Informations générales

Indications

Contre-indications

Interactions

Effets indésirables

Grossesse et allaitement

Liste des médicaments

Posologie

Hemi-daonil (glibenclamide)

Médicaments à base de glibenclamide :

Hemi-daonil (glibenclamide)

Informations générales

Indications

  • Associer a un regime adapte

  • En cas d'echec du regime

  • Chez l'adulte

Contre-indications

Contre-indication absolue

Utilisation déconseillée

Précautions d'emploi

Mise en garde

  • Acidose

    • Acidocetose
    • Diabete acidocetosique
  • Allaitement

  • Autre traitement en cours

    • Trt par miconazole
  • Coma

    • Coma diabetique acidocetosique
    • Pre-coma diabetique
  • Diabete type i

  • Enfant

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale severe
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Porphyrie cutanee

  • Porphyrie hepatique

    • Porphyrie hepatique maladie
  • Anomalie metabolisme galactose

  • Autre traitement en cours

    • Trt par danazol
    • Trt par med contenant de l'alcool
    • Trt par phenylbutazone
  • Deficit en lactase

  • Deficit gluc 6 phosphate deshydrogenase

  • Regime sans galactose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Exposition a une temperature extreme

  • Intervention chirurgicale

  • Activite physique

    • Activite physique intense
  • Alteration de l'etat general

  • Angor

  • Anxiete

  • Arythmie cardiaque

  • Deficit gluc 6 phosphate deshydrogenase

  • Denutrition

  • Fievre

  • Hypertension arterielle

  • Infection

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
  • Insuffisance hypophysaire

  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale legere
    • Insuffisance renale moderee
  • Insuffisance surrenalienne

  • Interaction d'origine alimentaire

    • Ingestion d'alcool
  • Malnutrition

  • Quel que soit le terrain

  • Regime hypocalorique

  • Sujet age

  • Tachycardie

  • Traumatisme

  • Trouble conduite alimentaire

Interactions

Précautions d'emploi

Mise en garde

Pas de résultat

Il n'existe aucune interaction pour ce médicament.

Effets indésirables

Fréquents

Rares

Fréquence indéterminée

fréquent (> 1%)
  • agitation
  • agressivite
  • angor
  • anorexie
  • anxiete
  • aphasie
  • appetit augmentation
  • arythmie
  • asthenie
  • bradycardie
  • cephalee
  • coma
  • concentration baisse
  • confusion mentale
  • constipation
  • convulsion
  • delire
  • depression
  • diarrhee
  • distension abdominale
  • douleur abdominale
  • dysgueusie
  • dyspepsie
  • effet antabuse
  • epigastralgie
  • faiblesse musculaire
  • hypersudation
  • hypertension arterielle
  • hypoglycemie
  • impuissance
  • malaise lipothymie
  • nausee vomissement
  • palpitations
  • paresthesie
  • sommeil trouble
  • somnolence diurne
  • syncope
  • tachycardie
  • tachypnee
  • tremblement
  • vertige etourdissement
  • vigilance trouble
  • vision alteration
  • vision floue
rare (< 1%)
  • accommodation trouble
  • agranulocytose
  • alat modification
  • alopecie
  • anaphylaxie
  • anemie
  • anemie hemolytique
  • aplasie medullaire
  • asat modification
  • atteinte hepatique
  • bilirubine modification
  • bronchospasme asthme
  • choc anaphylactique
  • choc cardiogenique
  • cholestase
  • collapsus cardiovasculaire
  • cytolyse hepatique
  • dress syndrome
  • dyspnee
  • eczema
  • eosinophilie
  • eruption cutanee
  • eruption maculo papuleuse
  • erytheme
  • erytheme maculaire
  • erytheme noueux
  • erytheme polymorphe
  • erythrodermie dermatite exfoliative
  • gamma gt modification
  • hemolyse
  • hepatite
  • hormone antidiuretique modification
  • hypercreatininemie
  • hyperuremie hyperazotemie
  • hyponatremie
  • hypoplasie medullaire
  • hypotension arterielle
  • ictere
  • insuffisance hepatique
  • lactico deshydrogenase modification
  • leucopenie
  • lyell syndrome necrolyse epidermique toxique net
  • neutropenie
  • oedeme de quincke angioedeme
  • pancytopenie
  • phosphatase alcaline modification
  • photosensibilisation medicamenteuse
  • porphyrie
  • prise ponderale
  • prurit
  • purpura
  • reaction allergique
  • stevens johnson syndrome
  • thrombocytopenie
  • toxidermie bulleuse pemphigus
  • urticaire
  • vascularite
Fréquence non précisée
  • conscience trouble
  • coordination trouble
  • neurotoxicite
  • paleur

Grossesse et allaitement

    • Aspect malformatif
      • Les données publiées chez les femmes enceintes exposées au glibenclamide au 1er trimestre sont peu nombreuses, mais aucun effet malformatif n’est retenu à ce jour.
      • Le glibenclamide n’est pas tératogène chez l’animal.
    • Passage placentaire
      • Le glibenclamide passe le placenta avec une grande variabilité interindividuelle.
    • Aspect fœtal et néonatal
      • Aux 2ème et 3ème trimestres, plusieurs milliers de patientes ont été traitées par glibenclamide essentiellement pour diabète gestationnel.
      • Chez les nouveau-nés, des hypoglycémies néonatales (peu sévères pour la grande majorité) et des macrosomies ont été retrouvées.

Liste des présentations disponibles

  • HEMI-DAONIL 2,5 mg, comprimé sécable

    3 plaquette(s) thermoformée(s) PVC aluminium de 20 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 3,53

    Posologie

    Réservé à l'adulte.

    Comme pour tout agent hypoglycémiant, les posologies doivent être adaptées à chaque cas particulier.

    En cas de déséquilibre glycémique transitoire, une courte période d'administration du produit peut être suffisante, chez un patient habituellement bien équilibré par le régime.

    • Sujet de moins de 65 ans

    • Dose initiale La dose initiale recommandée est de 1/2 comprimé par jour administré avant le petit déjeuner.

    • Paliers Les ajustements de posologie se font habituellement par paliers de 1/2 comprimé en fonction de la réponse glycémique en répartissant les doses avant les 2 ou 3 principaux repas. Plusieurs jours au moins doivent séparer chaque palier de dose.

    • Traitement d'entretien La posologie maximale est de 15 mg de glibenclamide.

    Si nécessaire, le relais peut être pris par le dosage 5 mg.

    • Sujet à risque

    • Chez les autres patients à risque (autres que sujet âgé de plus de 65 ans) Chez le patient dénutri ou présentant une altération marquée de l'état général, ou dont la ration calorique est irrégulière et chez les patients présentant une insuffisance rénale ou hépatique, le traitement doit être instauré à la dose la plus faible et les paliers posologiques doivent être scrupuleusement respectés, de façon à éviter les réactions hypoglycémiques (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Chez les patients recevant d'autres hypoglycémiants oraux Comme pour tout sulfonylurée, ce médicament peut prendre le relais d'un traitement antidiabétique sans période de transition. Lors du passage d'un sulfamide hypoglycémiant à demi-vie plus longue (comme le chlorpropamide) à ce médicament, les patients seront attentivement suivis (pendant plusieurs semaines) afin d'éviter la survenue d'une hypoglycémie, en raison de la possibilité de chevauchement des effets thérapeutiques.