Foscavir (foscarnet)

Médicaments à base de foscarnet :

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser foscavir ?

  • Chez le patient infecte par le vih/sida

  • Chez le patient infecte par le vih/sida

  • Chez le patient infecte par le vih/sida

  • Chez le patient infecte par le vih/sida

  • Chez le patient infecte par le vih/sida

  • Chez le patient infecte par le vih/sida

  • Chez le patient infecte par le vih/sida

  • Traitement d'attaque

  • En cas de resistance a un autre trt

  • En alternative a une autre therapeutique

  • Chez le patient immunodeprime

  • En cas de contre-indication a autre trt

  • En cas d'intolerance a un autre trt

  • En cas de greffe allogenique de csh

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de foscavir ?

  • Allaitement

  • Femme en age de procreer

    • En l'absence de contraception efficace
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite foscarnet
  • Dialyse

  • Grossesse

  • Arythmie cardiaque

    • Espace qt allonge
    • Espace qt allonge congenital
  • Atteinte renale

  • Autre traitement en cours

    • Trt par aciclovir
    • Trt par aminoside
    • Trt par amiodarone
    • Trt par amphotericine b
    • Trt par antiarythmique
    • Trt par antiarythmique classe iii
    • Trt par antiarythmique classe ia
    • Trt par ciclosporine
    • Trt par hypocalcemiant
    • Trt par med augmentant intervalle qt
    • Trt par medicament nephrotoxique
    • Trt par methotrexate
    • Trt par neuroleptique
    • Trt par pentamidine
    • Trt par quinidine
    • Trt par quinidinique
    • Trt par ritonavir
    • Trt par saquinavir
    • Trt par sotalol
    • Trt par tacrolimus
  • Bradycardie

  • Cardiomyopathie

  • Enfant

  • Femme en age de procreer

    • En cas de contraception
  • Hypernatremie

  • Hypocalcemie

  • Hypokaliemie

  • Hypomagnesemie

  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque congestive
  • Insuffisance renale chronique

  • Nausees vomissements

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Paresthesie

  • Partenaire : femme en age de procreer

  • Periode de croissance osseuse en cours

  • Quel que soit le terrain

  • Arythmie cardiaque

    • Espace qt allonge
    • Espace qt allonge congenital
  • Atteinte renale

  • Autre traitement en cours

    • Trt par aciclovir
    • Trt par aminoside
    • Trt par amiodarone
    • Trt par amphotericine b
    • Trt par antiarythmique
    • Trt par antiarythmique classe iii
    • Trt par antiarythmique classe ia
    • Trt par ciclosporine
    • Trt par hypocalcemiant
    • Trt par med augmentant intervalle qt
    • Trt par medicament nephrotoxique
    • Trt par methotrexate
    • Trt par neuroleptique
    • Trt par pentamidine
    • Trt par quinidine
    • Trt par quinidinique
    • Trt par ritonavir
    • Trt par saquinavir
    • Trt par sotalol
    • Trt par tacrolimus
  • Bradycardie

  • Cardiomyopathie

  • Enfant

  • Femme en age de procreer

    • En cas de contraception
  • Hypernatremie

  • Hypocalcemie

  • Hypokaliemie

  • Hypomagnesemie

  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque congestive
  • Insuffisance renale chronique

  • Nausees vomissements

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Paresthesie

  • Partenaire : femme en age de procreer

  • Periode de croissance osseuse en cours

  • Quel que soit le terrain

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de foscavir ?

SEVERE(S)
  • anaphylaxie
  • reaction allergique
  • septicemie
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • acidose tubulaire renale
  • agitation
  • agressivite
  • anurie
  • anxiete
  • arythmie
  • asthenie
  • cephalee
  • confusion mentale
  • convulsion
  • coordination trouble
  • crampe musculaire
  • creatine kinase modification
  • depression
  • diabete
  • douleur oppression thoracique
  • douleur renale
  • dysurie
  • electrocardiogramme modification
  • electroencephalogramme modification
  • encephalopathie
  • eruption cutanee
  • erytheme polymorphe
  • faiblesse musculaire
  • fibrillation ventriculaire
  • fievre
  • fragilite emotionnelle
  • frisson
  • glomerulonephrite
  • hematurie
  • humeur trouble
  • hyperamylasemie
  • hypercreatininemie
  • hyperlipasemie
  • hypertension arterielle
  • hyperuremie hyperazotemie
  • hypoesthesie
  • hypotension arterielle
  • inflammation locale au point dinjection
  • insuffisance renale aigue
  • insuffisance renale chronique
  • irritation muqueuse
  • lyell syndrome necrolyse epidermique toxique net
  • malaise lipothymie
  • mouvement anormal
  • myalgie
  • myoclonie
  • myopathie
  • necrose tubulaire renale
  • nephrotoxicite
  • nervosite
  • neuropathie peripherique
  • oedeme
  • oedeme de quincke angioedeme
  • oligurie
  • palpitations
  • pancreatite aigue
  • paresthesie
  • polymyosite
  • polyurie
  • proteinurie
  • prurit
  • reaction locale au point dinjection
  • rhabdomyolyse
  • stevens johnson syndrome
  • syndrome nephrotique
  • tachycardie
  • tachysystolie ventriculaire
  • thrombophlebite
  • torsade de pointe
  • toxidermie bulleuse pemphigus
  • tremblement
  • trouble psychocomportemental
  • tubulopathie renale
  • ulceration genitale
  • urticaire
  • vertige etourdissement
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • acidose metabolique
  • alat modification
  • anemie
  • anorexie
  • appetit perte
  • asat modification
  • atteinte hepatique
  • bilirubine modification
  • constipation
  • deshydratation
  • diarrhee
  • douleur abdominale
  • dyspepsie
  • gamma gt modification
  • hemorragie digestive
  • hydroelectrolytique trouble
  • hypercalcemie
  • hypernatremie
  • hyperphosphoremie hyperphosphatemie
  • hypocalcemie
  • hypokaliemie
  • hypomagnesemie
  • hyponatremie
  • hypophosphoremie hypophosphatemie
  • lactico deshydrogenase modification
  • leucopenie
  • nausee vomissement
  • neutropenie
  • pancytopenie
  • phosphatase alcaline modification
  • saignement gastrointestinal
  • thrombocytopenie
  • ulcere oesophagien
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    FOSCAVIR 6 g/250 ml, solution pour perfusion

    1 flacon(s) en verre de 250 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de foscavir ?

    • Posologie

    Il est impératif d'adapter les posologies à l'état de la fonction rénale (voir "Recommandations posologiques" dans la posologie chez l'insuffisant rénal).

    Il est impératif d'associer au traitement une hydratation par perfusion (voir "Hydratation").

    • Adultes Les posologies ci-après sont exprimées pour un patient à fonction rénale normale.

    . Atteintes à CMV chez les patients atteints du SIDA En traitement d'attaque, le foscarnet sera administré à la dose de 180 mg/kg/jour en 2 ou 3 perfusions espacées de 12 ou 8 heures d'une heure minimum chacune (60 à 90 minutes) associée impérativement à une hydratation (Voir "Hydratation").

    En cas de rétinite à CMV, un traitement d'entretien est institué après cicatrisation ou après 2 à 3 semaines de traitement d'attaque.

    Le foscarnet est administré en une perfusion journalière d'environ deux heures, à la posologie de 90 à 120 mg/kg/jour, 7 jours par semaine associé à l'hydratation.

    Ces posologies sont à moduler suivant l'état de la fonction rénale (voir "Recommandations posologiques" dans la posologie chez l'insuffisant rénal).

    Si la rétinite progresse au cours du traitement d'entretien, le patient doit être soumis à nouveau au traitement d'attaque.

    • Chez les patients âgés Identique aux adultes.

    • Population pédiatrique L'efficacité et la sécurité d'emploi de l'utilisation du foscarnet chez les enfants n'ont pas été établies. Veuillez vous référer aux rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Sécurité préclinique".

    • Insuffisance hépatique Un ajustement de la dose n'est pas nécessaire chez les patients avec insuffisance hépatique.

    • Hydratation L'attention est attirée sur l'importance de la prévention de la toxicité rénale du foscarnet par une hydratation convenable des patients.

    En cas d'utilisation d'un système de perfusion en Y, il est recommandé de perfuser simultanément 0,5 à 1 litre de NaCl 0,9 % ou de glucose à 5 %.

    Chez les patients adéquats, l'hydratation orale avec régimes d'hydratation semblables a été employée. Les patients cliniquement déshydratés doivent avoir leur état corrigé avant de commencer la thérapie par foscarnet.

    • Durée du traitement Il est recommandé d'effectuer un traitement d'attaque de 2 à 3 semaines ou jusqu'à cicatrisation des lésions.

    Le traitement d'entretien de la rétinite doit théoriquement être poursuivi de façon prolongée.

    • Posologie

    Il est impératif d'adapter les posologies à l'état de la fonction rénale (voir "Recommandations posologiques" dans la posologie chez l'insuffisant rénal).

    Il est impératif d'associer au traitement une hydratation par perfusion (voir "Hydratation").

    • Adultes Les posologies ci-après sont exprimées pour un patient à fonction rénale normale.

    . Atteintes à CMV chez les patients atteints du SIDA En traitement d'attaque, le foscarnet sera administré à la dose de 180 mg/kg/jour en 2 ou 3 perfusions espacées de 12 ou 8 heures d'une heure minimum chacune (60 à 90 minutes) associée impérativement à une hydratation (Voir "Hydratation").

    Ces posologies sont à moduler suivant l'état de la fonction rénale (voir "Recommandations posologiques" dans la posologie chez l'insuffisant rénal).

    Pour les atteintes digestives, l'efficacité du traitement d'entretien n'a pas été établie.

    • Chez les patients âgés Identique aux adultes.

    • Population pédiatrique L'efficacité et la sécurité d'emploi de l'utilisation du foscarnet chez les enfants n'ont pas été établies. Veuillez vous référer aux rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Sécurité préclinique".

    • Insuffisance hépatique Un ajustement de la dose n'est pas nécessaire chez les patients avec insuffisance hépatique.

    • Hydratation L'attention est attirée sur l'importance de la prévention de la toxicité rénale du foscarnet par une hydratation convenable des patients.

    En cas d'utilisation d'un système de perfusion en Y, il est recommandé de perfuser simultanément 0,5 à 1 litre de NaCl 0,9 % ou de glucose à 5 %.

    Chez les patients adéquats, l'hydratation orale avec régimes d'hydratation semblables a été employée. Les patients cliniquement déshydratés doivent avoir leur état corrigé avant de commencer la thérapie par foscarnet.

    • Durée du traitement Il est recommandé d'effectuer un traitement d'attaque de 2 à 3 semaines ou jusqu'à cicatrisation des lésions.
    • Posologie

    Il est impératif d'adapter les posologies à l'état de la fonction rénale (voir "Recommandations posologiques" dans la posologie chez l'insuffisant rénal).

    Il est impératif d'associer au traitement une hydratation par perfusion (voir "Hydratation").

    • Adultes

    . Infections à HSV

    .. Traitement d'attaque Le foscarnet sera administré pendant 2 ou 3 semaines ou jusqu'à cicatrisation des lésions.

    La dose habituelle est de 80 mg/kg/jour en deux perfusions sur une heure minimum chacune chez les patients à fonction rénale normale. En cas de réponse jugée insuffisante cette dose pourra être portée à 120 mg/kg/jour habituellement en trois perfusions.

    La posologie doit être adaptée à l'état de la fonction rénale (voir "Recommandations posologiques" dans la posologie chez l'insuffisant rénal).

    Le traitement doit être associé à une hydratation.

    .. Traitement d'entretien L'efficacité du traitement d'entretien des infections à virus HSV n'a pas été établie.

    • Chez les patients âgés Identique aux adultes.

    • Population pédiatrique L'efficacité et la sécurité d'emploi de l'utilisation du foscarnet chez les enfants n'ont pas été établies. Veuillez vous référer aux rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Sécurité préclinique".

    • Insuffisance hépatique Un ajustement de la dose n'est pas nécessaire chez les patients avec insuffisance hépatique.

    • Hydratation L'attention est attirée sur l'importance de la prévention de la toxicité rénale du foscarnet par une hydratation convenable des patients.

    En cas d'utilisation d'un système de perfusion en Y, il est recommandé de perfuser simultanément 0,5 à 1 litre de NaCl 0,9 % ou de glucose à 5 %.

    Chez les patients adéquats, l'hydratation orale avec régimes d'hydratation semblables a été employée. Les patients cliniquement déshydratés doivent avoir leur état corrigé avant de commencer la thérapie par foscarnet.

    • Durée du traitement Il est recommandé d'effectuer un traitement d'attaque de 2 à 3 semaines ou jusqu'à cicatrisation des lésions.
    • Posologie

    Il est impératif d'adapter les posologies à l'état de la fonction rénale (voir "Recommandations posologiques" ci-dessous).

    Il est impératif d'associer au traitement une hydratation par perfusion (voir "Hydratation").

    • Chez les patients âgés Identique aux adultes.

    • Insuffisance rénale La dose doit être réduite chez les patients souffrant d'une insuffisance rénale conformément au niveau de clairance de la créatinine comme indiqué ci-dessus.

    • Patients sous hémodialyse Il n'est pas recommandé d'administrer le foscarnet à des patients sous hémodialyse car les posologies n'ont pas été établies.

    • Hydratation L'attention est attirée sur l'importance de la prévention de la toxicité rénale du foscarnet par une hydratation convenable des patients.

    En cas d'utilisation d'un système de perfusion en Y, il est recommandé de perfuser simultanément 0,5 à 1 litre de NaCl 0,9 % ou de glucose à 5 %.

    Chez les patients adéquats, l'hydratation orale avec régimes d'hydratation semblables a été employée. Les patients cliniquement déshydratés doivent avoir leur état corrigé avant de commencer la thérapie par foscarnet.

    • Durée du traitement Il est recommandé d'effectuer un traitement d'attaque de 2 à 3 semaines ou jusqu'à cicatrisation des lésions.

    Le traitement d'entretien de la rétinite doit théoriquement être poursuivi de façon prolongée.

    Recommandations posologiques

    . Traitement d'attaque

    Clairance de la créatinine ml/kg/min : > 1,6 Créatinine sérique micromol/litre : < 110 Virémie à CMV (greffe de CSH) dose toutes les 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 60 Rétinite à CMV (SIDA) dose toutes les 8 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 60 Rétinite à CMV (SIDA) dose toutes les 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 90 HSV dose toutes les 8 à 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 40

    Clairance de la créatinine ml/kg/min : 1,6 - 1,4 Créatinine sérique micromol/litre : 110 - 120 Virémie à CMV (greffe de CSH) dose toutes les 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 60 Rétinite à CMV (SIDA) dose toutes les 8 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 55 Rétinite à CMV (SIDA) dose toutes les 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 82 HSV dose toutes les 8 à 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 37

    Clairance de la créatinine ml/kg/min : 1,4 - 1,2 Créatinine sérique micromol/litre : 120 - 140 Virémie à CMV (greffe de CSH) dose toutes les 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 45 Rétinite à CMV (SIDA) dose toutes les 8 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 49 Rétinite à CMV (SIDA) dose toutes les 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 73 HSV dose toutes les 8 à 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 33

    Clairance de la créatinine ml/kg/min : 1,2 - 1,0 Créatinine sérique micromol/litre : 140 - 170 Virémie à CMV (greffe de CSH) dose toutes les 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 45 Rétinite à CMV (SIDA) dose toutes les 8 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 42 Rétinite à CMV (SIDA) dose toutes les 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 63 HSV dose toutes les 8 à 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 28

    Clairance de la créatinine ml/kg/min : 1,0 - 0,8 Créatinine sérique micromol/litre : 170 - 210 Virémie à CMV (greffe de CSH) dose toutes les 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 35 Rétinite à CMV (SIDA) dose toutes les 8 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 35 Rétinite à CMV (SIDA) dose toutes les 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 52 HSV dose toutes les 8 à 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 24

    Clairance de la créatinine ml/kg/min : 0,8 - 0,6 Créatinine sérique micromol/litre : 210 - 237 Virémie à CMV (greffe de CSH) dose toutes les 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 25 Rétinite à CMV (SIDA) dose toutes les 8 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 28 Rétinite à CMV (SIDA) dose toutes les 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 42 HSV dose toutes les 8 à 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 19

    Clairance de la créatinine ml/kg/min : 0,6 - 0,5 Créatinine sérique micromol/litre : 237 - 244 Virémie à CMV (greffe de CSH) dose toutes les 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 20 Rétinite à CMV (SIDA) dose toutes les 8 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 21 Rétinite à CMV (SIDA) dose toutes les 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 31 HSV dose toutes les 8 à 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 14

    Clairance de la créatinine ml/kg/min : 0,5 - 0,4 Créatinine sérique micromol/litre : 244 - 250 Virémie à CMV (greffe de CSH) dose toutes les 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 15 Rétinite à CMV (SIDA) dose toutes les 8 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 21 Rétinite à CMV (SIDA) dose toutes les 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 31 HSV dose toutes les 8 à 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : 14

    Clairance de la créatinine ml/kg/min : < 0,4 Créatinine sérique micromol/litre : > 250 Virémie à CMV (greffe de CSH) dose toutes les 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : traitement non recommandé Rétinite à CMV (SIDA) dose toutes les 8 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : traitement non recommandé Rétinite à CMV (SIDA) dose toutes les 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : traitement non recommandé HSV dose toutes les 8 à 12 heures (mg/kg) en perfusion d'une heure : traitement non recommandé

    . Traitement d'entretien

    Clairance de la créatinine ml/kg/min : > 1,4 Créatinine sérique micromol/litre : < 120 Virémie à CMV (greffe de CSH) (mg/kg en 2 heures) : 90 toutes les 24 heures Rétinite à CMV (SIDA) (mg/kg en 2 heures) : 90 - 120 toutes les 24 heures

    Clairance de la créatinine ml/kg/min : 1,4 - 1,2 Créatinine sérique micromol/litre : 120 - 140 Virémie à CMV (greffe de CSH) (mg/kg en 2 heures) : 70 toutes les 24 heures Rétinite à CMV (SIDA) (mg/kg en 2 heures) : 78 - 104 toutes les 24 heures

    Clairance de la créatinine ml/kg/min : 1,2 - 1,0 Créatinine sérique micromol/litre : 140 - 170 Virémie à CMV (greffe de CSH) (mg/kg en 2 heures) : 70 toutes les 24 heures Rétinite à CMV (SIDA) (mg/kg en 2 heures) : 75 - 100 toutes les 24 heures

    Clairance de la créatinine ml/kg/min : 1,0 - 0,8 Créatinine sérique micromol/litre : 170 - 210 Virémie à CMV (greffe de CSH) (mg/kg en 2 heures) : 50 toutes les 24 heures Rétinite à CMV (SIDA) (mg/kg en 2 heures) : 71 - 94 toutes les 24 heures

    Clairance de la créatinine ml/kg/min : 0,8 - 0,6 Créatinine sérique micromol/litre : 210 - 237 Virémie à CMV (greffe de CSH) (mg/kg en 2 heures) : 80 toutes les 48 heures Rétinite à CMV (SIDA) (mg/kg en 2 heures) : 63 - 84 toutes les 24 heures

    Clairance de la créatinine ml/kg/min : 0,6 - 0,5 Créatinine sérique micromol/litre : 237 - 244 Virémie à CMV (greffe de CSH) (mg/kg en 2 heures) : 60 toutes les 48 heures Rétinite à CMV (SIDA) (mg/kg en 2 heures) : 67 - 76 toutes les 24 heures

    Clairance de la créatinine ml/kg/min : 0,5 - 0,4 Créatinine sérique micromol/litre : 244 - 250 Virémie à CMV (greffe de CSH) (mg/kg en 2 heures) : 50 toutes les 48 heures Rétinite à CMV (SIDA) (mg/kg en 2 heures) : 57 - 67 toutes les 24 heures

    Clairance de la créatinine ml/kg/min : < 0,4 Créatinine sérique micromol/litre : > 250 Virémie à CMV (greffe de CSH) (mg/kg en 2 heures) : traitement non recommandé Rétinite à CMV (SIDA) (mg/kg en 2 heures) : traitement non recommandé

    • Posologie

    Il est impératif d'adapter les posologies à l'état de la fonction rénale (voir "Recommandations posologiques" dans la posologie chez l'insuffisant rénal).

    Il est impératif d'associer au traitement une hydratation par perfusion (voir "Hydratation").

    • Adultes Les posologies ci-après sont exprimées pour un patient à fonction rénale normale.

    · Virémie à CMV chez les receveurs d'une greffe de CSH En traitement d'attaque, le foscarnet sera administré à la dose de 120 mg/kg/jour en 2 perfusions espacées de 12 heures pendant au moins 2 semaines. Chaque perfusion durera au moins une heure et devra être associée à une hydratation (voir "Hydratation").

    En traitement d'entretien, suite au traitement d'attaque de la virémie à CMV, le foscarnet sera administré en perfusion journalière pendant environ deux heures à la posologie de 90 à 120 mg/kg, 7 jours par semaine, associé à l'hydratation.

    Ces posologies sont à moduler suivant l'état de la fonction rénale.

    Les patients dont l'infection progresse au cours du traitement d'entretien peuvent être soumis à nouveau au traitement d'attaque.

    • Chez les patients âgés Identique aux adultes.

    • Population pédiatrique L'efficacité et la sécurité d'emploi de l'utilisation du foscarnet chez les enfants n'ont pas été établies. Veuillez vous référer aux rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Sécurité préclinique".

    • Insuffisance hépatique Un ajustement de la dose n'est pas nécessaire chez les patients avec insuffisance hépatique.

    • Hydratation L'attention est attirée sur l'importance de la prévention de la toxicité rénale du foscarnet par une hydratation convenable des patients.

    En cas d'utilisation d'un système de perfusion en Y, il est recommandé de perfuser simultanément 0,5 à 1 litre de NaCl 0,9 % ou de glucose à 5 %.

    Chez les patients adéquats, l'hydratation orale avec régimes d'hydratation semblables a été employée. Les patients cliniquement déshydratés doivent avoir leur état corrigé avant de commencer la thérapie par foscarnet.

    • Durée du traitement Il est recommandé d'effectuer un traitement d'attaque de 2 à 3 semaines ou jusqu'à cicatrisation des lésions.

    Le traitement d'entretien de la rétinite doit théoriquement être poursuivi de façon prolongée.