Gelaspan (gélatine / chlorure de sodium / chlorure de potassium / chlorure de...

Médicaments à base de chlorure de potassium ou chlorure de calcium ou acétate de sodium ou chlorure de sodium ou chlorure de magnésium ou gélatine :

SOLUTION PRETE A L'EMPLOI D.P.C.A. 2 K
SOLUTION PRETE A L'EMPLOI D.P.C.A. 4
Accusol 35
Accusol 35 potassium
Aminomix
Aminomix 500 e
Artisial
Artiss
Bicavera
Bionolyte g10
Bionolyte g5
Biphozyl
Caddera
Calciforte
Celsior
Chlorure de calcium
Chlorure de magnesium
Chlorure de potassium
Chlorure de potassium chlorure de sodium
Chlorure de potassium proamp
Chlorure de sodium
Chlorure de sodium hypertonique
Clinimix
Colopeg
Dextrion
Dextrion g 5
Dialyse peritoneale
Dialyse peritoneale continue ambulatoire 2
Dialyse peritoneale continue ambulatoire 3
Dialyse peritoneale continue ambulatoire 4
Dianeal pd4
Diffu-k
Diluant physiologique phenole
Extraneal
Fluoselgine
Fortrans
Gelaspan
Gelofusine
Glucidion g 10
Glucidion g 5
Glucose
Glucose chlorure de sodium
Granions de magnesium
Hemosol b0
Hyperhes
Ionoven
Isofundine
Isopedia
Isovol
Kabiven
Kaleorid
Klean-prep
Larmabak
Larmes artificielles
Magnesium chlorure
Mednutriflex
Mednutriflex lipide g 120/n 5.4/e
Mednutriflex omega
Movicol
Moviprep
Multibic
Multibic (sans potassium)
Multibic potassium
Multilarm
Neurosthenol
Neutravera
Np100
Numetah
Nutrineal pd4
Olimel n12e
Olimel n7e
Olimel n9e
Pediaven
Pediaven (sans oligo-elements)
Pediaven g15
Perikabiven
Perinutriflex lipide
Perinutriflex omega e
Periolimel n4e
Phoxilium phosphate
Physioneal
Physioneal 35
Physioneal 40
Physioneal 40 glucose
Plasmalyte viaflo
Plasmion
Plegisol
Polyionique
Polyionique b 27
Polyionique formule 2a g10
Polyionique g 5
Potassium
Prismasol
Prismasol potassium
Reanutriflex
Reanutriflex lipide g 144/n 8/e
Reanutriflex omega E
Regiocit
Rescueflow
Restorvol
Ringer
Ringer lactate
Selgine
Smofkabiven e
Smofkabiven e proteine
Solution prete a l'emploi D.P.C.A. 2
Solution prete a l'emploi DPCA 3
Soluté physiologique phenole
Tisseel
Unilarm
Voluven
Ximepeg
Voir plus
Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser gelaspan ?

  • Traitement d'urgence

  • Traitement preventif

  • En cas d'etat de choc

  • Traitement d'urgence

  • Traitement preventif

  • En cas d'etat de choc

  • Traitement d'urgence

  • Traitement preventif

  • En cas de choc septique

  • En cas de choc hemorragique

  • En cas d'anesthesie generale

  • Traitement d'urgence

  • Traitement preventif

  • En cas hypovolemie

  • En cas d'hypotension due a un medicament

  • En anesthesiologie

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de gelaspan ?

  • Hyperhydratation

    • Hyperhydratation extracellulaire
  • Hyperkaliemie

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite gelatine
    • Hypersensibilite magnesium chlorure
    • Hypersensibilite potassium chlorure
    • Hypersensibilite sodium acetate
    • Hypersensibilite sodium chlorure
  • Hypervolemie

  • Enfant

  • Grossesse

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Autre traitement en cours

    • Trt par diuretique hyperkaliemiant
    • Trt par hyperkaliemiant
  • Hemophilie

  • Hypertension arterielle

  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque congestive
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale severe
  • Insuffisance respiratoire

  • Maladie hemorragique

  • Oedeme

    • Oedeme pulmonaire aigu
  • Quel que soit le terrain

  • Regime hyposode strict

  • Regime pauvre en potassium

  • Retention hydrosodee

  • Syndrome hemorragique

  • Trouble de la coagulation

    • Trouble de la coagulation severe
  • Autre traitement en cours

    • Trt par diuretique hyperkaliemiant
    • Trt par hyperkaliemiant
    • Trt par transfusion
  • Examen laboratoire interference

    • Determination groupe sanguin
    • Interaction avec examens de laboratoire
    • Recherche antigenes irreguliers
  • Hypertension arterielle

  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale severe
  • Oedeme

    • Oedeme pulmonaire aigu
  • Quel que soit le terrain

  • Regime hyposode strict

  • Regime pauvre en potassium

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de gelaspan ?

SEVERE(S)
  • douleur locale au point dinjection
  • thrombophlebite
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • hematocrite modification
  • hypervolemie
  • hypoprotidemie
  • oedeme pulmonaire
  • surcharge circulatoire
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • anaphylaxie
  • bradycardie
  • bronchospasme asthme
  • choc anaphylactique
  • collapsus cardiovasculaire
  • confusion mentale
  • conscience trouble
  • cyanose
  • douleur abdominale
  • dyspnee
  • eruption cutanee
  • exantheme
  • fievre
  • frisson
  • hypotension arterielle
  • nausee vomissement
  • oedeme de quincke angioedeme
  • prurit
  • reaction allergique
  • tachycardie
  • urticaire
  • vertige etourdissement
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    GELASPAN, solution pour perfusion

    20 poche(s) matière plastique (ECOBAG) de 500 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de gelaspan ?

    • Posologie

    Le dosage et la vitesse de perfusion sont ajustés en fonction de la quantité de sang perdu et des exigences individuelles, respectivement pour la restauration et le maintien d'une situation hémodynamique stable. La dose initiale administrée est de 500 à 1 000 ml en moyenne ; en cas de forte perte de sang, des doses plus élevées peuvent être utilisées.

    • Adultes Chez l'adulte, 500 ml sont administrés à la vitesse appropriée en fonction de l'état hémodynamique du patient. En cas de perte sanguine supérieure à 20 %, du sang ou des composants sanguins doivent généralement être administrés en plus de ce médicament.

    • Population pédiatrique La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez l'enfant n'ont pas encore été totalement établies. Par conséquent, aucune recommandation posologique ne peut être donnée. Ce médicament ne doit être administré qu'aux patients pour lesquels les bénéfices attendus dépassent clairement les risques potentiels. Dans ce cas, l'état clinique du moment du patient doit être pris en considération et la thérapie doit être surveillée avec la plus grande attention. (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi").

    • Dose maximum La dose journalière maximum est déterminée en fonction du degré de l'hémodilution. Des mesures de précaution doivent être prises afin d'éviter une diminution de l'hématocrite en dessous des valeurs critiques ; (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi"). Si nécessaire, du sang ou des culots globulaires doivent être également transfusés. Il est également essentiel de prêter attention à la dilution des protéines plasmatiques (par exemple albumine et facteurs de coagulation) qui doivent être remplacées de façon adéquate si nécessaire.

    • Vitesse de perfusion La vitesse de perfusion dépend de la situation hémodynamique du moment. Les premiers 20-30 ml de solution doivent être perfusés lentement afin de pouvoir détecter aussitôt que possible les rares réactions anaphylactoïdes. Cf. aussi rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi" et "Effets indésirables". Dans les situations de choc, ce médicament peut être perfusé rapidement par perfusion sous pression : 500 ml en 5 à 10 min.