Glibenese (glipizide)

Médicaments à base de glipizide :

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Glipizide

  • Dosages

    5 mg

  • Formes galéniques

    comprimé sécable

  • Classe Thérapeutique

    A10BB - SULFONYLUREES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser glibenese ?

  • Associer a un regime adapte

  • Chez l'adulte

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de glibenese ?

  • Acidose

    • Acidocetose
    • Diabete acidocetosique
  • Coma

    • Pre-coma diabetique
  • Diabete type i

  • Enfant

    • Enfant de moins de 6 ans
    • Enfant de plus de 6 ans
  • Grossesse

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite acetazolamide
    • Hypersensibilite altizide
    • Hypersensibilite amsacrine
    • Hypersensibilite bendroflumethiazide
    • Hypersensibilite bosentan
    • Hypersensibilite brinzolamide
    • Hypersensibilite bumetanide
    • Hypersensibilite carbutamide
    • Hypersensibilite chlortalidone
    • Hypersensibilite clopamide
    • Hypersensibilite cloprothiazole
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite cyclothiazide
    • Hypersensibilite dapsone
    • Hypersensibilite darunavir
    • Hypersensibilite dofetilide
    • Hypersensibilite dorzolamide
    • Hypersensibilite furosemide
    • Hypersensibilite glibenclamide
    • Hypersensibilite glibornuride
    • Hypersensibilite gliclazide
    • Hypersensibilite glimepiride
    • Hypersensibilite glipizide
    • Hypersensibilite hydrochlorothiazide
    • Hypersensibilite hydroflumethiazide
    • Hypersensibilite ibutilide fumarate
    • Hypersensibilite indapamide
    • Hypersensibilite mafenide
    • Hypersensibilite methyclothiazide
    • Hypersensibilite naratriptan
    • Hypersensibilite para aminobenzoique ac
    • Hypersensibilite piretanide
    • Hypersensibilite polythiazide
    • Hypersensibilite probenecide
    • Hypersensibilite quinagolide
    • Hypersensibilite sitaxentan
    • Hypersensibilite sotalol
    • Hypersensibilite sulfacetamide
    • Hypersensibilite sulfadiazine
    • Hypersensibilite sulfadoxine
    • Hypersensibilite sulfafurazole
    • Hypersensibilite sulfaguanidine
    • Hypersensibilite sulfamethizol
    • Hypersensibilite sulfamethoxazole
    • Hypersensibilite sulfametrole
    • Hypersensibilite sulfamides
    • Hypersensibilite sulfamoxole
    • Hypersensibilite sulfasalazine
    • Hypersensibilite sulfasuccinamide
    • Hypersensibilite sulfonamide
    • Hypersensibilite sulfonyluree
    • Hypersensibilite sulpiride
    • Hypersensibilite sultiame
    • Hypersensibilite sumatriptan
    • Hypersensibilite tamsulosine
    • Hypersensibilite thiazidiques
    • Hypersensibilite tipranavir
    • Hypersensibilite tolbutamide
    • Hypersensibilite torasemide
    • Hypersensibilite veralipride
    • Hypersensibilite xipamide
    • Hypersensibilite zonisamide
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale severe
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Porphyrie hepatique

  • Allaitement

  • Anomalie metabolisme galactose

  • Autre traitement en cours

    • Trt par danazol
    • Trt par phenylbutazone
  • Deficit en lactase

  • Deficit gluc 6 phosphate deshydrogenase

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Ingestion d'alcool
  • Regime sans galactose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Alteration de l'etat general

  • Autre traitement en cours

    • Trt par betabloquant
  • Deficit gluc 6 phosphate deshydrogenase

  • Denutrition

  • Exposition a une temperature extreme

  • Fievre

  • Infection

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique moderee maladie
  • Insuffisance hypophysaire

  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale moderee
  • Insuffisance surrenalienne

  • Intervention chirurgicale

  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

  • Traumatisme

  • Alteration de l'etat general

  • Autre traitement en cours

    • Trt par betabloquant
  • Deficit gluc 6 phosphate deshydrogenase

  • Denutrition

  • Exposition a une temperature extreme

  • Fievre

  • Infection

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique moderee maladie
  • Insuffisance hypophysaire

  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale moderee
  • Insuffisance surrenalienne

  • Intervention chirurgicale

  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

  • Traumatisme

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de glibenese ?

SEVERE(S)
  • conscience trouble
  • coordination trouble
  • effet antabuse
  • neurotoxicite
  • paleur
  • porphyrie
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • agitation
  • agranulocytose
  • agressivite
  • alat modification
  • alopecie
  • anaphylaxie
  • anemie
  • anemie hemolytique
  • angor
  • anxiete
  • aphasie
  • aplasie medullaire
  • appetit augmentation
  • arythmie
  • asat modification
  • asthenie
  • atteinte hepatique
  • bilirubine modification
  • bradycardie
  • cephalee
  • choc anaphylactique
  • choc cardiogenique
  • cholestase
  • collapsus cardiovasculaire
  • coma
  • concentration baisse
  • confusion mentale
  • convulsion
  • cytolyse hepatique
  • delire
  • depression
  • dress syndrome
  • dyspnee
  • eczema
  • eosinophilie
  • eruption cutanee
  • eruption maculo papuleuse
  • erytheme
  • erytheme maculaire
  • erytheme noueux
  • erytheme polymorphe
  • erythrodermie dermatite exfoliative
  • faiblesse musculaire
  • gamma gt modification
  • hemolyse
  • hepatite
  • hypersudation
  • hypertension arterielle
  • hypoglycemie
  • hypoplasie medullaire
  • hypotension arterielle
  • ictere
  • impuissance
  • insuffisance hepatique
  • lactico deshydrogenase modification
  • leucopenie
  • lyell syndrome
  • malaise lipothymie
  • nausee vomissement
  • neutropenie
  • oedeme de quincke angioedeme
  • palpitations
  • pancytopenie
  • paresthesie
  • phosphatase alcaline modification
  • photosensibilisation medicamenteuse
  • prurit
  • purpura
  • reaction allergique
  • sommeil trouble
  • somnolence diurne
  • stevens johnson syndrome
  • syncope
  • tachycardie
  • tachypnee
  • thrombocytopenie
  • toxidermie bulleuse pemphigus
  • tremblement
  • urticaire
  • vascularite
  • vertige etourdissement
  • vigilance trouble
  • vision alteration
  • vision floue
MODERE(S)
  • hormone antidiuretique modification
  • hyponatremie
  • prise ponderale
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • anorexie
  • constipation
  • diarrhee
  • distension abdominale
  • douleur abdominale
  • dysgueusie
  • dyspepsie
  • epigastralgie
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    GLIBENESE 5 mg, comprimé sécable

    plaquette(s) thermoformée(s) PVC PVDC aluminium de 20 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 2,49
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de glibenese ?

    Comme pour tout agent hypoglycémiant, les posologies doivent être adaptées à chaque cas particulier. En cas de déséquilibre glycémique transitoire, une courte période d'administration du produit peut être suffisante, chez un patient habituellement bien équilibré par le régime.

    • Sujet de moins de 65 ans : la dose initiale recommanée est de 1/2 comprimé par jour, administrée au début d'un des deux principaux repas.

    *Sujet à risque :

    • Sujet âgé de plus de 65 ans : le traitement débute par 1/2 comprimé de GLIPIZIDE 5mg 1 fois par jour.
    • Chez les autres patients à risque : Chez le patient dénutri ou présentant une altération marquée de l'état général, ou dont la ration calorique est irrégulière et chez les patients présentant une insuffisance rénale ou hépatique, le traitement doit être instauré à la dose la plus faible.
    • Chez les patients recevant d'autres hypoglycémiants oraux : comme pour tout sulfamide hypoglycémiant, ce médicament peut prendre le relais d'un traitement antidiabétique sans période de transition. Lors du passage d'un sulfamide hypoglycémiant à demi-vie plus longue à ce médicament, les patients seront attentivement suivis (pendant plusieurs semaines) afin d'éviter la survenue d'une hypoglycémie, en raison de la possibilité de chevauchement des effets thérapeutiques.

      Mode d'administration : Le glipizide est plus efficace quand il est administré chez le diabétique, environ 30 minutes avant le repas par rapport à l'ingestion au cours du repas. L'absorption est retardée par la nourriture.

    Comme pour tout agent hypoglycémiant, les posologies doivent être adaptées à chaque cas particulier. En cas de déséquilibre glycémique transitoire, une courte période d'administration du produit peut être suffisante, chez un patient habituellement bien équilibré par le régime.

    • Sujet de moins de 65 ans :
    • paliers : les ajustements de posologie se font habituellement par paliers de 1/2 comprimé en fonction de la réponse glycémique. Plusieurs jours au moins doivent séparer chaque palier de dose.
    • traitement d'entretien : la posologie maximale est de 4 comprimé par jour, à répartir en 2 ou 3 prises avant le début des repas.

      Mode d'administration : Le glipizide est plus efficace quand il est administré chez le diabétique, environ 30 minutes avant le repas par rapport à l'ingestion au cours du repas. L'absorption est retardée par la nourriture.

    Comme pour tout agent hypoglycémiant, les posologies doivent être adaptées à chaque cas particulier.

    En cas de déséquilibre glycémique transitoire, une courte période d'administration du produit peut être suffisante, chez un patient habituellement bien équilibré par le régime.

    • Chez le sujet de plus de 65 ans, il convient de débuter le traitement par 1/2 cpr, 1 fois par jour.

    • Chez les patients présentant une insuffisance rénale ou hépatique, le traitement doit être instauré à la dose la plus faible et les paliers posologiques doivent être scrupuleusement respectés, de façon à éviter les réactions hypoglycémiques (voir mises en garde et précautions d'emploi).

    • Chez les patients recevant d'autres hypoglycémiants oraux : comme pour tout sulfamide hypoglycémiant, ce médicament peut prendre le relais d'un traitement antidiabétique sans période de transition. Lors du passage d'un sulfamide hypoglycémiant à demi-vie plus longue à ce médicament, les patients seront attentivement suivis (pendant plusieurs semaines) afin d'éviter la survenue d'une hypoglycémie, en raison de la possibilité de chevauchement des effets thérapeutiques.

    Mode d'administration : Le glipizide est plus efficace quand il est administré chez le diabétique, environ 30 minutes avant le repas par rapport à l'ingestion au cours du repas. L'absorption est retardée par la nourriture.

    Comme pour tout agent hypoglycémiant, les posologies doivent être adaptées à chaque cas particulier.

    En cas de déséquilibre glycémique transitoire, une courte période d'administration du produit peut être suffisante, chez un patient habituellement bien équilibré par le régime.

    • Chez le patient dénutri ou présentant une altération marquée de l'état général, ou dont la ration calorique est irrégulière, le traitement doit être instauré à la dose la plus faible et les paliers posologiques doivent être scrupuleusement respectés, de façon à éviter les réactions hypoglycémiques (Cf. rubrique "mises en garde et précautions d'emploi").

    • Chez les patients recevant d'autres hypoglycémiants oraux : comme pour tout sulfamide hypoglycémiant, ce médicament peut prendre le relais d'un traitement antidiabétique sans période de transition. Lors du passage d'un sulfamide hypoglycémiant à demi-vie plus longue à ce médicament, les patients seront attentivement suivis (pendant plusieurs semaines) afin d'éviter la survenue d'une hypoglycémie, en raison de la possibilité de chevauchement des effets thérapeutiques.

    Mode d'administration : Le glipizide est plus efficace quand il est administré chez le diabétique, environ 30 minutes avant le repas par rapport à l'ingestion au cours du repas. L'absorption est retardée par la nourriture.