bien qu'aucune étude n'ait pu apporter de réponse concernant la durée du traitement par la fluoxétine, les troubles obsessionnels compulsifs constituent une pathologie chronique, il est donc raisonnable de poursuivre le traitement au-delà de 10 semaines chez les patients qui répondent au traitement.

L'ajustement de la posologie devra se faire avec précaution, au cas par cas, afin de maintenir le traitement à la posologie minimale efficace. La nécessité de poursuivre le traitement devra être évaluée périodiquement. Certains médecins préconisent une psychothérapie comportementale concomitante chez les patients ayant répondu favorablement au traitement médicamenteux.

L'efficacité à long terme (plus de 24 semaines) n'a pas été démontrée dans le traitement des troubles obsessionnels compulsifs.

  • Toutes les indications

La posologie recommandée peut être augmentée ou diminuée. Des posologies supérieures à 80 mg/jour n'ont pas été évaluées.

La fluoxétine peut être administrée en une seule ou plusieurs prises journalières.

En cas d'arrêt du traitement, les substances actives persistent dans l'organisme pendant plusieurs semaines. Cela doit être pris en compte lors de l'initiation ou l'arrêt du traitement.

La gélule, le comprimé dispersible et la solution buvable sont des formes bio-équivalentes.

  • Patients âgés

La prudence s'impose en cas d'augmentation de la posologie ; la posologie journalière ne doit généralement pas excéder 40 mg. Toutefois, la posologie maximale recommandée est de 60 mg/jour.

  • Symptômes de sevrage observés à l'arrêt de la fluoxétine

L'arrêt brutal du traitement doit être évité. Lors de l'arrêt du traitement par ce médicament, la dose doit être progressivement diminuée sur une durée d'au moins une à deux semaines, afin de limiter le risque de réactions de sevrage (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables"). Si des symptômes insupportables apparaissent lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement, le retour à la dose précédemment prescrite peut être envisagé. Le médecin pourra ensuite reprendre la diminution de la dose, mais à un rythme plus progressif.

  • Boulimie
  • Adultes et sujets âgés : une posologie de 60 mg/jour est recommandée.

L'efficacité à long terme (plus de 3 mois) n'a pas été démontrée dans le traitement de la boulimie.

  • Toutes les indications

La posologie recommandée peut être augmentée ou diminuée. Des posologies supérieures à 80 mg/jour n'ont pas été évaluées.

La fluoxétine peut être administrée en une seule ou plusieurs prises journalières.

En cas d'arrêt du traitement, les substances actives persistent dans l'organisme pendant plusieurs semaines. Cela doit être pris en compte lors de l'initiation ou l'arrêt du traitement.

La gélule, le comprimé dispersible et la solution buvable sont des formes bio-équivalentes.

  • Patients âgés

La prudence s'impose en cas d'augmentation de la posologie ; la posologie journalière ne doit généralement pas excéder 40 mg. Toutefois, la posologie maximale recommandée est de 60 mg/jour.

  • Symptômes de sevrage observés à l'arrêt de la fluoxétine

L'arrêt brutal du traitement doit être évité. Lors de l'arrêt du traitement par ce médicament, la dose doit être progressivement diminuée sur une durée d'au moins une à deux semaines, afin de limiter le risque de réactions de sevrage (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables"). Si des symptômes insupportables apparaissent lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement, le retour à la dose précédemment prescrite peut être envisagé. Le médecin pourra ensuite reprendre la diminution de la dose, mais à un rythme plus progressif.

  • Toutes les indications

La fluoxétine peut être administrée en une seule ou plusieurs prises journalières.

En cas d'arrêt du traitement, les substances actives persistent dans l'organisme pendant plusieurs semaines. Cela doit être pris en compte lors de l'initiation ou l'arrêt du traitement.

La gélule, le comprimé dispersible et la solution buvable sont des formes bio-équivalentes.

  • Population pédiatrique - Enfants âgés de 8 ans ou plus et adolescents - (Episode dépressif majeur modéré à sévère)

Le traitement devrait être instauré et surveillé sous le contrôle d'un médecin spécialiste. La dose initiale est de 10 mg/jour, soit 2,5 ml de solution buvable et un demi comprimé dispersible secable.

Les ajustements de posologie devront se faire avec précaution, au cas par cas, afin de maintenir le patient à la posologie minimale efficace.

Après une à deux semaines de traitement, la posologie peut être augmentée à 20 mg/jour. L'expérience au cours des essais cliniques à des doses supérieures à 20 mg/jour est très limitée. Peu de données sont disponibles pour des durées de traitement supérieures à 9 semaines.

  • Enfants de faible poids : en raison de concentrations plasmatiques plus élevées chez les enfants de faible poids, l'effet thérapeutique pourrait être obtenu avec des doses plus faibles (cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

Pour les patients pédiatriques qui répondent au traitement, la nécessité de poursuivre le traitement au-delà de 6 mois devra être réévaluée. En l'absence de bénéfice clinique dans les 9 premières semaines, le traitement doit être reconsidéré.

  • Symptômes de sevrage à l'arrêt du traitement

L'arrêt brutal du traitement doit être évité. Lors de l'arrêt du traitement, la dose doit être progressivement diminuée sur une durée d'au moins une à deux semaines, afin de limiter le risque de réactions de sevrage (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables"). Si des symptômes insupportables apparaissent lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement, le retour à la dose précédemment prescrite peut être envisagé. Le médecin pourra ensuite reprendre la diminution de la dose, mais à un rythme plus progressif.

  • Toutes les indications

La posologie recommandée peut être augmentée ou diminuée. Des posologies supérieures à 80 mg/jour n'ont pas été évaluées.

La fluoxétine peut être administrée en une seule ou plusieurs prises journalières.

En cas d'arrêt du traitement, les substances actives persistent dans l'organisme pendant plusieurs semaines. Cela doit être pris en compte lors de l'initiation ou l'arrêt du traitement.

La gélule, le comprimé dispersible et la solution buvable sont des formes bio-équivalentes.

  • Insuffisance hépatique

Une posologie inférieure à 20 mg/jour ou intermittente (20 mg un jour sur deux par exemple) devra être envisagée chez les patients ayant une insuffisance hépatique (cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"), ou chez les patients ayant un traitement concomitant susceptible de provoquer une interaction avec la fluoxétine (cf. rubrique "Interactions médicamenteuses").

  • Symptômes de sevrage observés à l'arrêt de la fluoxétine

L'arrêt brutal du traitement doit être évité. Lors de l'arrêt du traitement par ce médicament, la dose doit être progressivement diminuée sur une durée d'au moins une à deux semaines, afin de limiter le risque de réactions de sevrage (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables"). Si des symptômes insupportables apparaissent lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement, le retour à la dose précédemment prescrite peut être envisagé. Le médecin pourra ensuite reprendre la diminution de la dose, mais à un rythme plus progressif.

  • Toutes les indications

La fluoxétine peut être administrée en une seule ou plusieurs prises journalières.

En cas d'arrêt du traitement, les substances actives persistent dans l'organisme pendant plusieurs semaines. Cela doit être pris en compte lors de l'initiation ou l'arrêt du traitement.

La gélule, le comprimé dispersible et la solution buvable sont des formes bio-équivalentes.

  • Population pédiatrique - Enfants âgés de 8 ans ou plus et adolescents - (Episode dépressif majeur modéré à sévère)

Le traitement devrait être instauré et surveillé sous le contrôle d'un médecin spécialiste. La dose initiale est de 10 mg/jour, soit 2,5 ml de solution buvable et un demi comprime dispersible.

Les ajustements de posologie devront se faire avec précaution, au cas par cas, afin de maintenir le patient à la posologie minimale efficace.

Après 1 à 2 semaines de traitement, la posologie peut être augmentée à 20 mg/jour. L'expérience au cours des essais cliniques à des doses supérieures à 20 mg/jour est très limitée. Peu de données sont disponibles pour des durées de traitement supérieures à 9 semaines.

Enfants de faible poids : en raison de concentrations plasmatiques plus élevées chez les enfants de faible poids, l'effet thérapeutique pourrait être obtenu avec des doses plus faibles (Cf. rubrique "Pharmacocinétique").

Pour les patients pédiatriques qui répondent au traitement, la nécessité de poursuivre le traitement au-delà de 6 mois devra être réévaluée. En l'absence de bénéfice clinique dans les 9 premières semaines, le traitement doit être reconsidéré.

  • Insuffisance hépatique

Une posologie inférieure à 20 mg/jour ou intermittente (20 mg un jour sur deux par exemple) devra être envisagée chez les patients ayant une insuffisance hépatique (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"), ou chez les patients ayant un traitement concomitant susceptible de provoquer une interaction avec la fluoxétine (cf. rubrique "Interactions médicamenteuses").

  • Symptômes de sevrage observés à l'arrêt de la fluoxétine

L'arrêt brutal du traitement doit être évité. Lors de l'arrêt du traitement par ce médicament, la dose doit être progressivement diminuée sur une durée d'au moins une à deux semaines, afin de limiter le risque de réactions de sevrage (cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables"). Si des symptômes insupportables apparaissent lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement, le retour à la dose précédemment prescrite peut être envisagé. Le médecin pourra ensuite reprendre la diminution de la dose, mais à un rythme plus progressif.

  • Episodes dépressifs majeurs
  • Adultes et sujets âgés : la posologie recommandée est de 20 mg/jour. Elle sera revue et adaptée si nécessaire au cours des 3 à 4 premières semaines du traitement et par la suite si cela est cliniquement justifié. Bien que le risque d'effets indésirables augmente avec la dose, la posologie peut être augmentée progressivement chez certains patients présentant une réponse insuffisante à la posologie de 20 mg/jour, jusqu'à un maximum de 60 mg/jour (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

Les adaptations posologiques seront faites avec prudence et de façon individuelle, afin de maintenir les patients à la dose minimale efficace.

Les patients présentant une dépression doivent être traités pendant une durée suffisante d'au moin 6 mois afin d'assurer la disparition des symptômes.

  • Toutes les indications

La posologie recommandée peut être augmentée ou diminuée. Des posologies supérieures à 80 mg/jour n'ont pas été évaluées.

La fluoxétine peut être administrée en une seule ou plusieurs prises journalières.

En cas d'arrêt du traitement, les substances actives persistent dans l'organisme pendant plusieurs semaines. Cela doit être pris en compte lors de l'initiation ou l'arrêt du traitement.

La gélule, le comprimé dispersible et la solution buvable sont des formes bio-équivalentes.

  • Symptômes de sevrage observés à l'arrêt de la fluoxétine

L'arrêt brutal du traitement doit être évité. Lors de l'arrêt du traitement par ce médicament, la dose doit être progressivement diminuée sur une durée d'au moins une à deux semaines, afin de limiter le risque de réactions de sevrage (cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables"). Si des symptômes insupportables apparaissent lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement, le retour à la dose précédemment prescrite peut être envisagé. Le médecin pourra ensuite reprendre la diminution de la dose, mais à un rythme plus progressif.

  • Troubles obsessionnels compulsifs
  • Adultes et sujets âgés : la posologie recommandée est de 20 mg/jour. Bien qu'il existe un risque accru d'effets indésirables à des doses supérieures, une augmentation de la posologie peut être envisagée chez certains patients en cas de réponse insuffisante après deux semaines de traitement à la posologie de 20 mg/jour, jusqu'à un maximum de 60 mg/jour.

En l'absence d'amélioration dans les 10 semaines, le traitement par fluoxétine devra être reconsidéré. Si la réponse thérapeutique est favorable, le traitement sera poursuivi et la posologie sera ajustée au cas par cas. Bien qu'aucune étude n'ait pu apporter de réponse concernant la durée du traitement par la fluoxétine, les troubles obsessionnels compulsifs constituent une pathologie chronique, il est donc raisonnable de poursuivre le traitement au-delà de 10 semaines chez les patients qui répondent au traitement. L'ajustement de la posologie devra se faire avec précaution, au cas par cas, afin de maintenir le traitement à la posologie minimale efficace. La nécessité de poursuivre le traitement devra être évaluée périodiquement. Certains médecins préconisent une psychothérapie comportementale concomitante chez les patients ayant répondu favorablement au traitement médicamenteux.

L'efficacité à long terme (plus de 24 semaines) n'a pas été démontrée dans le traitement des troubles obsessionnels compulsifs.

  • Toutes les indications

La posologie recommandée peut être augmentée ou diminuée. Des posologies supérieures à 80 mg/jour n'ont pas été évaluées.

La fluoxétine peut être administrée en une seule ou plusieurs prises journalières.

En cas d'arrêt du traitement, les substances actives persistent dans l'organisme pendant plusieurs semaines. Cela doit être pris en compte lors de l'initiation ou l'arrêt du traitement.

La gélule, le comprimé dispersible et la solution buvable sont des formes bio-équivalentes.

  • Symptômes de sevrage observés à l'arrêt de la fluoxétine

L'arrêt brutal du traitement doit être évité. Lors de l'arrêt du traitement par ce médicament, la dose doit être progressivement diminuée sur une durée d'au moins une à deux semaines, afin de limiter le risque de réactions de sevrage (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables"). Si des symptômes insupportables apparaissent lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement, le retour à la dose précédemment prescrite peut être envisagé. Le médecin pourra ensuite reprendre la diminution de la dose, mais à un rythme plus progressif.

  • Boulimie
  • Adultes et sujets âgés : une posologie de 60 mg/jour est recommandée.

L'efficacité à long terme (plus de 3 mois) n'a pas été démontrée dans le traitement de la boulimie.

  • Toutes les indications

La posologie recommandée peut être augmentée ou diminuée. Des posologies supérieures à 80 mg/jour n'ont pas été évaluées.

La fluoxétine peut être administrée en une seule ou plusieurs prises journalières.

En cas d'arrêt du traitement, les substances actives persistent dans l'organisme pendant plusieurs semaines. Cela doit être pris en compte lors de l'initiation ou l'arrêt du traitement.

La gélule, le comprimé dispersible et la solution buvable sont des formes bio-équivalentes.

  • Symptômes de sevrage observés à l'arrêt de la fluoxétine

L'arrêt brutal du traitement doit être évité. Lors de l'arrêt du traitement par ce médicament, la dose doit être progressivement diminuée sur une durée d'au moins une à deux semaines, afin de limiter le risque de réactions de sevrage (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables"). Si des symptômes insupportables apparaissent lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement, le retour à la dose précédemment prescrite peut être envisagé. Le médecin pourra ensuite reprendre la diminution de la dose, mais à un rythme plus progressif.

  • Episodes dépressifs majeurs
  • Adultes et sujets âgés : la posologie recommandée est de 20 mg/jour. Elle sera revue et adaptée si nécessaire au cours des 3 à 4 premières semaines du traitement et par la suite si cela est cliniquement justifié. Bien que le risque d'effets indésirables augmente avec la dose, la posologie peut être augmentée progressivement chez certains patients présentant une réponse insuffisante à la posologie de 20 mg/jour, jusqu'à 60 mg/jour (cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). Les adaptations posologiques seront faites avec prudence et de façon individuelle, afin de maintenir les patients à la dose minimale efficace.

Les patients présentant une dépression doivent être traités pendant une durée suffisante d'au moins 6 mois afin d'assurer la disparition de leurs symptômes.

  • Toutes indications

La posologie recommandée peut être augmentée ou diminuée. Des posologies supérieures à 80 mg/jour n'ont pas été évaluées.

La fluoxétine peut être administrée en une seule ou plusieurs prises journalières.

En cas d'arrêt du traitement, les substances actives persistent dans l'organisme pendant plusieurs semaines. Cela doit être pris en compte lors de l'initiation ou l'arrêt du traitement.

La gélule, le comprimé dispersible et la solution buvable sont des formes bio-équivalentes.

  • Patients âgés

La prudence s'impose en cas d'augmentation de la posologie ; la posologie journalière ne doit généralement pas excéder 40 mg. Toutefois, la posologie maximale recommandée est de 60 mg/jour.

  • Symptômes de sevrage observés à l'arrêt de la fluoxétine

L'arrêt brutal du traitement doit être évité. Lors de l'arrêt du traitement par ce médicament, la dose doit être progressivement diminuée sur une durée d'au moins une à deux semaines, afin de limiter le risque de réactions de sevrage (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables"). Si des symptômes insupportables apparaissent lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement, le retour à la dose précédemment prescrite peut être envisagé. Le médecin pourra ensuite reprendre la diminution de la dose, mais à un rythme plus progressif.

  • Troubles obsessionnels compulsifs
  • Adultes et sujets âgés : la posologie recommandée est de 20 mg/jour. Bien qu'il existe un risque accru d'effets indésirables à des doses supérieures, une augmentation progressive de la posologie peut être envisagée chez certains patients en cas de réponse insuffisante après deux semaines de traitement à la posologie de 20 mg/jour, jusqu'à un maximum de 60 mg/jour. En l'absence d'amélioration dans les 10 semaines, le traitement par fluoxétine devra être reconsidéré. Si la réponse thérapeutique est favorable, le traitement sera poursuivi et la posologie sera ajustée au cas par cas. Bien qu'aucune étude n'ait pu apporter de réponse concernant la durée du traitement par la fluoxétine, les troubles obsessionnels compulsifs constituent une pathologie chronique, il est donc raisonnable de poursuivre le traitement au-delà de 10 semaines chez les patients qui répondent au traitement.

L'ajustement de la posologie devra se faire avec précaution, au cas par cas, afin de maintenir le traitement à la posologie minimale efficace. La nécessité de poursuivre le traitement devra être évaluée périodiquement. Certains médecins préconisent une psychothérapie comportementale concomitante chez les patients ayant répondu favorablement au traitement médicamenteux.

L'efficacité à long terme (plus de 24 semaines) n'a pas été démontrée dans le traitement des troubles obsessionnels compulsifs.

  • Toutes les indications

La posologie recommandée peut être augmentée ou diminuée. Des posologies supérieures à 80 mg/jour n'ont pas été évaluées.

La fluoxétine peut être administrée en une seule ou plusieurs prises journalières.

En cas d'arrêt du traitement, les substances actives persistent dans l'organisme pendant plusieurs semaines. Cela doit être pris en compte lors de l'initiation ou l'arrêt du traitement.

La gélule, le comprimé dispersible et la solution buvable sont des formes bio-équivalentes.

  • Patients âgés

La prudence s'impose en cas d'augmentation de la posologie ; la posologie journalière ne doit généralement pas excéder 40 mg. Toutefois, la posologie maximale recommandée est de 60 mg/jour.

  • Symptômes de sevrage observés à l'arrêt de la fluoxétine

L'arrêt brutal du traitement doit être évité. Lors de l'arrêt du traitement par ce médicament, la dose doit être progressivement diminuée sur une durée d'au moins une à deux semaines, afin de limiter le risque de réactions de sevrage (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables"). Si des symptômes insupportables apparaissent lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement, le retour à la dose précédemment prescrite peut être envisagé. Le médecin pourra ensuite reprendre la diminution de la dose, mais à un rythme plus progressif.

  • Boulimie
  • Adultes et sujets âgés : une posologie de 60 mg/jour est recommandée.

L'efficacité à long terme (plus de 3 mois) n'a pas été démontrée dans le traitement de la boulimie.

  • Toutes les indications

La posologie recommandée peut être augmentée ou diminuée. Des posologies supérieures à 80 mg/jour n'ont pas été évaluées.

La fluoxétine peut être administrée en une seule ou plusieurs prises journalières.

En cas d'arrêt du traitement, les substances actives persistent dans l'organisme pendant plusieurs semaines. Cela doit être pris en compte lors de l'initiation ou l'arrêt du traitement.

La gélule, le comprimé dispersible et la solution buvable sont des formes bio-équivalentes.

  • Patients âgés

La prudence s'impose en cas d'augmentation de la posologie ; la posologie journalière ne doit généralement pas excéder 40 mg. Toutefois, la posologie maximale recommandée est de 60 mg/jour.

  • Symptômes de sevrage observés à l'arrêt de la fluoxétine

L'arrêt brutal du traitement doit être évité. Lors de l'arrêt du traitement par ce médicament, la dose doit être progressivement diminuée sur une durée d'au moins une à deux semaines, afin de limiter le risque de réactions de sevrage (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables"). Si des symptômes insupportables apparaissent lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement, le retour à la dose précédemment prescrite peut être envisagé. Le médecin pourra ensuite reprendre la diminution de la dose, mais à un rythme plus progressif.

  • Toutes les indications

La fluoxétine peut être administrée en une seule ou plusieurs prises journalières.

En cas d'arrêt du traitement, les substances actives persistent dans l'organisme pendant plusieurs semaines. Cela doit être pris en compte lors de l'initiation ou l'arrêt du traitement.

La gélule, le comprimé dispersible et la solution buvable sont des formes bio-équivalentes.

  • Population pédiatrique - Enfants âgés de 8 ans ou plus et adolescents - (Episode dépressif majeur modéré à sévère)

Le traitement devrait être instauré et surveillé sous le contrôle d'un médecin spécialiste. La dose initiale est de 10 mg/jour, soit 2,5 ml de solution buvable et un demi comprimé dispersible secable.

Les ajustements de posologie devront se faire avec précaution, au cas par cas, afin de maintenir le patient à la posologie minimale efficace.

Après une à deux semaines de traitement, la posologie peut être augmentée à 20 mg/jour. L'expérience au cours des essais cliniques à des doses supérieures à 20 mg/jour est très limitée. Peu de données sont disponibles pour des durées de traitement supérieures à 9 semaines.

  • Enfants de faible poids : en raison de concentrations plasmatiques plus élevées chez les enfants de faible poids, l'effet thérapeutique pourrait être obtenu avec des doses plus faibles (cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

Pour les patients pédiatriques qui répondent au traitement, la nécessité de poursuivre le traitement au-delà de 6 mois devra être réévaluée. En l'absence de bénéfice clinique dans les 9 premières semaines, le traitement doit être reconsidéré.

  • Symptômes de sevrage à l'arrêt du traitement

L'arrêt brutal du traitement doit être évité. Lors de l'arrêt du traitement, la dose doit être progressivement diminuée sur une durée d'au moins une à deux semaines, afin de limiter le risque de réactions de sevrage (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables"). Si des symptômes insupportables apparaissent lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement, le retour à la dose précédemment prescrite peut être envisagé. Le médecin pourra ensuite reprendre la diminution de la dose, mais à un rythme plus progressif.

  • Toutes les indications

La posologie recommandée peut être augmentée ou diminuée. Des posologies supérieures à 80 mg/jour n'ont pas été évaluées.

La fluoxétine peut être administrée en une seule ou plusieurs prises journalières.

En cas d'arrêt du traitement, les substances actives persistent dans l'organisme pendant plusieurs semaines. Cela doit être pris en compte lors de l'initiation ou l'arrêt du traitement.

La gélule, le comprimé dispersible et la solution buvable sont des formes bio-équivalentes.

  • Insuffisance hépatique

Une posologie inférieure à 20 mg/jour ou intermittente (20 mg un jour sur deux par exemple) devra être envisagée chez les patients ayant une insuffisance hépatique (cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"), ou chez les patients ayant un traitement concomitant susceptible de provoquer une interaction avec la fluoxétine (cf. rubrique "Interactions médicamenteuses").

  • Symptômes de sevrage observés à l'arrêt de la fluoxétine

L'arrêt brutal du traitement doit être évité. Lors de l'arrêt du traitement par ce médicament, la dose doit être progressivement diminuée sur une durée d'au moins une à deux semaines, afin de limiter le risque de réactions de sevrage (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables"). Si des symptômes insupportables apparaissent lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement, le retour à la dose précédemment prescrite peut être envisagé. Le médecin pourra ensuite reprendre la diminution de la dose, mais à un rythme plus progressif.

  • Toutes les indications

La fluoxétine peut être administrée en une seule ou plusieurs prises journalières.

En cas d'arrêt du traitement, les substances actives persistent dans l'organisme pendant plusieurs semaines. Cela doit être pris en compte lors de l'initiation ou l'arrêt du traitement.

La gélule, le comprimé dispersible et la solution buvable sont des formes bio-équivalentes.

  • Population pédiatrique - Enfants âgés de 8 ans ou plus et adolescents - (Episode dépressif majeur modéré à sévère)

Le traitement devrait être instauré et surveillé sous le contrôle d'un médecin spécialiste. La dose initiale est de 10 mg/jour, soit 2,5 ml de solution buvable et un demi comprime dispersible.

Les ajustements de posologie devront se faire avec précaution, au cas par cas, afin de maintenir le patient à la posologie minimale efficace.

Après 1 à 2 semaines de traitement, la posologie peut être augmentée à 20 mg/jour. L'expérience au cours des essais cliniques à des doses supérieures à 20 mg/jour est très limitée. Peu de données sont disponibles pour des durées de traitement supérieures à 9 semaines.

Enfants de faible poids : en raison de concentrations plasmatiques plus élevées chez les enfants de faible poids, l'effet thérapeutique pourrait être obtenu avec des doses plus faibles (Cf. rubrique "Pharmacocinétique").

Pour les patients pédiatriques qui répondent au traitement, la nécessité de poursuivre le traitement au-delà de 6 mois devra être réévaluée. En l'absence de bénéfice clinique dans les 9 premières semaines, le traitement doit être reconsidéré.

  • Insuffisance hépatique

Une posologie inférieure à 20 mg/jour ou intermittente (20 mg un jour sur deux par exemple) devra être envisagée chez les patients ayant une insuffisance hépatique (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"), ou chez les patients ayant un traitement concomitant susceptible de provoquer une interaction avec la fluoxétine (cf. rubrique "Interactions médicamenteuses").

  • Symptômes de sevrage observés à l'arrêt de la fluoxétine

L'arrêt brutal du traitement doit être évité. Lors de l'arrêt du traitement par ce médicament, la dose doit être progressivement diminuée sur une durée d'au moins une à deux semaines, afin de limiter le risque de réactions de sevrage (cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables"). Si des symptômes insupportables apparaissent lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement, le retour à la dose précédemment prescrite peut être envisagé. Le médecin pourra ensuite reprendre la diminution de la dose, mais à un rythme plus progressif.