Gonapeptyl (triptoréline)

Médicaments à base de triptoréline :

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser gonapeptyl ?

  • Dans les formes localement avancees

  • Dans les formes metastatiques

  • Chez l'homme

  • Administrer en per operatoire

  • Dans les formes symptomatiques

  • Chez la femme

  • Traiter apres confirmation du diagnostic

  • En alternative a une autre therapeutique

  • Dans les formes symptomatiques

  • Chez la femme

  • Dans les formes averees

  • En cas de puberte du garcon avant 10 ans

  • En cas de puberte de fille avant 9 ans

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de gonapeptyl ?

  • Allaitement

  • Grossesse

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite busereline
    • Hypersensibilite cetrorelix
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite degarelix
    • Hypersensibilite ganirelix
    • Hypersensibilite gonadoreline
    • Hypersensibilite gosereline
    • Hypersensibilite leuproreline
    • Hypersensibilite lhrh gnrh et analogues
    • Hypersensibilite nafareline
    • Hypersensibilite propyleneglycol derives
    • Hypersensibilite triptoreline
    • Alcoolisme chronique

    • Arythmie cardiaque

      • Espace qt allonge
      • Espace qt allonge antecedent familial
      • Espace qt allonge congenital
      • Trt par med augmentant intervalle qt
    • Atteinte cardiovasculaire

    • Autre traitement en cours

      • Trt par anticonvulsivant
      • Trt par corticoide
    • Compression medullaire

    • Denutrition

    • Depression

    • Diabete autre

    • Diabete type i

    • Diabete type ii

    • Exposition a une temperature extreme

    • Femme

    • Femme en age de procreer

    • Fibrome uterin

    • Homme

    • Insuffisance renale aigue

    • Intervention chirurgicale

      • Orchidectomie
    • Malnutrition

    • Metastase

      • Metastase vertebrale
      • Orchidectomie
    • Obstacle voies urinaires excretrices

    • Osteoporose

      • Osteoporose antecedent familial
      • Osteoporose induite par corticoides
    • Quel que soit le terrain

    • Tabagisme

    • Tumeur cerebrale

      • Tumeur cerebrale evolutive
    • Alcoolisme chronique

    • Arythmie cardiaque

      • Espace qt allonge
      • Espace qt allonge antecedent familial
      • Espace qt allonge congenital
      • Trt par med augmentant intervalle qt
    • Atteinte cardiovasculaire

    • Autre traitement en cours

      • Trt par anticonvulsivant
      • Trt par corticoide
    • Compression medullaire

    • Denutrition

    • Depression

    • Diabete autre

    • Diabete type i

    • Diabete type ii

    • Exposition a une temperature extreme

    • Femme

    • Femme en age de procreer

    • Fibrome uterin

    • Homme

    • Insuffisance renale aigue

    • Intervention chirurgicale

      • Orchidectomie
    • Malnutrition

    • Metastase

      • Metastase vertebrale
      • Orchidectomie
    • Obstacle voies urinaires excretrices

    • Osteoporose

      • Osteoporose antecedent familial
      • Osteoporose induite par corticoides
    • Quel que soit le terrain

    • Tabagisme

    • Tumeur cerebrale

      • Tumeur cerebrale evolutive
    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de gonapeptyl ?

    SEVERE(S)
    • asat modification
    • atteinte hepatique
    • bilirubine modification
    • diabete
    • diminution de tolerance au glucose
    • hypercalcemie
    • hyperglycemie
    • hyperlipidemie
    • hypoglycemie
    • phosphatase alcaline modification
    • purpura
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • adenome hypophysaire
    • anaphylaxie
    • asthenie
    • bronchospasme asthme
    • choc anaphylactique
    • compression medullaire
    • dorsalgie
    • douleur tumorale
    • eosinophilie
    • eruption cutanee
    • hematurie
    • irritation nasale
    • myasthenie
    • oedeme de quincke angioedeme
    • oedeme des membres inferieurs
    • oedeme peripherique
    • paresthesie
    • reaction allergique
    • thrombose veineuse
    • trouble urinaire
    MODERE(S)
    • acces maniaque
    • alat modification
    • amaigrissement
    • anemie
    • anomalie appareil genital
    • anorexie
    • anxiete
    • appetit augmentation
    • appetit perte
    • arythmie
    • atteinte genito urinaire
    • atteinte renale
    • brulure locale
    • cauchemar
    • cephalee
    • colite
    • collapsus cardiovasculaire
    • confusion mentale
    • constipation
    • convulsion
    • depression
    • diarrhee
    • distension abdominale
    • douleur
    • douleur locale au point dinjection
    • dysgueusie
    • dyspepsie
    • ecchymoses
    • electrocardiogramme modification
    • epistaxis
    • eructation
    • eruption maculo papuleuse
    • erytheme
    • euphorie
    • flatulence meteorisme
    • fragilite emotionnelle
    • gamma gt modification
    • gastrite
    • goutte
    • hematome
    • hemorragie cerebrale
    • humeur trouble
    • hypercholesterolemie
    • hypercreatininemie
    • hyperprolactinemie
    • hypertriglyceridemie
    • hyperuremie hyperazotemie
    • hyperuricemie
    • hypoesthesie
    • incontinence urinaire
    • induration
    • infarctus du myocarde
    • infection renale
    • inflammation locale au point dinjection
    • insomnie
    • insuffisance cardiaque
    • irritabilite
    • ischemie
    • ischemie myocardique
    • lactico deshydrogenase modification
    • lymphadenopathie
    • lymphocytose
    • marche trouble
    • memoire trouble
    • mouvement anormal
    • nausee vomissement
    • necrose cutanee
    • oedeme cutane
    • picotement
    • prise ponderale
    • prostate trouble
    • prurit
    • reaction locale au point dinjection
    • reflux gastro oesophagien
    • saignement hemorragie
    • secheresse buccale
    • sommeil trouble
    • somnolence diurne
    • syncope
    • tenesme
    • thrombocytose
    • thromboembolie
    • thrombophlebite
    • tremblement
    • trouble psychocomportemental
    • ulcere cutane
    • uretrite
    • urticaire
    • vertige etourdissement
    MINEUR(S) OU MODERE(S)
    • acne
    • acouphene bourdonnement doreille
    • alopecie
    • amblyopie
    • amenorrhee
    • arthralgie
    • arthropathie
    • atteinte vasculaire de la retine
    • augmentation du volume mammaire
    • augmentation volume tumoral
    • bouffee vasomotrice
    • champ visuel anomalie
    • cheveux alteration
    • conjonctivite
    • crampe musculaire
    • creatine kinase modification
    • demineralisation osseuse
    • douleur abdominale
    • douleur cervicale
    • douleur des extremites
    • douleur mammaire
    • douleur oculaire
    • douleur osseuse
    • douleur pelvienne
    • douleur testiculaire
    • dysmenorrhee
    • dyspareunie
    • dyspnee
    • dysurie
    • ejaculation trouble
    • erection trouble
    • faiblesse musculaire
    • fievre
    • flush
    • fracture osseuse
    • frisson
    • gene oculaire
    • gynecomastie
    • hemorragie uro genitale
    • hirsutisme
    • hyperphosphoremie hyperphosphatemie
    • hyperstimulation ovarienne
    • hypersudation
    • hypertension arterielle
    • hypertension hypertonie oculaire
    • hypertrophie ovarienne
    • hypotension arterielle
    • hypotonie musculaire
    • impuissance
    • infection urinaire
    • kyste ovarien
    • lethargie
    • leucorrhee
    • libido trouble
    • malaise lipothymie
    • mastodynie
    • menorragie
    • metrorragie
    • miction trouble
    • myalgie
    • nycturie
    • oedeme papillaire
    • oligurie
    • onychoclasie ongles cassants
    • osteolyse
    • osteoporose
    • palpitations
    • pilosite modification
    • pollakiurie
    • raideur articulaire
    • retention durine
    • rhinite
    • saignement vaginal
    • seborrhee
    • secheresse cutanee
    • secheresse muqueuse
    • secheresse oculaire
    • secheresse vaginale
    • sterilite secondaire
    • sueurs nocturnes
    • tension mammaire
    • testicule modification de la taille
    • testosterone modification
    • trouble sexuel
    • vaginite
    • vision alteration
    • vision floue
    MINEUR(S)
    • douleur oppression thoracique
    • douleur perineale
    • eczema
    • equilibre trouble
    • oedeme
    • pharyngite
    • phlyctene vesicule
    • photosensibilisation medicamenteuse
    • sinusite
    • syndrome grippal
    • toux
    • toxidermie bulleuse pemphigus
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      GONAPEPTYL 3,75 mg, poudre et solvant pour suspension injectable à libération prolongée en seringues pré-remplies

      1 seringue(s) préremplie(s) en verre - 1 seringue(s) préremplie(s) en verre de 1 ml

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 109,68
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de gonapeptyl ?

      Ce médicament doit être utilisé sous la stricte surveillance d'un spécialiste, disposant des moyens appropriés pour une surveillance régulière de la réponse.

      Il est important que la forme à libération prolongée soit injectée en respectant strictement les instructions figurant dans la rubrique "Instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination".

      Après la reconstitution, la suspension doit être injectée immédiatement.

      • Hommes

      Toutes les quatre semaines, injecter le contenu d'une seringue, soit l'équivalent de 3,75 mg de triptoréline. Pour supprimer en permanence les taux de testostérone, il est important de respecter le rythme d'administration d'une fois toutes les 4 semaines.

      • Populations particulières de patients
      • Il est inutile d'ajuster la dose chez le sujet âgé.
      • D'après les données actuelles, il n'est pas nécessaire de réduire la dose ou d'espacer les injections chez les patients atteints d'insuffisance rénale.
      • Durée d'administration

      Ce médicament est habituellement administré en traitement au long cours.

      Ce médicament doit être utilisé sous la stricte surveillance d'un spécialiste, disposant des moyens appropriés pour une surveillance régulière de la réponse.

      Il est important que la forme à libération prolongée soit injectée en respectant strictement les instructions figurant dans la rubrique "Instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination".

      Après la reconstitution, la suspension doit être injectée immédiatement.

      • Femmes
      • Fibromes utérins et endométriose :

      Toutes les quatre semaines, injecter le contenu d'une seringue, soit l'équivalent de 3,75 mg de triptoréline. Le traitement doit débuter dans les 5 premiers jours du cycle.

      • Populations particulières de patients
      • Il est inutile d'ajuster la dose chez le sujet âgé.
      • D'après les données actuelles, il n'est pas nécessaire de réduire la dose ou d'espacer les injections chez les patients atteints d'insuffisance rénale.
      • Durée d'administration

      La durée du traitement dépend du degré de gravité initial de l'endométriose et de l'évolution de ses manifestations cliniques (fonctionnelles et anatomiques) et de l'évolution du volume des fibromes utérins, déterminée par échographie pendant le traitement. Normalement, le résultat optimal est obtenu après 3 ou 4 injections.

      En raison de ses effets potentiels sur la densité osseuse, la durée du traitement ne devra pas dépasser 6 mois (cf. "Mises en garde et précautions d'emploi").

      Ce produit doit être utilisé sous la stricte surveillance d'un spécialiste, disposant des moyens appropriés pour une surveillance régulière de la réponse.

      Le traitement des enfants par la triptoréline doit être réalisé sous la responsabilité d'un pédiatre endocrinologue ou d'un pédiatre ou d'un endocrinologue ayant l'expérience du traitement de la puberté précoce centrale.

      Il est important que la forme à libération prolongée soit injectée en respectant strictement les instructions figurant dans la rubrique "Instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination".

      Après la reconstitution, la suspension doit être injectée immédiatement.

      • Enfants

      En début de traitement, la posologie doit être déterminée en fonction du poids ; une injection de triptoréline aux jours 0, 14 et 28, puis une injection toutes les 4 semaines. En cas d'effet insuffisant, les injections peuvent être répétées toutes les trois semaines.

      La posologie sera en fonction du poids corporel : pour les enfants de moins de 20 kg, injecter 1,875 mg (une demi dose).

      • Populations particulières de patients
      • D'après les données actuelles, il n'est pas nécessaire de réduire la dose ou d'espacer les injections chez les patients atteints d'insuffisance rénale.
      • Durée d'administration

      Le traitement doit être interrompu dès qu'une maturation osseuse correspondant à l'âge de plus de 12 ans chez les filles et de plus de 13 ans chez les garçons est obtenue.

      Ce médicament doit être utilisé sous la stricte surveillance d'un spécialiste, disposant des moyens appropriés pour une surveillance régulière de la réponse.

      Le traitement des enfants par la triptoréline doit être réalisé sous la responsabilité d'un pédiatre endocrinologue ou d'un pédiatre ou d'un endocrinologue ayant l'expérience du traitement de la puberté précoce centrale.

      Il est important que la forme à libération prolongée soit injectée en respectant strictement les instructions figurant dans la rubrique "Instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination".

      Après la reconstitution, la suspension doit être injectée immédiatement.

      • Enfants

      En début de traitement, la posologie doit être déterminée en fonction du poids ; une injection de triptoréline aux jours 0, 14 et 28, puis une injection toutes les 4 semaines. En cas d'effet insuffisant, les injections peuvent être répétées toutes les trois semaines.

      La posologie sera en fonction du poids corporel : entre 20 et 30 kg, injecter 2,5 mg (2/3 de dose).

      • Populations particulières de patients
      • D'après les données actuelles, il n'est pas nécessaire de réduire la dose ou d'espacer les injections chez les patients atteints d'insuffisance rénale.
      • Durée d'administration

      Le traitement doit être interrompu dès qu'une maturation osseuse correspondant à l'âge de plus de 12 ans chez les filles et de plus de 13 ans chez les garçons est obtenue.

      Ce médicament doit être utilisé sous la stricte surveillance d'un spécialiste, disposant des moyens appropriés pour une surveillance régulière de la réponse.

      Le traitement des enfants par la triptoréline doit être réalisé sous la responsabilité d'un pédiatre endocrinologue ou d'un pédiatre ou d'un endocrinologue ayant l'expérience du traitement de la puberté précoce centrale.

      Il est important que la forme à libération prolongée soit injectée en respectant strictement les instructions figurant dans la rubrique "Instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination".

      Après la reconstitution, la suspension doit être injectée immédiatement.

      • Enfants

      En début de traitement, la posologie doit être déterminée en fonction du poids ; une injection de triptoréline aux jours 0, 14 et 28, puis une injection toutes les 4 semaines. En cas d'effet insuffisant, les injections peuvent être répétées toutes les trois semaines.

      La posologie sera en fonction du poids corporel : si le poids corporel dépasse 30 kg, injecter 3,75 mg de triptoréline (dose complète).

      • Populations particulières de patients
      • D'après les données actuelles, il n'est pas nécessaire de réduire la dose ou d'espacer les injections chez les patients atteints d'insuffisance rénale.
      • Durée d'administration

      Le traitement doit être interrompu dès qu'une maturation osseuse correspondant à l'âge de plus de 12 ans chez les filles et de plus de 13 ans chez les garçons est obtenue.