Hypnomidate (étomidate)

Médicaments à base de étomidate :

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Etomidate

  • Dosages

    2 mg/ml

  • Formes galéniques

    solution injectable

  • Classe Thérapeutique

    N01AX - AUTRES ANESTHESIQUES GENERAUX

Illustration indications

Indications - Quand utiliser hypnomidate ?

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Traiter en milieu hospitalier

  • Traiter en milieu hospitalier

  • Traiter en milieu hospitalier

  • En cas d'intervention peu douloureuse

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de hypnomidate ?

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite etomidate
    • Hypersensibilite propyleneglycol derives
  • Porphyrie cutanee

  • Porphyrie hepatique

    • Porphyrie hepatique maladie
  • Autre traitement en cours

    • Trt par med contenant de l'alcool
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Ingestion d'alcool
  • Autre traitement en cours

    • Trt par derive morphinique
    • Trt par neuroleptique
    • Trt par sedatif
  • Cirrhose

  • Dysfonctionnement surrenalien

  • Intervention chirurgicale

    • Intervention chirurgicale longue duree
  • Quel que soit le terrain

  • Stress

  • Sujet age

  • Type particulier de traitement

    • Traitement prolonge
    • Traitement repete
  • Hypotension arterielle

  • Patient a risque/fragilise

  • Quel que soit le terrain

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de hypnomidate ?

SEVERE(S)
  • apnee
  • depression respiratoire
  • desorientation spatio temporelle
  • respiration trouble
  • reveil retard
  • sifflement pulmonaire
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • anaphylaxie
  • bronchospasme asthme
  • choc anaphylactique
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • laryngospasme
  • reaction allergique
  • stevens johnson syndrome
  • urticaire
MODERE(S)
  • arret cardiaque
  • arythmie
  • bloc auriculo ventriculaire
  • bradycardie
  • collapsus cardiovasculaire
  • convulsion
  • cortisol trouble
  • crampe musculaire
  • douleur locale au point dinjection
  • dyskinesie
  • extrasystole
  • hoquet
  • hypertension arterielle
  • hypertonie musculaire
  • hypocortisolemie
  • hypotension arterielle
  • insuffisance surrenalienne
  • mouvement anormal
  • myoclonie
  • nystagmus
  • raideur musculaire
  • thrombophlebite
  • thrombose veineuse
  • toux
  • trismus
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • nausee vomissement
  • sialorrhee
MINEUR(S)
  • bouffee vasomotrice
  • sensation ebrieuse
  • somnolence diurne
  • vertige etourdissement
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    HYPNOMIDATE 2 mg/ml, solution injectable

    5 ampoule(s) en verre de 10 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de hypnomidate ?

    Ce médicament ne doit être administré que par des médecins spécialisés en anesthésie-réanimation ou en médecine d'urgence et familiarisés avec l'utilisation des anesthésiques, ou sous leur contrôle, et disposant de tout le matériel d'anesthésie-réanimation nécessaire. Les recommandations des sociétés savantes concernées doivent être respectées, notamment en cas d'utilisation en situation extra-hospitalière (situation d'urgence ou transport médicalisé). Ne pas injecter plus de 3 ampoules (30 ml).

    Chez l'adulte : . induction : 0,25 à 0,40 mg/kg ;

    La dose d'étomidate sera réduite chez : . l'insuffisant hépatique, . le malade susceptible d'avoir un débit cardiaque abaissé, . ou les patients ayant reçu des neuroleptiques, des morphiniques ou des agents sédatifs.

    Ce médicament ne doit être administré que par des médecins spécialisés en anesthésie-réanimation ou en médecine d'urgence et familiarisés avec l'utilisation des anesthésiques, ou sous leur contrôle, et disposant de tout le matériel d'anesthésie-réanimation nécessaire. Les recommandations des sociétés savantes concernées doivent être respectées, notamment en cas d'utilisation en situation extra-hospitalière (situation d'urgence ou transport médicalisé).

    Chez l'adulte :

    • induction : 0,25 à 0,40 mg/kg,

    Chez l'enfant de moins de 15 ans : Il peut être nécessaire d'augmenter la posologie. Une dose de 30 % supérieure à la dose utilisée chez l'adulte est parfois nécessaire pour obtenir une profondeur et une durée du sommeil égales à celles obtenues chez l'adulte.

    La dose d'étomidate sera réduite chez :

    • l'insuffisant hépatique,
    • le malade susceptible d'avoir un débit cardiaque abaissé,
    • ou les patients ayant reçu des neuroleptiques, des morphiniques ou des agents sédatifs.

    Ce médicament ne doit être administré que par des médecins spécialisés en anesthésie-réanimation ou en médecine d'urgence et familiarisés avec l'utilisation des anesthésiques, ou sous leur contrôle, et disposant de tout le matériel d'anesthésie-réanimation nécessaire. Les recommandations des sociétés savantes concernées doivent être respectées, notamment en cas d'utilisation en situation extra-hospitalière (situation d'urgence ou transport médicalisé).

    Chez l'enfant de moins de 15 ans : Il peut être nécessaire d'augmenter la posologie. Une dose de 30 % supérieure à la dose utilisée chez l'adulte est parfois nécessaire pour obtenir une profondeur et une durée du sommeil égales à celles obtenues chez l'adulte.

    La dose d'étomidate sera réduite chez :

    • l'insuffisant hépatique,
    • le malade susceptible d'avoir un débit cardiaque abaissé,
    • ou les patients ayant reçu des neuroleptiques, des morphiniques ou des agents sédatifs.

    Ce médicament ne doit être administré que par des médecins spécialisés en anesthésie-réanimation ou en médecine d'urgence et familiarisés avec l'utilisation des anesthésiques, ou sous leur contrôle, et disposant de tout le matériel d'anesthésie-réanimation nécessaire. Les recommandations des sociétés savantes concernées doivent être respectées, notamment en cas d'utilisation en situation extra-hospitalière (situation d'urgence ou transport médicalisé).

    Chez les sujets âgés : une dose unique de 0,15 à 0,20 mg/kg est recommandée. La dose pourra être ajustée selon les effets (cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").