Hyqvia (immunoglobuline humaine)

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    100 mg/ml

  • Formes galéniques

    soution pour perfusion par voie sous-cutanée

  • Classe Thérapeutique

    J06BA - IMMUNOGLOBULINES HUMAINES POLYVALENTES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser hyqvia ?

  • Traitement substitutif

  • En cas production defaillante d'anticorps

  • Chez l'adulte

  • Chez le sujet age

  • Chez l'adolescent

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson

  • Chez le nouveau-ne

  • Traitement substitutif

  • En cas d'echec a une autre therapeutique

  • En cas de contre-indication a autre trt

  • En cas hypogammaglobulinemie

  • En cas infections a repetition

  • Chez l'adulte

  • Chez le sujet age

  • Chez l'adolescent

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson

  • Chez le nouveau-ne

  • Traitement substitutif

  • En cas hypogammaglobulinemie

  • En cas infections a repetition

  • Chez l'adulte

  • Chez le sujet age

  • Chez l'adolescent

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson

  • Chez le nouveau-ne

  • Traitement substitutif

  • En cas hypogammaglobulinemie

  • Chez l'adulte

  • Chez le sujet age

  • Chez l'adolescent

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson

  • Chez le nouveau-ne

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de hyqvia ?

  • Hemophilie

  • Hypersensibilite

    • Deficit en immunoglobuline a
    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite hyaluronidase
    • Hypersensibilite immunoglobuline humaine
  • Mode d'administration particulier

    • Voie intramusculaire
    • Voie intravasculaire
    • Voie intraveineuse
  • Thrombopenie

    • Thrombopenie severe
  • Trouble de l'hemostase

  • Trouble de la coagulation

    • Arteriopathie

    • Diabete autre

    • Diabete type i

    • Diabete type ii

    • Examen laboratoire interference

      • Detection beta d glucanes
      • Dosage haptoglobine
      • Interaction avec examens de laboratoire
      • Numeration reticulocytes
      • Test de coombs
    • Exposition a une temperature extreme

    • Hypertension arterielle

    • Hypovolemie

    • Immunisation

      • Deficit en immunoglobuline a
      • Titre d'anticorps
    • Maladie thromboembolique

    • Maladie vasculaire ischemique

    • Maladie vasculaire obliterante

    • Obesite

    • Polyglobulie

    • Quel que soit le terrain

    • Regime hyposode strict

    • Sujet age

    • Sujet immobilise

    • Thrombose

    • Arteriopathie

    • Diabete autre

    • Diabete type i

    • Diabete type ii

    • Examen laboratoire interference

      • Detection beta d glucanes
      • Dosage haptoglobine
      • Interaction avec examens de laboratoire
      • Numeration reticulocytes
      • Test de coombs
    • Exposition a une temperature extreme

    • Hypertension arterielle

    • Hypovolemie

    • Immunisation

      • Deficit en immunoglobuline a
      • Titre d'anticorps
    • Maladie thromboembolique

    • Maladie vasculaire ischemique

    • Maladie vasculaire obliterante

    • Obesite

    • Polyglobulie

    • Quel que soit le terrain

    • Regime hyposode strict

    • Sujet age

    • Sujet immobilise

    • Thrombose

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de hyqvia ?

    SEVERE(S)
    • accident vasculaire cerebral
    • anaphylaxie
    • anemie
    • anemie hemolytique
    • angor
    • anticorps apparition
    • apnee
    • arret cardiaque
    • atteinte cardiovasculaire
    • bouffee vasomotrice
    • bronchospasme asthme
    • choc anaphylactique
    • convulsion
    • cyanose
    • depression respiratoire
    • douleur angineuse
    • douleur locale au point dinjection
    • douleur oppression thoracique
    • dyspnee
    • ecchymoses
    • embolie pulmonaire
    • encephalopathie
    • eruption cutanee
    • erytheme
    • hematocrite modification
    • hematome
    • hemolyse
    • induration
    • infarctus du myocarde
    • inflammation locale au point dinjection
    • insuffisance respiratoire
    • ischemie
    • leucopenie
    • lymphadenopathie
    • lymphocytose
    • lymphoedeme
    • lymphopenie
    • meningite aseptique
    • neutropenie
    • oedeme
    • oedeme aigu du poumon
    • oedeme de quincke angioedeme
    • oedeme facial
    • oedeme peripherique
    • oedeme pulmonaire
    • paleur
    • palpitations
    • pancytopenie
    • photosensibilisation medicamenteuse
    • prurit
    • purpura
    • raideur de la nuque
    • reaction locale au point dinjection
    • refroidissement des extremites
    • reticulocytose
    • tachycardie
    • thromboembolie
    • thrombophlebite
    • thrombose arterielle
    • thrombose veineuse
    • transmission agents infectieux
    • trouble vasculaire peripherique
    • ulcere cutane
    • urticaire
    • vascularite
    • veinite
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • acne
    • alopecie
    • anurie
    • dermatite
    • desquamation
    • douleur renale
    • eczema
    • eruption maculo papuleuse
    • erytheme polymorphe
    • erythrodermie dermatite exfoliative
    • hydronephrose
    • hypercreatininemie
    • hyperuremie hyperazotemie
    • hypervolemie
    • insuffisance renale aigue
    • insuffisance renale chronique
    • lyell syndrome
    • manifestation cutanee
    • necrose tubulaire renale
    • oligurie
    • proteinurie
    • psoriasis
    • retention durine
    • stevens johnson syndrome
    • surcharge circulatoire
    • syndrome lupique
    • toxidermie bulleuse pemphigus
    • tubulopathie renale
    • vitesse sedimentation modification
    MODERE(S)
    • alat modification
    • amaigrissement
    • arthralgie
    • asat modification
    • asthenie
    • atteinte hepatique
    • bilirubine modification
    • bradycardie
    • cephalee
    • cholestase
    • coma
    • conscience trouble
    • creatine kinase modification
    • cytolyse hepatique
    • diarrhee
    • distension abdominale
    • dorsalgie
    • douleur
    • douleur abdominale
    • douleur auriculaire otalgie
    • douleur cervicale
    • douleur pharyngolaryngee
    • dysesthesie
    • fievre
    • flush
    • frisson
    • gamma gt modification
    • hematurie
    • hepatite
    • hyperactivite
    • hypersudation
    • hypertension arterielle
    • hypotension arterielle
    • hypothermie
    • ictere
    • infection des voies respiratoires
    • lactico deshydrogenase modification
    • laryngite
    • lethargie
    • malaise lipothymie
    • myalgie
    • nausee vomissement
    • paresthesie
    • pharyngite
    • phosphatase alcaline modification
    • raideur articulaire
    • raideur musculaire
    • reaction allergique
    • rhinite
    • somnolence diurne
    • sueurs nocturnes
    • syncope
    • syndrome grippal
    • temperature perception trouble
    • toux
    • tremblement
    • vasodilatation peripherique
    • vertige etourdissement
    MINEUR(S) OU MODERE(S)
    • anisocytose
    • hemoglobine modification
    • thrombocytopenie
    • thrombocytose
    MINEUR(S)
    • crampe musculaire
    • douleur des extremites
    • douleur osseuse
    • faiblesse musculaire
    • myoclonie
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      HYQVIA 100 mg/ml, soution pour perfusion par voie sous-cutanée

      1 flacon(s) en verre de 25 ml - 1 flacon(s) en verre de 1,25 ml

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de hyqvia ?

      Le traitement substitutif doit être instauré et surveillé par un médecin expérimenté dans la prise en charge des déficits immunitaires.

      • Posologie

      La posologie et le schéma posologique dépendent de l'indication thérapeutique.

      • Traitement substitutif Le médicament doit être administré par voie sous-cutanée.

      Dans le traitement substitutif, la posologie peut être adaptée à chaque patient en fonction des paramètres pharmacocinétiques et de la réponse clinique. Les schémas posologiques suivants sont donnés à titre indicatif.

      • Patients naïfs de traitement par immunoglobuline La dose requise pour atteindre un taux résiduel d'Ig de 6 grammes/litre est de l'ordre de 0,4 à 0,8 gramme/kg de poids corporel par mois. L'intervalle entre deux administrations nécessaire pour maintenir un taux d'équilibre varie entre 2 et 4 semaines.

      Le taux résiduel doit être mesuré et évalué en association avec l'apparition d'infections. Pour réduire la fréquence des infections, il peut être nécessaire d'augmenter les doses afin d'atteindre un taux résiduel plus élevé (> 6 grammes/lire).

      A l'initiation du traitement, il est recommandé que les intervalles de traitement qui séparent les premières perfusions soient progressivement allongés en commençant par une dose toutes les semaines jusqu'à atteindre une dose toutes les 3 ou 4 semaines. La dose mensuelle cumulative d'Ig à 10 % doit être divisée en doses par semaine, deux semaines, etc. en fonction des intervalles de traitement prévus pour cette Ig SC.

      • Patients précédemment traités par immunoglobuline par voie intraveineuse Chez les patients qui passent directement de l'administration d'immunoglobuline par voie intraveineuse au traitement par cette Ig SC ou dont on connaît la dose d'immunoglobuline précédemment administrée par voie intraveineuse, le médicament doit être administré à la même dose et à la même fréquence que leur traitement précédent par immunoglobuline par voie intraveineuse. Si les patients suivaient antérieurement un schéma posologique de 3 semaines, il est possible de porter l'intervalle à 4 semaines en administrant les mêmes équivalents hebdomadaires.

      • Patients précédemment traités par immunoglobuline par voie sous-cutanée Chez les patients actuellement traités par immunoglobuline par voie sous-cutanée, la dose initiale de cette Ig SC est identique à celle du traitement sous-cutané, mais peut être ajustée pour un intervalle de 3 ou 4 semaines. La première perfusion de cette Ig SC doit être administrée une semaine après le dernier traitement par l'immunoglobuline précédente.

      • Population pédiatrique La posologie chez l'enfant et l'adolescent (âgé de 0 à 18 ans) n'est pas différente de celle de l'adulte, car la posologie de chaque indication est donnée en fonction du poids corporel et adaptée aux résultats cliniques des pathologies mentionnées ci-dessus. Les données actuellement disponibles sont décrites aux rubriques "Effets indésiables", "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques".