Ilaris (canakinumab)

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Canakinumab

  • Dosages

    150 mg/ml

  • Formes galéniques

    solution injectable

  • Classe Thérapeutique

    L04AC - INHIBITEURS DE L'INTERLEUKINE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser ilaris ?

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de ilaris ?

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de ilaris ?

Rare (< 1%)

  • alat modification
  • asat modification
  • bilirubine modification
  • cancer col uterus
  • cancer cutane
  • cancer de la prostate
  • cancer du poumon
  • cancer du sein
  • cancer larynx
  • carcinome basocellulaire
  • carcinome epidermoide cutane
  • deces / mortalite
  • douleur tumorale
  • hodgkin maladie
  • hyperuremie / hyperazotemie
  • hypocreatininemie
  • leucemie aigue
  • lymphadenopathie
  • lymphome
  • lymphome hepatosplenique
  • melanome primitif
  • meningiome
  • myelome multiple
  • naevus
  • neoplasme
  • papillome cutane
  • proteinurie
  • syndrome lymphoproliferatif
  • syndrome myeloproliferatif
  • tumeur cutanee
  • tumeur maligne

Fréquent (> 1%)

  • anticorps apparition
  • arthralgie
  • asthenie
  • augmentation du risque infectieux
  • bouffee vasomotrice
  • bronchite
  • candidose
  • candidose gastro-intestinale
  • candidose vaginale
  • catheter infection
  • cellulite
  • cephalee
  • conjonctivite
  • cystite
  • dorsalgie
  • douleur abdominale
  • douleur dentaire
  • enterite
  • fasciite
  • fievre
  • flush
  • frisson
  • furonculose
  • gastrite
  • hemoglobine modification
  • hepatite
  • hypertriglyceridemie
  • infection a herpes virus
  • infection bacterienne
  • infection cutanee
  • infection dentaire
  • infection des voies respiratoires
  • infection fongique / mycose
  • infection oculaire
  • infection parasitaire / parasitose
  • infection pulmonaire
  • infection urinaire
  • infection virale
  • laryngite
  • leucoencephalopathie
  • leucopenie
  • meningite
  • meningite aseptique
  • meningite infectieuse
  • myalgie
  • nausee vomissement
  • neutropenie
  • ongles alteration
  • orgelet
  • otite
  • pharyngite
  • pneumonie
  • pneumopathie interstitielle diffuse
  • pustulose
  • reaction allergique
  • reaction locale au point d'injection
  • reflux gastro-oesophagien
  • rhinite
  • sepsis / choc septique
  • septicemie
  • sinusite
  • stomatite
  • syndrome grippal
  • thrombocytopenie
  • tuberculose secondaire
  • vertige / etourdissement
  • zona

N/A

  • aucun effet indesirable rapporte
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    ILARIS 150 mg/ml, solution injectable

    1 flacon(s) en verre de 1 ml

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 11,362,40
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de ilaris ?

    • Posologie

    Dans les CAPS, le traitement doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de l'indication concernée.

    • CAPS : adultes, adolescents et enfants âgés de 2 ans et plus Le traitement doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement du CAPS.

    Après avoir été correctement formés à la technique d'injection et si leur médecin la juge appropriée, l'administration de canakinumab peut être effectuée par les patients eux-mêmes. Le cas échéant un suivi médical peut être mis en place.

    Chez les patients présentant un CAPS, la dose initiale recommandée de canakinumab est la suivante :

    Adultes, adolescents et enfants âgés de 4 ans et plus: . 150 mg chez les patients pesant strictement plus de 40 kg

    La dose doit être administrée par injection sous-cutanée toutes les huit semaines en dose unique. Chez les patients recevant une dose initiale de 150 mg, l'administration d'une deuxième dose de 150 mg de canakinumab peut être envisagée 7 jours après le début du traitement, en l'absence de réponse clinique satisfaisante (résolution du rash cutané et des autres symptômes inflammatoires généralisés). Dans ce cas, s'il a été obtenu une réponse totale au traitement, le schéma posologique augmenté doit être maintenu (300 mg ou 4 mg/kg toutes les 8 semaines). En l'absence de réponse clinique satisfaisante 7 jours après cette augmentation de dose, l'administration d'une troisième dose de 300 mg de canakinumab peut être envisagée. Dans ce cas, s'il a été obtenu une réponse totale au traitement, le maintien du schéma posologique augmenté à 600 mg toutes les 8 semaines doit être envisagé, sur la base d'un jugement clinique individuel.

    L'expérience clinique est limitée pour des administrations à moins de 4 semaines d'intervalle ou pour des doses supérieures à 600 mg.

    • Populations particulières
    • Population pédiatrique . CAPS La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants atteints de CAPS âgés de moins de 2 ans n'ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites dans les rubriques "Effets indésirables", "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques" mais aucune recommandation posologique ne peut être donnée.

    • Sujets âgés Aucune adaptation posologique n'est nécessaire.

    • Insuffisance hépatique Canakinumab n'a pas été étudié chez les patients atteints d'insuffisance hépatique. Aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

    • Insuffisance rénale Aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale. L'expérience clinique chez ces patients est toutefois limitée.

    • Posologie

    Dans les CAPS, le traitement doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de l'indication concernée.

    • CAPS : adultes, adolescents et enfants âgés de 2 ans et plus Le traitement doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement du CAPS.

    Après avoir été correctement formés à la technique d'injection et si leur médecin la juge appropriée, l'administration de canakinumab peut être effectuée par les patients eux-mêmes. Le cas échéant un suivi médical peut être mis en place.

    Chez les patients présentant un CAPS, la dose initiale recommandée de canakinumab est la suivante :

    Adultes, adolescents et enfants âgés de 4 ans et plus: . 2 mg/kg chez les patients pesant entre 15 kg et 40 kg

    La dose doit être administrée par injection sous-cutanée toutes les huit semaines en dose unique. Chez les patients recevant une dose initiale de 2 mg/kg, l'administration d'une deuxième dose de 2 mg/kg de canakinumab peut être envisagée 7 jours après le début du traitement, en l'absence de réponse clinique satisfaisante (résolution du rash cutané et des autres symptômes inflammatoires généralisés). Dans ce cas, s'il a été obtenu une réponse totale au traitement, le schéma posologique augmenté doit être maintenu (4 mg/kg toutes les 8 semaines). En l'absence de réponse clinique satisfaisante 7 jours après cette augmentation de dose, l'administration d'une troisième dose de 4 mg/kg de canakinumab peut être envisagée. Dans ce cas, s'il a été obtenu une réponse totale au traitement, le maintien du schéma posologique augmenté à 8 mg/kg toutes les 8 semaines doit être envisagé, sur la base d'un jugement clinique individuel.

    L'expérience clinique est limitée pour des administrations à moins de 4 semaines d'intervalle ou pour des doses supérieures à 8 mg/kg.

    • Populations particulières
    • Population pédiatrique . CAPS La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants atteints de CAPS âgés de moins de 2 ans n'ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites dans les rubriques "Effets indésirables", "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques" mais aucune recommandation posologique ne peut être donnée.

    • Sujets âgés Aucune adaptation posologique n'est nécessaire.

    • Insuffisance hépatique Canakinumab n'a pas été étudié chez les patients atteints d'insuffisance hépatique. Aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

    • Insuffisance rénale Aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale. L'expérience clinique chez ces patients est toutefois limitée.

    • Posologie

    Dans les CAPS, le traitement doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de l'indication concernée.

    • CAPS : adultes, adolescents et enfants âgés de 2 ans et plus Le traitement doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement du CAPS.

    Après avoir été correctement formés à la technique d'injection et si leur médecin la juge appropriée, l'administration de canakinumab peut être effectuée par les patients eux-mêmes. Le cas échéant un suivi médical peut être mis en place.

    Chez les patients présentant un CAPS, la dose initiale recommandée de canakinumab est la suivante :

    Adultes, adolescents et enfants âgés de 4 ans et plus: 4 mg/kg chez les patients pesant entre 7,5 kg et 15 kg Enfants âgés de 2 à moins de 4 ans : 4 mg/kg chez les patients pesant au moins 7,5 kg

    Chez les patients recevant une dose initiale de 4 mg/kg, l'administration d'une seconde dose de 4 mg/kg de canakinumab peut être envisagée 7 jours après le début du traitement en l'absence de réponse clinique satisfaisante. Dans ce cas, s'il a été obtenu une réponse totale au traitement, le maintien du schéma posologique augmenté à 8 mg/kg toutes les 8 semaines doit être envisagé sur la base d'un jugement clinique individuel.

    L'expérience clinique est limitée pour des administrations à moins de 4 semaines d'intervalle ou pour des doses supérieures à 8 mg/kg.

    • Populations particulières
    • Population pédiatrique . CAPS La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants atteints de CAPS âgés de moins de 2 ans n'ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites dans les rubriques "Effets indésirables", "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques" mais aucune recommandation posologique ne peut être donnée.

    • Sujets âgés Aucune adaptation posologique n'est nécessaire.

    • Insuffisance hépatique Canakinumab n'a pas été étudié chez les patients atteints d'insuffisance hépatique. Aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

    • Insuffisance rénale Aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale. L'expérience clinique chez ces patients est toutefois limitée.

    • Posologie

    Dans l'arthrite goutteuse, le médecin doit être expérimenté dans l'utilisation de substances biologiques et ce médicament doit être administré par un professionnel de la santé.

    La prise en charge de l'hyperuricémie par un traitement hypo-uricémiant (THU) approprié doit être instaurée ou optimisée. Canakinumab doit être utilisé à la demande pour traiter les crises d'arthrite goutteuse.

    Dans l'arthrite goutteuse, la dose recommandée de canakinumab chez les patients adultes est de 150 mg administrés par voie sous-cutanée en dose unique au cours d'une crise. Pour obtenir un effet maximum, Ilaris doit être administré dès que possible après le début d'une crise d'arthrite goutteuse.

    Les patients qui ne répondent pas au traitement initial ne doivent pas être retraités par canakinumab. Chez les patients qui répondent au traitement et qui ont besoin d‘être traités à nouveau, un intervalle d'au moins 12 semaines doit être respecté avant qu'une nouvelle dose de canakinumab puisse être administrée (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Populations particulières
    • Population pédiatrique . Arthrite goutteuse L'utilisation de ce médicament dans la population pédiatrique pour l'indication arthrite goutteuse n'est pas justifiée.

    • Sujets âgés Aucune adaptation posologique n'est nécessaire.

    • Insuffisance hépatique Canakinumab n'a pas été étudié chez les patients atteints d'insuffisance hépatique. Aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

    • Insuffisance rénale Aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale. L'expérience clinique chez ces patients est toutefois limitée.

    • Posologie

    Dans la maladie de Still, le traitement doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de l'indication concernée.

    Après avoir été correctement formés à la technique d'injection et si leur médecin la juge appropriée, l'administration de canakinumab peut être effectuée par les patients eux-mêmes. Le cas échéant un suivi médical peut être mis en place.

    • Maladie de Still (AJIs et MSA) Dans la maladie de Still, la dose recommandée de canakinumab chez les patients pesant au moins 7,5 kg est de 4 mg/kg (jusqu'à une dose maximale de 300 mg), administrée par injection sous-cutanée toutes les quatre semaines. Chez les patients ne présentant pas d'amélioration clinique l'intérêt d'une poursuite du traitement par canakinumab devra être reconsidéré par le médecin.
    • Populations particulières
    • Population pédiatrique . AJIs La sécurité et l'efficacité de canakinumab chez les enfants atteints d'AJIs âgés de moins de 2 ans n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible.

    • Sujets âgés Aucune adaptation posologique n'est nécessaire.

    • Insuffisance hépatique Canakinumab n'a pas été étudié chez les patients atteints d'insuffisance hépatique. Aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

    • Insuffisance rénale Aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale. L'expérience clinique chez ces patients est toutefois limitée.

    • Posologie

    Dans la maladie de Still, le traitement doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de l'indication concernée.

    • Maladie de Still (AJIs et MSA) Dans la maladie de Still, la dose recommandée de canakinumab chez les patients pesant au moins 7,5 kg est de 4 mg/kg (jusqu'à une dose maximale de 300 mg), administrée par injection sous-cutanée toutes les quatre semaines. Chez les patients ne présentant pas d'amélioration clinique l'intérêt d'une poursuite du traitement par canakinumab devra être reconsidéré par le médecin.
    • Populations particulières
    • Sujets âgés Aucune adaptation posologique n'est nécessaire.

    • Insuffisance hépatique Canakinumab n'a pas été étudié chez les patients atteints d'insuffisance hépatique. Aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

    • Insuffisance rénale Aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale. L'expérience clinique chez ces patients est toutefois limitée.

    Dans les TRAPS, HIDS/MKD, FMF, le traitement doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de l'indication concernée.

    • TRAPS, HIDS/MKD et FMF : adultes, adolescents et enfants âgés de 2 ans et plus

    La dose initiale recommandée d'Ilaris chez les patients atteints de TRAPS, HIDS/MKD et de FMF est de : . 2 mg/kg chez les patients pesant > ou = 7,5 kg et < ou = 40 kg

    Cette dose doit être administrée toutes les quatre semaines par injection sous-cutanée en dose unique.

    En l'absence de réponse clinique satisfaisante 7 jours après le début du traitement, l'administration d'une seconde dose de 2 mg/kg de ce médicament peut être envisagée. Dans ce cas, s'il a été obtenu une réponse complète au traitement, le schéma posologique augmenté de 4 mg/kg pour les patients pesant < ou = 40 kg) toutes les 4 semaines doit être maintenu.

    Chez les patients ne présentant pas d'amélioration clinique l'intérêt d'une poursuite du traitement par ce médicament devra être reconsidéré par le médecin.

    • Populations particulières
    • Population pédiatrique

    TRAPS, HIDS/MKD et FMF

    La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants atteints de TRAPS, HIDS/MKD et FMF âgés de moins de 2 ans n'ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites aux rubriques "Effets indésirables", "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques" mais aucune recommandation concernant la posologie ne peut être donnée.

    • Sujets âgés Aucune adaptation posologique n'est nécessaire.

    • Insuffisance hépatique Canakinumab n'a pas été étudié chez les patients atteints d'insuffisance hépatique. Aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

    • Insuffisance rénale Aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale. L'expérience clinique chez ces patients est toutefois limitée.

    Dans les TRAPS, HIDS/MKD, FMF, le traitement doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de l'indication concernée.

    • TRAPS, HIDS/MKD et FMF : adultes, adolescents et enfants âgés de 2 ans et plus

    La dose initiale recommandée d'Ilaris chez les patients atteints de TRAPS, HIDS/MKD et de FMF est de : . 150 mg chez les patients pesant > 40 kg

    Cette dose doit être administrée toutes les quatre semaines par injection sous-cutanée en dose unique.

    En l'absence de réponse clinique satisfaisante 7 jours après le début du traitement, l'administration d'une seconde dose de 150 mg de ce médicament peut être envisagée. Dans ce cas, s'il a été obtenu une réponse complète au traitement, le schéma posologique augmenté de 300 mg toutes les 4 semaines doit être maintenu.

    Chez les patients ne présentant pas d'amélioration clinique l'intérêt d'une poursuite du traitement par ce médicament devra être reconsidéré par le médecin.

    • Populations particulières
    • Population pédiatrique

    TRAPS, HIDS/MKD et FMF

    La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants atteints de TRAPS, HIDS/MKD et FMF âgés de moins de 2 ans n'ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites aux rubriques "Effets indésirables", "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques" mais aucune recommandation concernant la posologie ne peut être donnée.

    • Sujets âgés Aucune adaptation posologique n'est nécessaire.

    • Insuffisance hépatique Canakinumab n'a pas été étudié chez les patients atteints d'insuffisance hépatique. Aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

    • Insuffisance rénale Aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale. L'expérience clinique chez ces patients est toutefois limitée.