Gel larmes (carbomère)

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser gel larmes ?

  • Traitement symptomatique

  • Traitement par voie locale

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de gel larmes ?

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite acridine derives
    • Hypersensibilite acriflavine
    • Hypersensibilite amsacrine
    • Hypersensibilite carbomere
    • Hypersensibilite phydroxycinnamique acid
  • Port de lentilles de contact

  • Port de lentilles de contact

  • Quel que soit le terrain

  • Quel que soit le terrain

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de gel larmes ?

SEVERE(S)
  • aucune information recensee
  • brulure locale
  • conjonctivite
  • keratopathie
  • picotement
  • sans objet
  • vision floue
MINEUR(S)
  • conjonctive hyperhemie
  • conjonctive oedeme
  • douleur oculaire
  • irritation oculaire
  • larmoiement
  • oedeme palpebral
  • prurit
  • sensation corps etranger
  • sensation de paupieres collees
  • vision alteration
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    GEL LARMES, gel ophtalmique

    1 tube(s) polyéthylène aluminium de 10 g avec canule(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 4,01
  • Illustration de la forme galénique

    GEL LARMES, gel ophtalmique en récipient unidose

    30 récipient(s) unidose(s) polyéthylène suremballée(s)/surpochée(s) polyéthylène aluminium papier de 0,5 g

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 4,39
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de gel larmes ?

    Voie locale.

    En instillations dans le cul de sac conjonctival à raison d'une goutte 2 à 4 fois par jour, et à chaque fois que les troubles oculaires liés à l'hypolacrymie se font ressentir.

    Enfants et adolescents jusqu'à l'âge de 18 ans : La sécurité et l'efficacité de ce médicament à la posologie recommandée chez les adultes a été établie par l'expérience clinique, mais aucune donnée d'étude clinique n'est disponible.

    Voie locale.

    En instillations dans le cul de sac conjonctival à raison d'une goutte 2 à 4 fois par jour, et à chaque fois que les troubles oculaires liés à l'hypolacrymie se font ressentir.

    Enfants et adolescents jusqu'à l'âge de 18 ans : La sécurité et l'efficacité de ce médicament à la posologie recommandée chez les adultes a été établie par l'expérience clinique, mais aucune donnée d'étude clinique n'est disponible.