Iasocholine (fluorocholine)

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Fluorocholine

  • Dosages

    N/A

  • Formes galéniques

    solution injectable

  • Classe Thérapeutique

    V09IX - AUTRES PDTS RADIOPHARMA A USAGE DIAGNOSTIQUE POUR LA DETECTION D'UNE TUMEUR

Illustration indications

Indications - Quand utiliser iasocholine ?

  • Usage diagnostic et/ou exploration

  • En cas de cancer de la prostate

  • Chez le patient avec facteur risque

  • En oncologie

  • Par tomographie / emission de positons

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de iasocholine ?

  • Allaitement

  • Grossesse

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite acetylcholine
    • Hypersensibilite ambenonium
    • Hypersensibilite ammonium iodure
    • Hypersensibilite ammonium molybdate
    • Hypersensibilite atracurium
    • Hypersensibilite benzalkonium
    • Hypersensibilite benzododecinium
    • Hypersensibilite betaine citrate
    • Hypersensibilite bethanechol
    • Hypersensibilite bourse a pasteur
    • Hypersensibilite carbachol
    • Hypersensibilite cetalkonium
    • Hypersensibilite cethexonium
    • Hypersensibilite cetrimide
    • Hypersensibilite cetrimonium
    • Hypersensibilite cetylpyridinium
    • Hypersensibilite choline chlorhydrate
    • Hypersensibilite choline chlorure
    • Hypersensibilite cisatracurium
    • Hypersensibilite citicoline
    • Hypersensibilite clidinium
    • Hypersensibilite colestyramine
    • Hypersensibilite dequalinium
    • Hypersensibilite diphemanil
    • Hypersensibilite dodeclonium bromure
    • Hypersensibilite domiphene bromure
    • Hypersensibilite fluorocholine
    • Hypersensibilite ichtyolammonium
    • Hypersensibilite ipratropium
    • Hypersensibilite mecetronium etilsulfate
    • Hypersensibilite methacholine
    • Hypersensibilite methylthioninium/bleu methylene
    • Hypersensibilite miristalkonium
    • Hypersensibilite mivacurium
    • Hypersensibilite neostigmine
    • Hypersensibilite octenidine
    • Hypersensibilite oxitropium
    • Hypersensibilite pancuronium
    • Hypersensibilite pinaverium bromure
    • Hypersensibilite pralidoxime
    • Hypersensibilite pyridostigmine
    • Hypersensibilite pyrvinium
    • Hypersensibilite rocuronium
    • Hypersensibilite scopolamine
    • Hypersensibilite suxamethonium
    • Hypersensibilite tiemonium
    • Hypersensibilite tiotropium
    • Hypersensibilite trospium
    • Hypersensibilite vecuronium
    • Adulte jeune (15-17 ans)

      • Adulte de moins de 18 ans
    • Atteinte renale

    • Enfant

    • Femme en age de procreer

    • Insuffisance renale chronique

    • Nourrisson

    • Nouveau-ne

    • Quel que soit le terrain

    • Regime hyposode strict

    • Adulte jeune (15-17 ans)

      • Adulte de moins de 18 ans
    • Atteinte renale

    • Enfant

    • Femme en age de procreer

    • Insuffisance renale chronique

    • Nourrisson

    • Nouveau-ne

    • Quel que soit le terrain

    • Regime hyposode strict

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de iasocholine ?

    SEVERE(S)
    • exposition aux radiations
    • leucemie aigue
    • lymphome
    • neoplasme
    • teratogenicite
    • tumeur maligne
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      IASOCHOLINE 1 GBq/mL, solution injectable

      1 flacon(s) en verre de 25 ml

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de iasocholine ?

      • Adultes et sujets âgés L'activité recommandée chez un adulte pesant 70 kg est de 200 à 500 MBq, administrée par injection intraveineuse directe. Cette activité doit être adaptée en fonction du poids corporel du patient et du type de caméra TEP ou TEP/TDM utilisée.

      • Population pédiatrique Il n'existe pas de données cliniques concernant la sécurité et l'efficacité diagnostique du produit chez les patients de moins de 18 ans. L'utilisation en pédiatrie oncologique n'est donc pas recommandée.

      • Patients en insuffisance rénale Aucune étude complète de dosage et d'ajustement de ce produit chez des populations normales et spéciales n'a été effectuée. La pharmacocinétique de la fluorocholine (18F) chez l'insuffisant rénal n'a pas été caractérisée.

      • Acquisition des images Pour le cancer de la prostate : acquisition dynamique de la TEP au niveau du petit bassin incluant la loge prostatique, durant 8 min, commençant 1 min après injection, ou, si cela n'est pas réalisable, une acquisition statique de 2 min commençant 1 min après injection.

      Pour toutes les indications: acquisition TEP "statique" du corps entier débutée 10 à 20 min après l'injection. S'il y a un doute concernant des lésions avec une cinétique de fixation lente (par ex. images statiques sans anomalie alors que la concentration sérique de PSA est augmentée), une seconde acquisition statique peut être réalisée après une heure.