Fortigel (testostérone)

Médicaments à base de testostérone :

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser fortigel ?

  • Traitement substitutif

  • En cas de deficit en testosterone

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de fortigel ?

  • Cancer de la prostate

  • Cancer du sein

  • Femme

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite propyleneglycol derives
    • Hypersensibilite testosterone
  • Porphyrie cutanee

  • Porphyrie hepatique

    • Porphyrie hepatique maladie
    • Adenome prostatique

    • Adulte jeune (15-17 ans)

      • Adulte de moins de 18 ans
    • Affection maligne

    • Angor

    • Atteinte cutanee

    • Atteinte respiratoire

    • Cardiopathie ischemique

    • Diabete type i

    • Enfant

    • Epilepsie

    • Examen laboratoire interference

      • Dosage hormones thyroidiennes
      • Interaction avec examens de laboratoire
    • Hypercalcemie

    • Hypercalciurie

    • Hypertension arterielle

    • Hypertrophie prostatique

    • Infarctus du myocarde

    • Insuffisance cardiaque

      • Insuff cardiaque severe classe iv
    • Insuffisance hepatique

      • Insuffisance hepatique severe maladie
    • Insuffisance renale chronique

      • Insuffisance renale severe
    • Insuffisance respiratoire

    • Maladie thromboembolique

    • Migraine

    • Nausees vomissements

    • Nervosite

    • Nourrisson

    • Nouveau-ne

    • Partenaire : femme enceinte

    • Patient a risque/fragilise

    • Pneumopathie

    • Priapisme

    • Prise ponderale

    • Quel que soit le terrain

    • Sportif / dopage

    • Sujet age

      • Sujet age de plus de 65 ans
    • Thrombophlebite

    • Thrombose

    • Trouble de l'humeur

    • Adenome prostatique

    • Adulte jeune (15-17 ans)

      • Adulte de moins de 18 ans
    • Affection maligne

    • Angor

    • Atteinte cutanee

    • Atteinte respiratoire

    • Cardiopathie ischemique

    • Diabete type i

    • Enfant

    • Epilepsie

    • Examen laboratoire interference

      • Dosage hormones thyroidiennes
      • Interaction avec examens de laboratoire
    • Hypercalcemie

    • Hypercalciurie

    • Hypertension arterielle

    • Hypertrophie prostatique

    • Infarctus du myocarde

    • Insuffisance cardiaque

      • Insuff cardiaque severe classe iv
    • Insuffisance hepatique

      • Insuffisance hepatique severe maladie
    • Insuffisance renale chronique

      • Insuffisance renale severe
    • Insuffisance respiratoire

    • Maladie thromboembolique

    • Migraine

    • Nausees vomissements

    • Nervosite

    • Nourrisson

    • Nouveau-ne

    • Obesite

    • Partenaire : femme enceinte

    • Patient a risque/fragilise

    • Pneumopathie

    • Priapisme

    • Prise ponderale

    • Quel que soit le terrain

    • Sportif / dopage

    • Sujet age

      • Sujet age de plus de 65 ans
    • Thrombophlebite

    • Thrombose

    • Trouble de l'humeur

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de fortigel ?

    SEVERE(S)
    • alat modification
    • asat modification
    • atteinte hepatique
    • bilirubine modification
    • cholestase
    • eczema
    • gamma gt modification
    • hepatite
    • ictere
    • irritation cutanee
    • irritation muqueuse
    • irritation oculaire
    • lactico deshydrogenase modification
    • manifestation cutanee
    • neoplasme
    • phosphatase alcaline modification
    • purpura
    • sans info sur effets surdosage
    • tumeur hepatique
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • apnee
    • bouffee vasomotrice
    • bronchite
    • congestion nasale
    • dyspnee
    • gorge constriction
    • hypertension arterielle
    • obstruction voie respiratoire sup
    • palpitations
    • sinusite
    • sommeil trouble
    • tachycardie
    • thrombophlebite
    • thrombose veineuse
    • timbre de la voix modification
    • vasodilatation arteriolaire
    • vasodilatation peripherique
    MODERE(S)
    • amenorrhee
    • anomalie appareil genital
    • azoospermie
    • brulure vaginale
    • cancer de la prostate
    • cycle menstruel irregulier
    • douleur mammaire
    • douleur oppression thoracique
    • douleur testiculaire
    • dysovulation
    • dysurie
    • erection trouble
    • galactorrhee
    • gynecomastie
    • hypertrophie clitoridienne
    • kyste mammaire
    • lactation reduction
    • mastodynie
    • miction trouble
    • nycturie
    • oligospermie
    • priapisme
    • prostate trouble
    • prostatite
    • prurit vulvaire
    • retention durine
    • testicule modification de la taille
    • trouble sexuel
    • trouble urinaire
    MINEUR(S) OU MODERE(S)
    • accident vasculaire cerebral
    • agitation
    • agressivite
    • amnesie
    • anemie
    • anxiete
    • appetit augmentation
    • cephalee
    • concentration alteration
    • concentration baisse
    • confusion mentale
    • conjonctive hyperhemie
    • depression
    • diabete
    • diminution de tolerance au glucose
    • diplopie
    • dysgueusie
    • equilibre trouble
    • exantheme
    • hematocrite modification
    • hemoglobine modification
    • hirsutisme
    • humeur trouble
    • hydroelectrolytique trouble
    • hypercalcemie
    • hyperchloremie
    • hypercholesterolemie
    • hyperesthesie
    • hyperglycemie
    • hyperkaliemie
    • hyperlipidemie
    • hypernatremie
    • hyperphosphaturie
    • hyperphosphoremie hyperphosphatemie
    • hypersudation
    • hypertriglyceridemie
    • hyperuremie hyperazotemie
    • insomnie
    • irritabilite
    • ischemie
    • libido trouble
    • nervosite
    • oedeme
    • paresthesie
    • polyglobulie
    • prise ponderale
    • rapport hdl ldl modification
    • retention hydrique
    • rosacee
    • seborrhee
    • tremblement
    • trouble cutaneo muqueux
    • ulcere cutane
    • urticaire
    • vasodilatation cutanee
    • vertige etourdissement
    MINEUR(S)
    • acne
    • alopecie
    • anaphylaxie
    • arthralgie
    • arthrite
    • asthenie
    • brulure locale
    • cheveux alteration
    • coagulation trouble
    • crampe musculaire
    • creatine kinase modification
    • dermatite
    • diarrhee
    • distension abdominale
    • dorsalgie
    • douleur
    • douleur abdominale
    • douleur buccale
    • douleur locale au point dinjection
    • eruption cutanee
    • eruption maculo papuleuse
    • erytheme
    • fragilite emotionnelle
    • hematome
    • hypertrichose
    • hypofibrinogenemie
    • hypolipidemie
    • inflammation locale au point dinjection
    • lipoproteines modification
    • myalgie
    • nausee vomissement
    • oedeme cutane
    • oedeme peripherique
    • phlyctene vesicule
    • prurit
    • raideur musculaire
    • reaction allergique
    • reaction locale au point dinjection
    • saignement gastrointestinal
    • secheresse buccale
    • secheresse cutanee
    • soudure prematuree des epiphyses
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      FORTIGEL 2 %, gel

      1 flacon en aluminium verni multidose de 60 g avec pompe doseuse

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de fortigel ?

      • Adulte et sujet âgé

      La posologie initiale recommandée de ce médicament est de 3 g de gel (60 mg de testostérone) appliqués une fois par jour, tous les matins à peu près à la même heure. La dose sera adaptée en fonction à la fois des concentrations sériques de testostérone et des signes et symptômes cliniques associés à un déficit androgénique. Il est important de tenir compte du fait que la concentration physiologique en testostérone diminue avec l'âge.

      La dose quotidienne ne doit pas dépasser 4 g de gel (80 mg de testostérone).

      • Population pédiatrique

      Ce médicament n'est pas indiqué chez l'enfant et n'a fait l'objet d'aucune évaluation clinique chez le garçon de moins de 18 ans.

      Le gel peut être appliqué sur l'abdomen (intégralité de la dose sur une zone d'au moins 10 x 30 cm) ou sur la partie intérieure des cuisses (moitié de la dose sur chaque cuisse sur une zone de 10 x 15 cm). Il est recommandé d'alterner les applications sur l'abdomen et sur les cuisses afin de minimiser le risque de réactions au niveau des sites d'application.

      Le gel doit être étalé à l'aide d'un seul doigt sur une peau saine, propre et sèche, jusqu'à ce que la peau paraisse sèche. Le site d'application sera ensuite recouvert, de préférence par un vêtement ample. Les mains doivent être lavées à l'eau et au savon après application.

      Chaque pression sur la pompe du flacon libère un demi-gramme de gel (10 mg de testostérone). Afin d'obtenir une première dose complète, il est nécessaire d'amorcer la pompe. Pour se faire, le flacon doit être maintenu debout et le piston pressé lentement et complètement 8 fois de suite afin de s'assurer que la pompe est correctement amoecée. Il est possible qu'il n'y ait pas de gel libéré lors des premières pressions. Le gel obtenu suite aux 8 premières pressions de la pompe doit être jeté. L'amorce de la pompe n'est nécessaire que lors de la première utilisation du flacon. Le flacon doit être maintenu en position verticale entre les utilisations.

      Les données ci-dessous montrent la quantité de gel libérée une fois la pompe amorcée et la quantité de testostérone appliquée sur la peau en fonction du nombre de pressions sur la pompe.

      Dose de ce médicament libérée après amorçage de la pompe

      Nb de pressions sur la pompe : 1 Quantité de gel (g) : 0,5 Quantité de testostérone appliquée sur la peau (mg) : 10

      Nb de pressions sur la pompe : 2 Quantité de gel (g) : 1 Quantité de testostérone appliquée sur la peau (mg) : 20

      Nb de pressions sur la pompe : 4 Quantité de gel (g) : 2 Quantité de testostérone appliquée sur la peau (mg) : 40

      Nb de pressions sur la pompe : 6 Quantité de gel (g) : 3 Quantité de testostérone appliquée sur la peau (mg) : 60

      Nb de pressions sur la pompe : 8 Quantité de gel (g) : 4 Quantité de testostérone appliquée sur la peau (mg) : 80

      Si le patient fait sa toilette le matin, l'application de ce médicament se fera après la toilette, le bain ou la douche.

      Le gel ne doit en aucun cas être appliqué sur les parties génitales.

      • Contrôle thérapeutique

      La concentration sérique en testostérone sera mesurée environ 14 jours après le début du traitement afin d'adapter la posologie. L'échantillon sanguin sera prélevé 2 heures après l'application de ce médicament :

      1. Si la concentration sérique en testostérone est comprise entre 5,0 microgrammes/litre et 15,0 microgrammes/litre, la dose de 3 grammes/jour sera maintenue.

      2. Si la concentration sérique en testostérone est inférieure à 5,0 microgrammes/litre, la dose sera augmentée jusqu'à 4 g/jour (80 mg de testostérone).

      3. Si la concentration en testostérone est supérieure à 15,0 microgrammes/litre, la dose sera réduite à 2 grammes/jour (40 mg de testostérone). Une adaptation de la posologie par palier de 0,5 g de gel (10 mg de testostérone) pourra être envisagée si nécessaire.

      En raison de la variabilité des résultats d'un laboratoire à un autre, il est recommandé que tous les dosages de testostérone soient pratiqués par le même laboratoire pour un sujet donné.

      L'expérience de ce traitement chez les hommes de plus de 65 ans est limitée.

      Aucune étude réalisée chez des patients atteints d'insuffisance rénale ou hépatique n'a été menée avec ce produit (Cf. également la rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").