Glimepiride (glimépiride)

Médicaments à base de glimépiride :

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Glimepiride

  • Dosages

    4 mg3 mg2 mg1 mg

  • Formes galéniques

    comprimé sécablecomprimé

  • Classe Thérapeutique

    A10BB - SULFONYLUREES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser glimepiride ?

  • En cas d'echec du regime

  • En cas d'echec regles hygienodietetiques

  • Associer aux regles hygieno-dietetiques

  • Associer a un regime adapte

  • Chez l'adulte

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de glimepiride ?

  • Acidose

    • Acidocetose
  • Coma

    • Coma diabetique acidocetosique
    • Pre-coma diabetique
  • Diabete type i

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite acetazolamide
    • Hypersensibilite altizide
    • Hypersensibilite amsacrine
    • Hypersensibilite bendroflumethiazide
    • Hypersensibilite bosentan
    • Hypersensibilite brinzolamide
    • Hypersensibilite bumetanide
    • Hypersensibilite carbutamide
    • Hypersensibilite chlortalidone
    • Hypersensibilite clopamide
    • Hypersensibilite cloprothiazole
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite cyclothiazide
    • Hypersensibilite dapsone
    • Hypersensibilite darunavir
    • Hypersensibilite dofetilide
    • Hypersensibilite dorzolamide
    • Hypersensibilite furosemide
    • Hypersensibilite glibenclamide
    • Hypersensibilite glibornuride
    • Hypersensibilite gliclazide
    • Hypersensibilite glimepiride
    • Hypersensibilite glipizide
    • Hypersensibilite hydrochlorothiazide
    • Hypersensibilite hydroflumethiazide
    • Hypersensibilite ibutilide fumarate
    • Hypersensibilite indapamide
    • Hypersensibilite jaune orange s
    • Hypersensibilite mafenide
    • Hypersensibilite methyclothiazide
    • Hypersensibilite naratriptan
    • Hypersensibilite para aminobenzoique ac
    • Hypersensibilite piretanide
    • Hypersensibilite polythiazide
    • Hypersensibilite probenecide
    • Hypersensibilite quinagolide
    • Hypersensibilite sitaxentan
    • Hypersensibilite sotalol
    • Hypersensibilite sulfacetamide
    • Hypersensibilite sulfadiazine
    • Hypersensibilite sulfadoxine
    • Hypersensibilite sulfafurazole
    • Hypersensibilite sulfaguanidine
    • Hypersensibilite sulfamethizol
    • Hypersensibilite sulfamethoxazole
    • Hypersensibilite sulfametrole
    • Hypersensibilite sulfamides
    • Hypersensibilite sulfamoxole
    • Hypersensibilite sulfasalazine
    • Hypersensibilite sulfasuccinamide
    • Hypersensibilite sulfonamide
    • Hypersensibilite sulfonyluree
    • Hypersensibilite sulpiride
    • Hypersensibilite sultiame
    • Hypersensibilite sumatriptan
    • Hypersensibilite tamsulosine
    • Hypersensibilite tartrazine
    • Hypersensibilite thiazidiques
    • Hypersensibilite tipranavir
    • Hypersensibilite tolbutamide
    • Hypersensibilite torasemide
    • Hypersensibilite veralipride
    • Hypersensibilite xipamide
    • Hypersensibilite zonisamide
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale severe
  • Adulte jeune (15-17 ans)

    • Enfant de moins de 8 ans
  • Anomalie metabolisme galactose

  • Deficit en lactase

  • Deficit gluc 6 phosphate deshydrogenase

  • Enfant

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Regime sans galactose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Activite physique

    • Activite physique intense
  • Alcoolisme chronique

  • Autre traitement en cours

    • Hypersensibilite fenfluramine
    • Trt par allopurinol
    • Trt par antidiabetique
    • Trt par chloramphenicol
    • Trt par clarithromycine
    • Trt par cyclophosphamide
    • Trt par derive acide aminosalicylique
    • Trt par derive coumarinique
    • Trt par disopyramide
    • Trt par fibrate
    • Trt par fluconazole
    • Trt par fluoxetine
    • Trt par imao
    • Trt par inhibiteur enzyme conversion
    • Trt par insuline
    • Trt par metformine
    • Trt par miconazole
    • Trt par pentoxifylline
    • Trt par phenylbutazone
    • Trt par probenecide
    • Trt par quinolone
    • Trt par salicyle
    • Trt par steroide
    • Trt par sulfamide hypoglycemiant
    • Trt par tetracycline
  • Deficit gluc 6 phosphate deshydrogenase

  • Dialyse

  • Dysfonctionnement thyroidien

    • Dysfonct thyroidien maladie
  • Exposition a une temperature extreme

  • Fievre

  • Hypoglycemie

  • Infection

  • Insuffisance hypophysaire

  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale legere
    • Insuffisance renale moderee
  • Insuffisance surrenalienne

  • Interaction d'origine alimentaire

    • Ingestion d'alcool
  • Intervention chirurgicale

    • Intervention chirurgicale majeure
  • Jeune strict

  • Malnutrition

  • Quel que soit le terrain

  • Stress

  • Sujet age

  • Traumatisme

  • Trouble conduite alimentaire

  • Activite physique

    • Activite physique intense
  • Alcoolisme chronique

  • Autre traitement en cours

    • Hypersensibilite fenfluramine
    • Trt par allopurinol
    • Trt par antidiabetique
    • Trt par chloramphenicol
    • Trt par clarithromycine
    • Trt par cyclophosphamide
    • Trt par derive acide aminosalicylique
    • Trt par derive coumarinique
    • Trt par disopyramide
    • Trt par fibrate
    • Trt par fluconazole
    • Trt par fluoxetine
    • Trt par imao
    • Trt par inhibiteur enzyme conversion
    • Trt par insuline
    • Trt par metformine
    • Trt par miconazole
    • Trt par pentoxifylline
    • Trt par phenylbutazone
    • Trt par probenecide
    • Trt par quinolone
    • Trt par salicyle
    • Trt par steroide
    • Trt par sulfamide hypoglycemiant
    • Trt par tetracycline
  • Deficit gluc 6 phosphate deshydrogenase

  • Dialyse

  • Dysfonctionnement thyroidien

    • Dysfonct thyroidien maladie
  • Exposition a une temperature extreme

  • Fievre

  • Hypoglycemie

  • Infection

  • Insuffisance hypophysaire

  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale legere
    • Insuffisance renale moderee
  • Insuffisance surrenalienne

  • Interaction d'origine alimentaire

    • Ingestion d'alcool
  • Intervention chirurgicale

    • Intervention chirurgicale majeure
  • Jeune strict

  • Malnutrition

  • Quel que soit le terrain

  • Stress

  • Sujet age

  • Traumatisme

  • Trouble conduite alimentaire

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de glimepiride ?

SEVERE(S)
  • conscience trouble
  • coordination trouble
  • neurotoxicite
  • paleur
  • porphyrie
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • agitation
  • agranulocytose
  • agressivite
  • alat modification
  • alopecie
  • anaphylaxie
  • anemie
  • anemie hemolytique
  • angor
  • anxiete
  • aphasie
  • aplasie medullaire
  • appetit augmentation
  • arythmie
  • asat modification
  • asthenie
  • atteinte hepatique
  • bilirubine modification
  • bradycardie
  • cephalee
  • choc anaphylactique
  • choc cardiogenique
  • cholestase
  • collapsus cardiovasculaire
  • coma
  • concentration baisse
  • confusion mentale
  • convulsion
  • cytolyse hepatique
  • delire
  • depression
  • dress syndrome
  • dyspnee
  • eczema
  • eosinophilie
  • eruption cutanee
  • eruption maculo papuleuse
  • erytheme
  • erytheme maculaire
  • erytheme noueux
  • erytheme polymorphe
  • erythrodermie dermatite exfoliative
  • faiblesse musculaire
  • gamma gt modification
  • hemolyse
  • hepatite
  • hypersudation
  • hypertension arterielle
  • hypoglycemie
  • hypoplasie medullaire
  • hypotension arterielle
  • ictere
  • impuissance
  • insuffisance hepatique
  • lactico deshydrogenase modification
  • leucopenie
  • lyell syndrome
  • malaise lipothymie
  • nausee vomissement
  • neutropenie
  • oedeme de quincke angioedeme
  • palpitations
  • pancytopenie
  • paresthesie
  • phosphatase alcaline modification
  • photosensibilisation medicamenteuse
  • prurit
  • purpura
  • reaction allergique
  • sommeil trouble
  • somnolence diurne
  • stevens johnson syndrome
  • syncope
  • tachycardie
  • tachypnee
  • thrombocytopenie
  • toxidermie bulleuse pemphigus
  • tremblement
  • urticaire
  • vascularite
  • vertige etourdissement
  • vigilance trouble
  • vision alteration
  • vision floue
MODERE(S)
  • hormone antidiuretique modification
  • hyponatremie
  • prise ponderale
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • anorexie
  • constipation
  • diarrhee
  • distension abdominale
  • douleur abdominale
  • dysgueusie
  • dyspepsie
  • epigastralgie
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    GLIMEPIRIDE SANDOZ 4 mg, comprimé sécable

    plaquette(s) PVC polyéthylène PVDC aluminium de 30 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 5,68
  • Illustration de la forme galénique

    GLIMEPIRIDE ACCORD HEALTHCARE 4 mg, comprimé

    plaquette(s) PVC PVDC aluminium de 90 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 16,50
  • Illustration de la forme galénique

    GLIMEPIRIDE SANDOZ 3 mg, comprimé sécable

    plaquette(s) PVC polyéthylène PVDC aluminium de 30 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 5,68
  • Illustration de la forme galénique

    GLIMEPIRIDE ACCORD HEALTHCARE 3 mg, comprimé

    plaquette(s) PVC PVDC aluminium de 90 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 16,50
  • Illustration de la forme galénique

    GLIMEPIRIDE SANDOZ 2 mg, comprimé sécable

    plaquette(s) PVC polyéthylène PVDC aluminium de 30 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 4,96
  • Illustration de la forme galénique

    GLIMEPIRIDE ACCORD HEALTHCARE 2 mg, comprimé

    plaquette(s) PVC PVDC aluminium de 90 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 13,70
  • Illustration de la forme galénique

    GLIMEPIRIDE SANDOZ 1 mg, comprimé sécable

    plaquette(s) PVC polyéthylène PVDC aluminium de 30 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 3,57
  • Illustration de la forme galénique

    GLIMEPIRIDE ACCORD HEALTHCARE 1 mg, comprimé

    plaquette(s) PVC PVDC aluminium de 90 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 9,50
Illustration posology

Quelle est la posologie de glimepiride ?

La base d'un traitement efficace du diabète est un régime alimentaire adapté, une activité physique régulière ainsi que des contrôles sanguins et urinaires réguliers. Le non-respect du régime alimentaire ne peut être compensé par la prise de comprimés ou un traitement par l'insuline.

La posologie dépend des résultats de la glycémie et de la glycosurie.

La posologie initiale de glimépiride est de 1 mg par jour. Si le contrôle glycémique est satisfaisant, cette posologie doit être utilisée en traitement d'entretien.

Il existe plusieurs dosages de comprimés adaptés aux différentes posologies.

Si le contrôle glycémique est insuffisant, la posologie doit être augmentée en fonction du bilan glycémique, à 2, 3 ou 4 mg par jour, par paliers successifs, en respectant un intervalle d'environ 1 à 2 semaines entre chaque palier.

Une posologie supérieure à 4 mg par jour de glimépiride ne donne de meilleurs résultats que dans des cas exceptionnels. La dose maximale recommandée est de 6 mg de glimépiride par jour.

Chez des patients insuffisamment équilibrés par la metformine à la dose quotidienne maximale, l'association du glimépiride peut être initiée.

Tout en maintenant la posologie de la metformine, le glimépiride sera commencé à faibles doses, puis augmenté progressivement, en fonction de l'équilibre métabolique recherché, jusqu'à la dose quotidienne maximale. L'association doit être débutée sous surveillance médicale étroite.

Chez les patients insuffisamment équilibrés par glimépiride à la dose quotidienne maximale, un traitement par l'insuline peut être initié si nécessaire. Tout en maintenant la posologie du glimépiride, l'insulinothérapie sera débutée à faible dose et sera adaptée en fonction de l'équilibre métabolique recherché. L'association à l'insuline devra être instaurée sous surveillance médicale étroite.

En règle générale, une prise unique quotidienne de glimépiride suffit. Il est recommandé de prendre le médicament peu de temps avant ou pendant un petit-déjeuner substantiel ou - si le patient ne prend pas de petit-déjeuner - peu de temps avant ou pendant le premier repas principal.

L'oubli d'une dose ne doit jamais être compensé par la prise d'une dose plus élevée.

Si le patient présente une réaction hypoglycémique après la prise d'un comprimé de glimépiride 1 mg, cela indique qu'il peut être uniquement traité par un régime alimentaire adapté.

Les besoins en glimépiride peuvent diminuer au cours du traitement, l'amélioration du contrôle glycémique entraînant une plus grande sensibilité à l'insuline. Afin de diminuer le risque d'hypoglycémie, une diminution de la posologie ou une interruption du traitement doivent alors être envisagées.

Une modification de la posologie peut être également nécessaire s'il y a une modification du poids ou du mode de vie du patient, ou apparition de facteurs susceptibles d'augmenter les risques d'hypoglycémie ou d'hyperglycémie.

  • Relais d'un autre antidiabétique oral par glimépiride

Le relais d'un antidiabétique oral par glimépiride peut généralement être réalisé. Lors du passage au glimépiride, le dosage et la demi-vie de l'antidiabétique précédent doivent être pris en compte. Dans certains cas, en particulier avec les antidiabétiques à demi-vie longue (ex : chlorpropamide), une fenêtre thérapeutique de quelques jours peut s'avérer nécessaire afin de minimiser le risque d'hypoglycémies liées à l'effet additif.

Il est recommandé de commencer le traitement par glimépiride à la posologie de 1 mg par jour. En fonction de la réponse obtenue, la dose peut être augmentée par paliers successifs, comme indiqué précédemment.

  • Relais de l'insuline par glimépiride

Dans des cas exceptionnels, chez des patients diabétiques de type 2 équilibrés par l'insuline, un relais par glimépiride peut être indiqué.

Ce relais doit être réalisé sous surveillance médicale étroite.

  • Populations particulières

. Patients en insuffisance rénale ou hépatique Cf. rubrique "Contre-indications".

. Population pédiatrique

Il n'existe pas de données disponibles sur l'utilisation du glimépiride chez les patients de moins de 8 ans. Pour les enfants âgés de 8 à 17 ans, il existe des données limitées sur l'utilisation du glimépiride en monothérapie (voir rubriques "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques").

Les données disponibles sur la sécurité et l'efficacité sont insuffisantes dans la population pédiatrique et donc son utilisation n'est pas recommandée.

La base d'un traitement efficace du diabète est un régime alimentaire adapté, une activité physique régulière ainsi que des contrôles sanguins et urinaires réguliers. Le non respect du régime alimentaire ne peut être compensé par la prise de comprimés ou un traitement par l'insuline.

La posologie dépend des résultats de la glycémie et de la glycosurie.

Pour les différentes posologies plusieurs dosages sont disponibles.

La posologie initiale de glimépiride est de 1 mg par jour, soit 1 comprimé à 1 mg par jour :

  • si le contrôle glycémique est satisfaisant, cette posologie peut être adoptée comme traitement d'entretien ;
  • si le contrôle glycémique est insuffisant, la posologie doit être augmentée en fonction du bilan métabolique à 2, 3 ou 4 mg par jour, par paliers successifs, en respectant un intervalle d'environ 1 à 2 semaines entre chaque palier.

Une posologie supérieure à 4 mg/jour de glimépiride ne donne de meilleurs résultats que dans des cas exceptionnels. La dose maximale recommandée est de 6 mg de glimépiride par jour.

Chez des patients non équilibrés par des doses maximales de metformine, l'association du glimépiride peut être initiée. Tout en maintenant la posologie de la metformine, le glimepiride sera commencé à faibles doses, puis augmenté progressivement jusqu'à des doses maximales, en fonction de l'équilibre métabolique recherché. L'association sera débutée sous contrôle médical strict.

Chez les patients insuffisamment équilibrés par ce médicament à la dose maximale, un traitement par l'insuline peut être associé si nécessaire. Tout en maintenant la posologie du glimépiride, l'insulinothérapie sera débutée à faible dose.

La dose d'insuline sera adaptée en fonction du niveau glycémique souhaité. L'association à l'insuline devra être instaurée sous stricte surveillance médicale.

En règle générale, une prise unique quotidienne de ce médicament suffit. Il est recommandé de prendre le médicament immédiatement avant ou pendant un petit-déjeuner substantiel ou - si le patient ne prend pas de petit-déjeuner - immédiatement avant ou pendant le premier repas principal.

L'oubli d'une dose ne doit jamais être compensé par la prise d'une dose plus élevée.

Si le patient présente une réaction hypoglycémique après la prise d'un comprimé de glimépiride dosé à 1 mg, un traitement par régime seul peut éventuellement être envisagé chez ce patient.

Les besoins en glimépiride peuvent diminuer au cours du traitement, l'amélioration du contrôle glycémique entraînant une plus grande sensibilité à l'insuline. Afin de diminuer le risque d'hypoglycémie, une diminution de la posologie ou une interruption du traitement peut alors être envisagée.

Une modification de la posologie peut être également nécessaire dans les cas suivants : modification du poids du patient, modification du mode de vie, apparition de facteurs susceptibles d'augmenter les risques d'hypoglycémie ou d'hyperglycémie.

  • Relais d'un autre antidiabétique oral par ce médicament

Le relais d'un antidiabétique oral par ce médicament peut généralement être envisagé.

Pour le passage à ce médicament, la posologie et la demi-vie de l'antidiabétique précédent doivent être pris en compte.

Dans certains cas, en particulier avec les antidiabétiques à demi-vie longue (ex : chlorpropamide), une fenêtre thérapeutique de quelques jours peut s'avérer nécessaire afin d'éviter un effet addItIf des deux produits, risquant d'entraîner une hypoglycémie.

Il est recommandé de commencer le traitement par glimépiride à la posologie de 1 mg/jour. En fonction de la réponse obtenue, la dose peut être augmentée par paliers successifs, comme indiqué précédemment.

  • Relais de l'insuline par ce médicament

Dans des cas exceptionnels de patients diabétiques de type 2 équilibrés par l'insuline, un relais par ce médicament peut être indiqué.

Ce relais doit être réalisé sous stricte surveillance médicale.

  • Populations particulières
  • Patients avec insuffisance rénale ou hépatique : Cf. rubrique "Contre-indications".

  • Population pédiatrique Il n'y a pas de données disponibles sur l'utilisation du glimépiride chez les patients de moins de 8 ans. Chez les enfants de 8 à 17 ans, les données sur l'utilisation du glimépiride en monothérapie sont limitées (Cf. rubriques "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques").

L'utilisation du glimépiride n'est pas recommandée dans la population pédiatrique étant donné l'absence de données suffisantes de tolérance et d'efficacité.

La base d'un traitement efficace du diabète est un régime alimentaire adapté, une activité physique régulière ainsi que des contrôles sanguins et urinaires réguliers. Le non respect du régime alimentaire ne peut être compensé par la prise de comprimés ou un traitement par l'insuline.

La posologie dépend des résultats de la glycémie et de la glycosurie.

La posologie initiale de glimépiride est de 1 mg par jour, soit 1 comprimé à 1 mg par jour :

. si le contrôle glycémique est satisfaisant, cette posologie peut être adoptée comme traitement d'entretien ; . si le contrôle glycémique est insuffisant, la posologie doit être augmentée en fonction du bilan métabolique à 2, 3 ou 4 mg par jour, par paliers successifs, en respectant un intervalle d'environ 1 à 2 semaines entre chaque palier.

Une posologie supérieure à 4 mg/jour de glimépiride ne donne de meilleurs résultats que dans des cas exceptionnels. La dose maximale recommandée est de 6 mg de glimépiride par jour.

Chez des patients non équilibrés par des doses maximales de metformine, l'association du glimépiride peut être initiée. Tout en maintenant la posologie de la metformine, le glimepiride sera commencé à faibles doses, puis augmenté progressivement jusqu'à des doses maximales, en fonction de l'équilibre métabolique recherché. L'association sera débutée sous contrôle médical strict.

Chez les patients insuffisamment équilibrés par ce médicament à la dose maximale, un traitement par l'insuline peut être associé si nécessaire. Tout en maintenant la posologie du glimépiride, l'insulinothérapie sera débutée à faible dose.

La dose d'insuline sera adaptée en fonction du niveau glycémique souhaité. L'association à l'insuline devra être instaurée sous stricte surveillance médicale.

En règle générale, une prise unique quotidienne de ce médicament suffit. Il est recommandé de prendre le médicament immédiatement avant ou pendant un petit-déjeuner substantiel ou - si le patient ne prend pas de petit-déjeuner - immédiatement avant ou pendant le premier repas principal.

Si le patient présente une réaction hypoglycémique après la prise d'1 mg de glimépiride, un régime seul peut éventuellement être envisagé chez ce patient.

Les besoins en glimépiride peuvent diminuer au cours du traitement, l'amélioration du contrôle glycémique entraînant une plus grande sensibilité à l'insuline. Afin de diminuer le risque d'hypoglycémie, une diminution de la posologie ou une interruption du traitement peut alors être envisagée.

Une modification de la posologie peut être également nécessaire dans les cas suivants : modification du poids du patient, modification du mode de vie, apparition de facteurs susceptibles d'augmenter les risques d'hypoglycémie ou d'hyperglycémie.

  • Relais d'un autre antidiabétique oral par ce médicament

Le relais d'un antidiabétique oral par ce médicament peut généralement être envisagé.

Lors du passage à ce médicament, la posologie et la demi-vie de l'antidiabétique précédent doivent être pris en compte.

Dans certains cas, en particulier avec les antidiabétiques à demi-vie longue (ex : chlorpropamide), une fenêtre thérapeutique de quelques jours peut s'avérer nécessaire afin de minimiser le risque d'hypoglycémies liées à l'effet additif. Il est recommandé de commencer le traitement à la posologie de 1 mg/jour comme précédemment indiqué, puis augmenter la posologie par paliers successifs, en fonction de la réponse obtenue.

  • Relais de l'insuline par ce médicament

Un relais par ce médicament peut être indiqué dans des cas exceptionnels chez des patients diabétiques de type 2 équilibrés par l'insuline.

Ce relais doit être réalisé sous stricte surveillance médicale.

Utilisation chez l'insuffisant rénal ou hépatique : cf. rubrique " Contre-indications ".

Voie orale.

La base d'un traitement efficace du diabète est un régime alimentaire adapté, une activité physique régulière ainsi que des contrôles sanguins et urinaires réguliers. Le non-respect du régime alimentaire ne peut être compensé par la prise de comprimés ou un traitement par l'insuline.

La posologie dépend des résultats de la glycémie et de la glycosurie.

Pour les différentes posologies plusieurs dosages sont disponibles.

La posologie initiale de glimépiride est de 1 mg par jour, soit 1 comprimé par jour :

· si le contrôle glycémique est satisfaisant, cette posologie peut être adoptée comme traitement d'entretien.

· si le contrôle glycémique est insuffisant, la posologie doit être augmentée en fonction du bilan glycémique à 2, 3 ou 4 mg par jour, par paliers successifs, en respectant un intervalle d'environ 1 à 2 semaines entre chaque palier.

Une posologie supérieure à 4 mg/jour de glimépiride ne donne de meilleurs résultats que dans des cas exceptionnels. La dose maximale recommandée est de 6 mg de glimépiride par jour.

Chez des patients insuffisamment équilibrés par des doses journalières maximales de metformine, l'association avec le glimépiride peut être initiée. Tout en maintenant la posologie de la metformine, le glimépiride sera commencé à faibles doses, puis augmenté progressivement jusqu'à des doses maximales, en fonction de l'équilibre métabolique recherché. L'association sera débutée sous contrôle médical strict.

Chez les patients insuffisamment équilibrés par ce médicament à la dose maximale, un traitement par l'insuline peut être associé si nécessaire. L'insulinothérapie sera débutée à faible dose tout en maintenant la posologie du glimépiride.

La dose d'insuline sera adaptée en fonction du niveau de contrôle glycémique souhaité. L'association à l'insuline devra être instaurée sous stricte surveillance médicale.

En règle générale, une prise unique quotidienne de ce médicament suffit. Il est recommandé de prendre le médicament immédiatement avant ou pendant un petit-déjeuner substantiel ou - si le patient ne prend pas de petit-déjeuner - immédiatement avant ou pendant le premier repas principal. Les comprimés sont à avaler entiers avec un peu de liquide.

L'oubli d'une dose ne doit jamais être compensé par la prise d'une dose plus élevée.

Si le patient présente une réaction hypoglycémique après la prise d'un comprimé de ce médicament un traitement par régime seul peut éventuellement être envisagé chez ce patient.

Les besoins peuvent diminuer au cours du traitement, l'amélioration du contrôle glycémique entraînant une plus grande sensibilité à l'insuline. Afin de diminuer le risque d'hypoglycémie, une diminution de la posologie ou une interruption du traitement peut alors être envisagée.

Une modification de la posologie peut être également nécessaire dans les cas suivants : modification du poids du patient, modification du mode de vie, apparition de facteurs susceptibles d'augmenter les risques d'hypoglycémie ou d'hyperglycémie.

  • Relais d'un autre antidiabétique oral par ce médicament

Le relais d'un antidiabétique oral par ce médicament peut généralement être envisagé.

Pour le passage àce médicament, la posologie et la demi-vie de l'antidiabétique précédent doivent être pris en compte.

Dans certains cas, en particulier avec les antidiabétiques à demi-vie longue (ex : chlorpropamide), une fenêtre thérapeutique de quelques jours peut s'avérer nécessaire afin d'éviter un effet additif des deux produits, risquant d'entraîner une hypoglycémie.

Lors de ce relais, il est recommandé de suivre la même procédure que lors de l'instauration d'un traitement par glimepiride, c'est-à-dire de commencer à la posologie de 1 mg/jour, puis augmenter la posologie par paliers successifs en fonction des résultats métaboliques.

  • Relais de l'insuline par ce médicament

Dans des cas exceptionnels chez des patients diabétiques de type 2 équilibrés par l'insuline, un relais par ce médicament peut être indiqué.

Ce relais doit être réalisé sous stricte surveillance médicale.

  • Populations particulières
  • Patients avec insuffisance rénale ou hépatique:

Cf. rubrique "Contre-indications".

  • Enfants et adolescents:

Il n'y a pas de données disponibles sur l'utilisation du glimépiride chez les patients de moins de 8 ans. Chez les enfants de 8 à 17 ans, les données sur l'utilisation du glimépiride en monothérapie sont limitées (Cf. rubriques "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques").

L'utilisation du glimépiride n'est pas recommandée dans la population pédiatrique étant donné l'absence de données suffisantes de tolérance et d'efficacité.