Imipenem/cilastatine villerton (imipénem / cilastatine)

Médicaments à base de imipénem ou cilastatine :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Imipenem, Cilastatine

  • Dosages

    500 mg/500 mg

  • Formes galéniques

    poudre pour solution pour perfusion

  • Classe Thérapeutique

    J01DH - CARBAPENEMES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser imipenem/cilastatine villerton ?

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de imipenem/cilastatine villerton ?

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de imipenem/cilastatine villerton ?

Rare (< 1%)

  • acouphene / bourdonnement d'oreille
  • adenopathie
  • agranulocytose
  • alat modification
  • anemie
  • anemie hemolytique
  • anticorps apparition
  • anurie
  • aplasie medullaire
  • arthralgie
  • arthrite
  • asat modification
  • atteinte hepatique
  • atteinte renale
  • audition alteration
  • bilirubine modification
  • candidose vaginale
  • cholecystite
  • cholestase
  • coagulation trouble
  • colite
  • colite pseudomembraneuse
  • coloration urine
  • cristallurie
  • cytolyse hepatique
  • deces / mortalite
  • dents alteration
  • dorsalgie
  • dyschromie de l'email dentaire
  • epistaxis
  • erytheme
  • gamma gt modification
  • hematocrite modification
  • hematurie
  • hemoglobine modification
  • hemolyse
  • hemorragie digestive
  • hepatite
  • hepatite fulminante
  • hypercreatininemie
  • hyperleucocytose
  • hyperuremie / hyperazotemie
  • hypoacousie / surdite
  • hypoplasie medullaire
  • ictere
  • incontinence urinaire
  • insuffisance hepatique
  • insuffisance renale aigue
  • insuffisance renale chronique
  • lactico-deshydrogenase modification
  • leucopenie
  • lymphocytose
  • lymphopenie
  • melena
  • monocytose
  • myalgie
  • myelocytose
  • nephrite interstitielle
  • neutropenie
  • oedeme cutane
  • oligurie
  • palpitations
  • pancytopenie
  • petechies
  • phosphatase alcaline modification
  • polynucleose neutrophile
  • polyurie
  • proteinurie
  • prurit vulvaire
  • purpura
  • rectorragie
  • saignement / hemorragie
  • saignement gastrointestinal
  • tachycardie
  • taux prothrombine modification
  • temps cephaline activee modification
  • temps prothrombine modification
  • temps quick modification
  • temps saignement modification
  • thrombocytopenie
  • thrombocytose
  • trouble vulvo-vaginal
  • tubulopathie renale
  • vascularite

Fréquent (> 1%)

  • agitation
  • agressivite
  • anaphylaxie
  • anorexie
  • asthenie
  • bouffee vasomotrice
  • bronchospasme / asthme
  • brulure locale
  • candidose
  • candidose gastro-intestinale
  • cephalee
  • choc anaphylactique
  • coloration langue
  • coma
  • confusion mentale
  • conscience trouble
  • constipation
  • convulsion
  • cyanose
  • delire
  • dermatite
  • desorientation spatio-temporelle
  • diarrhee
  • distension abdominale
  • douleur
  • douleur / oppression thoracique
  • douleur abdominale
  • douleur locale au point d'injection
  • douleur pharyngolaryngee
  • dress syndrome
  • dysgueusie
  • dyskinesie
  • dyspepsie
  • dysphagie / deglutition difficulte
  • dyspnee
  • eczema
  • encephalopathie
  • enterite
  • eosinophilie
  • epigastralgie
  • eruption cutanee
  • eruption maculo-papuleuse
  • erytheme polymorphe
  • erythrodermie / dermatite exfoliative
  • exantheme
  • fievre
  • flatulence / meteorisme
  • frisson
  • gastralgie
  • gastrite
  • glossite
  • glossophytie
  • hallucination
  • hyperactivite
  • hyperkinesie
  • hypersudation
  • hypotension arterielle
  • induration
  • inflammation locale au point d'injection
  • insomnie
  • jarisch-herxheimer syndrome
  • langue hypertrophie
  • lethargie
  • lyell syndrome
  • maladie serique
  • meningite aseptique
  • mouvement anormal
  • myasthenie
  • myoclonie
  • nausee vomissement
  • necrose cutanee
  • neurotoxicite
  • oedeme
  • oedeme de quincke / angioedeme
  • oedeme larynge aigu
  • oedeme peripherique
  • paresthesie
  • prurit
  • pustulose
  • pustulose exanthematique aigue generalisee (peag)
  • pyrosis
  • reaction allergique
  • reaction locale au point d'injection
  • regurgitation
  • secheresse buccale
  • selles molles
  • sialorrhee
  • somnolence diurne
  • stevens johnson syndrome
  • stomatite
  • tachypnee
  • thrombophlebite
  • toxidermie bulleuse / pemphigus
  • tremblement
  • trouble psychocomportemental
  • urticaire
  • veinite
  • vertige / etourdissement
  • vigilance trouble

N/A

  • bradycardie
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    IMIPENEM/CILASTATINE VILLERTON 500 mg/500 mg, poudre pour solution pour perfusion

    10 flacon(s) en verre de 20 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de imipenem/cilastatine villerton ?

    Les recommandations posologiques de ce médicament concernent la quantité d'imipénème/cilastatine à administrer.

    La dose quotidienne de ce médicament doit tenir compte du type d'infection, et être administrée en doses divisées égales en fonction du degré de sensibilité du/des pathogène(s), et de la fonction rénale du patient (voir aussi rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacodynamiques").

    • Adultes et adolescents

    Pour les patients ayant une fonction rénale normale (clairance de la créatinine > 90 mL/min), les schémas posologiques recommandés sont :

    500 mg/500 mg toutes les 6 heures OU

    1000 mg/1000 mg toutes les 8 heures OU toutes les 6 heures.

    Pour les infections suspectées ou documentées à des espèces bactériennes moins sensibles (telles que Pseudomonas aeruginosa), de même que les infections très sévères (par ex. survenant chez les patients neutropéniques fébriles), il est recommandé de traiter par 1000 mg/1000 mg administrés toutes les 6 heures.

    Il est nécessaire de réduire la dose lorsque la clairance de la créatinine est < 90 mL/min (voir "Posologie en cas d'insuffisance rénale).

    La dose quotidienne totale maximale ne devra pas dépasser 4000 mg/4000 mg par jour.

    • Insuffisance hépatique

    Aucune adaptation posologique n'est recommandée chez les patients présentant une insuffisance hépatique (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Patients âgés

    Il n'est pas nécessaire d'adapter la posologie chez les patients âgés ayant une fonction rénale normale (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    Les recommandations posologiques de ce médicament concernent la quantité d'imipénème/cilastatine à administrer.

    La dose quotidienne de ce médicament doit tenir compte du type d'infection, et être administrée en doses divisées égales en fonction du degré de sensibilité du/des pathogène(s), et de la fonction rénale du patient (voir aussi rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacodynamiques").

    Il est nécessaire de réduire la dose lorsque la clairance de la créatinine est < 90 mL/min (voir "Posologie en cas d'insuffisance rénale).

    La dose quotidienne totale maximale ne devra pas dépasser 4000 mg/4000 mg par jour.

    • Insuffisance rénale

    Pour déterminer la dose réduite chez les adultes présentant une insuffisance rénale :

    1. La dose quotidienne totale (c'est-à-dire, 2000/2000 mg, 3000/3000 mg ou 4000/4000 mg), habituellement applicable aux patients ayant une fonction rénale normale, devra être choisie.

    2. Le schéma posologique approprié, à dose réduite, est sélectionné à partir des données ci-dessous en fonction de la clairance de la créatinine du patient. Pour les durées de perfusion, voir "Mode d'administration".

    Si DOSE QUOTIDIENNE TOTALE de 2000 mg/jour Clairance de la créatinine (mL/min) : > ou = 90 (normale) : 500 toutes les 6 heures Réduction de la dose (mg) chez les patients présentant une insuffisance rénale Clairance de la créatinine (mL/min) : < 90 - > ou = 60 : 400 toutes les 6 heures Clairance de la créatinine (mL/min) : < 60 - > ou = 30 : 300 toutes les 6 heures Clairance de la créatinine (mL/min) : < 30 - > ou = 15 : 200 toutes les 6 heures

    Si DOSE QUOTIDIENNE TOTALE de 3000 mg/jour Clairance de la créatinine (mL/min) : > ou = 90 (normale) : 1000 toutes les 8 heures Réduction de la dose (mg) chez les patients présentant une insuffisance rénale Clairance de la créatinine (mL/min) : < 90 - > ou = 60 : 500 toutes les 6 heures Clairance de la créatinine (mL/min) : < 60 - > ou = 30 : 500 toutes les 8 heures Clairance de la créatinine (mL/min) : < 30 - > ou = 15 : 500 toutes les 12 heures

    Si DOSE QUOTIDIENNE TOTALE de 4000 mg/jour Clairance de la créatinine (mL/min) : > ou = 90 (normale) : 1000 toutes les 6 heures Réduction de la dose (mg) chez les patients présentant une insuffisance rénale Clairance de la créatinine (mL/min) : < 90 - > ou = 60 : 750 toutes les 8 heures Clairance de la créatinine (mL/min) : < 60 - > ou = 30 : 500 toutes les 6 heures Clairance de la créatinine (mL/min) : < 30 - > ou = 15 : 500 toutes les 12 heures

    • Patients dont la clairance de la créatinine est < 15 mL/min

    Ce médicament ne doit pas être administré chez ces patients sauf si une hémodialyse est instaurée dans les 48 heures.

    • Patients sous hémodialyse

    Pour le traitement des patients sous dialyse dont la clairance de la créatinine est < 15 mL/min, les recommandations posologiques correspondent à celles des patients dont la clairance de la créatinine est de 15 à 29 mL/min (voir ci-dessus).

    L'imipénème et la cilastatine sont éliminés de la circulation durant l'hémodialyse. Ce médicament doit être administré au patient après l'hémodialyse puis à intervalles de 12 heures à compter de la fin de la séance d'hémodialyse. Les patients dialysés, en particulier ceux qui présentent des antécédents de troubles du système nerveux central (SNC), doivent être surveillés étroitement ; chez les patients sous hémodialyse, ce médicament ne doit être utilisé que lorsque le bénéfice est supérieur au risque potentiel de convulsions (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    Les données actuelles sont insuffisantes pour recommander l'utilisation de ce médicament chez les patients sous dialyse péritonéale.

    • Patients âgés

    Il n'est pas nécessaire d'adapter la posologie chez les patients âgés ayant une fonction rénale normale (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    Les recommandations posologiques de ce médicament concernent la quantité d'imipénème/cilastatine à administrer.

    La dose quotidienne de ce médicament doit tenir compte du type d'infection, et être administrée en doses divisées égales en fonction du degré de sensibilité du/des pathogène(s), et de la fonction rénale du patient (voir aussi rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacodynamiques").

    • Population pédiatrique > ou = 1 an

    Chez les enfants âgés de > ou = 1 an, la dose recommandée est de 15/15 ou 25/25 mg/kg/dose administrés toutes les 6 heures.

    Pour les infections suspectées ou documentées à des espèces bactériennes moins sensibles (telles que Pseudomonas aeruginosa), de même que les infections très sévères (par ex. survenant chez les patients neutropéniques fébriles), il est recommandé de traiter par 25/25 mg/kg administrés toutes les 6 heures.

    • Population pédiatrique < 1 an

    Les données cliniques sont insuffisantes pour recommander une posologie chez les enfants de moins de 1 an.

    • Population pédiatrique avec insuffisance rénale.

    Les données cliniques sont insuffisantes pour recommander une posologie chez les enfants insuffisants rénaux (créatininémie > 2 mg/dL). Voir rubrique "Mises en garde er précautions d'emploi".